Feeds:
Articles
Commentaires

Posts Tagged ‘Bac Marseille’

Les chroniques de Montigny

Billet n° 1939

ocjkpk2z

Message d’empathie à l’adresse de l’Humanité

in39san6

J’adresse cet appel pathétique à l’Humanité toute entière en l’honneur de toutes les créatures, humaines mais aussi animales, victimes du monstre de la création qu’est l’Homme.

Prédateur

 

Je dédie ce buisson floral d’un rouge ardent autant que flamboyant à tous les animaux de la terre, victimes innocentes de la fatuité, de la suffisance, de la vanité, de l’arrogance et de la barbarie orgueilleuse mal placée mais aussi du dédain de cette « race » qui se croit supérieure parce que douée, parait-il d’intelligence et de raison ; cette race qui « utilise » l’animal, comme elle a quelquefois utilisé l’homme également, à des fins purement mercantiles et qui assassine, sans aucune vergogne pour son propre plaisir, sa propre jouissance mais aussi pour le compte de quelques illuminés, victimes des agissements du diable, des animaux nobles qui ne demandent rien d’autre que de vivre en paix sur la terre ; une terre que l’Homme, ce prédateur incorrigible qui ne retient aucunement les leçons, mutile chaque jour davantage, oubliant qu’il en est comptable aux yeux de ses descendants.

Chacune de ces fleurs magnifiques représente de nombreux sacrifices barbares et inhumains commis contre les animaux, bien sur mais aussi contre Dame Nature, sans parler des crimes et délits, sexuels et autres commis contre d’autres hommes, femmes et enfants par des pédocriminels et autres malades atteints de pathologies souvent compulsives diverses et variées.

Je dédie la première de ces reines à la mémoire de toutes les victimes de la barbarie humaine, otages et ethnies mais aussi aux races humaines toutes entières massacrées, anéanties et néantisées, victimes innocentes d’idéologies racistes autant que xénophobes tout autant que je la dédie à toutes les victimes de crimes sexuels et sordides commis par des monstres à visage humains mais aussi par des pédophiles et des pédocriminels multirécidivistes qui continuent d’agir puisqu’ils se savent protégés.

J’offre la seconde de ces reines à la mémoire de tous les taureaux qui paient un très lourd tribut à la race humaine lors des corridas mais aussi au cours de sacrifices rituels et folkloriques et le nom de « Volante » restera en ma mémoire comme l’exemple d’un lynchage particulièrement odieux puisque dédié à la Sainte-Vierge.

Je dédie la troisième de ces roses à l’âme de tous les chiens qu’ils soient Galgos, Loulous, Fox ou bien encore Retrievers ou autres races diverses et variées et qu’on assassine, eux aussi, le plus souvent par plaisir ou par bêtise mais aussi qu’on abandonne sur une route un jour d’été et qui finissent leur vie dans un laboratoire de vivisection ou encore qu’on dépouille de leur fourrure quand ce n’est pas pour s’en nourrir, comme en Chine, un pays hautement réfractaire aux droits de l’Homme mais aussi à ceux de l’animal.

Je dédierai la quatrième des ces roses mais aussi mes larmes de honte et de colère qui commencent à me brouiller la vue aux espèces aquatiques victimes, elles aussi de la cupidité et de l’imbécilité  primaire de l’homme comme les dauphins, les bébés phoques et les requins mais aussi les baleines qui tombent sous les harpons des canonnières japonaises et dont le sang forme des nappes grandes comme la Place de la Concorde.

La cinquième de ces roses reviendra à la mémoire de tous les animaux divers et variés alimentant le marché très lucratif de la fourrure ; des espèces pourtant protégées par la loi.

Pour ce qui est de la sixième des ces roses symboliques je l’offre à la mémoire de nos amis les éléphants, massacrés sans aucune vergogne pour quelques kilos d’ivoire par des braconniers sans foi ni loi, ravalés au rang de pithécanthropes ou d’homo sapiens de par leurs coupables activités.

Le septième de ces symboles reviendra, lui, aux animaux de cirque qu’on exploite à longueur d’année mais aussi à ceux retenus s’entassant dans certains zoos et qui sont traités de manière misérable et indigne de la part de leurs geôliers.

Nous sommes déjà au huitième des travers humains inacceptables autant que révoltants de ce palmarès de la honte et je dédie ce trophée symbolique à tous les chats qu’on égorge, qu’on étripe, qu’on noie ou qu’on abat d’un coup de fusil haineux tiré par un chasseur vindicatif qui se défoule et se fiche royalement des problèmes d’écologie primaire.

Les neuvièmes et  dixièmes Baccarat de cette gerbe ressemblant à celles déposées hier au pied de stèles et autres monuments du souvenir s’en iront à tous les fauves abattus pour diverses et mauvaises raisons mais aussi, d’une manière générale, aux milliers d’animaux victimes de sacrifices à caractère religieux.

Je rendrai hommage, avec la onzième de ces fleurs magiques, aux abeilles qu’on pollue étouffe et tue à cause des cultures transgéniques et qui périssent par milliers, si ce n’est par millions, en France et ailleurs.

Je dédierai, pour terminer, les quinze reines restantes aux voix anonymes mais aussi célèbres comme celles de Mesdames Brigitte Bardot qu’il serait discourtois de présenter, Hélène Vaquier, tout comme celles de Messieurs Alain Bougrain-Dubourg, Christophe Mary, Jean-Pierre Garigues, Jérôme Lescure et Mario Valenza, entre autres qui s’élèvent de toutes parts pour dénoncer, comme je le fais, l’inadmissible, l’intolérable et l’inacceptable en matière de maltraitance faite aux animaux.

Comme le disait un très bon ami œuvrant activement au profit de la Cause Animale, à propos d’un de mes précédents messages du même esprit, j’espère que ce message, à l’adresse de l’Humanité trouvera un jour sa place au sein d’un musée consacré aux horreurs et souffrances en tous genres faites au monde animal.

Je vous remercie.

Ecrivainparisien, Crac Europe, Bac Marseille, Fai Paris

12 novembre 2012

50588337

Mots clés de cet article :

Message, Humanité, Animaux, Sacrifices, Tortures, Maltraitances, Souffrances, Horreurs, Brigitte Bardot, Hélène Vaquier, Alain Bougrain-Dubourg, Christophe Mary, Jean-Pierre Garrigues, Jérôme Lescure, Mario Valenza, Crac Europe, Bac Marseille, Fai Paris, Radio Féline FM

 

Prédateur

Read Full Post »

Les chroniques de Montigny

Billet n° 1921

ocjkpk2z

Pour celles et ceux qui auraient raté un épisode de la série française « Actions »

7lu153v8

Argument frappant

L’élève Coppé, un « beau » gosse de la politique politicienne ne rate jamais une occasion de se faire remarquer par des prises de position racoleuses pour tenter « d’ouvrir » son horizon et ainsi influencer le jury du « grand oral » qui l’oppose au châtelain sarthois, un élégant en costume qui, lui non plus, ne mange pas de ce pain là ; vous savez de celui qu’on arrache à la récré ; un pain que certains lui mettraient avec plaisir là où je pense, endommageant par là même son beau visage n’ayant jamais été buriné par les « sables du désert » La politique est un métier à risques « calculés » Lataupe, pugiliste gaulois.

