Feeds:
Articles
Commentaires

Archive for the ‘Passions’ Category

Les chroniques de Montigny

Billet n° 2179

ocjkpk2z

Coup de projecteur

2vo8xpqo

En ce dimanche de la fin d’octobre, je souhaiterais pousser un "coup de gueule" à l’encontre de nos chaines télévisuelles nationales, formatées, contrôlées et souvent dénuées d’un quelconque intérêt pour l’auditeur "moyen" et je vais m’en expliquer ci-après.

Récemment une épreuve sportive hors normes a eu lieu, loin de nos latitudes et de ses problèmes sportifs souvent liés au football, notamment, puisque cette épreuve sportive se déroulait sur l’Ile de la Réunion, à 11000 kilomètres de Paris. Cette course à pied, fêtant cette année ces 25 ans d’existence, une course de Trail, dénommée "le Grand Raid, la Diagonale des fous", longue de 164 kilomètres, emmenait cette année les quelques 2600 participants sur un parcours comportant des dénivelées faramineuses à grimper et redescendre sur des chemins sablonneux caillouteux et malaisés qui font mal, très mal aux mollets, mis à rude épreuve au cours de cette course que les meilleurs ont mis 24 heures à boucler.

J’ai suivi l’essentiel de cette course sur les antennes de "France ô" et de "Réunion Première" et j’avoue avoir vécu un direct de très haut niveau technique et émotionnel avec des journalistes qui vivaient à fond leur sujet et ont su transmettre aux téléspectateurs leur fièvre communicative pour cette épreuve hors norme. Un grand bravo pour ces journalistes, femmes et hommes, souriants et décontractés mais parfaitement au faîte de leur sujet, au plan professionnel.

Par contre, à 20 heures, le même jour, deux heures après l’arrivée de cette épreuve éreintante, la belle Sandrine Giraud, présentatrice de "Tout le Sport" sur France 3, a passé totalement sous silence cette course hors nome et l’exploit réalisé par Benoît Girondel, vainqueur, en moins de 24 heures, de cette 25ème "Diagonale des Fous" longue de 164 kilomètres…

Quand, en matière sportive, nos chaines nationales s’intéresseront-elles à autre chose qu’au football ?

Pour encore enfoncer le clou dans le cerveau des directeurs de programme de nos chaines nationales à grande audience, je leur demanderais pourquoi, ce matin, le Marathon vert, épreuve sportive fêtant ces 7 ans d’existence et se déroulant à Rennes a-t-elle été passée sous silence sur nos antennes nationales ?

Le sport ne se résume pas au football, pas plus qu’au rugby, mesdames et messieurs les responsables des programmes et vous le savez parfaitement…

Heureusement qu’il existe de petites chaines indépendantes qui font honneur à leur métier et qui diffusent des programmes intéressants, enrichissants et passionnants pour le téléspectateur ; cela rehausse quelque peu le niveau d’intérêt de nos chaines nationales, cela dit en passant…

Lorsque je parle de "petites chaines" cela n’est aucunement péjoratif en mon esprit dans la mesure où ces chaines n’ont que de petits, voire tous petits budgets de fonctionnement, ce qui ne les empêche nullement de proposer des programmes de qualité. La chaine "Tebe Sud", par exemple, une chaine de télévision locale installée en Bretagne, étant un parfait exemple de ce que je viens d’énoncer dans la mesure où elle retransmettait en direct ce matin les épreuves du "Marathon vert", septième du nom, se courant à Rennes alors que nos chaines nationales ont totalement occulté cette manifestation d’importance…

Je pourrais tenir à peu près le même langage concernant la chaine "23" ou encore "Rmc Découverte" qui a l’instar de la "BBC” diffusent des programmes de très haute qualité concernant les animaux, notamment ; toutes choses très (trop) souvent absentes des programmes de nos chaines du service public, celui que nous rémunérons.

