Feeds:
Articles
Commentaires

Posts Tagged ‘torture’

Les chroniques de Montigny

Billet n° 2143

ocjkpk2z

Témoignages

114044297

Il y a plus de 48 ans que je cherchais à retrouver un disque que je possédais en 1968, disque créé et produit par Jean-Marc Tennberg. C’est chose faite aujourd’hui grâce à Internet par l’intermédiaire d’Anouchka qui a eu l’excellente idée de diffuser le disque dont parle cet article.

Qui se souvient encore de nos jours de Jean-Marc Tennberg ?

Plus grand monde sans doute puisqu’il nous a quittés il y a 45 ans, victime d’un accident d’avion survenu à Lourmarin, dans le Vaucluse.

Jean-Marc Tennberg était un acteur et poète français mais également un conteur hors pair grâce à sa parfaite diction et au timbre de sa voix riche d’inflexions et de multiples émotions qui passaient très bien au micro.

Il a joué dans 45 films au cinéma entre 1945 à 1970 ainsi que dans 2 films diffusés par la télévision. Il a également joué dans 7 pièces de théâtre de 1945 à 1967.

Jean-Marc Tennberg a également créé des disques dans lesquels il déclame de la poésie, notamment des œuvres de Jacques Prévert, Guillaume Apollinaire, Charles Baudelaire, Jean Cocteau, Alphonse Daudet, Jean de La Fontaine, Arthur Rimbaud et Paul Verlaine.

De plus il a obtenu le grand prix du disque de l’Académie Charles Cros en 1957 pour son enregistrement intégral d’œuvres de François Villon à Jacques Prévert au cours d’un récital unique donné au Théâtre Fontaine l’année précédente.

Mais ce n’est pas tout puisque Jean-Marc Tennberg a créé et produit, en 1968 un disque dont je parlais au début de mon article.

Ce disque, intitulé "Le sang des hommes, un flic dort en chacun de nous" est un témoignage sans concessions concernant les évènements de Mai 68 et la torture en France au cours de la guerre d’Algérie. Ce disque traite également de la torture perpétrée par les américains au cours de la guerre du Viêt-Nam mais ce disque parle également des tortures commises par les nazis au cours de la dernière guerre mondiale.

Je viens de réécouter ce disque que je n’avais pas réentendu depuis 1968 et ce témoignage poignant me fait toujours aussi froid dans le dos qu’il y a 48 ans…

Ce disque est un réquisitoire glaçant autant qu’implacable contre la torture pratiquée dans le monde et Jean-Marc Tennberg a eu le courage de créer ce "monument" mais aussi de le produire et de l’éditer pour faire prendre conscience à tous de l’horreur que représente la torture.

Vous trouverez, ci-dessous, des liens pour aller plus loin, notamment la bande sonore intégrale du disque dont il est question ici (second lien) mais aussi un article que j’ai publié le 2 septembre 2007 sur le "forum de l’écrivain" concernant ce sujet épineux et vous verrez que ma mémoire marche encore assez correctement.

Je souhaite à toutes et à tous une bonne écoute.

Pour terminer cet article que j’ai plaisir et émotion à diffuser, je voudrais remercier Jean-Marc Tennberg pour ce travail remarquable, bien sur, mais je souhaite aussi dire merci à "Anouchka" grâce à qui j’ai pu réentendre cette œuvre qu’elle a eu la bonne idée de diffuser sur Internet.

Ecrivainparisien

50588337

Mots clés de cet article :

Jean-Marc Tennberg, Torture, Mai 68, Viêt-Nam, Nazis, Anouchka

jean-marc-tennberg-de-villon-a-prevert-integral-

Pour aller plus loin :

https://fr.wikipedia.org/wiki/Jean-Marc_Tennberg

https://www.mixcloud.com/Selecta_Anouchka/le-sang-des-hommes-un-flic-dort-en-chacun-de-nous-jean-marc-tennberg-1968/

https://ecrivainparisien.wordpress.com/2007/09/02/le-sang-des-hommes/

I07144645

Publicités

Read Full Post »

Les chroniques de Montigny

Billet n° 1999

ocjkpk2z

L’homme qui ne savait pas murmurer à l’oreille des chevaux

Le doigt accusateur

L’homme que j’évoque dans le titre de ce dernier message avant le basculement vers le deux-millième article du forum de l’écrivain n’est autre qu’un édile, maire d’une grande cité et cette grande agglomération n’est autre que Genève, l’une des villes phares de la Confédération Helvétique.

Rémy Pagani, actuel maire de la ville de Genève cautionne et autorise que soit exposé actuellement, au cœur de la ville dont il a la charge, le cadavre d’un cheval pendu à une potence en prétextant que ce cadavre pitoyable ainsi exposé à la vue des habitants mais aussi des touristes et résidants de passage est de l’art.

Vous trouverez, ci-dessous, les réactions de Joëlle M, résidente helvète, probablement genevoise, créatrice d’une pétition ayant été signée par plus de 31 500 personnes à l’heure à laquelle je rédige cet article et adressée au maire de Genève pour que cesse cette ignominie.

