Feeds:
Articles
Commentaires

Posts Tagged ‘Lâcheté’

Les chroniques de Montigny

Billet n° 2045

ocjkpk2z-1

Actu télévisuelle

Lea-Vicens

Le show télévisuel d’un "Serial Killer" féminin

On n’était pas couché, samedi soir en effet, puisque Laurent Ruquier, l’un des trublions et "bouffons du roi" à ses heures sur les grilles du PAF, homme de télé un tantinet provocateur, cautionnait et recevait sur le plateau de son émission : Léa Vicens, une tueuse de taureaux en série puisqu’elle officie en tant que matador à cheval. Cette égérie de Belzebuth est originaire de Nîmes, l’une des villes phares de la tauromachie en France, "spécialité" originaire d’Espagne, je le rappelle pour ceux qui l’auraient oublié.

Il serait temps que France Télévisions, groupe de télévision de service public, bannisse de ses programmes des émissions cautionnant la mort se donnant en spectacle au cœur des arènes d’une France de la honte ainsi que les acteurs distribuant avec zèle cette mort injuste et cruelle que la France des téléspectateurs ne veut plus voir, à une grande majorité, puisque près de 80% de français sont hostiles aux corridas.

Je ne pouvais faire moins, compte-tenu de mes engagements moraux au profil de la cause animale que d’écrire une lettre ouverte à Léa Vicens, une jeune femme de 28 ans qui donne et sème la mort en spectacle au cœur des arènes pour lui dire ma façon de penser concernant les "gens" de sa "race" et de son espèce.

Je vous livre ci-dessous cette missive comme naguère on donnait les esclaves en pâture aux lions de l’arène suite au désir d’un empereur romain, pouce tourné vers le bas, puisque tel était son bon vouloir et son plaisir sadique.

Lettre ouverte à Léa Vicens, un bourreau féminin de la pire espèce

Je n’imaginais pas, dans ma candeur et dans mon esprit d’empathie tourné vers mes semblables qu’une femme, être délicat, sensible, gracieux, bienveillant et doué d’indéniables et d’indicibles qualités de cœur, puisse s’adonner à des actes de barbarie et de lâcheté manifestes puisque vous torturez avant de les achever des animaux beaux et nobles qui ne demandent qu’à vivre en paix. Vous le faites sans état d’âme et avec zèle, qui plus est ; tout cela avec un acharnement morbide à vouloir ôter la vie.

Mais vous êtes lâche en plus d’être cynique, Léa Vicens puisque vous n’avez pas même le courage de vous mesurer, seule à seule avec ce taureau, le pire ennemi dans votre esprit puisque vous vous servez d’un autre animal, pris par vous en otage, pour vous protéger des coups que le taureau voudrait vous porter dans la mesure où vous l’agressez physiquement durant votre défoulement apocalyptique contre ce valeureux animal qui tente de se défendre : le cheval, sur lequel vous êtes perchée qui vous sert de bouclier, à l’instar de dictateurs utilisant des boucliers humains lorsqu’ils pensent qu’ils vont être attaqués.

Vous êtes un être sans cœur et sans âme, Léa Vicens et vous ignorez que l’Homme, particule minuscule projetée dans l’univers doit vivre pour quelque chose de mieux et c’est cela qui fait sa grandeur et sa magnanimité.

Vous êtes un être méprisable, vil et infiniment moins respectable qu’une péripatéticienne, Léa Vicens puisque cette personne, utile à la société des hommes, offre de la joie du bonheur et du plaisir à ceux qui lui font appel quand vous n’apportez que désolation souffrance et mort sur le sable de l’arène partout où vous passez, à l’instar d’Attila qui, jadis, détruisait tout sur son passage.

Je terminerai cette lettre que j’ai eu le déplaisir de rédiger puisqu’elle s’adresse à une femme vénale autant que violente dans ses formes de pensée et d’actons en disant à cet épouvantail de tragédie que je ne voudrais pas, pour tout l’or du monde, être à sa place, aucunement enviable et désirable pour un être normal, au jour du jugement dernier.