2vo8xpqo

Sénior Corrida

J’ai lu, partout un peu mais surtout un peu partout, que le locataire (temporaire ?) de la Place Beauvau a fait récemment un coup de sang, comme celui des taureaux qu’il adore voir assassiner en arènes publiques, en signant un « édit », apanage des anciens monarques, chose normale puisqu’il imagine en être un ; et cet « édit » suspend de leurs activités quelque peu lucratives une douzaine de fonctionnaires, accessoirement chargés du respect de l’ordre et de la morale qui coulaient des jours heureux du côté de la seconde métropole française, là où se tourne, en temps réel « plus belle la vie ». Dans cette charrette administrative ont également été invités à prendre place quelques confrères des ripoux suspendus puisque le service de jour de la BAC nord a été dissout, volatilisé, vampirisé par le matador et justicier de service, fier de ses œuvres comme le matador qui voit s’effondrer son taureau couvert de sang et auréolé de ses banderilles multicolores.

J’ai lu, dans la presse que la sentence était apparemment sévère, ce que personnellement je ne trouve pas dans la mesure où ce ministre de tutelle a fait les choses à moitié, comme souvent.

Pourquoi « suspendre » et pas plutôt révoquer sans indemnité aucune, pour affirmer et démontrer son autorité réelle, des fonctionnaires indignes ayant commis une faute lourde contre l’honneur et la probité, ce qui serait bien la moindre des choses?

Si une chose similaire s’était produite du temps où je servais mon pays au sein de la grande muette les responsables de cette grave faute contre l’honneur auraient été immédiatement traduits devant un tribunal militaire mais aussi devant une juridiction civile, à l’issue et le service auquel ils appartenaient aurait été dissout, là aussi, mais en supplément tous les membres du service en question auraient été mutés individuellement aux quatre coins de la France dans des unités disciplinaires ou semi disciplinaires.

On ne badinait pas et ne plaisantait aucunement avec l’honneur et la discipline du temps du Général.

Force est de reconnaitre que les choses ont bien changé aujourd’hui.

Lataupe, justicier gaulois, à ses heures.

50588337

Mots clés de cet article :

Coppé, Pain au chocolat, Police, Bac Marseille, Ripoux

 

23580991

Read Full Post »

Les chroniques de Montigny

Billet n° 1893

ocjkpk2z

Ma fenêtre sur le monde, ou

Le survol de quelques pages que j’apprécie véritablement sur le plus grand réseau social de la planète.

2vo8xpqo

Ce matin je me transforme en conservateur d’un certain patrimoine personnel dont je vais faire, pour vous l’inventaire ; un inventaire à la Prévert dans lequel mes « trésors » ne seront pas classés par ordre de valeur ni même de mérite pour ne froisser personne : un inventaire que je place uniquement sous l’angle émotionnel tout autant qu’intellectuel qui me sied à ravir à l’instar du costume sur mesures que je taille quelquefois à ceux qui le valent bien.

Sans vous laisser plus longtemps dans les affres du suspense je vous invite à regarder par cette « fenêtre sur cour » la vue sur les arcanes de mon cœur.

Les nominés sont :

La station de radio (libre) « Féline FM » que j’ai découvert récemment et dont le ton et le professionnalisme de ses animateurs sont tout simplement différents de ce que l’on a l’habitude d’entendre un peu partout.

Féline FM est une excellente radio animalière qui diffuse sur le net et qui fait la part belle au monde animal et à ceux qui l’apprécient et le font vivre par des actions valorisantes. Le concept de certaines émissions est véritablement novateur et fait plaisir à entendre en rappelant, dans l’esprit, le vent d’indépendance qui souffla il y a 31 ans lors de la création de ce que l’on a appelé les radios libres, à la différence que l’esprit de liberté de l’époque a aujourd’hui quelque peu disparu, sauf sur de rares stations comme Féline Fm ou Radio Classique, par exemple, pour laisser place à des canaux sur lesquels on entend plus qu’on écoute des programmes « formatés » et politiquement corrects pour ne pas « défriser » la susceptibilité de la ménagère de moins de 50 ans, chère au sacro-saint maitre de céans « Audimat », le « Monsieur propre du Paf » qui nettoie tout du sol au plafond, à l’instar d’un produit dont une célèbre publicité vantait les mérites. On se retrouve donc en pratique et en stéréo dans un cas de figure identique et connu que l’on « supporte » depuis longtemps déjà : notre bonne vieille télé. Avec cette féline on découvre beaucoup de choses plus qu’intéressantes aussi bien en l’écoutant qu’en regardant sa page qu’elle fait vivre de belle manière :

http://www.felinefm.com/

 

https://www.facebook.com/pages/Feline-FM/345688200575

 

Au sein de l’équipe d’animation de cette féline, jeunes et moins jeunes se sentent bien au cœur de cette radio et cela se perçoit aussitôt qu’on écoute par une décontraction et une absence de crispation ce qui n’empêche nullement ces passionnés de rester rigoureux en toutes circonstances en véritables professionnels qu’ils sont. C’est peut-être ce qui m’a le plus interpelé à l’écoute. Parmi ces puristes acquis depuis longtemps à la cause animale il est un certain Franck (Atom Sag), responsable d’une des émissions qui emporte l’adhésion des auditeurs par sa correction et son esprit d’écoute. Sa page est bourrée d’informations, toutes très utiles à qui veut apprendre :

https://www.facebook.com/atome.sag.9

 

Il est une autre page que j’ai plaisir à parcourir régulièrement c’est celle d’un « baron » de la toile, un toulousain qui se dépense lui aussi sans compter comme beaucoup de ceux acquis à la cause animale et dont la page sert couramment de relais :

https://www.facebook.com/eraser.baron

 

Dans le monde de la Protection animale il est de gens qui ne se contentent pas de relayer des informations, voire d’apposer des commentaires constructifs de bon aloi ça et là, ce qui est déjà fort louable en soi mais qui s’investissent à titre personnel pour tenter d’aller plus loin en créant, avec beaucoup de mérite, des associations qui deviennent rapidement pérennes. C’est le cas de Christophe Thomas et de son protégé, Fadjen, un jeune taureau d’origine espagnole que Christophe a sauvé d’une mort affreuse autant que prévisible par amour de l’animal, concrétisation d’une idée fixe, vieille de près de 30 ans. Fadjen, comme je l’écrivais récemment détient de fabuleux pouvoirs, à l’instar de la Licorne et symbolise de belle manière la lutte pacifique pour l’abolition de la corrida, chère à des millions de Français. Cet animal magnifique est aujourd’hui un taureau imposant dans tous les sens du terme par son calme et sa placidité notamment mais aussi par le respect qu’impose son image positive, une image contraire aux clichés et autres lieux communs véhiculés par les aficionados puisque Fadjen est tout sauf un animal agressif aux réactions violentes. Dans les différentes vidéos disponibles sur le site de l’association « Sauvons-un-taureau-de-corrida », créé par Christophe Thomas tout autant que sur la page de Christophe on peut voir que Fadjen déclenche l’enthousiasme du public qui découvre la réalité de ce qu’est un taureau, prenant ainsi à contre-pied les idées préconçues de certains, à commencer par quelques « professionnels » de la tauromachie.

