Feeds:
Articles
Commentaires

Posts Tagged ‘Corrida’

Les chroniques de Montigny

Billet n° 2092

ocjkpk2z

Pour la façade

7lu153v8

J’ai vu un lien de ce jour créé par le journal l’Express qui fait état d’une vidéo montrant notre actuel Premier Ministre abordé par une passante qui lui dit tout le bien qu’elle pense de lui et qui lui avoue qu’elle le trouve aussi beau que notre ex Président de la République.

L’homme actuel de toutes les situations rétorque à cette groupie à deux ou trois reprises que l’ancien Mamamouchi républicain n’est pas beau.

J’ai relevé dans les commentaires attachés à cette vidéo l’avis d’une internaute qui m’a fait sourire lorsqu’elle parle de miroir en contreplaqué et d’ajouter également que notre Premier Ministre a une "figure d’angoisse" Je vous livre ce commentaire ci-après, tel quel, sans le modifier en aucune manière :

[il se regarde lui dans un miroir avant de parler ?!!!! il a un miroir en contreplaqué chez lui ou quoi ?!!!!! Et il a pas vu la figure d’angoisse qu’il y a au pouvoir sans déconner ?? !!!!!!!]

Pour ce qui me concerne je ne m’éterniserai pas sur l’aspect physique de ces deux hommes "forts" du régime puisque chacun sait fort bien que la beauté physique restera toujours totalement subjective.

Par contre la beauté de l’âme, la bonté, la magnanimité, la générosité du cœur, l’altruisme et l’esprit d’empathie à l’égard de ses contemporains mais aussi des animaux et des végétaux, par exemple ne sont absolument pas des caractéristiques humaines subjectives.

Et là, je renvoie dos à dos les deux protagonistes pour au moins une raison grave à mes yeux. L’un comme l’autre de ces sémillants personnages sont de grands amateurs de spectacles de torture, de barbarie et d’assassinats de pacifiques herbivores, je veux parler de corridas, beaucoup parmi vous l’auront compris.

Dans ce domaine le pompon revient tout de même d’office, preuves à l’appui, au Catalan puisque ce dernier a osé tenter d’orienter la France profonde en déclarant que la corrida est une tradition qu’il faut conserver et qui fait tout ce qui est en son pouvoir pour empêcher les Français de montrer leur désapprobation de ces pratiques barbares et sanguinaires d’un autre âge. Un point positif pour l’ex Président dans ce chalenge : celui-ci n’a jamais mis d’huile sur le feu en se montrant dans une arène au cours de sa mandature. Une preuve d’intelligence ? Peut-être, sans doute, même !

Autre trait de caractère commun à ces deux hommes : ils sont rongés par une ambition démesurée, l’un comme l’autre.

Pour conclure et faire simple je dirais que l’on ne peut être beau si l’âme est noire et transparait sous une forme ou une autre sur le visage…

Pour en revenir à la vidéo dont je fais état au début de mon article je dois dire, en mon âme et conscience que cette jolie mise en scène habilement calculée n’est faite que pour abuser les gens, histoire de faire croire que ces deux "ténors" de la politique, que l’on n’a jamais entendus au Palais Garnier ou à la Bastille et heureusement, sont de véritables adversaires.

En réalité il n’en est rien puisque ces deux hommes se voient très régulièrement en "privé" au cours de réunions "occultes" et ont les mêmes objectifs pour ce qui concerne le devenir de la France et de son "petit peuple"

La réalité est là, sans fards.

Jean Claude Lataupe, pamphlétaire et fier de l’être et de le demeurer

50588337

Mots clés de cet article :

Beauté physique, Qualités humaines, Corrida,

Lien vers la vidéo

http://www.lexpress.fr/actualite/politique/video-manuel-valls-a-propos-de-nicolas-sarkozy-il-est-pas-beau_1602881.html

Read Full Post »

Les chroniques de Montigny

Billet n° 2086

ocjkpk2z

Maubourguet, morne arène

redcard

La vidéo que je viens de visionner et d’enregistrer, à toutes fins utiles et dont le lien se trouve à la fin de mon article, une vidéo réalisée le 23 août 2014 dans les arènes de Maubourguet est une preuve irréfutable de la violence verbale et physique commises par des aficionados avec la bienveillante complicité des forces de l’ordre, censées normalement éviter les affrontements violents.

