Feeds:
Articles
Commentaires

Archive for the ‘Médias’ Category

Les chroniques de Montigny

Billet n° 2166

ocjkpk2z

Une République propre ? !

Le doigt accusateur

La campagne pour la désignation du futur président de tous les Français bat son plein, une campagne entachée sérieusement par des affaires graves de "costumes", d’emplois fictifs "présumés", de gens malhonnêtes qui veulent aller jusqu’au bout et d’incompétents ne connaissant rien aux rouages de la politique mais pensant faire illusion par l’intermédiaire d’un vocabulaire qu’on leur a seriné au sein des belles et grandes écoles de notre République…

Pour tous ceux-là, je publie, modestement et pour la seconde fois, un petit rappel (que je rédigeais sur le forum de l’écrivain, il y a plus de 10 ans, déjà !) à l’adresse des manipulateurs, fraudeurs et tricheurs de tous poils qui se fichent royalement de la France profonde et ne s’intéressent exclusivement qu’à la progression de leur écœurant train de vie :

J’ai quelques pistes de réflexion qui permettraient de valoriser et d’assainir sensiblement l’image des élus. Ceci donnerait peut-être à un plus grand nombre de Françaises et de Français l’envie de s’intéresser à la politique et d’y prendre part activement, ne serait-ce qu’en s’exprimant lors des scrutins.

La toute première de ces pistes est qu’il serait souhaitable de modifier certaines règles qui s’appliquent concrètement et de ce fait ternissent l’image de la politique.

Je vais m’en expliquer plus avant.

Il serait de bon ton, pour que la morale soit sauve et reprenne ses droits, que tous les « politiques » ayant été condamnés par la justice soient définitivement déchus à vie, de leurs droits parlementaires ou d’élus de collectivité, en d’autres termes qu’ils démissionnent de leurs mandats de représentant des citoyens.

S’ils n’ont pas le courage, l’honnêteté ou la volonté de le faire il faut les y contraindre par tous moyens qui restent à définir mais qui sont, somme toute, faciles à élaborer.

Si jamais il prenait l’envie irrésistible à ces personnes d’avoir l’outrecuidance de briguer un nouveau mandat électif, il serait impératif de les contraindre à renoncer à leurs ambitions et de les condamner, en prime, à payer une amende proportionnelle à la gravité des sanctions pénales qu’ils ont encourues.

Ces sommes seraient versées à une caisse communautaire gérée et contrôlée par des représentants des citoyens, désignés parmi les électeurs inscrits sur les listes électorales, comme on le fait pour désigner un jury d’assises.

Les sommes ainsi collectées seraient redistribuées au profit des mal lotis de notre société.

Pour aller plus loin dans ma démarche je souhaite également que ces personnes deviennent inéligibles à vie pour toutes fonctions relatives à une mission en rapport avec une collectivité, quelle qu’elle soit.

Comment en effet pouvoir accorder crédit et confiance à une personne qui a bafoué toutes les règles pour les détourner et les utiliser à son profit personnel ?

Ces individus, peu scrupuleux, dont la faute a été démontrée, doivent comprendre qu’ils ont obligation de respect envers les électeurs.

Ils doivent également admettre qu’ils ne peuvent plus, compte tenu du contexte, débattre avec d’éventuels adversaires politiques, de quelque bord que soient ceux ci, puisqu’ils ont enfreint les règles les plus élémentaires de la droiture intellectuelle.

La seconde piste de réflexion que je vais énoncer ici concerne le cumul des « mandats »

Il serait tout à fait objectif de limiter, pour tout élu quel qu’il soit, le nombre de mandats représentatifs à deux au maximum.

Comment pouvoir en effet honorer la noble mission confiée par les représentants du peuple si l’on se disperse dans diverses tâches et missions parfois incompatibles et contradictoires entre elles ?

Ce postulat élémentaire, parfaitement objectif, pour peu que l’on analyse raisonnablement les choses, devrait être de mise.

Une troisième règle me semble également devoir retrouver sa place au sein du débat qui s’instaure régulièrement lors de consultations électorales.

Il serait souhaitable, pour le renom de la politique, que certaines personnes soignent leur vocabulaire en ne parlant pas comme des charretiers.

Il serait de bon ton également que certains des individus susnommés respectent leurs interlocuteurs et ne soient plus des spécialistes du coup bas, des sous entendus voire des calomnies à l’encontre de certains de leurs adversaires.

Cette manière de faire ne peut que desservir ceux qui usent de cette technique qui ne les hisse pas dans l’échelle des valeurs de la « sympathie » et de l’estime populaires.

Je rappelle qu’adversaire ne veut pas dire ennemi et, de toute façon, on se doit, lorsqu’on est un être adulte et responsable, de respecter tout le monde, y compris ses ennemis.

Cela ne fait que faire grandir l’image que l’on peut donner de soi même.

Voilà donc énoncées trois des plus importantes règles qui devraient, si elles étaient mises en application, assainir les choses et revaloriser l’image que tout un chacun pourrait avoir de la politique et de ses représentants.

