Feeds:
Articles
Commentaires

Les chroniques de Montigny

Billet n° 2159

ocjkpk2z

La dernière ligne droite

c6g1bn56

Nous entrons de plain-pied dans la dernière ligne droite qui va conduire aux festivités de Noël ainsi qu’à celles de la nouvelle année, mais pas pour tout le monde, hélas…

Lorsque j’écris « hélas » cette interjection englobe, en mon esprit, celles et ceux qui ne fêteront ni la nativité ni le passage à la nouvelle année pour diverses raisons.

« La solitude ça n’existe pas » chantait en son temps Gilbert Bécaud, compositeur de l’Opéra d’Aran ». Malheureusement je crains que « monsieur 100 000 volts » ne se soit gravement fourvoyé dans cette affirmation. En effet on peut être très entouré et se sentir seul plus que de raison malgré tout.

J’ai une pensée en cet instant pour madame Sauvage mais aussi pour ses filles qui seront séparées en cette période de l’année par la faute d’une administration trop injuste qui a refusé d’octroyer une permission à madame Sauvage pour son anniversaire ainsi que pour Noël. Pour la petite histoire Jacqueline Sauvage est née le même jour que moi, à un an d’intervalle.

Notre société va mal, très mal, de plus en plus mal même et c’est le constat que je peux faire, comme bien des gens ; il suffit pour ça d’ouvrir n’importe quel journal actuellement.

Les expulsions vont bon train en ce moment et ce ne sont pas les responsables de l’Association « Emmaüs » qui me diront le contraire, eux qui tirent la sonnette d’alarme depuis tant d’années auprès des responsables des « pouvoirs publics » qui font la sourde oreille.

C’est bien joli de vouloir accueillir toute la « misère du monde » alors que chez nous des millions de personnes » crèvent la faim » et grelotent à Paris mais aussi dans beaucoup de grandes villes de l’hexagone.

Je tiens à saluer ici tout(e)s les bénévoles qui œuvrent, par esprit de charité chrétienne, pour le moins, pour qu’un maximum de malheureux puissent se sentir moins seuls en cette période de l’année. Merci donc à l’Association « Emmaüs », fondée par le regretté Abbé Pierre, merci également à Sœur Emmanuelle pour laquelle je conserve une place en mon cœur tout autant qu’à Mère Térésa mais remerciements également à « Notre-Noël » une association, fondée par le Père Pedro Meca, disparu récemment, dont j’ai eu plaisir à côtoyer certains de ces membres il y a 9 ans lorsque j’étais moi-même dans l’errance… Remerciements également aux responsables du « Musée des Arts Forains » qui mettent, chaque année, à la disposition des associations leurs locaux féériques au profit des sans abris pour une nuit exceptionnelle.

Remerciements encore et toujours pour l’association des « Petits Frères des Pauvres » qui fait beaucoup pour les « cabossés de la vie tout comme « l’Armée du Salut » et des dizaines d’autres associations dans tout l’hexagone, à l’instar de la « Mie de pain » par exemple, sans oublier, bien sur les « Restos » cette œuvre de charité voulue par le regretté Michel Coluche. Merci également aux maraudes qui patrouillent la nuit en cette période en faisant œuvre de générosité et de bonté au profit des plus démunis. Merci aussi à la Croix Rouge et à ses membres qui œuvrent, eux aussi au bénéfice des plus démunis.

Que de misère en notre pays mais aussi ailleurs, comme à Alep où des milliers, pour ne pas dire des millions d’innocents sont tombés sans comprendre ce qui leur arrivait…

Pensées et tristesse également pour les chrétiens d’Orient qui sont exterminés et éliminés du simple fait de leur foi et de leurs croyances. Quelle honte pour l’humanité de se retrouver au Moyen-âge par le fait de certains « gourous » qui confondent croyances et ambitions et qui interprètent les textes ancestraux en leur faveur, par l’intermédiaire de la terreur, au besoin, dans leur vision étroite d’une certaine forme de conquête et de « colonisation » calculées.

