Feeds:
Articles
Commentaires

Posts Tagged ‘Animaux’

Les chroniques de Montigny

Billet n° 2182

ocjkpk2z

Téléthon

2vo8xpqo

Comme chaque année à pareille époque une manifestation d’envergure d’une durée de 2 jours aura droit de cité sur les chaines de télévision de service public, les réseaux sociaux, les places des villes et des villages et au cœur de certaines associations la semaine prochaine et cette manifestation très connue se nomme "Téléthon"

J’ai pris personnellement une décision depuis deux ans : ne plus prêter mon concours à cette manifestation…

Mais pourquoi, me direz-vous ?

Pourquoi ? Tout d’abord parce que cette manifestation est entachée d’un certain nombre de choses irritantes et exaspérantes ainsi que par des soupçons de malversations (voir liens à la fin de l’article) mais aussi et surtout parce que France Télévisions, groupe de télévision appartenant au service public, est tenu de diffuser cette manifestation mais, ce qui est scandaleux, c’est que la prestation d’une durée de 2 jours est facturée à l’AFM, association organisatrice de la manifestation, plusieurs millions d’euros qui ne vont donc pas à l’Association contre les myopathies

Puisque chacun est censé faire un effort pour cette cause humanitaire je trouve inadmissible, pour ma part, qu’une société de service public ne montre pas l’exemple mais je trouve encore plus désastreux que l’Etat ne participe aucunement, ni de près, ni de loin au financement et que ce soit le contribuable qui doive mettre la main à la poche pour cette opération tout comme pour les "Restos du Cœur" ‘l’œuvre du regretté Coluche.

Je pense personnellement que l’Etat français devrait avoir obligation de financer tout ou partie de cette action humanitaire puisque c’est une grande cause nationale. Pourquoi alors ne pas subventionner l’AFM ? Alors que nos énarques distribuent des millions en subventions, puisés sur nos impôts, à des causes bien moins nobles, à mon humble avis !…

D’autre part un certain nombre d’associations de défense de la cause animale montre clairement du doigt et dénonce ouvertement les expérimentations animales faites lors de tests effectués (Peta, entre autre, voir lien également en fin d’article) ; Sophie Davant, que tous les spectateurs connaissent, en parle d’ailleurs clairement dans une vidéo (lien en fin d’article, là aussi)

Telles sont donc les raisons qui me poussent à ne plus participer en aucune manière à cette manifestation.

Ecrivainparisien

50588337

Mots clés de cet article :

Téléthon, Peta, Tests, Animaux, Financement, Sophie Davant, France Télévisions, AFM

08c7928c3e728cbef6c0f1d11ed84fba

Pour aller plus loin :

https://www.afm-telethon.fr/

http://archives.nicematin.com/article/faits-divers/police-municipale-de-nice-ou-est-passe-largent-du-telethon.406944.html

http://archives-lepost.huffingtonpost.fr/article/2011/01/12/2368152_telethon-a-nice-des-policiers-municipaux-etaient-soupconnes-d-avoir-detourne-de-l-argent.html

http://agence-limite.fr/blog/2009/01/attaques-contre-le-telethon-ne-pas-se-tromper-de-scandales/

https://www.lexpress.fr/actualite/medias/peta-interpelle-le-telethon-sur-le-financement-de-tests-sur-les-animaux_1856518.html

https://tempsreel.nouvelobs.com/rue89/rue89-nos-vies-connectees/20131203.RUE0629/experimentation-animale-les-chiens-cobayes-face-cachee-du-telethon.html

https://informations.handicap.fr/art-experimentation-animale-afm-853-9335.php

https://www.youtube.com/watch?v=_RRH7AqDycM

 

Le doigt accusateur

Publicités

Read Full Post »

Les chroniques de Montigny

Billet n° 2163

ocjkpk2z

La vérité si je mens ; un pour tous, tous pourris !