Cette vidéo montrant des aficionados en train d’insulter et de frapper des manifestants venus dans l’arène pour faire savoir leur désapprobation de cette pratique est la brillante démonstration que ces individus sont des adeptes convaincus de la violence mais aussi de la lâcheté puisqu’on voit notamment clairement un individu armé d’une longue barre de fer frapper à plusieurs reprises et par derrière des anti corridas lors de leur éviction de ce lieu sentant la haine et la mort. La bande son est à la hauteur des agressions et n’est pas en reste puisqu’on entend très distinctement des voix proférer des injures du style "salope, pute" et autres "noms d’oiseaux" à plusieurs reprises. On entend aussi des voix incitant les auteurs de violence en cours à encore plus de haine et d’action à l’encontre des anti corridas présents sur place puisque certaines voix disent clairement par exemple "Va y, tape le" ou encore "Tape le encore, oui !" ou bien "Eh les mecs aussi faut lui taper la tête à celui-là !" ou, pire "Va y coupe lui les doigts, oui, coupe lui les doigts"

Si la corrida est un art c’est bien celui de montrer qu’il est vecteur et générateur de violences extrêmes en tous genres.

Les aficionados disent de la corrida que ce spectacle est un art. La vidéo enregistrée le 23 août 2014 dans les arènes de Maubourguet démontre clairement, nombreuses preuves à l’appui, que les amateurs de ce spectacle rétrograde sont surtout et comme chaque fois de grands spécialistes de violences verbales et physiques à l’encontre des anti corridas venus en ces lieux pour faire savoir leur désapprobation de ce spectacle. Que dire de l’attitude des CRS, présents dans cette arène et utilisant avec zèle leurs tonfas pour déloger et faire sortir, manu militari, de ce lieu de spectacles morbides les anti corridas venus là pour manifester leur hostilité à la corrida?

J’ose espérer que des plaintes vont être déposées auprès des services compétents et qu’elles seront suivies d’effets concrets.

J’assure de tout mon soutien les anti corridas présents sur les lieux ce jour là et je les félicite pour avoir été, comme chaque fois, les porte-parole de la France profonde qui ne veut plus voir de corridas sur le sol français et qui se sont manifestés courageusement et au grand jour.

Bravo à eux toutes et à eux tous pour leur courage et leur sang-froid.

Ecrivainparisien

50588337

Mots clés de l’article :

Maubourguet, Corrida, Violences, Agressions,

Le lien pointant vers la vidéo "Maubourguet arènes en état de siège" :

https://www.youtube.com/watch?feature=player_embedded&v=xSgfA7CUGI4#t=0

185163

Read Full Post »

Les chroniques de Montigny

Billet n° 2024

ocjkpk2z

Corrida, basta ! Sur M6 et ailleurs.

images (5)

La corrida était-ce besoin d’en faire une « Enquête exclusive » alors que cette mascarade grotesque et sanguinolente devrait être une « Zone interdite » ?