Toutes mes pensées s’en vont également vers toutes et tous les malades qui souffrent sur leurs lits d’hôpital mais aussi en direction de celles et de ceux ayant été frappés injustement par la vie, mais aussi pour leurs familles qui ne se remettront sans doute jamais totalement du fait qu’eux-mêmes, ou encore qu’un membre de leur famille, se soient trouvés au mauvais endroit, au mauvais moment au cours des deux années écoulées. Je les assure, toutes et tous de ma plus profonde sympathie, de ma part mais aussi de la part de tou(te)s mes ami(e)s.

Pour terminer cet article j’aimerais dire à celles et ceux qui vont prendre la route en cette période de se reposer régulièrement au cours de leur trajet et de respecter les règles du Code la Route.

Bonnes fêtes à toutes et à tous.

Ecrivainparisien

50588337

Mots clés de cet article :

Fêtes, Jacqueline Sauvage, Compassion, Chrétiens d’Orient, Froid, Faim, Associations caritatives,

 

!cid_533785CB70BF4D63A81593C5FCCD45DA@AteliersLyre (2)

 

Pour aller plus loin :

http://madame.lefigaro.fr/societe/une-petition-en-ligne-demande-la-grace-de-la-femme-battue-condamnee-a-10-ans-de-prison

 

https://fr.wikipedia.org/wiki/Emma%C3%BCs_Solidarit%C3%A9

 

https://fr.wikipedia.org/wiki/La_Mie_de_pain

 

http://notre-noel.com/

 

http://www.lemonde.fr/disparitions/article/2015/02/19/apres-une-vie-a-la-rue-le-pere-pedro-moca-est-mort_4579993_3382.html

 

https://www.youtube.com/watch?v=hUuJ5msXKc4

strasbourg

 

 

 

 

Les chroniques de Montigny

Billet n° 2158

ocjkpk2z

Que la lumière soit !

petits_anges_004

C’est avec une émotion non feinte que je vous propose de voir, ou de revoir, en ce 8 décembre, jour de la Fête des Lumières de Lyon, le merveilleux diaporama "Autochromes" réalisé par Jean-Paul Barruyer, le maitre es diaporama lyonnais ; un diaporama qu’il a consacré au gigantesque travail des deux frères Lyonnais Auguste et Louis Lumière, les géniaux inventeurs de ce procédé photographique mais aussi les inventeurs du cinématographe qui continue de faire rêver les amateurs de salles obscures depuis plus d’un siècle…

En regardant ces images, plus que centenaires on est frappé par la grande qualité et la merveilleuse douceur de ces images, vieilles de plus d’un siècle et qui n’ont pas pris une ride, du moins à mes yeux.

Quel exploit et quel travail d’exception que ces images dues à l’exceptionnel travail empli d’opiniâtreté des deux frères Lumière : un nom prédestiné !

Merci à Auguste et Louis Lumière de continuer à nous faire rêver et merci également à mon ami Jean-Paul Barruyer de nous offrir, depuis plus d’une décennie déjà, des diaporamas dignes du plus grand intérêt, pour la majorité de ces derniers.

Ecrivainparisien

50588337 (2)

Mots clés de cet article :

Autochromes, Lyon, Auguste Lumière, Louis Lumière, Invention capitale, Jean-Paul Barruyer,

Pour aller plus loin :

https://fr.wikipedia.org/wiki/Autochrome

Lien pointant vers le diaporama "Autochromes" de Jean-Paul Barruyer :

https://www.facebook.com/jeanclaude.lataupe/media_set?set=a.10209343087267498.1073748287.1032871007&type=3&pnref=story

 

Autochromes LUMIERE_002

Coup de tonnerre

Les chroniques de Montigny

Billet n° 2157

ocjkpk2z

Coup de tonnerre

2vo8xpqo

Malgré tous les sondages qui, depuis des mois, le donnaient systématiquement perdant et contre toute attente, Donald Trump a finalement été élu 45ème Président des Etats-Unis d’Amérique. Il entrera officiellement en fonction le 20 janvier prochain.

La campagne a été éreintante pour tous les prétendants puisque durant près de 2 ans les candidats à la présidentielle américaine ont sillonné cet immense pays en long, en large et même en travers.

