Feeds:
Articles
Commentaires

Posts Tagged ‘Chômage’

Les chroniques de Montigny

Billet n° 2160

ocjkpk2z

Mes vœux à “l’intelligentsia” politique

Le doigt accusateur

Comme tous les ans, à cette période de l’année, je vais rédiger et présenter des vœux. Cependant cette année ils seront sans doute surprenants pour certaines et certains qui vont avoir droit aux "horreurs de mes colonnes"

Je vais donc entrer, sans plus attendre, dans le "vif" du sujet, si j’ose m’exprimer ainsi…

2016 a été une année catastrophique pour la France profonde, celle qui travaille et que l’on "saigne" à blanc mais aussi celle qu’on laisse sur la touche et qui vit très mal la situation qu’on lui impose par la faute d’une intelligentsia qui est sourde, aveugle et qui ne réfléchit pas, ou si peu, à la misère du monde et qui va se prendre une monumentale claque, bien méritée l’an prochain et cela à 2 reprises, par voie de conséquence.

Je souhaite donc, et je ne serai sans doute pas le seul, la pire des années à venir à tous les "politiques" (politicards) malhonnêtes, menteurs, voleurs, hâbleurs, écervelés, suffisants et imbus de leur petite personne qui brillent surtout par leur nullité crasse. Je leur souhaite également de vivre une longue, mémorable et douloureuse traversée du désert afin qu’ils comprennent un peu, juste un peu, ce qu’ils ont fait subir à leurs contemporains au cours de leurs parcours d’élus lamentables, montrés du doigt par une France qui leur avait signé un "chèque en blanc" pour les représenter. Je leur souhaite encore de subir, contraints et forcés, les contraintes générées par les lamentables décisions qu’ils ont prises concernant la santé publique, l’instruction, la défense et la sécurité de tous, y compris d’eux-mêmes. Je leur souhaite également de se nourrir des produits empoisonnés qu’ils ont contribué à faire fabriquer, puisqu’ils ont toujours fermé les yeux et ont vendu leur âme à des lobbies qui dictent leur loi Je leur souhaite, encore et toujours de devenir enfin honnêtes, autant que faire se peut, en reconnaissant et en avouant les funestes erreurs qu’ils ont commises en affaiblissant notre pays relégué aujourd’hui au rang de puissance à vocation indigente…

Je leur souhaite, enfin, de ne pas avoir l’outrecuidance de se faire photographier, samedi prochain, avec des accidentés de la vie, histoire de faire croire qu’ils mettent en pratique deux des emblèmes de la République : "égalité et fraternité". Leur parcours prouve à tous le contraire…

Tel est donc le constat du lamentable et catastrophique bilan de cette année 2016, une année sentant le "sapin" avec son bilan truqué par les "stratèges" qui pensent surtout à leur avenir qu’ils croient encore doré, dans leur esprit machiavélique et tortueux, mais que je leur souhaite noir comme le charbon encore utilisé dans nos centrales électriques… En espérant sincèrement que "le changement c’est maintenant" ; surtout pour eux !

Ecrivainparisien

50588337

Mots clés de cet article :

Bilan, Noirceur, Chômage, 2016, Changement,

Oudon

Publicités

Read Full Post »

Les chroniques de Montigny

Billet n° 2156

ocjkpk2z

Demain on rase gratis.

Les promesses n’engagent que celles et ceux qui y croient…

back2school2

Aucune et aucun, parmi celles et ceux qui se présentent aux suffrages des primaires de "droite et du centre" comme de gauche, n’a véritablement l’étoffe pas plus que l’envergure pour devenir le prochain Président de la République.

Elles ou ils ont quasiment tous exercé, plus ou moins longtemps, dans un passé récent ou plus ancien, des fonctions à vocation "nationale" et aucun, parmi les actuels prétendants, n’aura laissé de bons, voire de très bons souvenirs aux Français.

Elles et ils ont tous plus ou moins échoué, à un titre ou à un autre. Quand ce n’est pas à plusieurs !

Certains "prétendants" proposent aujourd’hui, dans ce qui leur sert de programme, des solutions qu’il ont été incapables de mettre en pratique du temps où ils avaient la capacité et le pouvoir de le faire.