2vo8xpqo

Depuis quelques années les tromperies et scandales politico-judiciaires font la une des quotidiens et hebdomadaires et nous inondent, nous submergent et nous noient régulièrement. Les "politicards", de tous bords, ayant été pris les doigts dans le pot de confiture se comptent par dizaines; tel est le triste constat que tout un chacun peut faire, tout comme moi… Sans parler de ceux usant et abusant de leur position pour intimider, voire agresser verbalement, ou sexuellement parfois certaines de leurs collaboratrices…

Pendant que le "châtelain sarthois", sa Pénélope et leurs enfants, droits dans leurs bottes, se démènent sans compter pour continuer de faire "semblant" (pourtant ces gens là comptent, comme le chantait si bien le regretté Jacques Brel), Serge Dassault, lui, patron d’industrie, comme son illustre père, se demande comment il va pouvoir user et abuser des ruses qui sont couramment les siennes pour tenter de conserver son siège doré de sénateur jusqu’au terme de son mandat.

Pendant ce temps la "France profonde", elle, se demande, comme habituellement, comment elle va pouvoir boucler ses fins de mois, élever dignement ses enfants et prendre quelques jours de vacances, honnêtement gagnées dans ce jeu de bonneteau savamment orchestré par l’intelligentsia en place…

On demande à chaque français de se serrer la ceinture alors que nos "têtes pensantes", elles qui devraient en faire de même, histoire de montrer l’exemple afin d’être crédibles pour le moins, s’empressent de continuer à jeter l’argent public par les fenêtres de leurs bureaux surchauffés et continuent à mener grand train avec leurs véhicules, avions et bateaux pollueurs plus que de raison, leurs banquets pantagruéliques, leurs réunions inutiles puisque ne débouchant trop souvent sur rien de concret, leur absentéisme éhonté et outrageux, leurs siestes, parfois diffusées en direct, sous les ors des assemblées de la République et leur indifférence totale à la misère d’une majorité des électeurs leur ayant signé un chèque en blanc… Déconnectés qu’ils sont de la réalité puisqu’évoluant dans leur "royale" bulle, loin, très loin des réalités concrètes de la France.

Quelle gabegie écœurante !

Personnellement je ne veux plus de cette république fantoche qui prend ses enfants pour des crétins qui, soi disant, ne comprennent rien à rien…

Je ne veux plus de cette pléthore de députés et de sénateurs en surnombre, voire en "âge canonique" pour certains, qui plombent les comptes du pays, je ne veux plus, non plus de tous les faramineux avantages consentis à quelques uns, pas plus que je ne veux que le nombre de laissés pour compte prolifère à vitesse grand "V" dans notre pays.

Dans une société comme la nôtre chacun devrait pouvoir, pour le moins aujourd’hui, vivre décemment, pouvoir se loger sans avoir besoin d’attendre des années, ne plus avoir faim et pouvoir se faire soigner s’il en a besoin, toutes choses pas forcément acquises actuellement… Compte-tenu du contexte particulier d’une société devenue par trop exsangue.

Mais dans un pays comme le nôtre j’aimerais également que les animaux puissent être enfin traités dignement, comme la loi le prévoit pourtant tout comme ces mêmes animaux, que beaucoup aiment ne devraient plus devoir subir la tyrannie et la bêtise de certains…

Puis-je un jour être entendu ? J’ose encore le croire !

Ecrivainparisien

50588337 (2)

Mots clés de cet article :

Avantages, Abus, Gabegie, Tricherie, République, Misère, Animaux, Bulle, Réalité,

 

20

Read Full Post »

Les chroniques de Montigny

Billet n° 2075

ocjkpk2z

Qu’on se le dise !

2vo8xpqo (2)

J’ai vu passer sur ma messagerie aujourd’hui un article qui critiquait ouvertement bien des maux de notre société, ce en quoi je suis globalement en accord avec la rédactrice de l’article dont je parlais plus avant puisque la société va mal et pas seulement la société française mais la société des hommes, tout court.

En effet il n’est moralement pas acceptable de faire souffrir, d’exploiter à des fins mercantiles, d’avilir, cela pour un plaisir purement sadique, de torturer, quelquefois de tuer des enfants, des femmes, voire des hommes sous couvert de théories fumeuses n’ayant aucune légitimité valable si on prend seulement la peine d’y réfléchir un court instant.

Mais il n’est pas plus acceptable de faire du mal aux animaux de toute nature sous des prétextes fallacieux ; comme par exemple de perpétrer des assassinats et autres sacrifices rituels, religieux ou autres exceptions dites "culturelles", du genre tortures et assassinats de toute nature sur des chevaux, taureaux, moutons, poulets, chats, chiens – galgos, par exemple qui me viennent immédiatement à l’esprit – et autres mammifères sous couvert de traditions inacceptables pour la morale humaine puisque ne se basant que sur un obscurantisme totalement dépassé, cela grâce à la connaissance acquise avec le temps qui donne la raison, la pondération mais aussi l’équilibre spirituel.