2vo8xpqo

Bernard de la Villardière, est connu du grand public pour être le présentateur « d’enquête exclusive », une émission diffusée sur M6 ; mais ce que l’on connait moins, en revanche, ce sont ses dérapages incontrôlés, notamment celui au cours duquel, dans une émission récente, il a ouvertement attaqué l’institution « Miss France » et par voie de conséquence Marine Lorphelin, l’actuelle Miss France, présente elle aussi sur le plateau.
Bernard de la Villardière a en effet comparé, en termes grivois et à la limite de la vulgarité toutes les Miss à des « putes » et Marine Lorphelin, notre Miss France actuelle, présente elle aussi sur le plateau de l’émission en a pris pour son grade, elle qui apporte sa touche de fraicheur et de distinction, partout où elle passe.
Le monde d’internet s’est d’ailleurs ému et alarmé, à juste titre, des propos indignes proférés à l’encontre de ce que représente Miss France dans le cœur des gens ; des propos tenus et assumés par la suite par de la Villardière au point que la vidéo de l’émission en question a été retirée dès le lendemain.
Ce que je ne parviens pas à comprendre c’est que le public se soit justement indigné du fait que l’on ose traiter une Miss France en des termes aussi vulgaires mais personne ne s’est alarmé du fait que de la Villardière consacre une émission à la corrida en faisant l’apologie de ce spectacle moyenâgeux s’apparentant aux jeux du cirque en vigueur dans l’empire romain.
Pourtant, d’après tous les sondages réalisés depuis au moins 2 ans, la France, dans sa grande majorité, près de 80 %, est hostile à la corrida ainsi qu’à toutes formes de tortures et de maltraitances faites à nos amis les animaux.
Etait-ce donc nécessaire de montrer encore et toujours des horreurs sur une chaine de télévision ; qui plus est à une heure de grande écoute ?
Etait-ce indispensable de faire « l’article » et le « lit » d’une activité interdite par la loi sur 90 % du territoire national, là où les matadors, des exécuteurs de taureaux de combat, sont considérés comme des assassins ?
Quel but poursuivent les dirigeants de M6, par de la Villardière interposé, en programmant une telle émission ?
Qu’a donc à gagner de la Villardière à cautionner la torture et la souffrance faite aux taureaux et aux chevaux de corrida ?
Il est plus à sa place dans une émission d’investigation journalistique qui intéresse le plus grand nombre. A moins qu’il ne soit lui-même adepte de cette boucherie d’un autre âge ?
Ceci expliquerait cela !
Doit-on aujourd’hui inscrite le nom « de la Villardière » sur le grand livre rouge de la honte nationale parmi le gotha des aficionados et Vip de tous poils ? A côté de ceux du ministre de l’intérieur et de quelques autres membres de l’actuel gouvernement mais aussi de l’opposition à commencer par le Président de la République sortant, qui a eu, à sa décharge, il faut bien le reconnaitre, la décence de ne pas mettre d’huile sur le feu en se montrant et en pavanant au cœur d’une arène au cours de son mandat présidentiel.
Jolie forme d’intelligence de sa part, ce qui n’est pas le cas des actuels dirigeants de la France dans ce domaine, pour le moins !
« Bon Dieu mais c’est bien sur ! »
Ecrivainparisien

50588337

Mots clés de cet article :

De la Villardière, M6, Marine Lorphelin, Miss France, Corrida, Taureaux de combat, chevaux de corrida, Matador, Cause animale, tortures et souffrances faites aux animaux.

Read Full Post »

Les chroniques de Montigny

Billet n° 1961

ocjkpk2z

Communiqué en forme d’espoir

2vo8xpqo

L’année 2012 a vécu, emportant avec elle quelques sombres désillusions pour beaucoup ; notamment pour les défenseurs de la cause animale qui attendent, encore et toujours qu’une décision soit prise, dans les faits, pour que le statut « juridique » de l’animal évolue sensiblement vers la reconnaissance de ce dernier en tant qu’être sensible à part entière.

Lourde, très lourde déception même, également, pour nombre de citoyennes et de citoyens pensant que les « Sages » allaient enfin mériter leur nom en reconnaissant le bien fondé juridique mais aussi humain d’une QPC qui demandait l’abolition de la corrida et des souffrances infligées à de valeureux animaux qui ne demandent rien d’autre que de vivre en paix.

Déception, encore et toujours pour beaucoup de Françaises et de Français de devoir constater que la ministre de la Culture et de la Communication reste désespérément sourde puisque refusant, sous de mauvais prétextes, de mettre en application l’une des missions propres à son ministère : communiquer et ainsi répondre aux appels d’associations de défense du monde animal réclamant le retrait de la corrida du catalogue inventaire du patrimoine culturel immatériel de notre pays.