Pour découvrir ou redécouvrir Fadjen mais aussi Christophe dans son habituel environnement tout autant que dans les déplacements qu’il effectue avec Fadjen pour informer, sensibiliser, expliquer, voire convaincre le public, il vous suffit de cliquer sur les deux liens ci-dessous :

http://www.sauvons-un-taureau-de-corrida.com/

 

https://www.facebook.com/christophe.thomas.fadjen

 

Puisque j’en suis au chapitre des associations je me dois de faire honneur à la « doyenne » de la défense de la cause animale, sans doute, en la personne de « madame », dit avec déférence, Brigitte Bardot pour laquelle j’ai le plus grand respect pour toutes les actions qu’elle entreprend depuis au moins trois décennies et je pense que la fondation dont elle préside aux destinées est sans doute la plus connue dans ce domaine au plan mondial. Cette fondation a toujours fait feu de tous bois en volant chaque fois au secours de causes honorables. Si vous souhaitez être informés des multiples activités de cette véritable institution, son adresse informatique se trouve sur le lien ci-dessous :

http://www.fondationbrigittebardot.fr/

 

On ne peut pas parler de protection animale sans évoquer une autre grande fondation, celle de trente millions d’amis qui fait également beaucoup, par le canal télévisuel pour la cause animale en sensibilisant le public par ses excellents reportages dont Christophe Thomas et Fadjen ont eu les honneurs, cela dit en passant. Pour voir le travail réalisé par cette fondation il suffit de cliquer sur le lien ci-dessous :

http://www.30millionsdamis.fr/

 

Il est à Alès, dans le Gard, une association qui se distingue elle aussi et qui a une équipe de choc à sa tête composée d’Hélène Vaquier, la Présidente et de Jean-Pierre Garrigues, le vice-président, un homme de terrain qui s’y entend pour faire passer le message du Comité Radicalement Anti Corrida Europe pour la protection de l’Enfance. Si vous avez besoin de connaitre les règles et statuts officiels qui régissent le monde de la tauromachie vous êtes au meilleur endroit possible et dans le meilleur des mondes pour y parvenir. Cliquez donc sur le lien ci-dessous, vous serez sur le site du Crac :

https://www.facebook.com/crac.europe

 

Qui, dans le monde de la Protection Animale ne connait pas Mario Valenza ? Le Président de la Brigade Anti Corrida dont le siège se trouve à Marseille est un homme haut en couleurs qui ne ménage pas sa peine lui non plus. Mario est lui aussi un homme de terrain plutôt qu’un bureaucrate qui connait toutes les ficelles et toutes les pratiques connues et occultes de l’adversaire pour lequel il n’est pas tendre à tous points de vue.

Pour visualiser le travail de la Bac, l’adresse se trouve ci-dessous :

https://www.facebook.com/mario.valenza.7

 

Le sigle de l’association dont je vais dire quelques mots maintenant est très parlant : Colbac et cette association a fort à faire dans la région qui est la sienne pour contrer les irréductibles, non pas gaulois mais aficionados. Pour vous imprégner de la vision que porte le Colbac sur le monde de la tauromachie cliquez sur le lien ci-dessous qui vous y amènera sans escale :

https://www.facebook.com/colbac.anticorrida

 

Je vais maintenant dire quelques mots concernant des personnalités respectables qui œuvrent avec brio au profit de la cause. Si vous passez du côté de Montpellier un jour de manifestation anti corrida, par exemple, vous aurez toutes les chances de pouvoir rencontrer Joëlle Verdier, une organisatrice appréciée pour sa réactivité, ses compétences mais aussi pour son passé, son présent mais sans aucun doute également son futur de militante « pure et dure » Le lien pointant vers la page de Joëlle se trouve ci-dessous :

https://www.facebook.com/joelle.verdier

 

Plus à l’est et sur une latitude similaire se situe la belle ville d’Antibes, baignée par l’eau bleue de la méditerranée et connue pour son équipe de basket, entre autres choses. Je ne connais personnellement pas grand-chose aux règles du basket par contre je connais une antiboise militante hors pair et cette antiboise distinguée autant que cultivée, passionnée mais aussi passionnante n’est autre que Ghislaine Lecoq, une militante efficace et diplomate, adhérente de quelques associations œuvrant pour le compte de la cause animale qui se fait un plaisir de créer de l’évènementiel autour de la corrida. Et ça fonctionne plutôt bien ! Pour lui faire un petit coucou qui sera apprécié à sa juste valeur, celle du cœur, je le sais, cliquez sur le lien ci-dessous qui vous conduira sur la page qu’elle consacre au « fléau » qu’est la corrida :

https://www.facebook.com/ghislaine.lecocq.9

 

Plus à l’ouest, dans la direction qu’affectionnait, jadis le professeur Tournesol, un génial inventeur quelque peu excentrique et loufoque se trouve l’océan Atlantique et au pied de cet océan se situent un certain nombre de stations touristiques. L’évocation du nom de certaines de ces stations sonne bizarrement à l’oreille, synonymes que sont ces stations de pratiques sanguinaires puisqu’organisant cycliquement des spectacles tauromachiques. Du côté de Mimizan un homme a beaucoup de courage et cet homme valeureux se nomme Christophe Lepretre, un militant chevronné qui fait tout ce qui est humainement possible pour que l’organisation de manifestations dont il est co-dirigeant se passe toujours au mieux. Il a bien du mérite Christophe Lepretre, croyez moi et je le salue ici avec respect et admiration pour tout ce qu’il entreprend afin, qu’un jour, la corrida soit boutée dans l’océan. Ce jour là je pense que ses militants et amis pourront le porter en triomphe. N’hésitez pas à l’encourager en vous connectant sur sa page dont le lien figure ci-dessous :

https://www.facebook.com/christophe.lepretre.12

 

Je vais maintenant refermer le grand livre des rêves et de l’espoir de voir un jour nos idées triompher démocratiquement et pacifiquement.

J’espère que mon article vous aura intéressé ; je vous remercie de l’avoir suivi.

Ecrivainparisien, alias Jean Claude Lataupe

50588337

Mots clés de cet article :

Féline FM, Fondation Brigitte Bardot, Fondation trente millions d’amis, Crac Europe, Colbac anti corrida, Bac Marseille, Fadjen, Christophe Thomas, Atom Sag, Baron Eraser, Joëlle Verdier, Ghislaine Lecoq, Christophe Lepretre,

Read Full Post »

Les chroniques de Montigny

Billet n° 1875

ocjkpk2z

Provocation ?