Je suis contre toutes formes de tortures, d’embrigadement, de coercition, de mainmise sur la forme de pensée d’un individu, tout comme je suis viscéralement contre les exactions et déprédations de toute nature commises contre nos amis les animaux et mon travail d’écriture le prouve depuis plus d’une décennie déjà.

Je me suis toujours élevé, manifesté et positionné ouvertement et sans équivoque aucune contre la barbarie, le sadisme, les dictateurs, les fascistes, les politiciens "illuminés" et endoctrinés par l’escalade de la surenchère mensongère et fallacieuse, voire de la malhonnêteté intellectuelle et verbale, les "rond-de-cuir", l’intelligentsia dominante, les "énarques" malhonnêtes – ça existe, hélas ! – qui confondent souvent l’intérêt collectif dont ils doivent faire allégeance de par leurs obligations et le profit personnel et je continuerai de le faire de manière tout aussi virulente qu’aujourd’hui aussi longtemps que Dieu me prêtera souffle de vie.

Pour en revenir à la rédactrice dont je parlais en introduction de mon article, je pense objectivement que son plaidoyer, quelque peu orienté, lui fait se voiler la face pour les besoins de sa démonstration, histoire de tenter de faire passer ses arguments, tels du bon pain. Elle n’est pourtant pas censée ignorer que l’homme est un mammifère omnivore et comme tout mammifère omnivore, l’homme mange de la viande par traditions et besoins ancestraux pour avoir son quota de matières protéinées.

Je pense réellement en mon for intérieur que si la mise à mort d’un animal, propre à la consommation humaine est faite dans des règles strictement établies, cela sans souffrances excessives, alors la chose est acceptable, n’en déplaise à mes contradicteurs.

Je suis un homme "apparemment" doué de raison et relativement équilibré, un homme qui sait parfaitement raisonner et observer sainement et sereinement, sauf démonstration contraire et nul ne me culpabilisera au sujet de ma manière de vivre, de voir les choses et d’agir, pas plus qu’on ne pourra m’endoctriner, voire m’embrigader dans une forme de pensée perfectible puisque partiale à l’envi.

Qu’on se le dise.

Ecrivainparisien

50588337

Mots clés de cet article :

Tortures, Embrigadement, Exactions, Forme de pensée, Animaux, Sacrifices rituels, Religion,

Read Full Post »

Les chroniques de Montigny

Billet n° 2021

ocjkpk2z

Cri d’alarme d’un désespéré

Par Ecrivainparisien (sain de corps et d’esprit)

2vo8xpqo

En moins de 300 ans l’homme a commencé à détruire ce que la nature a mis plus de 100 000 ans à construire.

Moi, si j’étais un haut responsable du monde, je ne serais pas fier de ce que nous faisons de celle qui nous permet de vivre et que nous sommes en train d’asphyxier, aveuglés que nous sommes par notre nombrilisme d’êtres dit « supérieurs ».

Oui, Messieurs que l’on nomme « Grands » c’est ainsi que je vous vois, moi, le nain à vos yeux, qui existe pourtant et qui ne vous félicite pas pour votre passivité et votre absence de réactivité face aux cris de souffrance de la Terre.

Oui, Messieurs que l’on nomme « Puissants », j’existe pourtant même si vous refusez d’entendre mes plaintes et mes cris de détresse que je lance à la face du monde pour le compte de mes frères qui sont trop abattus et bien trop affaiblis pour pourvoir encore réagir.

Oui, Messieurs que l’on nomme « Importants », j’existe, moi, ainsi que quelques milliards de mes semblables qui ne mangent pas tous à leur faim, loin s’en faut.

Oui, Messieurs que l’on nomme « Responsables », j’ai honte de vous, oui, honte ! Pour votre inqualifiable conduite puisque vous laissez massacrer sans « mot dire » ni maudire, nos amis les animaux qui ne peuvent que subir le gré de nos humeurs souvent changeantes mais toujours fatales pour leur avenir.