Les défenseurs du monde animal continueront, en cette année 2013, à se mobiliser concrètement, aussi bien que par l’intermédiaire de réseaux, sociaux et autres, pour tenter, pacifiquement, de faire entendre leur voix de bon sens en hauts lieux et obtiendront, sans doute aucun, j’en reste persuadé, quelques significatives avancées vers plus de compassion, plus d’humanisme et plus d’empathie au profit du monde animal de la part des « décideurs », les obligeant ainsi à porter un regard différent et surtout plus humain en direction de nos amis les animaux.

Il est impératif que d’aucuns se persuadent que la « lutte pacifique » engagée au profit du monde animal continuera cette année encore mais aussi les prochaines jusqu’à ce que les mentalités des responsables d’un certain immobilisme, qui arrange bien du monde, changent concrètement et que leur conscience leur fasse enfin prendre ainsi les bonnes décisions : celles qui leur assureront un capital sympathie non négligeable mais aussi un avenir certain.

Dans l’espoir que ce message puisse faire tache d’huile et déclencher ainsi actions et réactions, je souhaite, une fois encore, une année riche en qualités humaines à chacune et chacun des lectrices et des lecteurs du forum de l’écrivain mais aussi de ma page hébergée par le plus grand réseau social de la planète.

Ecrivainparisien

50588337

Mots clés de cet article :

QPC, Corrida, Cause animale,

00nK051EC_V

Read Full Post »

Les chroniques de Montigny

Billet n° 1933

ocjkpk2z

Hors sujet

L’importance de l’objectif

images (2)

En lisant le compte-rendu réalisé par différents médias concernant les diverses manifestations contre la corrida s’étant déroulées hier dans différentes villes de France, je me rends compte comme je l’avais observé en février 2011que la presse minimise volontairement l’évènement en fournissant notamment des chiffres de participants très inférieurs à la réalité de terrain ce qui démontre, si besoin était, le manque évident d’objectivité des journalistes concernant ce problème de société ; un problème traité notamment de manière identique, à la virgule près, par trois journaux nationaux dont deux sur les trois n’ont fait qu’un simple copier-coller de l’article de l’un de leurs confrères.

Comment qualifier ce journalisme qui n’ose pas, qui n’ose plus, prendre position concernant un fait de société de peur, sans doute de déplaire à l’intelligentsia au pouvoir ?

L’objectivité, l’esprit d’analyse, la neutralité et l’indépendance d’opinion sont-elles de nos jours des valeurs n’étant plus en odeur de sainteté ? On serait tenté de le croire au vu du constat réalisé.

Dans un autre ordre d’idée mais tout de même en rapport avec la couverture médiatique des évènements auquel je me réfère plus avant, j’ai lu le commentaire d’une personne qui trouvait anormal de ne pas couvrir le sort réservé aux transsexuels, qui, aux dires de cette personne auraient eux aussi des « choses » à revendiquer et qui seraient dans une situation inadmissible.

Il est incroyable de devoir constater que dans la société actuelle les citoyens ne voient que leurs droits et revendications de toutes sortes, jamais leurs devoirs et obligations, qui pourtant existent bel et bien ! Ce que je viens d’énoncer est une des causes importantes des problèmes liés à la société actuelle.

Pour en revenir à nos ami(e)s transsexuels, je ne disconviens pas que ces derniers puissent connaitre des problèmes ; de là à affirmer que leur situation est inadmissible il est un gouffre que je ne franchirai aucunement car je pense qu’il est des situations infiniment plus graves et dramatiques que celle des transsexuels, en France mais aussi ailleurs ; notamment la maltraitance humaine mais aussi animale, les problèmes récurrents d’extrémismes religieux et autres, la faim et la malnutrition en France, en Europe et dans le monde, l’exploitation des mineurs, les conditions de travail et de rémunération du monde ouvrier, le respect des droits des travailleurs, la sécurité, l’instruction et la formation scolaires et professionnelles, la précarité des SDF, l’aide alimentaire, la pédophilie, la pédocriminalité, la zoophilie, le tourisme sexuel, la corruption, les mensonges et la raison d’Etat, la censure ainsi que l’assassinat de journalistes et de photographes de presse, les sectes avilissantes, par principe.

Ce tableau dramatique n’est hélas pas exhaustif, loin s’en faut.