2vo8xpqo

Après la prise de position de la ministre de la Culture et de la communication refusant de manière catégorique de recevoir quiconque souhaite parler de corridas, Marie-Arlette Carlotti, autre ministre du gouvernement de Jean-Marc Ayrault, déléguée auprès de la ministre des Affaires sociales et de la Santé a récemment défrayé la chronique en s’affichant fièrement et ouvertement dans deux arènes et en accordant, entre deux exécutions de taureaux, une tonitruante interview à un journaliste de la presse écrite, entrainant la colère de nombreuses associations de défense du monde animal mais aussi de très nombreux militants qui ne décolèrent pas, eux non plus, devant l’arrogance affichée par la ministre. Certains citoyens se sentant méprisés par l’attitude désinvolte et irresponsable de Marie-Arlette Carlotti lui ont fait connaitre leur point de vue, par messages électroniques interposés ; certains souhaitent même sa démission, c’est dire si son comportement est considéré comme choquant.

2vo8xpqo

Marie-Arlette Carlotti, ministre déléguée auprès de la ministre des Affaires sociales et de la Santé, chargée des personnes handicapées et de la lutte contre l’exclusion s’est dernièrement signalée par des apparitions publiques dans les arènes de Béziers, un des hauts lieux de la tauromachie française mais aussi dans celles de Boujan-sur-Libron, au grand dam d’un certain nombre d’associations de défense de la cause animale mais aussi de quantité de militants qui s’en sont émus, se sentant offensés et trahis par la présence de ce ministre de la République dans des lieux de spectacles morbides.

A l’heure où de plus en plus de Français manifestent leur intérêt croissant au profit de la cause animale et que le Président de la République, lui-même, réfléchit concrètement à l’élaboration d’un nouveau statut au profit de l’animal, un ministre du gouvernement de Jean-Marc Ayrault fait de la provocation gratuite en assistant à des corridas et enfonce encore le clou en faisant de tonitruantes déclarations provocatrices à un journal d’audience, méprisant ainsi, par ses actions totalement égoïstes et quelque peu irresponsables, les trois quarts de la population française, foncièrement hostile aux spectacles taurins. La ministre ne se soucie pas plus également, dans son éphémère plaisir mesquin, étroit et petit au plan moral, de réaliser qu’elle est en train de donner une image désastreuse d’elle-même tout autant que du gouvernement dont elle fait partie et ceci va sans doute quelque peu ternir l’image de marque du gouvernement en place tout autant que celle du Président de la République.

Lorsqu’on est un personnage public, qui plus est membre du gouvernement, il est des actes et des paroles que l’on doit s’interdire pour rester dans la droiture intellectuelle imposée par la charge de sa mission et observer ainsi une inévitable obligation de réserve.

Ecrivainparisien

2vo8xpqo

Beaucoup de citoyens français se sont émus et interrogés sur l’attitude de la ministre et lui ont fait connaitre leur point de vue, comme par exemple Mario Valenza, le dynamique Président de la Brigade Anti Corrida de Marseille :

Madame le ministre,
Je me permets de vous adresser ce courriel en qualité de citoyen de la 5° circonscription des Bouches du Rhône mais également en tant que Président de la Brigade Anti Corrida de Marseille.
J’ai été personnellement choqué de vous voir en photo aux côtés du maire de la ville de Béziers, M. Couderc ainsi qu’aux côtés du député M. Kléber Mesquida dans les arènes de Béziers.
Croyez-vous que la place d’un ministre chargé des personnes handicapées et de la lutte contre l’exclusion soit dans une arène?
Que vous aimiez la corrida à titre personnel ne regarde que vous mais il est préjudiciable qu’un ministre de la République se montre dans des lieux de tortures que sont les arènes.
Vous dites vouloir porter nos préoccupations au plus haut niveau de l’Etat, c’est donc le moment de vous intéresser aux 66% de français qui souhaitent l’abolition des corridas sur tout le territoire (plus bas le dernier sondage IFOP sur le sujet).
La place de l’animal est un sujet qui va devenir sujet de société prioritaire. M. François Hollande, lui-même a souhaité réfléchir à la définition d’un nouveau statut juridique de l’animal et réformer ainsi le code civil largement dépassé. D’objet patrimonial (meuble), l’animal deviendra un "être sensible" à part entière.
http://www.politique-animaux.fr/droit-animal/francois-hollande-veut-modifier-le-statut-juridique-des-animaux
Croyez-vous qu’alors on pourra torturer et tuer des milliers de taureaux pour le simple plaisir?
La corrida est un spectacle cruel, qui plus est en perte de vitesse partout dans le monde. La France s’est malheureusement signalée négativement en ce sens en l’inscrivant sur la liste d’inventaire du Patrimoine Culturel Immatériel. Nous devons cette honte au précédent gouvernement et en particulier à l’ex-ministre de la Culture, monsieur Frédéric Mitterrand. Les conditions de cette inscription sont proprement scandaleuses puisqu’aucune consultation n’a été organisée sur ce sujet et la décision a été cependant prise, mais "entre amis", notamment messieurs Philippe Bélaval, directeur du patrimoine et véritable aficionado, François Zumbielh, défenseur bien connu de la tauromachie mais aussi André Viard, Président de l’Office National des Cultures Taurines.
En septembre 2011, le CRAC-Europe et Droits des Animaux ont déposé un recours au Conseil d’Etat qui s’en remet maintenant au Conseil Constitutionnel contre l’avis des ministres de la Justice et de la Culture de l’ère Sarkozy. Il statuera très prochainement sur la question prioritaire de constitutionnalité N° 2012-271 (N° d’enregistrement 357798 au greffe du Conseil constitutionnel le 21 juin 2012)
La corrida est déficitaire partout et survit grâce aux nombreuses subventions, européennes, régionales, départementales et municipales. Elle engloutit des sommes énormes qui pourraient être employées à des œuvres de vie et non de mort. C’est non seulement un problème éthique mais aussi un problème financier. Malgré la proposition de Mme Geneviève Gaillard, députée de la 1° circonscription des Deux-Sèvres, (N° 2267 – Proposition de résolution de Mme Geneviève Gaillard tendant à la création d’une commission d’enquête sur l’argent de la corrida en France : sur son réel poids et ses enjeux économiques locaux, sur son opacité financière et sur la régularité de la mobilisation d’argent public et des pratiques commerciales qui la soutiennent), jamais on n’a pu discuter des finances de la corrida. Ce n’est pas normal.
Les aficionados le disent eux-mêmes, la corrida est condamnée à plus ou moins brève échéance. A quoi sert-il de repousser le débat sur l’abolition? La Catalogne nous a montré la voie, il ne tient qu’à nous, français, de montrer au monde que notre peuple s’inspire encore et toujours des principes qui ont fait la grandeur de la France.
Le "mundillo" est de plus en plus nerveux et ses représentants l’ont montré le 8 octobre lors des évènements de Rodilhan.
95 militants pacifiques se sont fait tabasser par des aficionados rendus fous par notre action. Le procès est en cours d’instruction après dépôt de 67 plaintes pour coups et blessures volontaires, violences en réunion, agression caractérisée, non-assistance à personnes en danger. Tout ça a été filmé sous tous les angles et les images ont fait le tour du monde.
Il est urgent de mettre un terme à cette pratique anachronique soutenue par moins de 20.000 personnes soit 0,03% des 60 millions de français.
Le changement c’est maintenant!
Je vous prie d’agréer, madame le ministre, l’expression de mon profond respect.