Oui, Messieurs que l’on nomme « Dirigeants » et « Hommes de Pouvoir » je vous adresse cet ultime cri qui passera à la postérité par la « magie » de l’Internet…

Un jour, dans 100 ans, dans 1000 ans, vous saurez et admettrez enfin que j’avais raison ; mais à quel prix ?

Ecrivainparisien

50588337

Mots clés de cet article :

Dirigeants, Terre, Ressources naturelles, Humanité, Animaux,

Cri

Cri2

Cri3

Pensées

Read Full Post »

Les chroniques de Montigny

Billet n° 1966

ocjkpk2z

Scoop !

soccer

Le Messi est arrivé

2vo8xpqo

Le nouveau « Messie » est arrivé, il est là ! Non ? Mais si !

Il se nomme Messi d’ailleurs, le sauveur de la planète ; un nom sans doute prédestiné.

La planète de feu Thierry Roland et de son acolyte « Jean Mimi » est en effervescence depuis peu et ce, pour la quatrième fois. Le nouveau dieu des stades est né ; il est jeune, il est beau, il est talentueux, presqu’autant qu’un membre du Conseil Constitutionnel ayant signé le décret d’arrêt de mise à mort d’une certaine QPC en septembre de l’an dernier et ayant récidivé ; il n’est jamais trop tard pour bien faire, en signant, de rechef, l’annulation d’une mesure de « justice solidaire et sociale » émanant de notre Président normal. Ce même factotum zélé aux appointements de 12 500 euros nets mensuels, plus avantages non comptabilisés, s’était signalé précédemment en signant, encore et toujours, un décret stipulant que l’abaissement des revenus de nos représentants à la tête de l’Etat était contraire aux règles de notre « chère » Constitution ; quel talent ce signataire acharné ! Quel talent !

Pour en revenir au « Messi » dont je parle, entre autre, il est fort à parier que nombre d’électrices et d’électeurs Français auraient préféré lire dans la presse que le nouvel homonyme de ce « Messi » là a signé un décret reconnaissant le changement de statut du monde animal et donc, par voie de conséquences, l’abolition de l’assassinat en rond orchestré par des pantins en costumes de guignol cousu de vieil or ; non ?

Mais si !

Car, en fait, ne sont-ce pas plutôt nos amis à quatre pattes les dieux du stade ? Mais si !

Lataupe, footophobe.

50588337

Mots clés de cet article :

Planète foot, Messi, Messie, Animaux, Pantins, Guignols,

 

flower

Read Full Post »

Les chroniques de Montigny

Billet n° 1939

ocjkpk2z

Message d’empathie à l’adresse de l’Humanité

in39san6

J’adresse cet appel pathétique à l’Humanité toute entière en l’honneur de toutes les créatures, humaines mais aussi animales, victimes du monstre de la création qu’est l’Homme.

Prédateur

 

Je dédie ce buisson floral d’un rouge ardent autant que flamboyant à tous les animaux de la terre, victimes innocentes de la fatuité, de la suffisance, de la vanité, de l’arrogance et de la barbarie orgueilleuse mal placée mais aussi du dédain de cette « race » qui se croit supérieure parce que douée, parait-il d’intelligence et de raison ; cette race qui « utilise » l’animal, comme elle a quelquefois utilisé l’homme également, à des fins purement mercantiles et qui assassine, sans aucune vergogne pour son propre plaisir, sa propre jouissance mais aussi pour le compte de quelques illuminés, victimes des agissements du diable, des animaux nobles qui ne demandent rien d’autre que de vivre en paix sur la terre ; une terre que l’Homme, ce prédateur incorrigible qui ne retient aucunement les leçons, mutile chaque jour davantage, oubliant qu’il en est comptable aux yeux de ses descendants.

Chacune de ces fleurs magnifiques représente de nombreux sacrifices barbares et inhumains commis contre les animaux, bien sur mais aussi contre Dame Nature, sans parler des crimes et délits, sexuels et autres commis contre d’autres hommes, femmes et enfants par des pédocriminels et autres malades atteints de pathologies souvent compulsives diverses et variées.

Je dédie la première de ces reines à la mémoire de toutes les victimes de la barbarie humaine, otages et ethnies mais aussi aux races humaines toutes entières massacrées, anéanties et néantisées, victimes innocentes d’idéologies racistes autant que xénophobes tout autant que je la dédie à toutes les victimes de crimes sexuels et sordides commis par des monstres à visage humains mais aussi par des pédophiles et des pédocriminels multirécidivistes qui continuent d’agir puisqu’ils se savent protégés.