Il est des priorités à prendre en compte pour le bien être de tous et même si je veux bien admettre que le monde transsexuel puisse avoir des problèmes, il me semble que ces derniers ne doivent pas passer avant d’autres, par pur esprit d’équité.

Ecrivainparisien

50588337

Mots clés de cet article :

Manifestations, Corrida, Médias, Presse, Indépendance, Opinion, Droits, Obligations,

 

dieu.72477

Read Full Post »

Les chroniques de Montigny

Billet n° 1932

ocjkpk2z

Journée de rassemblement

images (2)

En ce samedi 20 octobre 2012 la France profonde des mécontents se mobilise. Dans quelques minutes un grand rassemblement de Français responsables mais aussi de citoyens Européens venus apporter leur caution morale par leur présence effective à cette manifestation, va se mettre en place sous les fenêtres du ministère de la Culture et de la Communication, Place du Palais Royal à Paris, jadis capitale du monde du temps du siècle des lumières pour montrer aux dirigeants de notre pays qu’il n’ont pas entendu l’appel de cette France qui rejette à une très large majorité les actes de cruauté perpétrés contre le monde animal ; des actes qui perdurent dans les faits, malgré les promesses faites, il y a peu et au plus haut niveau, d’étudier un changement profond du sort de l’animal, le faisant ainsi passer du statut de meuble à celui d’être sensible aux yeux du Code Civil.

Dernièrement le Conseil Constitutionnel a décrété, suite à une QPC (Question Prioritaire de Constitutionnalité) déposée il y a quelque temps, que la corrida est conforme à la Constitution Française, déclenchant, par là même, l’indignation générale dans les rangs de cette France qui vient donc aujourd’hui faire connaitre aux instances dirigeantes de notre beau pays le niveau de son mécontentement.

Ne pouvant conserver une neutralité coupable si je restais passif en cette circonstance, je participe, à ma manière au mécontentement général par cet article ainsi que par le message qui clôturera ce billet.

Ecrivainparisien

20 octobre 2012

486781_4140432781867_903883997_n

Message à un clown grotesque et pitoyable se donnant en spectacle

Eh, toi le clown grotesque et pitoyable qui sévit au cœur de l’arène avec ton costume d’assassin cousu de vieil or, n’as-tu pas l’impression, lorsque tu t’amuses sadiquement avec un animal noble et sensible de faire une entorse à l’histoire compassionnelle et progressiste de l’humanité ?

Lorsque tu joues à faire le fanfaron par tes pas de danseuse ridicule en vue d’exécuter tes passes sur le sable souillé de l’arène, n’as-tu pas le sentiment que tes gestes risibles te donnent un argument faussement justificatif pour vouloir tromper le peu de conscience qu’il te reste en lui faisant croire que tu es le preux chevalier qui combat vaillamment un adversaire féroce au cours d’un duel titanesque ?

Lorsque tu t’apprêtes, avec ton bras armé du glaive vengeur à porter l’estocade à un animal usé, meurtri et stressé ayant perdu toute faculté velléitaire par l’infâme autant que dégradante agression physique que tu lui as imposé au cours de cette mascarade, n’as-tu pas, l’espace d’un instant, le sentiment que l’image que tu as voulu imposer à ton for intérieur s’est brusquement ternie, voilée et dégradée par la méprisable action que tu t’apprêtes à commettre ?

Tu n’es pas un justicier, pas plus qu’un vaillant et glorieux combattant, encore moins un preux chevalier qui serait en état de légitime défense, tu n’es qu’un vulgaire assassin de bas étage ; un de ceux qui avilissent à tout jamais leur âme noire en état de disgrâce permanent, une âme perdue à tout jamais qui reste emplie d’une haine qui transparait lorsqu’on lit ton regard halluciné au cœur de cette arène de la honte, un haut lieu de perdition autant que de sacrifice.

Tu ne seras jamais, ô grand jamais, l’artiste que tu es persuadé être et auquel tu t’identifies dans ta pathologie chronique autant que compulsive car un artiste est un être sensible et riche d’une conscience pétrie d’humanisme autant que d’empathie, tous sentiments te faisant cruellement défaut.