Pourquoi réussiraient-ils aujourd’hui alors qu’hier il nous ont brillamment démontré leur frilosité, leur incapacité, voire l’incompétence dans laquelle ils se signalent, pourquoi réussiraient-ils donc, disais-je, à sortir la France du bourbier dans laquelle elle est enlisée ?…

Notre pays compte aujourd’hui au moins 6 millions de chômeurs, une dette extérieure de 2200 milliards d’euros et aucun espoir de voir s’inverser la courbe du chômage avant au moins un an ou deux, contrairement à ce que tente de nous expliquer une ministre particulièrement incompétente dans le domaine qui est celui pour lequel elle a été nommée.

Malgré la situation dans laquelle se trouve notre pays, malgré les promesses faites, concernant l’inversion de la courbe du chômage, par un "Moi, Président" qui n’est plus du tout en odeur de sainteté, y compris parmi celles et ceux qui l’encensaient hier, malgré cela donc, notre Président "normal", est déjà en campagne même s’il n’a encore rien officialisé… Celui qui parlait de république transparente et exemplaire va vraisemblablement se présenter à la primaire de gauche faisant ainsi fi de ses promesses et démontrant donc, à la France entière, qu’il n’a aucun amour propre, aucune décence ni respect d’aucune sorte de la fonction pour laquelle il a été élu, pas plus qu’il n’a de considération pour la parole donnée qu’il a été totalement incapable de respecter.

Triste bilan pour notre pays que tout cela !

Ecrivainparisien

50588337 (2)

Mots clés de cet article :

Promesses électorales, Chômage, Campagne, Respect, Compétences, Président,

 

Santa Puts on His Gloves

Read Full Post »

Les chroniques de Montigny

Billet n° 2135

ocjkpk2z

"Tout va très bien, madame la marquise"

Le doigt accusateur

Dans 12 heures l’année 2015, une des années les plus noires de notre pays, disparaitra, engloutie par les annales de l’Histoire, pour laisser sa place à la suivante.

Dans la soirée de la Saint-Sylvestre "Moi, Président", prononcera son "traditionnel" discours depuis l’Elysée pour nous dire que tout va bien et que tout ira pour le mieux l’an prochain ; les forces de l’ordre, mises à rude épreuve depuis trop longtemps déjà, seront sur le pied de guerre en ces temps tourmentés, tout comme les personnels hospitaliers, secouristes et pompiers. Des voitures de paisibles citoyens partiront en fumée au cours de la nuit ; comme tous les ans à pareille époque !

La France profonde, celle qui s’exprime ou ne vote pas, continuera d’avoir des pensées pour les disparus de "Charlie" ainsi que pour ceux du Bataclan, tout autant que pour les Françaises et Français ayant eu la malchance de se trouver aux terrasses de cafés et de restaurants parisiens en cette soirée du 13 novembre…

La France des travailleurs continuera de souffrir à cause des drames engendrés par le chômage, généré et entretenu par l’Intelligentsia en place depuis bien trop longtemps… La courbe du chômage continuera de progresser à l’apparent, mais apparent seulement, grand dam de celles et ceux dont le rôle principal est d’y pallier et d’y remédier ; des dirigeants et "politicards" brassant du vent mais continuant d’engranger, malgré tout, leurs milliers d’euros mensuels.

La France va mal, très mal même, embrumée qu’elle est par les discours fumeux de ceux qui n’écoutent pas la voix du peuple…

Nos Français, SDF et autres mal logés, continueront d’être ignorés et occultés par le pouvoir en place ; un pouvoir et une oligarchie aux ordres de la finance, trop occupés à ne pas déplaire à l’Europe pour ne pas être montrés d’un doigt accusateur concernant les "migrants", une simple photo montage faisant plus de ravages qu’un long discours. Tout cela est possible dans la mesure où le "pouvoir" est aidé en cela par des journalistes à la botte de ce dernier ; des journalistes ne parlant que d’une voix "orientée" et "édictée", de peur de perdre les avantages liés à leurs privilèges fiscaux en cas de "velléités libertaires".

Quelle vaste fumisterie !

Jean Claude Lataupe, Pamphlétaire.