50588337

Mots clés contenus dans cet article :

Marie-Arlette Carlotti, Corridas, Béziers, Boujan-sur-Libron, Mario Valenza, BAC Marseille, Rodilhan

Read Full Post »

Les chroniques de Montigny

Billet n° 1870

ocjkpk2z

Cent fois sur le métier…

20

Le hasard de la numérotation de mes billets fait que le présent article porte le numéro d’une année de déclaration de guerre, celle de 1870 qui allait être une année de défaite pour l’armée française qui vit, entre autres choses, la capitulation à Metz d’un certain maréchal du nom de Bazaine.

Pour en revenir à mon article de ce jour il traitera, lui aussi d’une guerre. Ce conflit, déclaré il y a quelque temps déjà, met aux prises nombre d’associations de défense de la cause animale, Crac, Bac et Flac en tête mais aussi toutes les personnes ayant du cœur qui militent activement au profit de cette noble et valorisante cause pour l’esprit qui ont déclaré la guerre à l’intolérance et à la vision quelque peu étriquée d’un certain nombre d’amateurs de spectacles tauromachiques qui se délectent de la vision de tortures de sévices et de mort que l’on inflige, pour le plaisir, à des animaux, taureaux et chevaux qui ne demandent qu’à vivre sereinement.

Mais cette guerre est également déclarée aux sociétés qui cautionnent ces actes barbares en ayant signé des contrats de partenariat avec des villes françaises organisatrices de férias et autres spectacles tauromachiques, Bayonne et Dax en tête.

Parmi les sociétés susmentionnées ayant pignon sur rue qui ont signé des partenariats ou qui ont participé à des actions de promotion en faveur de la tauromachie il faut citer la société Afflelou, ayant signé un contrat de partenariat de trois ans avec la ville de Bayonne ; un contrat devenu caduc depuis puisque la société d’Alain Afflelou s’est ressaisie et a renoncé finalement à concrétiser et pérenniser ledit contrat devant la pression exercée par les associations de défense pour la cause animale.

Mais la société Afflelou est loin d’être un cas isolé puisque les associations de défense de la cause animale pointent d’un doigt accusateur le groupe Casino qui a imposé à l’ensemble du personnel de son hyper marché d’Istres le port d’une tenue spécifique durant la féria locale et ce, sans aucune concertation préalable.

Au tableau d’horreur des bons élèves figurent également, et en bonne place, les Banques Alimentaires françaises ayant distribué aux plus démunis, du côté d’Arles, de la viande de taureaux de combat, morts suite aux nombreux coups violents qu’ils ont reçu pendant les corridas organisées récemment au cours de férias régionales.

La dernière société en date à s’être illustrée par ses actions en faveur des spectacles tauromachiques est un grand parc d’attractions, connu du grand public et qui, jusqu’à ce jour, bénéficiait d’une aura très favorable : le parc du Futuroscope de Chasseneuil-du-Poitou. Les dirigeants de ce parc ont eu l’idée « nébuleuse » d’organiser une journée « spéciale », à destination des enfants, journée que les responsables du parc qualifient de « ludique » au cours de laquelle on va montrer aux enfants ce qu’est une corrida.

Alors que circulent, un peu partout sur la toile, de multiples pétitions en faveur des animaux, notamment celle du Professeur Hubert Montagner qui demande aux pouvoirs publics l’interdiction d’entrée dans les arènes aux enfants de moins de 16 ans, le Futuroscope joue la carte de la provocation en ayant l’intention de montrer prochainement et ouvertement à tous, notamment aux enfants, êtres particulièrement vulnérables, le spectacle barbare et avilissant pour l’esprit qu’est la corrida.

J’ai adressé, récemment un message aux responsables du Futuroscope, courriel qui figure sur mon précédent article mais il semblerait que ma prose accusatrice, tout autant que les milliers de messages, lettres, courriels et autres coups de téléphone restent, pour l’instant sans effet concret.

Suivant donc l’adage qui dit « cent fois sur le métier remettez votre ouvrage » je me suis remis au travail, ce qui a donné ce que vous trouverez ci-après : un courriel apposé en bonne place sur la page du Futuroscope, une page présente et active sur le plus grand réseau social de la planète.

Vous trouverez, à l’issue de mon plaidoyer, le seul commentaire désobligeant m’ayant été adressé par un « contradicteur », adepte manifeste des spectacles de torture gratuite infligée aux taureaux et vous noterez, au passage, la « misère » intellectuelle et la pauvreté de style et d’arguments réels tout autant que le « massacre » qu’il inflige, sans vergogne à la langue française puisque j’ai volontairement laissé son message tel quel, sans le modifier en aucune manière.

Vous trouverez également à l’issue de ce message, pétri de vulgarité la réponse que j’ai faite à cet olibrius, du nom de « Baron »

images (2)

Lettre ouverte aux dirigeants du parc du Futuroscope de Chasseneuil-du-Poitou

Je me fais le porte-parole de nombres de personnes particulièrement indignées de constater que vous faites preuve de beaucoup de légèreté morale en persistant sur les positions qui sont les vôtres concernant les spectacles macabres que sont les corridas.

La réponse politiquement correcte que vous faites à tous ceux qui montrent du doigt votre cautionnement d’actes barbares ne fait que les conforter dans l’idée que votre établissement n’est plus digne d’être classé dans la catégorie des parcs hautement recommandables puisque vous y montrez, particulièrement aux enfants, des êtres spécifiquement malléables et facilement influençables tout autant que conditionnables, le spectacle hautement avilissant et dégradant, au plan humain du spectacle de la mort gratuite que sont les corridas, des actions d’un autre âge, celui des jeux du cirque en vigueur dans l’Empire romain.

Les pratiques tauromachiques sont en net recul partout dans le monde depuis quelque temps et particulièrement chez nous où les amateurs de barbaries primaires sont moins de 10 000 pour une population de 67 millions de personnes.

D’autre part des personnalités au moral classé au-dessus de tout soupçon sont de plus en plus nombreuses à faire entendre leur voix de bon sens qui se joint à celle de milliers de citoyens, responsables, au plan moral, pour dénoncer, sans équivoque, la barbarie ancestrale d’un autre âge qu’est la pratique tauromachique.

Si vous persistez dans l’attitude qui est la vôtre de fermer les yeux sur l’innommable en maintenant votre partenariat avec la ville de Dax, vous allez vous attirer les foudres de dizaines de milliers de personnes dont certaines ont déjà fait connaitre, par tous moyens existant aujourd’hui qu’ils boycottent désormais votre parc pour raisons d’éthique morale et qu’ils donneront leur préférence à l’avenir à d’autres parcs d’attractions qui ne manquent pas dans notre pays ; sans compter que parmi ces clients potentiels il existe quelques prescripteurs qui ne manqueront aucunement de parler de votre parc en termes peu valorisant pour votre avenir commercial.

Pouvez-vous, aujourd’hui, dans le contexte économique qui sévit chez nous, vous permettre de sacrifier une partie de vos recettes ?

Pouvez-vous, à cause de vos prises de position dans des actions concrètes qui vous discréditent au plan moral, prendre le risque de voir vos recettes chuter dangereusement suite à la prévisible désaffection d’une partie du public qui avait jusqu’à ce jour une opinion favorable concernant vos activités ?