2vo8xpqo

Joëlle M : De l’art ?! Un cadavre de cheval pendu ?! Comment la Ville de Genève peut cautionner ce genre de déviance psychologique ?! Et le pire c’est que ça n’a RIEN à voir avec les chevaux ! Déjà que les gens qui ne sont pas passionnés par les chevaux se trouvent choqués par ce cadavre pendu. Imaginez les passionnés !! Comment voulez-vous après qu’on puisse être crédible en plaidant la cause animale ?! Comment va-t-on pouvoir condamner un mec qui a foutu le feu à son chien alors que des villes comme Genève autorisent qu’on pende des chevaux ?! En plus, là on affiche en public. On ne laisse pas le choix aux gens. Et comment expliquer aux enfants que cette horreur c’est de l’art ?! Eux qui sont censés être notre avenir, quelles valeurs ça va leur inculquer ?! Je vous prie d’agir et de faire cesser cette humiliation. Un animal, selon l’article 10 du droit des animaux, ne doit pas servir à divertir l’homme, que ce soit de son vivant ou de sa mort…

Telle est donc la réaction indignée de Joëlle M que je partage totalement. J’ai manifesté, moi aussi, mon indignation à l’endroit du maire de Genève sous la forme d’une lettre ouverte que je lui ai adressée et que vous trouverez ci-après.

Ecrivainparisien

50588337

Lettre ouverte à Monsieur Rémy Pagani, Maire de la ville de Genève, Confédération Helvétique :

Depuis la nuit des temps, l’homme a côtoyé et vécu en relative bonne intelligence avec le cheval, cet équidé plein de noblesse qu’il a domestiqué pour en faire un allié, rude et infatigable à la tâche, notamment pour effectuer les travaux les plus pénibles au fond des mines de toutes natures, par exemple tout comme pour effectuer les travaux de labour ou encore le transport de charges, du genre troncs d’arbres, voire la traction de lourdes péniches sur les chemins de halage le long des canaux.

L’être humain, dans son ensemble, a su, tout de même, en contrepartie, faire honneur en certaines circonstances à ce noble et docile animal et on ne compte plus les sculptures, films, photographies, tableaux et autres esquisses réalisés en l’honneur de cet animal valeureux.

Comment peut-on donc, dans ces conditions, lorsqu’on est un homme censé être « sensé » et responsable, qui plus est maire d’une grande ville de renommée internationale faisant patrie d’une nation réputée championne de la neutralité : Genève, un des symboles de la Suisse, permettre et autoriser d’exposer à la vue de ses concitoyens ainsi qu’à celle des touristes, résidants ou de passage, grands et petits, jeunes et moins jeunes, robustes ou plus fragiles et influençables au plan psychique, le cadavre d’un cheval pendu « haut et court », au bout d’une potence, comme si cet être était un vulgaire criminel de bas étage en prétextant que cela est de l’art ?

Monsieur Rémy Pagani, en votre qualité de maire de la ville de Genève, je vous demande, en tant qu’homme sensible au sort du monde animal et responsable au plan humain, de bien vouloir faire le nécessaire et ce, dans les plus brefs délais, pour ne plus imposer à vos compatriotes ainsi qu’à tous les étrangers passant ou séjournant dans votre ville, la vison d’horreur que représente ce cadavre de cheval.

Je vous en remercie par avance pour tous et vous prie d’accepter, Monsieur le maire, mes salutations les plus respectueuses en ma qualité de citoyen du monde.

Ecrivainparisien, pour Crac Europe et Brigade Anti Corrida Marseille.

Cheval Genève

Pétition Suisse

Dernière minute :

Suite à la pétition signée par plus de 30 000 personnes le cheval mort a été retiré du lieu où il se trouvait et n’est donc plus exposé à la vue du public.

Mots clés de cet article :

Exposition publique, Cadavre de cheval, Torture, Ignominie, Maire de Genève, Pétition

Lien pointant vers la pétition, sujet de cet article :

http://www.avaaz.org/fr/petition/STOP_a_lexposition_dun_cadavre_de_cheval_a_Geneve/?tEuVUbb

Read Full Post »

Epitaphe pour un fat

Les chroniques de Montigny

Billet n° 1915

ocjkpk2z

Epitaphe pour un fat

image

Tu n’as jamais été un homme, mais bien plutôt un monstre de vanité, de fatuité, de cruauté et d’orgueil tout autant qu’un assassin de la pire espèce, toi qui étais un lâche patenté et qui pour te faire croire à toi-même que tu étais un cador, un crac, un caïd, revêtais tes habits d’un autre âge, cousus de vieil or pour distribuer, avec zèle et luxe de cruauté la mort avec ton bras armé de l’épée du sacrifice au cœur de ces arènes de la honte pour le genre humain.

Tu as passé ta vie à faire de la torture un « art » consommé et lorsqu’au cœur de l’arène tu te prenais pour un roi, tu n’étais, en fait qu’un gueux mal dégrossi, mal décrotté.

Aujourd’hui tes adorateurs d’hier t’ont occulté de leur mémoire puisque un matador mort ne peut faire jouir de ses actions.

