Feeds:
Articles
Commentaires

Posts Tagged ‘Enfoiré’

Les chroniques de Montigny

Billet n° 2064

ocjkpk2z

Merci à toi

1966916_367862636686276_1951066560_n

Ô toi, "l’enfoiré", il y a bien longtemps que l’on t’a empêché de nous faire rire définitivement et l’histoire de ton mec restera fort longtemps en nos cœurs orphelins, tu sais.

Bien sur que tu nous manques, Michel, et tu nous manqueras toujours au plus haut point.

Ha si tu étais encore là aujourd’hui tu aurais bien du pain sur la planche, mon bon Michel car la vie politique actuelle et ceux qui la font et la défont t’inspireraient quantité de sketchs dans lesquels tu t’autoriserais des trucs, comme tu le disais, jadis dans certaines de tes histoires drôles en parlant des milieux autorisés…

Tu étais homme pétri et empli de compassion et d’empathie, Michel et tu avais un cœur particulièrement généreux ; du moins c’est l’image que tu as laissé dans les nôtres lorsque tu es parti si brutalement sur cette moto qui t’a emporté vers cet ailleurs qu’un jour ou l’autre nous connaitrons toutes et tous et ce jour là, bien des gens viendront te serrer la main, Michel ! Généreux tu l’as été et bien du monde a d’ailleurs profité de tes largesses durant nombre d’années. Désintéressé tu l’auras été également et ce ne sont pas les responsables de l’œuvre que tu as créée pour les plus démunis qui pourront me dire le contraire. Ces restos t’ont survécu et resteront car ils continuent de faire le plein, d’année en année… Hélas !

Tu as été un "drôle" de mec, quand même Michel et j’ai souvenir que tu as fait trembler bien du monde il y a des années en émettant l’idée de vouloir te présenter aux élections "pestilentielles" comme tu les appelais.

Certains chefaillons avaient d’ailleurs si peur de toi qu’ils ont fait un chantage éhonté et indigne d’un politique à celles et ceux parmi les édiles qui oseraient signer pour que tu puisses obtenir ces fameuses 500 signatures nécessaires à la validation de ta candidature.

Tu as été un redoutable aiguillon et la conscience politique d’une certaine France profonde ; là n’est pas ton moindre mérite, Michel.

Je suis sur d’une chose c’est que ta lessive aurait lavé plus blanc que blanc si tu étais encore parmi nous tu sais, tout comme la presse à ragots lave toujours plus noir, un de ces noirs dont tu n’as pas même idée mon bon Michel mais qui t’aurait forcément inspiré quantité de belles et bonnes choses…

Bon, je te laisse à ton inspiration et je retourne à mes occupations puisque j’ai encore la chance d’avoir un métier que j’aime et qui me le rend bien.

Salut, "l’enfoiré", à bientôt et merci !

Jean Claude Lataupe, pamphlétaire, politiquement incorrect.

50588337

Mots clés de cet article :

Michel Coluche, Les Restos du Cœur, Enfoiré, Politique

Publicités

Read Full Post »