Il est à noter que la campagne finale n’a pas été un modèle de fair-play, du moins en apparence puisque certains journalistes n’ont pas manqué de souligner, à plusieurs reprises, les outrances de langage du candidat Trump, souvent qualifié de misogyne, de grossier personnage et parfois d’individu vulgaire en n’hésitant pas à sortir certains commentaires de leur contexte initial.

De son côté un chroniqueur, qualifié de sérieux, a noté qu’Hillary Clinton affichait un mépris pour les électeurs de Donald Trump.

Malgré cela Donald Trump, "novice" en politique, du moins c’est ce qu’on lui a reproché, a battu loyalement son adversaire, ayant pourtant une certaine expérience du pouvoir politique puisqu’Hillary Clinton a été Première Dame des Etats-Unis durant 8 ans aux côtés de son mari, Bill Clinton puis sénatrice démocrate et enfin secrétaire d’Etat des Etats-Unis jusqu’en 2013.

Depuis deux jours des centaines d’Américaines et d’Américains manifestent dans certaines villes des Etats-Unis pour montrer leur désapprobation à l’élection de Donald Trump.

L’élection Présidentielle Américaine s’étant déroulée sans irrégularités la victoire de Donald Trump est indiscutable et chaque Américain se doit de le reconnaitre, quand bien même il ne serait pas d’accord avec le résultat du suffrage universel. C’est la règle dans toute démocratie.

Laissons donc maintenant Donald Trump œuvrer sereinement avant de vouloir le juger puisque nul ne sait, à part lui, ce qu’il fera concrètement pour son pays.

Pour finir n’oublions pas que le Président ne gouverne pas seul et Donald Trump devra donc compter avec le Congrès qui risque probablement de tempérer, voire de réfréner certaines de ses "ardeurs".

Ecrivainparisien

50588337 (2)

Mots clés de cet article :

Elections Présidentielles Américaines, Donald Trump, Hillary Clinton, Congrès,

Pour aller plus loin :

http://www.lalibre.be/actu/usa-2016/trump-elu-a-la-tete-des-etats-unis-je-serai-le-president-de-tous-les-americains-5822dd13cd70fb896a67258b

5822dd95cd70fb896a67259a

Les chroniques de Montigny

Billet n° 2156

ocjkpk2z

Demain on rase gratis.

Les promesses n’engagent que celles et ceux qui y croient…

back2school2

Aucune et aucun, parmi celles et ceux qui se présentent aux suffrages des primaires de "droite et du centre" comme de gauche, n’a véritablement l’étoffe pas plus que l’envergure pour devenir le prochain Président de la République.

Elles ou ils ont quasiment tous exercé, plus ou moins longtemps, dans un passé récent ou plus ancien, des fonctions à vocation "nationale" et aucun, parmi les actuels prétendants, n’aura laissé de bons, voire de très bons souvenirs aux Français.

Elles et ils ont tous plus ou moins échoué, à un titre ou à un autre. Quand ce n’est pas à plusieurs !

Certains "prétendants" proposent aujourd’hui, dans ce qui leur sert de programme, des solutions qu’il ont été incapables de mettre en pratique du temps où ils avaient la capacité et le pouvoir de le faire.

Pourquoi réussiraient-ils aujourd’hui alors qu’hier il nous ont brillamment démontré leur frilosité, leur incapacité, voire l’incompétence dans laquelle ils se signalent, pourquoi réussiraient-ils donc, disais-je, à sortir la France du bourbier dans laquelle elle est enlisée ?…

Notre pays compte aujourd’hui au moins 6 millions de chômeurs, une dette extérieure de 2200 milliards d’euros et aucun espoir de voir s’inverser la courbe du chômage avant au moins un an ou deux, contrairement à ce que tente de nous expliquer une ministre particulièrement incompétente dans le domaine qui est celui pour lequel elle a été nommée.