50588337

Mots clés de cet article :

Drames, Chômage, Pouvoir, Oligarchie, Fumisterie,

 

Oudon

Read Full Post »

Les chroniques de Montigny

Billet n° 2066

ocjkpk2z

Gueule de bois prévisible

2vo8xpqo-1

 

Des françaises et des français découvrant la triste réalité du chômage et de ses nombreuses déconvenues pour tenter de se réinsérer dans une société moribonde qui refuse de dire son nom, des retraités qui pleurent parfois, mais en cachette, parce qu’ils voudraient bien vivre encore un peu de leurs petites retraites honorablement gagnée par des années de labeur parfois pénible ; de petites retraites qu’on n’arrête pas de rogner régulièrement ; des retraités qui n’en peuvent plus, étranglés et exsangues qu’ils sont d’avoir trop payé toute leur vie et d’avoir le sentiment qu’ils n’existent plus au yeux d’une société qui les ignore, des mères de familles nombreuses qui doivent composer sans cesse et qui s’épuisent à force d’imagination pour faire avec ce dont elles disposent tels sont les douloureux constats d’une France malade et incurable par la faute d’un professeur et de son équipe plus soucieux de leurs intérêts que de celui de leurs "patients".

Cette France là en a marre ; comme je la comprends !

Mais cette France qui est prête à écouter ceux dont le funeste métier est de faire de la démagogie primaire, voire dangereuse et dont le remède "miracle" serait infiniment pire que le mal qui nous ronge et guette la majorité d’entre nous tous, ne réalise pas qu’il est très facile de critiquer avant de pouvoir mettre en œuvre des arguments parfois fallacieux et indémontrables et des objectifs totalement irréalisables au plan pratique et concret.

La défaite annoncée et prévisible et les résultats définitifs de dimanche prochain feront vraisemblablement se mordre les doigts certains lorsque la fête et les réjouissances terminées les nouveaux élus, satisfaits et ravis se verront dans l’obligation de mettre en pratique leurs belles théories.

Nous risquons tous de nous réveiller dimanche prochain ainsi que fin mai avec une sacrée gueule de bois.

Jean Claude Lataupe, pamphlétaire

50588337

Mots clés de cet article :

France, Chômage, Retraités, Mères de familles, Pouvoir d’achat, Promesses électorales, Elections, Défaite prévisible,

Read Full Post »

Les chroniques de la place

Billet n° 1631

ocjkpk2z

Réflexions autour de la perte du triple « A » par notre pays

20

Merci mesdames et messieurs les oligarques qui exploitez, avec brio et maestria plus de 60 millions de vos compatriotes au profit de moins de 100 000 personnes.

Merci à vous, donc, de continuer à mener grand train de vie et à persévérer dans des actions désastreuses pour la France, des actions néfastes qui contribuent à plomber un pays engagé dans des dépenses somptuaires ; un pays que vous êtes censés servir loyalement, au profit de la collectivité et non à votre seul avantage. Merci à vous, encore, de permettre, par la politique élitiste qui est la vôtre d’aggraver un chômage déjà prohibitif ; un chômage ayant atteint un taux actuel record que ne connaissait plus le pays depuis plus d’une décennie.

Merci à vous, également, pour vous laisser dicter votre conduite par le monde de la finance dont vous êtes à la botte . Un monde dont vous guettez les moindres caprices que vous vous empressez de réaliser.

Merci à vous, pour finir, d’avoir réussi à obtenir que la France, notre pays, perde sa notation triple « A », ce qui va entrainer quelques difficultés dont chaque français se passerait volontiers ; une situation qui ne vous émeut pas le moins du monde puisque vous ne serez quasiment pas touchés, vous qui avez mené délibérément au fond d’une impasse le pays que vous êtes censés servir ; un pays dont vous ne vous sentez pas responsables des deniers que vous êtes pourtant censés utiliser au mieux des intérêts de tous puisque les masses monétaires avec lesquelles vous jouez à la « roulette » ne sont pas les vôtres.

2vo8xpqo

Bel exemple de gestion catastrophique que vous nous imposez, vous qui appauvrissez le pays de manière spectaculaire ; pour nous remercier, sans doute d’avoir contribué, par notre vote, à vous mettre aux responsabilités du pays.

Calendrier_de_l-Avent noel_010

Merci pour tout cela et bien plus encore. Je croyais que le capitalisme était une valeur véritable ayant des vertus sécurisantes, je m’aperçois, en regardant votre bilan qu’il n’en est rien.

185163

Ecrivainparisien, alias Jean Claude Lataupe, pamphlétaire gaulois, politiquement incorrect.

50588337

Read Full Post »