Je t’abandonne, toi le clown pitoyable et grotesque au sort qui restera le tien : celui d’un être méprisable puisque, quoi qu’il arrive, tu resteras un individu incapable d’un quelconque sentiment de repentir ; donc malheureusement un être totalement irrécupérable.

Jean Claude Lataupe

50588337

Mots clés de cet article :

Ministère de la Culture, Constitution, Animal, QPC, Mécontentement, Corrida, Citoyens Européens,

Mort

Complément de l’article :

Un compte-rendu de la manifestation citoyenne du 20 octobre en vidéo

« J’ai honte de voir qu’on est obligé de faire une manifestation ici en France pour faire reculer la mort alors qu’ailleurs on se bat pour enrayer son déclin. Il est inconcevable que la mort, donnée en spectacle puisse appartenir d’une manière quelconque à ce qui s’apparente au patrimoine, c’est inconcevable, inadmissible. Vous faites aujourd’hui la démonstration du possible, la démonstration de l’action ; c’est l’éthique qui triomphera de la mort grâce à vous, merci.»

Alain Bourgain-Du bourg, Président de la Ligue des Oiseaux.

Rassemblement citoyen contre la corrida ; Paris – Place du Palais Royal ; 20 octobre 2012

http://www.youtube.com/watch?feature=share&v=zZNSnY5P6mc&gl=FR

Alain Bougrain-Dubourg

Read Full Post »

Les chroniques de Montigny

Billet n° 1910

ocjkpk2z

Discussion au coin du feu (de l’action)

Le doigt accusateur

La France, ma France que j’aime comme l’aiment quelques millions de citoyennes et de citoyens a un héritage ô combien précieux à défendre autant qu’à préserver et protéger : celui des vertus morales.

Cette France a longtemps été admirée et considérée comme un phare éclairant le monde à l’instar de Miss Liberty, une œuvre majeure due au talent du sculpteur Auguste Bartholdi, alias Amilcar Hasenfratz ; cette France là est en train de rejoindre les bas-fonds de l’infamie et s’y enfonce au grand dam de millions de Françaises et de Français qui sont consternés, se sentant bafoués, trahis et outragés par ceux dont le rôle est de veiller à la bonne marche de notre pays au sens de l’élévation morale et spirituelle de ses institutions.

Il n’est pas admissible que dans un état de droit les garants de l’institution avalisent, par jugement, des actions contraires à l’honneur de tout un peuple en considérant des pratiques jugées dégradantes pour l’esprit comme étant conformes aux institutions en vigueur dans notre République, et ce pour de basses raisons purement matérialistes.

Monsieur le Président de la République est le garant suprême des institutions de notre pays et ne peut, à ce titre, rester sans réaction face à ce qui vient de se passer. Il se doit d’apporter une réponse positive à l’indignation générale faisant suite à la décision du Conseil Constitutionnel en décrétant l’abrogation rapide de la décision que vient de prendre ce dernier puisque la position qui est aujourd’hui la sienne est le résultat du suffrage exprimé par des millions de Françaises et de Français qui se sont portés sur sa personne ; des suffrages de citoyennes et de citoyens responsables qui refusent que la France soit montrée du doigt et classée « pays de la honte », en Europe et ailleurs après avoir été, durant près de 200 ans la plus grande nation du monde, une nation dans laquelle des actes barbares, exceptions culturelles d’un autre âge, restent autorisés et, comble de l’infamie, inscrits à l’inventaire du Patrimoine Culturel immatériel de notre pays.

Je demande solennellement à Monsieur le Président de la République que soit abrogée la récente décision du Conseil Constitutionnel reconnaissant la corrida comme étant conforme à la Constitution de l’Etat Français comme je lui réclame que la corrida soit retirée de l’inventaire du Patrimoine Culturel immatériel de la France.

Je demande en ma qualité de citoyen digne et respectueux des valeurs d’honneur et de probité qu’une consultation nationale, de type référendaire soit organisée prochainement sur cette question d’éthique car il n’est pas logique que dans un pays censé être moralement évolué, des traditions contraires à la morale soient protégées par une loi qui leur est favorable en tous points.