Malgré la situation dans laquelle se trouve notre pays, malgré les promesses faites, concernant l’inversion de la courbe du chômage, par un "Moi, Président" qui n’est plus du tout en odeur de sainteté, y compris parmi celles et ceux qui l’encensaient hier, malgré cela donc, notre Président "normal", est déjà en campagne même s’il n’a encore rien officialisé… Celui qui parlait de république transparente et exemplaire va vraisemblablement se présenter à la primaire de gauche faisant ainsi fi de ses promesses et démontrant donc, à la France entière, qu’il n’a aucun amour propre, aucune décence ni respect d’aucune sorte de la fonction pour laquelle il a été élu, pas plus qu’il n’a de considération pour la parole donnée qu’il a été totalement incapable de respecter.

Triste bilan pour notre pays que tout cela !

Ecrivainparisien

50588337 (2)

Mots clés de cet article :

Promesses électorales, Chômage, Campagne, Respect, Compétences, Président,

 

Santa Puts on His Gloves

Les chroniques de Montigny

Billet n° 2155

ocjkpk2z

Message en l’air (les pieds dans le plat)

Le doigt accusateur

Nos "zélites" politiques sont et demeurent sourdes et aveugles, attachées qu’elles sont à leurs exorbitants privilèges et obnubilées par le "Pouvoir" et leur esprit de rancune et de vengeance tenaces, pour quelques uns de ces messieurs, mais ces "têtes pensantes" ne se soucient point de la France ni de son peuple qui pourtant souffre chaque jour…

Tous ces messieurs promettent monts et merveilles en sachant manifestement que les promesses électorales et clientélistes ne les engagent aucunement mais n’engagent que celles et ceux qui y croient, comme toujours…

Parmi ces grosses têtes certaines ont même eu l’occasion de pouvoir exercer leurs "talents" puisqu’ils ont eu les rênes du pouvoir à une époque ou à une autre et n’ont quasiment rien fait de ce qu’ils promettent aujourd’hui…

Le Français a malheureusement la mémoire courte, infiniment trop courte et je n’en veux pour preuve que certains "ténors carriéristes", vieux routiers de la politique, sont réélus, parfois au premier tour, alors que chacun sait qu’ils ont eu affaire à la Justice, quelques uns ayant même été lourdement condamnés par le passé quand d’autres sont toujours en attente de leurs procès…

On aime beaucoup les lois en France, c’est bien connu. Alors à quand une loi pour mettre hors d’état de "nuire" les "politicards" véreux, tricheurs, voleurs, menteurs et autres fabulateurs qui ont été condamnés et continuent, en toute impunité, à ruiner la France et son patrimoine ?

Il serait temps que notre pays se dote de personnels politiques, femmes et hommes droits, francs et intègres, au-dessus de tous soupçons, respectueux, responsables et soucieux de l’intérêt général mais pas de leur intérêt personnel comme c’est, hélas, trop souvent le cas. Il suffit, pour se convaincre de la véracité de mes propos qui précèdent, de connaitre le montant astronomique du patrimoine de certains de nos "zélus"… Pour comprendre que je suis dans le vrai.

A quand une République et des élus au seul service des citoyens et pas du capital ?

Il serait plus que temps d’avoir du courage si l’on veut pouvoir encore sauver et redresser la France.

Juste un rappel pour terminer cet article : le montant de la dette de la France est actuellement de 2200 milliards d’euros…

Ecrivainparisien

50588337 (2)

Mots clés de cet article :

Politique, Elections,

 

strasbourg

Les chroniques de Montigny

Billet n° 2154

ocjkpk2z

Souvenirs de rentrée

2vo8xpqo (2)

La rentrée des classes aura lieu cette année jeudi prochain pour 12 millions d’écoliers.

L’occasion m’est donc offerte pour publier une nouvelle fois, sur le forum, un article que j’avais rédigé il y a quelques années en hommage à l’un de mes instituteurs, monsieur Georges Cosson.

J’écrivais donc, en son temps, ce qui suit à propos de cet homme dont je conserve, en mon âme, de merveilleux souvenirs d’une époque aujourd’hui totalement révolue.

Portrait d’un homme intègre

En rédigeant tout à l’heure une réponse à un commentaire m’ayant été adressé par une amie concernant un certain Karl Marx, grand théoricien, il m’est revenu en mémoire, par associations d’idées une époque, aujourd’hui révolue : l’école à « l’ancienne », celle du temps que nos récents ministres de l’Education Nationale n’ont jamais pu connaitre puisque la plupart d’entre eux n’étaient pas encore nés ou n’étaient pas en âge de comprendre.