Ecrivainparisien

50588337

Mots clés de cet article :

France Télévisions, Service public, Laurent Ruquier, Léa Vicens, Matador à cheval, Sadisme, Lâcheté, Cruauté

20 185163-1

Publicités

Read Full Post »

Les chroniques de Montigny

Billet n° 1872

ocjkpk2z

Intolérance récurrente

images (5)

Samedi dernier la ville de Béziers s’est signalée à l’opinion publique à des titres divers, pas spécifiquement glorieux, soit dit en passant, puisqu’au cours de la Féria qui se déroule en ce moment dans les arènes de cette ville mais aussi dans la cité toute entière plusieurs agressions ont été perpétrées contre des personnes dont une, particulièrement sauvage, ayant entrainé la mort d’un homme de 33 ans.

Mais ce n’est pas tout !

Samedi matin se tenait également devant les arènes de la ville, parallèlement aux corridas organisées au cours de cette féria, une manifestation pacifique, forte de plus de 150 personnes, venues parfois de très loin ; des personnes déterminées mais non violentes qui manifestaient pacifiquement leur perpétuelle réprobation des spectacles tauromachiques organisés encore dans notre pays et ailleurs dans le monde.

Au cours de cette manifestation pacifique plusieurs personnes ont été prises à partie, certaines ayant été malmenées, voire agressées par des aficionados, en clair des personnes adeptes de spectacles tauromachiques, qui voyaient d’un très mauvais œil ce déploiement réprobateur et qui se sont défoulés gratuitement, parce qu’il parait que ça soulage, disent certains !

Au cours de cette manifestation une militante anti corrida a été particulièrement agressée à plusieurs reprises et ce devant témoins, photos à l’appui. Cette personne à d’ailleurs déposé plainte auprès de la gendarmerie.

Les aficionados ont déjà fait parler d’eux à plusieurs reprises et pas en bien, notamment au cours d’incidents survenus l’an dernier dans les arènes de Rodilhan (Gard) ; des incidents graves relatés par les médias, presse écrite quotidienne et magazine, télévision mais aussi internet ayant entrainé de nombreux dépôts de plaintes, jugées recevables et actuellement en cours d’instruction qui déboucheront sur un procès, prévu prochainement.

Pour en revenir aux incidents survenus samedi dernier, la militante agressée a fait part des conditions de son agression, dans un message au ton responsable, diffusé sur un réseau social de dimension planétaire mais elle a également remercié dans son appel les personnes l’ayant assistée physiquement et moralement au cours de cette agression.

Désapprouvant particulièrement les méthodes musclées pour faire entendre une cause, mauvaise ici, en l’occurrence, je ne peux pas faire moins qu’apporter mon soutien à cette personne en diffusant son message sur le forum de l’écrivain ; un message auquel j’ai apporté ma vision des choses mais également un éclairage personnel ainsi qu’un appel aux autorités.

Pour terminer je souhaite que cette militante puisse se remettre rapidement du traumatisme, physique et moral, généré par les agressions répétées dont elle a été victime.

Ecrivainparisien

2vo8xpqo

Chers ami(e)s,
Je relaye, ci-dessous, le message d’une militante qui œuvre depuis longtemps au profit de la cause animale et qui paie de sa personne pour tenter, comme beaucoup, de défendre les taureaux de combat puisque Willow est une anti corrida convaincue et donc active. 
Samedi dernier Willow a été agressée à de nombreuses reprises devant les arènes de Béziers alors qu’elle manifestait de manière pacifique pour faire "entendre" à l’opinion publique que la corrida est une activité répréhensible, au plan moral qui doit cesser le plus rapidement possible chez nous, mais aussi chez nos voisins qui la pratiquent.
Willow a servi, quelque part, de défouloir à la colère des aficionados, gens particulièrement violents en paroles mais aussi en actes qui ont déjà été montrés du doigt, notamment lors des évènements s’étant déroulés l’an dernier dans les arènes de Rodilhan (Gard)
Il serait temps que les autorités françaises prennent conscience et agissent, à tous les niveaux pour mettre hors d’état de nuire cette pratique dégradante pour l’esprit et génératrice de débordements particulièrement néfastes à l’ordre public.
Ecrivainparisien