Pour le bien du pays et pour le respect du souhait de plusieurs millions de Françaises et de Français les traditions barbares ôtant gratuitement la vie à de nobles animaux doivent être définitivement abolies comme a été abolie, il y a 31 ans, sous un gouvernement de Gauche, la peine de mort en vertu d’une évolution nécessaire et indispensable de notre pays.

Ecrivainparisien, Crac Europe

50588337

Mots clés de cet article :

Corrida, Conseil Constitutionnel, Président de la République, Abrogation, Référendum, Peine capitale

 

declaration1789

Read Full Post »

Les chroniques de Montigny

Billet n° 1909

ocjkpk2z

Phénix

20

Cher monsieur Pernault,

Je viens par ce petit mot prendre la défense du grand homme de télévision que vous êtes et qu’on accuse de partialité éhontée ; certains n’hésitant pas à vous traiter de braconnier de l’information sur cette toile qui s’appelle le net et qui aux dires de certaines langues de vipères ne le serait pas, nette justement. Certains internautes vous pistent depuis quelque temps, vous accusant donc de faire le lit du pouvoir en place en diffusant des reportages orientés, tendancieux et licencieux, occultant systématiquement l’envers du décor en ne montrant que ce qui arrange, que ce qui enjolive, que ce qui glorifie le côté pompeux, prétentieux et emphatique du décorum d’un autre âge, celui du moyen-âge ; des reportages orientés donc qui feraient la part belle aux amateurs de corrida.

Ah, oui, suis-je distrait monsieur Pernault au point d’avoir oublié de vous dire que ces gens qui vos maudissent parlent de corrida. Il va falloir que je n’oublie pas d’aller voir mon médecin traitant pour savoir si d’aventure je ne serais pas atteint par cette maladie au nom pas spécialement facile à orthographier.

Que disais-je déjà monsieur Pernault ? Ah, oui, la corrida ! On dit que vous auriez fait fort hier midi en diffusant un reportage sur la chose qui n’aurait pas été un modèle de neutralité, notamment au plan du temps de parole des protagonistes puisque vous auriez accordé moins de 20 secondes à un militant de Droit des Animaux contre 7 longues minutes à ceux, aficionados et commerçants, vivant de cette exception « culturelle » qui applaudissent aux exploits artistiques du matador en costume de « Commedia Del Arte ».

Je ne puis croire un seul instant qu’un homme de votre envergure et de votre trempe, que dis-je de votre classe, monsieur Pernault puisse s’abaisser à faire des choses que ne commettraient pas même un journaliste pigiste débutant par manque d’expérience et de formation de terrain.

Ah mais dites-moi, monsieur Pernault, je vois que vous avez un fan club, comme Dorothée et Chantal Goya. Bravo, c’est la rançon du succès d’une vie journalistique bien remplie ; une sorte de consécration ! Vous êtes donc le phénix des hôtes de ce qu’aucuns nomment encore la tour infernale !

Qu’est-ce que certains peuvent être médisants, monsieur Pernault, tout de même, je n’en reviens pas !

Bonne journée, monsieur Pernault et haut les cœurs !

Jean Claude Lataupe

50588337

Mots clés de cet article :

Jean-Pierre Pernault, Corrida, Information, Reportages

https://www.facebook.com/pages/Jean-Pierre-Pernault/142171559130509?ref=ts

 

Pernault

Read Full Post »

Les chroniques de Montigny

Billet n° 1908

ocjkpk2z

Sentence

icon-47483

La sentence est tombée ! Les Sages ont tranché ! Laissant une majorité de Françaises et de Français bafouée, outragée, ridiculisée ; une France profonde qui a le sentiment mais aussi l’absolue conviction que les Sages n’ont pas écouté et n’ont pas entendu le grondement sourd de sa colère puisqu’ils sont restés sourds à son appel suite à une décision « technique » de droit pur qui ne prend aucunement en compte la voie d’un humanisme raisonnable qui aurait pourtant été de mise si cette assemblée réduite avait un tant soit peu placé le débat au plan moral en pensant à ceux qui vont continuer de faire les frais de leur décision, lourde de conséquences : les taureaux de combat mais aussi les chevaux d’arènes qui paient, eux aussi, un lourd tribut à la corrida, ce spectacle macabre et sanguinaire d’un autre temps qui fait reculer la France dans les bas-fonds de la morale.