J’offre la seconde de ces reines à la mémoire de tous les taureaux qui paient un très lourd tribut à la race humaine lors des corridas mais aussi au cours de sacrifices rituels et folkloriques et le nom de « Volante » restera en ma mémoire comme l’exemple d’un lynchage particulièrement odieux puisque dédié à la Sainte-Vierge.

Je dédie la troisième de ces roses à l’âme de tous les chiens qu’ils soient Galgos, Loulous, Fox ou bien encore Retrievers ou autres races diverses et variées et qu’on assassine, eux aussi, le plus souvent par plaisir ou par bêtise mais aussi qu’on abandonne sur une route un jour d’été et qui finissent leur vie dans un laboratoire de vivisection ou encore qu’on dépouille de leur fourrure quand ce n’est pas pour s’en nourrir, comme en Chine, un pays hautement réfractaire aux droits de l’Homme mais aussi à ceux de l’animal.

Je dédierai la quatrième des ces roses mais aussi mes larmes de honte et de colère qui commencent à me brouiller la vue aux espèces aquatiques victimes, elles aussi de la cupidité et de l’imbécilité  primaire de l’homme comme les dauphins, les bébés phoques et les requins mais aussi les baleines qui tombent sous les harpons des canonnières japonaises et dont le sang forme des nappes grandes comme la Place de la Concorde.

La cinquième de ces roses reviendra à la mémoire de tous les animaux divers et variés alimentant le marché très lucratif de la fourrure ; des espèces pourtant protégées par la loi.

Pour ce qui est de la sixième des ces roses symboliques je l’offre à la mémoire de nos amis les éléphants, massacrés sans aucune vergogne pour quelques kilos d’ivoire par des braconniers sans foi ni loi, ravalés au rang de pithécanthropes ou d’homo sapiens de par leurs coupables activités.

Le septième de ces symboles reviendra, lui, aux animaux de cirque qu’on exploite à longueur d’année mais aussi à ceux retenus s’entassant dans certains zoos et qui sont traités de manière misérable et indigne de la part de leurs geôliers.

Nous sommes déjà au huitième des travers humains inacceptables autant que révoltants de ce palmarès de la honte et je dédie ce trophée symbolique à tous les chats qu’on égorge, qu’on étripe, qu’on noie ou qu’on abat d’un coup de fusil haineux tiré par un chasseur vindicatif qui se défoule et se fiche royalement des problèmes d’écologie primaire.

Les neuvièmes et  dixièmes Baccarat de cette gerbe ressemblant à celles déposées hier au pied de stèles et autres monuments du souvenir s’en iront à tous les fauves abattus pour diverses et mauvaises raisons mais aussi, d’une manière générale, aux milliers d’animaux victimes de sacrifices à caractère religieux.

Je rendrai hommage, avec la onzième de ces fleurs magiques, aux abeilles qu’on pollue étouffe et tue à cause des cultures transgéniques et qui périssent par milliers, si ce n’est par millions, en France et ailleurs.

Je dédierai, pour terminer, les quinze reines restantes aux voix anonymes mais aussi célèbres comme celles de Mesdames Brigitte Bardot qu’il serait discourtois de présenter, Hélène Vaquier, tout comme celles de Messieurs Alain Bougrain-Dubourg, Christophe Mary, Jean-Pierre Garigues, Jérôme Lescure et Mario Valenza, entre autres qui s’élèvent de toutes parts pour dénoncer, comme je le fais, l’inadmissible, l’intolérable et l’inacceptable en matière de maltraitance faite aux animaux.

Comme le disait un très bon ami œuvrant activement au profit de la Cause Animale, à propos d’un de mes précédents messages du même esprit, j’espère que ce message, à l’adresse de l’Humanité trouvera un jour sa place au sein d’un musée consacré aux horreurs et souffrances en tous genres faites au monde animal.

Je vous remercie.