Pouvez-vous prendre le risque d’être boycottés en France mais aussi dans bien des pays d’Europe puisque vous campez sur vos positions en vous fourvoyant dans des actes reconnus illégaux sur une grande majorité du territoire national ?

Ces questions cruciales restent posées.

Salutations.

Ecrivainparisien

50588337

Commentaire du détracteur de mes arguments :

images (5)

Alors toi Le parisien qui ne connais rien a nos tradition reste dans ta capitale pollue. Au lieu d ecrire DES conneries sur la corrida , 1 tu ne sais pas ce que c un toro, 2 va faire un tour au abattoir sur Paris tu va pleurer quand tu va voir Les degats de maitre Boucher. Rigolo quand on ne connais pas la vrai histoire d un toro on ferme ca gueule. Parigo de merde qui Viennes polluer Le sud ouest pendant Les vacances d ete , alors rester chez vous si vous etes pas content chez Les autres. Un pur landais

2vo8xpqo

Réponse faite à ce commentaire :

Vous portez bien mal votre patronyme cher monsieur car le vocabulaire que vous semblez particulièrement apprécier est celui d’un charretier inculte mal dégrossi, pas celui d’un gentleman cultivé.

Salutations

50588337

Mots clés contenus dans cet article :

Corrida, Cruauté, Souffrances, Tortures gratuites, Bayonne, Dax, Istres, Futuroscope, Crac Europe, Bac Marseille, Flac, Enfants, Professeur Hubert Montagner, Pétitions, Afflelou, Banques Alimentaires françaises, Groupe Casino Saint-Etienne.

08c7928c3e728cbef6c0f1d11ed84fba

Lien pointant vers les activités du Professeur Hubert Montagner :

http://www.doctissimo.fr/html/psychologie/grands_auteurs/ps_1326_hubert_montagner.htm

2vo8xpqo (2)

La pétition du Professeur Hubert Montagner visant à interdire l’accès aux arènes pour les enfants de moins de 16 ans :

http://petitionpublique.fr/PeticaoVer.aspx?pi=P2012N19762

Read Full Post »

Les chroniques de Montigny

Billet n° 1866

ocjkpk2z

Le droit de savoir

logo

Le présent article est en rapport direct avec le précédent et traitera des « coulisses » du même sujet.

J’ai appris, par l’intermédiaire d’un réseau social, connu à l’échelle planétaire une information qui m’a fait réagir instantanément.

Mes amis du Comité Radicalement Anti Corrida pour la protection de l’Enfance en la personne d’Hélène Vaquier, sa Présidente et de Jean-Pierre Garrigues, son vice-président ainsi que mon grand ami Mario Valenza, le très dynamique Président de la Brigade Anti Corrida de Marseille tout autant que ceux d’autres associations de défense des animaux se sont légitimement émus du fait que la viande des taureaux, morts en arènes au cours des corridas organisées dans le sud de la France lors des différentes Férias devait être donnée aux Banques Alimentaires françaises afin d’être distribuée aux plus démunis.

Il est à noter que tous les amis précédemment cités ont tous en commun une grande élévation d’esprit qui leur permet de se mobiliser, non seulement pour militer activement afin que l’abolition de la corrida devienne une réalité effective mais toutes ces personnes remarquables, au plan moral, ont également, en leur for intérieur, la volonté de s’élever contre la torture ou les souffrances, qu’elles soient animales ou humaines, entre autres qualités évidentes. Ils ne se cantonnent pas à combattre la seule corrida mais tout ce qui leur parait scandaleux et outrancier devient leur combat.

Pour en revenir à l’article du jour j’ai rédigé une lettre ouverte à l’attention de la Direction des Banques Alimentaires françaises, lettre mise en ligne sur son site officiel pour lui faire connaitre mon point de vue. Il me parait parfaitement inadmissible, voire irresponsable au plan moral que lorsque l’on est censé diriger une grande association caritative on puisse, au prétexte de trouver « inadmissible de gâcher des denrées » on puisse, disais-je, sérieusement envisager de distribuer de la viande devenue impropre à la consommation humaine aux gens défavorisés.

Vous trouverez ci-dessous ma lettre ouverte qui sera suivi de la réaction de Khader Moulfi, mon ami journaliste de Roubaix.

2vo8xpqo

Lettre ouverte aux dirigeants des Banques Alimentaires :

 

Mesdames, Messieurs,

J’ai eu l’occasion de pouvoir consulter la page officielle des Banques Alimentaires françaises sur un célèbre réseau social connu à l’échelle planétaire.

J’ai lu avec attention le communiqué établi aujourd’hui que vous y avez apposé ; un communiqué qui figure en bonne place sur cette page et qui réaffirme votre profession de foi, fort louable au demeurant mais qui comporte cependant une faute d’orthographe, cela dit pour la petite histoire (commercialisable et soumises-commercialisable et soumise).

Je note néanmoins que ce communiqué contient une contradiction de taille, à mes yeux.

Vous affirmez dans votre première phrase, je vous cite « Tous les jours et à travers toute la France, les Banques Alimentaires ont pour vocation de récupérer gratuitement et de distribuer des denrées consommables et selon des règles strictes d’hygiène et de sécurité alimentaire. »

Tout vétérinaire qui se respecte vous expliquera que la viande d’un animal, quel qu’il soit, qui est mort dans des conditions contre nature, présente des risques sanitaires non négligeables si elle est consommée par des êtres humains.

Les taureaux de combat, morts en arènes ont subi dans les dernières heures de leur vie des sévices ainsi que de violents coups assénés par des pics et épées, quant il ne s’agit pas de dagues, tous objets souillés ayant entrainé leur mort qui n’est malheureusement aucunement instantanée puisque ces malheureux animaux agonissent parfois plus d’une heure avant d’être déclarés officiellement morts. L’organisme de ses animaux, au moment de leur mort a secrété et stocké une grande quantité de germes et de toxines divers qui présente des risques de maladies graves, voire irréversibles rendant ainsi impropre la consommation humaine de leur viande. La mort de ces animaux n’a par ailleurs pas été donnée dans des conditions d’hygiène conformes aux règles en vigueur dans les abattoirs officiellement autorisés en France puisqu’ils sont trainés dans le sable de l’arène, un prodigieux vecteur de microbes, ce qui est parfaitement connu, là encore, avant de passer dans les mains de personnes n’ayant pas qualité officielle de bouchers d’abattoirs.

Tout ceci pour vous dire, Mesdames et Messieurs que la viande de taureaux de combat n’est pas gaspillée puisqu’elle est devenue, par le traitement qu’on a fait subir à ces animaux, une denrée non consommable, de toute façon.

Par ailleurs vous dites vous indigner de « voir de la nourriture consommable être gaspillée et détruite ». Vous n’avez pas lieu de vous indigner de cela puisque la viande de taureaux, morts en arènes est de toute façon impropre à la consommation par les risques importants qu’elle comporte si elle est consommée par des êtres humains.