Neuf personnes ont pris une décision qui engage plus de 65 millions de Françaises et de Français. Telle est donc la conclusion qui s’impose aux yeux de tous suite à ce verdict qui ne va pouvoir que déclencher nombre d’actions de résistance citoyenne, ce qui, tout compte fait, reste logique dans la mesure où le monde de la Protection Animale continuera de montrer son attachement à la noble cause qu’elle défend avec opiniâtreté, persévérance et détermination.

J’invite toutes celles et tous ceux se sentant concernés par la décision prise par les Sages, une décision jugée injuste et amorale, à montrer aux instances dirigeantes et ce, dans le plus grand esprit de retenue mais aussi de fermeté, leur désapprobation citoyenne en déchirant, comme je l’ai fait, leur carte d’électrice ou d’électeur.

Ecrivainparisien, Crac Europe

50588337

Mots clés de cet article :

Conseil Constitutionnel, Corrida, Taureaux de combat, Chevaux, Décision,

 

conseil-constitutionnel-a-paris

Read Full Post »

Les chroniques de Montigny

Billet n° 1907

ocjkpk2z

« Koh-Lanta », c’est maintenant !

icon-47483

Aujourd’hui, en milieu de matinée, se joue la finale de « Koh-Lanta » dans les locaux du Conseil Constitutionnel puisque les Sages vont se prononcer concernant une « QPC », éliminant sans appel, de ce fait, l’une des deux équipes prétendante à la victoire finale.

L’équipe des Rouges, comme le sang versé par les taureaux martyrisés en arènes publiques, conduite par un vieux routier des milieux taurins ayant ses entrées dans le monde de la politique a fait valoir insidieusement aux yeux du Conseil, sa « botte de Nevers », pour tenter de mettre la pression sur ses membres ; une forme de chantage à l’argent comme le ferait le patron d’une grosse entreprise devant un gouvernement en remuant le spectre du chômage et de la désolation si d’aventure il mettait la clé sous la porte et retirait ses capitaux ; sous-entendu et en clair, le « roublard » de service, rompu à tous les cas de figure et tous les scénarios tente une dernière manœuvre d’intimidation culpabilisante en laissant planer le spectre de l’étiolement de l’économie régionale si d’aventure la tauromachie et toute la filière qui en vit avec opulence devaient être mises à mort par la Loi, les zones géographiques dans lesquelles sévissent ces horreurs se retrouvant ainsi zones économiquement sinistrées. Un argument de poids dans le concept de crise qui sévit dans notre pays et dans bien d’autres contrées.

L’équipe des Blancs, couleur de la neutralité, emmenée par un capitaine à la droiture intellectuelle au-dessus de tous soupçons a fait valoir des arguments incontestablement humanistes ayant l’aval de millions de Français hostiles à toutes formes de maltraitance à l’encontre du monde animal, arguant que l’homme ne peut disposer comme il l’entend de droits qui seraient liés à son apparente suprématie sur le monde animal.

Le conseil se trouve donc dans l’obligation légale de devoir statuer en faveur de l’une ou de l’autre des équipes.

La « passion obsessionnelle », sous couvert de traditions sanglantes et amorales autant qu’enrichissantes pour quelques uns, opposée à la raison morale, ne pouvant enrichir que les esprits de ceux qui la pratiquent se trouvant ainsi en situation de paix intérieure avec leur conscience ; tel est donc l’alternative cornélienne qui échoit aux sages qui montreront, à la France entière mais aussi à l’Europe et au monde, par le verdict énoncé, leur manière de statuer en conscience d’un problème de société.

Ecrivainparisien

50588337

Mots clés de l’article :

QPC, Conseil Constitutionnel, Sages, Corrida, France, Economie régionale,

 

conseil-constitutionnel-a-paris

Read Full Post »

Older Posts »