Ecrivainparisien, Crac Europe, Bac Marseille, Fai Paris

12 novembre 2012

50588337

Mots clés de cet article :

Message, Humanité, Animaux, Sacrifices, Tortures, Maltraitances, Souffrances, Horreurs, Brigitte Bardot, Hélène Vaquier, Alain Bougrain-Dubourg, Christophe Mary, Jean-Pierre Garrigues, Jérôme Lescure, Mario Valenza, Crac Europe, Bac Marseille, Fai Paris, Radio Féline FM

 

Prédateur

Read Full Post »

Les chroniques de la place

Billet n° 1653

ocjkpk2z

La manif boycottée

 

20

 

Samedi 11 février 2012, 15 heures, en plein cœur de Paris, une manifestation de plus de 4000 personnes représentant 170 associations en colère avec à la tête de cette manifestation Jean-Pierre Garrigues, le représentant du Comité Radicalement Anti Corrida pour la Protection de l’Enfance, défilait pacifiquement mais pas silencieusement dans la froideur hivernale pour faire entendre la voix de ceux qui tentent avec beaucoup d’énergie de se faire les avocats de la cause animale ; les calicots et pancartes présents dans le cortège affichaient clairement la couleur : « En 2012, les taureaux voteront » et on pouvait entendre fuser, au long du grand cortège, le slogan, leitmotiv de la volonté de toutes les personnes présentes en ce jour important pour tous : « Corrida-Abolition ». A la nuit tombée, sur l’immense parvis dominant la Dame de fer, autrement dit la Tour Eiffel, ayant pour témoins le Musée de l’Homme et l’ancien Musée de la Marine une animation visuelle très réussie allumait les lettres « Corrida-Abolition » dans un ballet du plus bel effet.

2vo8xpqo

Que reste-t-il aujourd’hui de la matérialisation de cette volonté populaire particulièrement impressionnante ?

Rien ou bien si peu de choses dans la mesure où la presse quotidienne française a complètement occulté l’information, la passant sous silence.

2vo8xpqo

Pis que cela : le Parisien, par la plume de l’un de ses responsables a répondu à une question de Mario Valenza, Président de la Brigade Anti Corrida de Marseille, demandant la raison de l’occultation de cette manifestation que la rédaction du journal n’avait pas été avertie de la manifestation, ce qui est totalement faux puisque les responsables de cette manifestation ont déposé un dossier de presse auprès des principaux quotidiens.

2vo8xpqo

Seul, et une fois encore, un journaliste belge a fait la « pige » (humour) à la presse française en publiant un excellent papier relatant la manifestation, tout comme il y a quelques mois, Gilles Milcan, talentueux rédacteur en chef d’un grand média belge avait publié un implacable réquisitoire contre la peine de mort le jour de l’exécution de l’américain Troy Davis.

On « chambre » souvent les belges mais on a tort, je le crie haut et fort ici car, en terme de journalisme, ils font honneur à la langue française, entre autres choses et je dois dire qu’ils sont souvent les premiers à annoncer les scoops.

2vo8xpqo

Pour en revenir à la couverture médiatique de la manifestation de samedi dernier censée faire prendre conscience à nos élus, entre autres choses, de la nécessité de faire retirer la corrida du Patrimoine Culturel immatériel français, un décret signé par le Ministre de la Culture ( ?), seul le journal « Métro », une publication gratuite distribuée sur la voie publique a fait état de la manifestation mais aussi un petit organe de presse dijonnais et un journal belge, comme je l’écrivais plus avant. Point final.

C’est bien mince pour une manifestation ayant rassemblé 4000 personnes, tout de même.

Il faut espérer que le prochain grand rassemblement anti corrida, se déroulant à l’amphithéâtre Toursky de Marseille le 3 mars, c’est-à-dire dans approximativement moins de 3 semaines, sera mieux couvert au plan journalistique que la manifestation parisienne occultée par la presse écrite, pour le bien de tous les amoureux des taureaux et plus généralement des animaux.

Vous trouverez, ci-dessous, entre les deux tracts, les articles consacrés à cette manifestation parisienne du 11 février.

 

Ecrivainparisien

50588337

 

Anti Corrida 4

 

Les articles c’est ici :  

Papier Belge : LaCapitale-14-02-12-manif-corrida-Paris

Papiers Dijon : dijonscope_com_018522_corrida_une_tradition_qui_rapp

:  dijonscope_com_018619_anti_corrida_4000_militants_da

 

 

 

Anti Corrida

Read Full Post »