Ce qui m’indigne, à titre personnel, voyez-vous, Mesdames et Messieurs, vous qui êtes censés être des responsables, c’est que vous puissiez distribuer à vos semblables et ce, sans aucune honte ni remord d’aucune sorte, des aliments impropres à la consommation.

La viande de taureaux, morts en arènes doit obligatoirement être détruite puisqu’elle n’est pas consommable ; c’est ce qui se pratique dans les pays d’Europe du Nord, pour les denrées non consommables ; des pays qui ne plaisantent pas avec les normes sanitaires, eux, un gage salutaire pour la population.

Je vous laisse aux prises avec votre conscience, Mesdames et Messieurs et vous salue respectueusement

Ecrivainparisien

2vo8xpqo

La réaction de mon ami Khader Moulfi, journaliste et Président d’une Association de défense d’intérêts des harkis :

Khader Moulfi Tu as raison, mon Cher Jean-Claude, car, de nos jours, le courage réside plus en osant dénoncer, les injustices et les turpitudes des puissants, que par le fait de s’attaquer, à un animal, en prétendant que c’est à armes égales. Dans ce cas, que l’on restaure les duels et je ne saurai plus où jeter mon gant ! Amitiés Khader

2vo8xpqo

Liens utiles pour comprendre les enjeux du problème :

http://www.facebook.com/crac.europe

 

http://www.facebook.com/mario.valenza.7

 

50588337

Read Full Post »

Les chroniques de Montigny

Billet n° 1865

ocjkpk2z

Chronique de la torture ordinaire

7lu153v8

J’ai été interpelé récemment par un certain nombre de messages alarmants tout autant que consternants quant au contenu de certains de ceux-ci. Ces messages me sont arrivés par l’intermédiaire de mon ami Mario Valenza, le très actif Président de la Brigade Anti Corrida de la bonne ville de Marseille.

Le premier de ces messages, envoyé sous forme de lien concerne la Société d’Alain Afflelou, un homme d’affaires habituellement particulièrement avisé et œuvrant dans le domaine de la lunetterie tout autant que dans celui des milieux sportifs.

20

L’union fait la force :

Le message de Mario disait en substance que la Société Afflelou sponsorisait les fêtes tauromachiques de Bayonne et avait signé un contrat de partenariat avec cette ville, la plus ancienne ville française à pratiquer des corridas avec mises à mort de taureaux. Ce contrat s’élève à 500 000 euros par an et il a été initialement établi pour durer 3 ans.

La France est en pleine crise économique, tout le monde le sait mais certains se permettent, dans le contexte actuel de distribuer de l’argent pour sponsoriser des activités coupables puisque la corrida est un acte barbare, issu en droite ligne des jeux du cirque pratiqués du temps de l’Empire romain ; des activités d’ailleurs classées hors la loi par la charte du droit de l’animal, en vigueur dans toute l’Europe depuis une décennie et cette charte parle d’assassinats dans son article 3 pour ce qui concerne les taureaux.

Dans cette affaire monsieur Afflelou n’a pas été avisé je pense ou alors il aura été bien mal conseillé à mes yeux ; à moins qu’il n’ait voulu « aider » son grand ami, monsieur le maire de Bayonne, par ailleurs actuel président de l’Association des villes taurines de France en lui « consentant » une subvention puisque les activités taurines de la ville de Bayonne sont en déficit chronique depuis plusieurs années ; un déficit payé par les contribuables bayonnais, amateurs de corridas ou non, soit dit en passant.

La question est posée.

Toujours est-il que j’ai décidé de faire savoir à monsieur Afflelou ma manière de penser par lettre ouverte interposée, une lettre que vous trouverez ci-après.

2vo8xpqo (2)

Lettre ouverte aux dirigeants de la maison Afflelou

Mesdames, Messieurs,

Votre enseigne commerciale est connue en qualité de société commercialisant de l’optique, puisque vous avez beaucoup investi pour cela afin de vous faire connaitre d’un large public.

Cependant, suivant le vieil adage, souvent vérifié hélas, selon lequel « les cordonniers sont toujours les plus mal chaussés », vous devriez utiliser certaines de vos productions pour votre propre compte ; cela vous permettrait, à défaut de voir l’avenir en rose (couleur dans l’ère du temps depuis environ deux mois), cela vous permettrait, disais-je, de voir distinctement les outrances de la gestion de vos investissements.

En effet « offrir 500 000 euros » pour subventionner, c’est-à-dire cautionner les actes barbares d’un autre âge que sont les corridas, des assassinats qui ne veulent pas avouer leur nom est déjà chose impardonnable au plan humain dans la mesure où, si vous souhaitez vous faire nom et aura respectables, votre subvention pourrait servir plus utilement des causes humanitaires, nobles et valorisantes qui ne manquent pas dans notre pays, voire à l’étranger.

Vous préférez, plutôt que « donner » dans le « social » ou l’humanitaire, ce qui ne serait qu’un juste retour de « rétribution morale » au profit de ceux qui vous permettent d’exister et de prospérer, vous préférez donc, disais-je, jouer une carte qui n’est plus en odeur de sainteté chez nous, en France, mais aussi chez nos voisins espagnols et portugais tout autant que bien loin de chez nous aux Amériques.

C’est bien sur votre droit le plus absolu, certes, mais je suis certain que c’est un choix qui vous desservira à court terme puisque la corrida, pratique bestiale d’un autre âge, s’apparentant aux jeux du cirque de l’Empire romain reste une pratique qui est en voie de disparition à court ou moyen terme, que vous le vouliez ou non.

Un jour prochain vos actionnaires ne manqueront pas, à juste titre de vous réclamer des comptes.

Ce jour là, vous serez sans doute mis à l’index, voire en minorité en expliquant que votre investissement « corrida » n’avait pour seul et unique but que d’aider votre « ami » le maire de Bayonne qui sombre sous les difficultés financières liées à l’inquiétant recul de fréquentation des pratiques tauromachiques.

Je ne voudrais pas être à votre place, ce jour là, mesdames et messieurs du staff Afflelou.

Salutations attristées.

Jean Claude Lataupe, alias ecrivainparisien, écrivain pamphlétaire et journaliste indépendant et politiquement incorrect.

Copie adressée, pour information à :

Crac Europe, aux bons soins d’Hélène Vaquier, Présidente et Jean-Pierre Garrigues, vice-président

Bac Marseille, aux bons soins de Mario Valenza, Président

Toutes associations anti corrida ainsi que celles défendant les animaux ayant pignon sur rue par l’intermédiaire des réseaux sociaux

2vo8xpqo (2)

Lorsque l’information de départ a été connue, à savoir le contrat de partenariat entre la société Afflelou et la ville de Bayonne, la société Afflelou a reçu des centaines, voire des milliers de fax, de messages et autres coups de téléphone lui indiquant l’indignation générale du public suite à ce partenariat destiné à financer des assassinats de taureaux. Et ce public, particulièrement mécontent achète des lunettes, bien sur et a menacé la société Afflelou de s’approvisionner pour l’achat de ses futures lunettes auprès des enseignes concurrentes.

Il y a deux jours Alain Afflelou, en personne a publié un communiqué indiquant qu’il annulait son partenariat avec la ville de Bayonne.