2vo8xpqo
Willow PA
Bonjour à tous,
Tout d’abord, merci à tous les militants présents ce jour là et qui, pour certains, se sont déplacés de très loin !
Je tiens à dire que, lors de la manifestation du matin, je me trouvais devant le petit portillon d’entrée (suite à la fermeture de la grande porte). J’étais assise, ne bougeais pas et ne répondais pas aux provocations.
A ce moment là, et jusqu’à la fermeture du portillon, on m’a tiré violemment les cheveux, hurlé dessus et bousculée pour me faire partir. J’ai reçu de nombreux coups de pieds dans le dos. Les personnes qui m’ont enjambée pour entrer (car assise je ne bloquais pas réellement l’entrée), ont volontairement raclé leurs chaussures, dont des chaussures à talons, sur mes bras, et ont aussi appuyé sur mes bras de toutes leurs force avec leurs pieds. Il s’agissait là de violence gratuite car les gens pouvaient m’enjamber aisément sans me toucher, et qu’il y avait de toute façon une autre entrée plus loin….. Les coups de pieds venaient de derrière moi, de personnes déjà dans l’arène, pour me faire "dégager". Après la fermeture des portes, une fois tous les aficionados entrés, j’ai reçu un dernier coup de pied très violent dans la fesse droite, par dessous le portail… De la vengeance pure couplée à de la lâcheté car personne n’a pu voir ce coup à part moi qui l’ai ressenti. C’est ensuite que le jet d’eau a été sorti, arrosant l’ensemble des militants.
Je remercie particulièrement Corinne et Didier qui étaient tout près de moi durant cette épreuve, ayant eux aussi subi la violence de ces personnes, ainsi que tous ceux qui ont hué mes agresseurs et leur ont crié d’arrêter et de me lâcher lorsque je me faisais violenter.
Maintenant, je demande à toute personne qui serait en possession de photos ou de vidéos de la scène de me les transmettre au plus vite. Mes blessures ont été constatées par un médecin et je vais porter plainte aujourd’hui. Des preuves pourront être ajoutées au dossier plus tard. Chaque preuve de ce qui est arrivé compte. Ils n’avaient pas le droit. J’étais assise sur la place publique…
Encore merci et bravo à tous pour votre détermination.
Willow

50588337

Mots clés contenus dans cet article :

Intolérance, Violences, Agression, Aficionados, Béziers, Rodilhan, Gard, Militants, Blessures, Gendarmerie, Lâcheté

A la demande d’un lecteur j’ai retiré les photos exposées précédemment suite a sa demande, affichée ci-dessous :

 

Monsieur, Madame,
Vous diffusez des images pour lesquelles vous n’avez pas reçu d’autorisation des personnes reconnaissables.
A ce titre, je compte bien faire valoir mon droit à l’image, et je m’oppose fermement à la mise en ligne des photos 1 & 6 (dans l’ordre de publication).
Si vous persistez dans cette publication, je n’hésiterai pas à porter ce délit devant les autorités compétentes avant la rentrée.
Je visiterai régulièrement votre site pour vérifier cette mise en conformité.

 

Message à l’attention de la personne m’ayant adressé un commentaire concernant l’article intitulé « Intolérance récurrente » publié sur mon espace : le forum de l’écrivain :

Madame ou Monsieur,

Je prends acte, ce jour, de votre demande, en conséquence de quoi je viens de retirer les photos présentées dans mon article en tant qu’illustration d’une manifestation dont fait état ce rédactionnel.

Je me permettrai cependant de vous faire observer, tout de même, que si vous avez effectivement la loi de votre côté dans cette affaire, sous réserve que vous vous trouviez effectivement sur les deux photographies que vous me demandez de retirer, j’aurais apprécié que votre demande soit moins impersonnelle, puisque stéréotypée à l’envi d’une part, mais qu’elle soit signée d’autre part, comme je signe moi-même tous mes articles depuis près d’une décennie.

Je prends acte également que votre demande de retrait ressemble à un procès d’intention fait à mon endroit. N’apprécieriez-vous pas les propos de bon sens et de logique morale qui sont les miens et ceux de quelques millions d’autres français dont je suis honoré d’être le porte-parole ?

Sachez une chose encore, Madame ou Monsieur, pour finir, c’est que je n’ai nullement l’intention de me taire ni de me laisser intimider par qui que ce soit car je suis un homme libre qui se bat contre nombre de pratiques répréhensibles au plan moral.

Salutations

Jean Claude Lataupe, écrivain et pamphlétaire, politiquement incorrect, libre et plus que jamais fier de le demeurer.

Read Full Post »