Ecrivainparisien

50588337

Mots clés de cet article :

Télévision, Epreuves sportives, Service public, Tebesud, RMC Découverte, Numéro 23, France Télévisions,

22554948_10212081867055281_6111142095274778553_n

22555139_10212093832514410_8432466976430269569_n

Pour aller plus loin :

https://www.france.tv/france-o/

https://fr.wikipedia.org/wiki/Trail_(course_%C3%A0_pied)

https://fr.wikipedia.org/wiki/Grand_Raid

https://www.lemarathonvert.org/

http://www.tebesud.bzh/

https://fr.wikipedia.org/wiki/RMC_D%C3%A9couverte

https://fr.wikipedia.org/wiki/Num%C3%A9ro_23

22688884_10212093869315330_8445496062964046966_n

 

22688658_10212092944692215_7288606886218804867_n

 

22730270_10212092951892395_5742937881641195259_n

Publicités

Read Full Post »

Les chroniques de Montigny

Billet n° 2158

ocjkpk2z

Que la lumière soit !

petits_anges_004

C’est avec une émotion non feinte que je vous propose de voir, ou de revoir, en ce 8 décembre, jour de la Fête des Lumières de Lyon, le merveilleux diaporama "Autochromes" réalisé par Jean-Paul Barruyer, le maitre es diaporama lyonnais ; un diaporama qu’il a consacré au gigantesque travail des deux frères Lyonnais Auguste et Louis Lumière, les géniaux inventeurs de ce procédé photographique mais aussi les inventeurs du cinématographe qui continue de faire rêver les amateurs de salles obscures depuis plus d’un siècle…

En regardant ces images, plus que centenaires on est frappé par la grande qualité et la merveilleuse douceur de ces images, vieilles de plus d’un siècle et qui n’ont pas pris une ride, du moins à mes yeux.

Quel exploit et quel travail d’exception que ces images dues à l’exceptionnel travail empli d’opiniâtreté des deux frères Lumière : un nom prédestiné !

Merci à Auguste et Louis Lumière de continuer à nous faire rêver et merci également à mon ami Jean-Paul Barruyer de nous offrir, depuis plus d’une décennie déjà, des diaporamas dignes du plus grand intérêt, pour la majorité de ces derniers.

Ecrivainparisien

50588337 (2)

Mots clés de cet article :

Autochromes, Lyon, Auguste Lumière, Louis Lumière, Invention capitale, Jean-Paul Barruyer,

Pour aller plus loin :

https://fr.wikipedia.org/wiki/Autochrome

Lien pointant vers le diaporama "Autochromes" de Jean-Paul Barruyer :

https://www.facebook.com/jeanclaude.lataupe/media_set?set=a.10209343087267498.1073748287.1032871007&type=3&pnref=story

 

Autochromes LUMIERE_002

Read Full Post »

Les chroniques de Montigny

Billet n° 2141

ocjkpk2z

Retrouvailles particulières

2vo8xpqo

J’ai retrouvé, très récemment, un ancien camarade de lycée, totalement perdu de vue depuis… 1963. Je l’ai retrouvé de manière un peu particulière grâce à un mot clé qui est "Durzy", le nom du lycée technique de Montargis que nous fréquentions tous les deux il y a 53 ans.

Si l’une de mes passions est la photographie que je pratique depuis plus d’un demi siècle, en parallèle à l’écriture et à la composition poétique, mon ami Daniel Milbert, lui, est un mordu, un féru, en un mot un amateur, au sens noble du terme, de… Mecanno.

Daniel est d’ailleurs adhérent au "Club Mecanno" qui ne compte pas moins de 750 membres en France, ce qui n’est tout de même pas rien. Il a construit un nombre respectable de machines en tous genres depuis des années mais son "chef-d’œuvre" est incontestablement la réplique du "Computer Ecclésiastique" qui se trouve dans la cathédrale de Strasbourg. Ce travail de longue haleine a nécessité pas moins de 600 heures de travail pour ce passionné méthodique autant que méticuleux et lui a valu les honneurs du quotidien "La voix du Nord", Daniel étant depuis des années maintenant installé dans le nord de la France.