Ecrivainparisien

50588337 (2)

Mots clés de cet article :

Honnêteté, Droiture intellectuelle, Mensonges, Train de vie,

 

strasbourg

Read Full Post »

Les chroniques de Montigny

Billet n° 2159

ocjkpk2z

La dernière ligne droite

c6g1bn56

Nous entrons de plain-pied dans la dernière ligne droite qui va conduire aux festivités de Noël ainsi qu’à celles de la nouvelle année, mais pas pour tout le monde, hélas…

Lorsque j’écris « hélas » cette interjection englobe, en mon esprit, celles et ceux qui ne fêteront ni la nativité ni le passage à la nouvelle année pour diverses raisons.

« La solitude ça n’existe pas » chantait en son temps Gilbert Bécaud, compositeur de l’Opéra d’Aran ». Malheureusement je crains que « monsieur 100 000 volts » ne se soit gravement fourvoyé dans cette affirmation. En effet on peut être très entouré et se sentir seul plus que de raison malgré tout.

J’ai une pensée en cet instant pour madame Sauvage mais aussi pour ses filles qui seront séparées en cette période de l’année par la faute d’une administration trop injuste qui a refusé d’octroyer une permission à madame Sauvage pour son anniversaire ainsi que pour Noël. Pour la petite histoire Jacqueline Sauvage est née le même jour que moi, à un an d’intervalle.

Notre société va mal, très mal, de plus en plus mal même et c’est le constat que je peux faire, comme bien des gens ; il suffit pour ça d’ouvrir n’importe quel journal actuellement.

Les expulsions vont bon train en ce moment et ce ne sont pas les responsables de l’Association « Emmaüs » qui me diront le contraire, eux qui tirent la sonnette d’alarme depuis tant d’années auprès des responsables des « pouvoirs publics » qui font la sourde oreille.

C’est bien joli de vouloir accueillir toute la « misère du monde » alors que chez nous des millions de personnes » crèvent la faim » et grelotent à Paris mais aussi dans beaucoup de grandes villes de l’hexagone.

Je tiens à saluer ici tout(e)s les bénévoles qui œuvrent, par esprit de charité chrétienne, pour le moins, pour qu’un maximum de malheureux puissent se sentir moins seuls en cette période de l’année. Merci donc à l’Association « Emmaüs », fondée par le regretté Abbé Pierre, merci également à Sœur Emmanuelle pour laquelle je conserve une place en mon cœur tout autant qu’à Mère Térésa mais remerciements également à « Notre-Noël » une association, fondée par le Père Pedro Meca, disparu récemment, dont j’ai eu plaisir à côtoyer certains de ces membres il y a 9 ans lorsque j’étais moi-même dans l’errance… Remerciements également aux responsables du « Musée des Arts Forains » qui mettent, chaque année, à la disposition des associations leurs locaux féériques au profit des sans abris pour une nuit exceptionnelle.

Remerciements encore et toujours pour l’association des « Petits Frères des Pauvres » qui fait beaucoup pour les « cabossés de la vie tout comme « l’Armée du Salut » et des dizaines d’autres associations dans tout l’hexagone, à l’instar de la « Mie de pain » par exemple, sans oublier, bien sur les « Restos » cette œuvre de charité voulue par le regretté Michel Coluche. Merci également aux maraudes qui patrouillent la nuit en cette période en faisant œuvre de générosité et de bonté au profit des plus démunis. Merci aussi à la Croix Rouge et à ses membres qui œuvrent, eux aussi au bénéfice des plus démunis.

Que de misère en notre pays mais aussi ailleurs, comme à Alep où des milliers, pour ne pas dire des millions d’innocents sont tombés sans comprendre ce qui leur arrivait…

Pensées et tristesse également pour les chrétiens d’Orient qui sont exterminés et éliminés du simple fait de leur foi et de leurs croyances. Quelle honte pour l’humanité de se retrouver au Moyen-âge par le fait de certains « gourous » qui confondent croyances et ambitions et qui interprètent les textes ancestraux en leur faveur, par l’intermédiaire de la terreur, au besoin, dans leur vision étroite d’une certaine forme de conquête et de « colonisation » calculées.

Toutes mes pensées s’en vont également vers toutes et tous les malades qui souffrent sur leurs lits d’hôpital mais aussi en direction de celles et de ceux ayant été frappés injustement par la vie, mais aussi pour leurs familles qui ne se remettront sans doute jamais totalement du fait qu’eux-mêmes, ou encore qu’un membre de leur famille, se soient trouvés au mauvais endroit, au mauvais moment au cours des deux années écoulées. Je les assure, toutes et tous de ma plus profonde sympathie, de ma part mais aussi de la part de tou(te)s mes ami(e)s.

Pour terminer cet article j’aimerais dire à celles et ceux qui vont prendre la route en cette période de se reposer régulièrement au cours de leur trajet et de respecter les règles du Code la Route.

Bonnes fêtes à toutes et à tous.