En ce temps là, les instituteurs étaient gens respectables et respectés tout autant qu’admirés, voire imités et cela sans qu’ils aient eu besoin de faire d’efforts particuliers. Dans les petites villes et les villages ils occupaient d’ailleurs souvent le poste de secrétaire de mairie puisqu’ils détenaient le savoir.

J’ai eu le privilège de bénéficier de l’enseignement de l’un de ces hommes de l’Art, à la fin des années 1950.

Cet homme exceptionnel, à plus d’un titre s’appelait monsieur Georges Cosson et exerçait son métier à Montargis (Loiret)

J’ai suivi son enseignement deux années durant, en 1958 et en 1959 et c’est au cours de ces 2 années scolaires que j’ai appris l’essentiel de ce qui reste aujourd’hui, plus de 58 ans plus tard, mon bagage intellectuel.

Georges Cosson était un homme imposant à plus d’un titre et tous ses élèves, sans exception, lui portaient un respect qu’il savait leur rendre. Nul besoin, pour lui, de lever la main sur un élève pour être compris ; sa stature physique et son regard tout autant que sa voix posée savaient convaincre quiconque dans les meilleurs délais.

Cet homme sévère mais juste avait une pédagogie efficace et chacun de ses élèves se faisait un point d’honneur de retenir l’enseignement dispensé.

Il était communiste convaincu mais ne le chantait pas sur les toits bien qu’il en soit fier. Il mettait en pratique les plus nobles théories du communisme, à savoir le partage et ce qu’il nous apprenait ne faisait pas toujours partie du programme pédagogique de l’Education Nationale mais il savait éveiller nos esprits, nous intriguer tout autant que nous intéresser aux choses de la vie, celles que nous allions mettre en pratique quelques années plus tard.

Georges Cosson reste le meilleur des professeurs que j’ai eu au cours de toute ma scolarité, y compris mes années de lycée et je continue de porter haute estime à son âme. Si ma vocation première était de vouloir devenir professeur afin de transmettre mon savoir aux autres c’est incontestablement à Georges Cosson que je le dois.

Je souhaite à chaque élève d’avoir au cours de sa scolarité un professeur tel que lui.

Merci, monsieur Cosson, pour ce que vous avez fait pour nous.

Ecrivainparisien

50588337

Mots clés de cet article :

Instituteur, Vocation, Hommage, Savoir, Georges Cosson,

 

Georges Cosson

Monsieur Georges Cosson, mon instituteur (1958)

Classe de Georges Cosson 1959

Monsieur Georges Cosson et sa classe (1958)

Les chroniques de Montigny

Billet n° 2153

ocjkpk2z

La campagne est lancée

2vo8xpqo

Depuis peu, chacun l’aura remarqué, les ténors de l’intelligentsia, usés par des excès de vocalises dégainent, à tour de rôle, leurs armes favorites et "défouraillent" à tour de bras quelques bonnes rafales espérant "toucher et couler" un rival embarrassant qu’ils estiment encombrer inutilement les accès qui mènent au sommet de la pyramide…

A tous ces bonimenteurs patentés que nous subissons tous depuis au moins 4 décennies je voudrais dire ce qui suit :

La musique adoucit les mœurs (air connu)

J’aime la musique, je le confesse publiquement.

Si le "Fou chantant", autrement dit Charles Trenet, aimait le Music Hall, j’ose avouer, personnellement que j’aime la Musique, libellée ici avec une majuscule, cette musique faite de noblesse et d’élévation d’esprit qui fait vibrer les âmes et qui parle au cœur comme personne par ses accents suaves et doux mais parfois puissants et rythmés comme le fracas de certaines chevauchées wagnériennes qui décoiffent mieux que le Round Up, ce poison qui refuse de dire son nom et qui est produit par un géant américain de l’agro-alimentaire de sinistre mémoire qui ne connait, pour sa part, que le bruit jouissif de son tiroir caisse mais qui n’entend pas le bruit ténu provoqué par les millions d’abeilles qui tombent, empoisonnées par les saloperies qu’il fabrique pas plus que ne l’entendent les actionnaires de cette compagnie qui empoisonne la terre à petit feu.