Si je devais, un jour, passer par le nord de la France, je me ferai un plaisir d’aller saluer ce camarade du lycée Durzy et peut-être, s’il me l’autorise, j’immortaliserai ce chef-d’œuvre, son "Chef-d’œuvre".

Ecrivainparisien

50588337

Mots clés de cet article :

Daniel Milbert, Passion, Mecanno, Durzy, La Voix du Nord, Computer Ecclésiastique,

Pour aller plus loin :

http://www.lavoixdunord.fr/region/haillicourt-dimanche-de-paques-pas-comme-les-autres-pour-ia32b53999n2749324

https://www.facebook.com/daniel.dan.5648137?fref=ts

Daniel Milbert

Read Full Post »

Les chroniques de Montigny

Billet n° 2137

ocjkpk2z

27 janvier

P 10

Cette date ne dira sans doute rien à beaucoup de gens mais parlera peut-être au cœur d’une bonne partie de mes ami(e)s.

Le 27 janvier a en effet vu naître, il y a 260 ans aujourd’hui, précisément, un petit ou un grand génie, selon le degré d’importance qu’on lui donne dont les mélomanes parlent encore aujourd’hui avec beaucoup de respect et d’admiration ; un dénommé Wolfgang, fils d’un certain Léopold, auteur d’une merveilleuse symphonie des jouets.

Le 27 janvier 1756 naissait donc, en effet Wolfgang Amadeus Mozart que son père appelait affectueusement "Wolfi"

Combien de chefs-d’œuvre, mis encore et toujours à l’honneur de nos jours, nous a laissé cet exceptionnel compositeur, parti à 35 ans seulement en ayant encore sans aucun doute bien des merveilles à exprimer ?

Leur nombre est sans doute incalculable !

Mozart, par l’intermédiaire de sa musique divine autant que lumineuse a su parler au cœur des hommes, comme quelques autres grands musiciens dont Beethoven et Schubert, entre autres et c’est peut-être ça le secret de la longévité de leur patrimoine respectif.

Parler au cœur de l’humanité toute entière, toutes langues et cultures confondues, cela sans émettre le moindre mot reste sans doute un mystère pour bien des gens. La musique touche plus fort que bien des discours et là n’est pas sa moindre qualité.

Grand merci à Mozart et à quelques autres très grands musiciens de permettre au monde de pouvoir devenir meilleur grâce au formidable pouvoir qu’est capable de véhiculer la musique enfouie au cœur de l’écrin des lignes d’une partition…

Pour en revenir au 27 janvier cette date est également celle de la naissance d’un très grand interprète français en la personne de Renaud Capuçon, l’un de nos plus brillants violonistes qui fête aujourd’hui ses 40 ans.

Bon anniversaire Renaud Capuçon. Continuez longtemps encore à enchanter nos oreilles ravies par votre jeu et votre maitrise de ce Guarnerius, baptisé le "Panette", ayant jadis appartenu à Isaac Stern qu’il serait discourtois de présenter ici tant il a marqué la musique de son sceau durant des décennies.

Ecrivainparisien

50588337

Mots clés de cet article :

Wolfgang Amadeus Mozart, Léopold Mozart, Renaud Capuçon, Guarnerius, "Panette", Musique,

Pour aller plus loin :

https://fr.wikipedia.org/wiki/Renaud_Capu%C3%A7on

renaud-capucon-c-darmigny_1

Renaud Capuçon, violoniste

 

Read Full Post »

Les chroniques de Montigny

Billet n° 2136

ocjkpk2z

Marianne et le Loir-et-Cher sont en deuil…

Michel-Delpech_exact1024x768_l

Tu t’es battu jusqu’au bout et jusqu’à limite de tes forces contre cet ennemi qui te voulait du mal et qui t’a finalement terrassé en cette soirée du 2 janvier 2016…