2vo8xpqo (2)

Le second message de Mario me disait que le groupe Casino avait imposé à l’ensemble du personnel de son supermarché Grand Casino, situé à Istres, dans les Bouches-du-Rhône, le port d’un uniforme rappelant la corrida durant la Féria organisée récemment dans cette ville de tradition tauromachique également.

Ma plume pamphlétaire a parlé, là encore pour rédiger une nouvelle lettre ouverte que je vous offre ci-dessous :

2vo8xpqo (2)

Lettre ouverte à la direction du Groupe Casino, Saint-Etienne

Mesdames, Messieurs,

J’ai appris que vous imposiez le port d’un uniforme vantant les mérites de la corrida à tous les personnels de votre succursale d’Istres durant les fêtes de la féria.

Je me permettrai de vous faire respectueusement observer que vous imposez le port d’un uniforme et ce, sans concertation, à l’ensemble des personnels de cet établissement, ce qui est en soi regrettable puisque cette obligation s’apparente à un dictat mais, chose infiniment plus grave encore à mes yeux : en imposant cet accoutrement vous cautionnez la barbarie que représente la corrida et vous vous faites les complices de tortures et d’assassinats aux portes de votre établissement en dépit de la charte du droit de l’animal, une charte en vigueur dans toute l’Europe.

Vous vous faites donc les complices de tueries moyenâgeuses, Mesdames et Messieurs les responsables, tout comme les aficionados et le réquisitoire, ci-dessous vous concerne autant que ces êtres insensibles aux valeurs qui font la grandeur de l’Homme

Réquisitoire contre un monstre patenté

Eh, toi, oui, toi assis là bas sur le troisième gradin, c’est à toi que je m’adresse !

N’as-tu pas le sentiment d’être complice d’un assassinat programmé qui va bientôt intervenir là, sur le sable de cette arène qui va rougir du sang versé, comme devrait rougir de honte ton front puisque tu cautionnes, par ta présence cette barbarie moyenâgeuse s’apparentant aux jeux du cirque de l’Empire Romain ?

Complice tu l’es déjà, pour commencer, par préméditation puisque tu as fait l’acquisition de ce billet te permettant d’assister à cette descente aux enfers, prévue en plusieurs étapes capitales, comme la peine du même nom, une peine que l’on va infliger sous tes yeux de voyeur à un être vivant qui va souffrir avant d’agoniser n’étant plus en mesure de se défendre loyalement puisqu’on l’a préalablement « préparé » au sacrifice par des actions de sape perpétrées contre lui.

Complice, tu l’es en effet pour continuer, toi, l’aficionado qui va te délecter des coups portés par le picador enfonçant sa lame dans l’échine du taureau qui commence à faiblir !

Complice, tu continueras de l’être et tu persisteras quand tu applaudiras l’exécuteur des basses œuvres dans son habit de lumière, plantant, de manière appuyée et rageuse ses banderilles dans l’échine du taureau à plusieurs reprises.

Complice tu le resteras, bien sur quand tu assisteras, excité et jouisseur au moment suprême qui sera venu quand le bourreau, dans son habit d’apparat et le bras armé, plongera son glaive dans l’échine pour atteindre le cœur de l’animal abruti, assommé et hébété par la somme de coups lui ayant été portés au cours de cette mascarade ; un animal qui bientôt chancellera puis s’agenouillera dans le sable rougi avant de s’effondrer latéralement et de tomber dans le coma provoquant à cet instant un tonnerre d’applaudissements de la part des monstres venus là, comme toi, pour jouir du spectacle de la mort qui vient de passer sur l’autel de la barbarie où le sadique assassin s’est délecté à sophistiquer la mort qu’il a choisie et portée pour votre plus grand plaisir obscène et malsain puisqu’inhumain comme aucun.

Complice, tu l’es finalement mais irresponsable aussi, comme beaucoup de ceux qui sont là, comme toi, pour assister à cette messe noire ; car tu as entrainé avec toi cet enfant auquel tu imposes de subir un spectacle pour lequel il n’est pas préparé, le traumatisant ainsi gravement pour longtemps, peut-être pour toujours.

Complice, tu l’es donc et sans circonstances atténuantes ; c’est ce que te répondra, un jour, le Grand Homme lorsque tu te présenteras à lui et qu’il t’infligera alors le châtiment que tu mérites : bruler dans les flammes de l’enfer pour l’éternité, ainsi que tous ceux, qui, comme toi, picadors et matadors en tête, se sont délectés leur vie durant en participant ou en assistant à ces messes noires.

Comme je te plains, toi, le monstre sadique, sanguinaire et jouisseur !

Ecrivainparisien

2vo8xpqo (2)

J’ai reçu une réponse type émanant du Groupe Casino qui admet avoir imposé un uniforme aux personnels de son Géant Casino d’Istres durant la Féria mais qui reconnait également qu’il y a des problèmes dans les arènes de cette ville.

2vo8xpqo (2)

Le troisième message reçu concerne la présidente d’une association anti corrida qui s’approprie, à titre personnel la victoire que représente le retrait de l’opération de partenariat de la Société Afflelou avec la ville de Bayonne.

J’ai fait connaitre, là encore, à cette personne d’une mauvaise foi éhontée ma manière de penser quant à sa malhonnêteté morale dans cette affaire. Ma lettre ouverte se trouve ci-dessous et clôturera cette chronique de la torture ordinaire.

2vo8xpqo (2)

Lettre ouverte à la Présidente de l’Association Anti Corrida

Madame,

J’ai eu l’occasion de voir des documents de votre association faisant état de votre satisfecit suite au retrait du partenariat de la société Afflelou au profit de la ville de Bayonne.

Vous avez l’outrecuidance de vouloir vous approprier malhonnêtement, au plan moral s’entend et à titre personnel une victoire collective concernant le retrait du partenariat accordé précédemment par la société Afflelou à la ville de Bayonne.

Je me permettrais respectueusement de vous faire observer, Madame que votre association et vous-même ne représentez qu’une petite partie des associations tout autant que des personnes qui ont fait que ce succès ne vous appartient nullement à titre personnel.

Si l’on observe dans les médias les prises de position qui sont les vôtres depuis quelque temps on peut légitimement se poser la question de savoir dans quel camp vous vous situez.

La démarche consistant à vous démarquer de manière déloyale, voire malhonnête vis-à-vis d’autres associations de défense relève plus d’une action « commerciale » pour faire prospérer votre association, élevée au rang de société lucrative grâce aux subventions que vous percevez plutôt que d’une action honorifique en faveur des animaux que vous êtes censée défendre. Par vos actions destructrices vous ne faites que desservir la cause que vous êtes normalement censée honorer, en qualité de présidente d’association de défense. Je ne suis pas loin de penser d’ailleurs que vos propos trouvent un écho favorable dans les rangs des lobbies taurins.

J’espère objectivement que les adhérents de votre association ne resteront pas dupes éternellement et sauront prochainement vous faire comprendre, démocratiquement que vous n’êtes plus digne de les représenter.

Je vous salue, Madame la Présidente.

Ecrivainparisien

50588337

Read Full Post »

Older Posts »