Aujourd’hui, Montcouquiol, même les chiens urinent sur ta statue qui s’est trouvée récemment maculée d’une peinture de la couleur de la honte que tu inspires à tous les hommes de bonne volonté qui souhaitent que ce qui te servait d’âme brule dans les feux de l’enfer pour l’éternité.

 

Jean Claude Lataupe

50588337

Mots clés de cet article :

Torture, Montcouquiol, Matador,

420428_184350598367178_757030496_n

Montcouquiol

Read Full Post »

Les chroniques de la place

Billet n° 1637

ocjkpk2z

Esprit de sel

Colère

Je dédie le présent article à Hélène Vaquier, Présidente du CRAC Europe pour la protection de l’Enfance et ses collaborateurs ainsi qu’à Mario Valenza, Président de la Brigade Anti Corrida de Marseille et ses collaborateurs mais aussi aux nombreux membres actifs du « Groupe du 3 mars » ainsi que du groupe « Anti Corrida », des groupes d’opinion, présents sur le plus grand réseau social mondial.

2vo8xpqo

Je viens de lire l’article consacré à Bernard Domb, alias Simon Casas, l’exécuteur de taureaux de combat ayant quantité de sang sur les mains et le moins que je puisse affirmer c’est que cet homme devrait sincèrement consulter de toute urgence un médecin psychiatre.

Il serait temps que monsieur Domb, ayant été nommé à la direction des arènes de Madrid, sans doute à titre de remerciements pour son zèle à assassiner avec préméditation quantité de taureaux qui ne demandaient qu’à vivre, il serait temps, donc, disais-je que cet homme particulièrement imbu de sa petite personne, un homme orgueilleux et vaniteux ayant le sens aigu du spectacle granguignolesque ouvre les yeux afin d’observer, au-delà de son nombril et de ses arènes de la honte, la sphère de son orgueil démesuré, le monde qui l’entoure afin de réaliser que ce dernier à changé et continue d’évoluer vers plus de prises de responsabilités des citoyens du monde qui aujourd’hui se réveillent en souhaitant qu’évoluent un certain nombre de choses essentielles comme par exemple la fin de la torture animale et ses inévitables souffrances induites infligées aux animaux, amis de l’homme qui lui apportent infiniment.

Le meilleur exemple de ce changement des mentalités est sans doute le fait que la Catalogne, un des berceaux de la tauromachie, ait aboli la corrida dans sa province, et ce par référendum à une écrasante majorité.

Il serait bon, pour tous, que monsieur Domb réalise que les priorités de l’Espagne sont toutes autres que celle de la promotion et de la subvention de la tauromachie puisque l’Espagne est engluée dans une crise profonde et d’importance, au même titre que quelques autres pays européens et que les objectifs actuels du gouvernement espagnol sont ailleurs car il se doit de sortir son pays de la crise profonde qui sévit et la corrida ainsi que tous les spectacles tauromachiques reculant partout, de manière significative, en Espagne, comme ailleurs ne peuvent et ne doivent pas être encouragés puisque ces activités sont toutes déficitaires et coutent de l’argent au contribuable.

Il serait profitable et judicieux que le vocabulaire de monsieur Domb évolue vers plus de bon sens et de modération et qu’il se retire de l’esprit, une bonne fois pour toute, que le spectacle de mort et de honte généré par la torture gratuite infligée à des animaux, en un mot la corrida, n’est que chose dégradante pour l’esprit de l’homme et que ce spectacle lamentable tout autant qu’avilissant, comparable à celui des jeux du cirque en vigueur dans l’empire romain ne peut aucunement être de l’art et encore moins une culture puisqu’il ne peut être question de considérer l’assassinat prémédité à l’encontre d’animaux comme quelque chose d’enrichissant pour l’esprit.

Je me dois enfin de rappeler à monsieur Domb qu’il existe une Déclaration Universelle des Droits de l’Animal en vigueur dans toute l’Europe, Espagne y compris, ne lui en déplaise, et que la corrida est en contradiction totale avec les trois points contenus en son article 3, rendant cette pratique d’un autre âge totalement illégale et donc interdite.

J’eusse eu plaisir à voir monsieur Domb exceller dans des fonctions plus nobles et infiniment plus artistiques que celles qu’il a acceptées. Jadis, un autre méridional s’est fait remarquer et s’est rendu mondialement célèbre, lui ! Un dénommé Carlos Gardel, surnommé, à juste titre « l’Empereur du tango » qui a fait des émules du côté des Amériques. Carlos Gardel a été immortalisé par un grandissime joueur de bandonéon du nom d’Astor Piazzolla. Ces deux artistes, devenus immortels ont laissé une trace dans la mémoire collective de l’humanité.

Que laisserez-vous comme souvenirs pour l’humanité , monsieur Domb lorsque votre âme brulera en enfer ?

Sans doute les mêmes que ceux que nous a laissé l’un de vos lâches amis, exécuteurs de taureaux, comme vous, un certain Montcouquiol.

Jean Claude Lataupe, pamphlétaire gaulois.

50588337

Read Full Post »