Tu nous laisseras le souvenir d’un interprète qui savait parler au cœur de la France, comme quelques autres, partis avant toi… comme Brel ou Brassens ; c’est dire à quel niveau d’estime je te place puisque j’ose te comparer à ces géants…

Nous avons tous connu cette "Laurette" et avec toi nous avons apprécié le "terroir" de cette France profonde que tu as dépeint avec beaucoup de romantisme et de réalisme et qui a, en ces circonstances, bien de la peine en ce dimanche…

Je te rassure, Michel, tu nous laisses un souvenir des plus valorisants… Toi qui nous a donné l’envie d’aimer "Marianne"

Je m’incline avec respect devant ton âme et je présente ici, à toute ta famille, mes condoléances les plus attristées pour ta trop rapide disparition.

Ecrivainparisien

50588337

Mots clés de cet article :

Michel Delpech, Disparition,

!cid_1BF09EFA4580452F8CF55227E782153F@BonnetduSault

Read Full Post »

Les chroniques de Montigny

Billet n° 2124

ocjkpk2z

La mer l’aura sans doute emporté :

15

Les heures passent et avec elles les chances s’amenuisant de retrouver Laurent Bourgnon vivant après sa disparition dans les eaux émeraude de l’atoll de Toau lors d’une plongée privée.

Il était Suisse, un joli pays n’ayant pas de façade maritime, ce qui n’empêchait pas Laurent Bourgnon d’avoir la passion de la mer chevillée au corps et d’être un grand marin et un grand navigateur, à l’image d’Eric Tabarly.

Cette passion de la mer lui a permis de remporter deux fois la célèbre Route du Rhum, une course en solitaire mais aussi de triompher dans la Transat en double Jacques Vabre, associé à son frère Yvan.

Je ne peux m’empêcher d’associer la disparition de Laurent Bourgnon à celle d’Eric Tabarly, même si les conditions de leurs disparitions ne sont pas du tout les mêmes.

J’ai également des pensées en ce triste jour pour Florence Artaud, disparue tragiquement dernièrement.

Il est raisonnable de garder espoir d’imaginer que Laurent Bourgnon est encore vivant et je le comprends parfaitement. Cependant le temps qui passe amenuise sérieusement cet espoir.

Laurent Bourgnon a vraisemblablement glissé dans les abysses…

J’ai des pensées pour son frère et toute sa famille mais aussi pour le monde de la voile, en général ainsi que pour le monde de la mer.

Respectueusement

Ecrivainparisien

50588337

Mots clés de cet article :

Laurent Bourgnon, Yvan Bourgnon, Suisse, Eric Tabarly, Florence Artaud, Disparition, Plongée,

Laurent_Bourgnon

Laurent Bourgnon, porté disparu lors d’une plongée privée

Read Full Post »

Les chroniques de Montigny

Billet n° 2122

ocjkpk2z

Ressourcement

2vo8xpqo

Cher(e)s ami(e)s,

Comme l’auront remarqué les plus fidèles et les plus perspicaces lectrices et lecteurs qui suivent mon travail de création depuis quelques années sur la toile, je me suis trouvé, depuis quelques jours, en situation de ne pas pouvoir créer ni produire, à l’intention de mes fidèles ami(e)s, tout ce qui est cher à mon cœur mais ce silence forcé n’implique pas de ma part une inactivité totale, loin s’en faut…

J’ai profité de ce silence forcé pour faire des choses que je n’ai plus le temps de faire habituellement, compte-tenu de la charge de travail étant la mienne, essentiellement et je me suis donc replongé avec la plus grande émotion et le plus grand plaisir dans un ressourcement nécessaire, à mes yeux.

J’ai versé des larmes en revoyant certains films, sélectionnés par mes soins, toutes catégories confondues mais en réécoutant également certaines musiques qui ont ensoleillé mon cœur, une fois encore, l’espace d’un instant.