Cette musique qui rythme mes longues journées besogneuses passées devant mes claviers et mes écrans m’aide, infiniment mieux et bien plus efficacement et ce, sans séquelle aucune, que la plus puissante des drogues jamais fabriquées. Elle m’aide, oui, à oublier, je le confesse publiquement, tous les sinistres "thons" et autres irresponsables qui jalonnent ma vie mais aussi les vôtres, chers amis lectrices et lecteurs et qui pourrissent nos existences par la même occasion, les vôtres et la mienne, bien sur, par des mesures coercitives et forcément impopulaires puisqu’ils ne s’appliquent, ni à eux-mêmes ni à ceux de leur "caste" lesdites mesures suivant le proverbe bien connu mais ignoré sciemment par ces gourous qui ne s’ignorent pas mais ignorent ceux n’étant pas de leur monde ; ce proverbe, bien connu dit que "charité bien ordonnée commence par soi-même".

Ces incompétents et irresponsables "avérés" pour les "besoins" d’un vraisemblable raisonnement logique, ces incompétents et irresponsables donc, du moins identifiés comme tels par le plus grand nombre de ceux qui les subissent, contraints et forcés, sont souvent fortunés d’ailleurs puisque s’enrichissant depuis un certain temps déjà grâce au système mis en place par les soins de leurs petits "copains" énarques des promotions antérieures de leur école ; une école, que dis-je un institut "fossoyeur" de la richesse collective et de la pensée individuelle, une école de la République chargée de "saper" les valeurs du bien commun républicain mais aussi du patrimoine appartenant au peuple qu’ils volent, torpillent et s’approprient à leur usage exclusif allègrement et en toute impunité, puisque nombre de ces "délinquants" en costume ne sont quasiment jamais condamnés pour les faits avérés qui leur sont pourtant réellement et justement reprochés.

Ces gens là, vous savez ceux qui comptent leurs sous, ne sont pas en mal pour pouvoir s’offrir, quand bon leur semble, une place aux premières loges du Palais Garnier pour aller écouter un opéra, bien sur, mais aussi pour se montrer lors de cette manifestation culturelle ; se montrer, oui, pour faire encore et toujours illusion, de cette illusion leur donnant, du moins en apparence, une image de respectabilité qu’ils soignent jour après jour.

Je n’aime nullement cette Valse triste, là ! Pas plus que je ne porte en mon cœur les artisans de cette Symphonie du désespoir, écrite pour les petits dont je suis, ou bien encore ce Concerto de la démesure et de l’outrance que tous ces instrumentistes virtuoses et zélés, adeptes d’exercices de corde raide, nous jouent au sein de l’orchestre de la honte de l’actuelle et pitoyable intelligentsia qui voudrait nous faire prendre des vessies pour des lanternes et qui ose penser, en prime que nous allons l’applaudir et la remercier chaleureusement, comme il se doit, avant la tombée du rideau.

La musique adoucit les mœurs comme je l’écrivais plus avant mais elle ne m’empêche aucunement de rester lucide, comme vous pouvez le constater.

Jean Claude Lataupe, pamphlétaire, politiquement incorrect.

50588337

Mots clés de cet article :

Campagne électorale, Démagogie

Pour aller plus loin :

http://lelab.europe1.fr/francois-fillon-dezingue-nicolas-sarkozy-qui-imagine-le-general-de-gaulle-mis-en-examen-2831848

http://www.lepoint.fr/politique/francois-hollande-ment-assure-cecile-duflot-28-08-2016-2064317_20.php

http://www.lesechos.fr/elections/primaire-a-droite/0211234194639-juppe-veut-rassembler-plutot-que-dexciter-les-surencheres-2023133.php#xtor=RSS37

http://blog.francetvinfo.fr/fais-pas-com-papa/2016/08/28/francois-hollande-prisonnier-de-sa-timeline.html

112220587

Image TropicalBoy www.tropicalboy.fr