Comme elle est émouvante Sumi Joe, cette soprano peu connue du grand public, interprétant avec une sensibilité rare "l’Ave Maria" de Caccini ou bien encore cette célébrissime Diva du très beau film de Jean-Jacques Beineix, nous transperçant dans son interprétation pathétique et magistrale de "La Wally" d’Alfredo Catalani.

Que d’indicibles frissons m’ont parcouru à l’écoute en boucle des merveilleux chants d’Auvergne de Joseph Canteloube aux alentours de 4 heures… Un must absolu.

Je me suis regardé, une fois encore et pour le plaisir, la belle et émouvante histoire de ces "Choristes" qui m’ont beaucoup touché, tout comme m’a énormément ulcéré le personnage du directeur de cette "institution" du Fond de l’étang, interprété par un François Berléand, alias Rachin, plus vrai que nature ; un directeur d’institution raté, méchant, rancunier, minable et quelque part assez effrayant en définitive comme il en existe peut-être encore dans la réalité. J’attribue une mention particulière à Gérard Jugnot, le pion, alias Clément Mathieu et à Jacques Perrin, alias Pierre Morhange, tous deux excellents dans ce très beau film qu’il faut vraiment voir au moins une fois et dans lequel la voix du jeune Jean-Baptiste Maunier me bouleverse totalement par sa lumineuse limpidité.

J’ai revu et réécouté également une fois de plus le Freischütz, le très bel opéra romantique de Carl Maria von Weber dont certains musicologues affirment que c’est cette œuvre qui a donné le gout de l’opéra à Richard Wagner en personne ; c’est dire !

Eh puis j’ai commencé à me plonger dans la lecture du "Démon de Minuit", le roman d’Hervé Bazin dont l’action se déroule en partie dans la région ; un roman dédicacé par Hervé Bazin lui-même au papa d’une très grande amie qui m’a fait don de cet ouvrage en cadeau lors du dernier Noël et dont je tairai le nom mais qui se reconnaitra…

Au cours de cette "retraite forcée" j’ai également continué à faire "parler la poudre" par Nikon et Fuji interposés, cela va de soi, puisqu’a mes yeux la seule chasse ayant droit de cité est et restera la chasse photographique et je m’en suis donné à cœur joie pour immortaliser le printemps sous toutes les coutures et sous toutes ses formes. Quel délice de pouvoir capter, photographiquement parlant, la quête d’un simple moineau capturant une éphémère prisonnière de son petit bec.

DSC_0039

 

DSC_0083

Quel plaisir de pouvoir entendre également le chant puissant et infiniment mélodieux d’un des nombreux merles présents sur les bords du Loing tout comme le roucoulement fréquent des gracieuses tourterelles assez craintives, cependant, perchées dans le grand saule au dessus de ma tête. Quelle merveilleuse symphonie pastorale ai-je eu le privilège de pouvoir "déguster" à l’envi au cours de ces moments de communion avec Dame Nature, mes ami(e)s…

Toutes ces merveilles ne me feront jamais oublier toutefois que depuis 12 ans maintenant je suis désespérément seul, à jamais puisque celles qui étaient infiniment plus, pour moi, que des amies se sont envolées vers un autre destin…

Comme il est difficile de devoir constater, après 2 mariages et beaucoup plus de 5 enterrements ainsi que d’incompréhensibles trahisons que bien des gens se sont définitivement éloignés de moi.

Pourquoi ? Je ne le saurai sans doute jamais puisque la franchise et le partage désintéressés en ce bas monde deviennent des sentiments d’exception et un mode de vie d’une autre époque, d’un autre âge.

Le partage et la franchise sont pourtant, pour ce qui me concerne, ce que je tente de faire chaque jour depuis au moins 12 ans maintenant, par créations interposées. Mais y suis-je parvenu ?

Ecrivainparisien

50588337

Mots clés de cet article :

Ressourcement, Partage, Musique, Nature,

DSCF3765

 

DSCF3766

 

DSCF3767

Read Full Post »

Older Posts »