Ecrivainparisien

50588337

Mots clés de cet article :

Fêtes, Jacqueline Sauvage, Compassion, Chrétiens d’Orient, Froid, Faim, Associations caritatives,

 

!cid_533785CB70BF4D63A81593C5FCCD45DA@AteliersLyre (2)

 

Pour aller plus loin :

http://madame.lefigaro.fr/societe/une-petition-en-ligne-demande-la-grace-de-la-femme-battue-condamnee-a-10-ans-de-prison

 

https://fr.wikipedia.org/wiki/Emma%C3%BCs_Solidarit%C3%A9

 

https://fr.wikipedia.org/wiki/La_Mie_de_pain

 

http://notre-noel.com/

 

http://www.lemonde.fr/disparitions/article/2015/02/19/apres-une-vie-a-la-rue-le-pere-pedro-moca-est-mort_4579993_3382.html

 

https://www.youtube.com/watch?v=hUuJ5msXKc4

strasbourg

 

 

 

 

Read Full Post »

Les chroniques de Montigny

Billet n° 2157

ocjkpk2z

Coup de tonnerre

2vo8xpqo

Malgré tous les sondages qui, depuis des mois, le donnaient systématiquement perdant et contre toute attente, Donald Trump a finalement été élu 45ème Président des Etats-Unis d’Amérique. Il entrera officiellement en fonction le 20 janvier prochain.

La campagne a été éreintante pour tous les prétendants puisque durant près de 2 ans les candidats à la présidentielle américaine ont sillonné cet immense pays en long, en large et même en travers.

Il est à noter que la campagne finale n’a pas été un modèle de fair-play, du moins en apparence puisque certains journalistes n’ont pas manqué de souligner, à plusieurs reprises, les outrances de langage du candidat Trump, souvent qualifié de misogyne, de grossier personnage et parfois d’individu vulgaire en n’hésitant pas à sortir certains commentaires de leur contexte initial.

De son côté un chroniqueur, qualifié de sérieux, a noté qu’Hillary Clinton affichait un mépris pour les électeurs de Donald Trump.

Malgré cela Donald Trump, "novice" en politique, du moins c’est ce qu’on lui a reproché, a battu loyalement son adversaire, ayant pourtant une certaine expérience du pouvoir politique puisqu’Hillary Clinton a été Première Dame des Etats-Unis durant 8 ans aux côtés de son mari, Bill Clinton puis sénatrice démocrate et enfin secrétaire d’Etat des Etats-Unis jusqu’en 2013.

Depuis deux jours des centaines d’Américaines et d’Américains manifestent dans certaines villes des Etats-Unis pour montrer leur désapprobation à l’élection de Donald Trump.

L’élection Présidentielle Américaine s’étant déroulée sans irrégularités la victoire de Donald Trump est indiscutable et chaque Américain se doit de le reconnaitre, quand bien même il ne serait pas d’accord avec le résultat du suffrage universel. C’est la règle dans toute démocratie.

Laissons donc maintenant Donald Trump œuvrer sereinement avant de vouloir le juger puisque nul ne sait, à part lui, ce qu’il fera concrètement pour son pays.

Pour finir n’oublions pas que le Président ne gouverne pas seul et Donald Trump devra donc compter avec le Congrès qui risque probablement de tempérer, voire de réfréner certaines de ses "ardeurs".

Ecrivainparisien

50588337 (2)

Mots clés de cet article :

Elections Présidentielles Américaines, Donald Trump, Hillary Clinton, Congrès,

Pour aller plus loin :

http://www.lalibre.be/actu/usa-2016/trump-elu-a-la-tete-des-etats-unis-je-serai-le-president-de-tous-les-americains-5822dd13cd70fb896a67258b

5822dd95cd70fb896a67259a

Read Full Post »

Les chroniques de Montigny

Billet n° 2146

ocjkpk2z

Suicide ? Pas sur !

20

Les plus anciens se souviennent sans doute de Robert Boulin, une figure politique comme on n’en voit plus guère de nos jours, n’en déplaise aux bien-pensants.

Le journal « Le Parisien » a publié récemment un très long dossier concernant Robert Boulin, un dossier tiré des archives de ce journal.

Lorsqu’on consulte le gros dossier du Parisien on y découvre que la thèse officielle du « suicide » concernant la mort de Robert Boulin, ministre du travail de Valéry Giscard-d’Estaing, est mise à mal plusieurs années après la mort de ce ministre par un certain nombre de pistes sérieuses ayant été écartées, voire totalement occultées lors de l’instruction initiale concernant cet épineux dossier puisqu’il implique la mort d’un ministre de la république. Je n’en veux pour preuve que ce qu’écrivait le Parisien en 1983 expliquant qu’une nouvelle autopsie vient mettre en doute la version officielle. Le corps de Robert Boulin présente plusieurs fractures au nez et à la mâchoire, pouvant correspondre à «un choc direct ou une chute sur une substance dure ou contondante». Pour les trois médecins légistes, ces blessures correspondant aux ecchymoses relevées sur le visage du ministre ont été probablement subies de son vivant. Plusieurs zones d’ombres sont également relevées sur le premier examen pratiqué en 1979 : aucune dissection du crâne n’avait été ordonnée malgré les ecchymoses et aucune analyse des poumons – indispensable pour déterminer une noyade – n’apparaît dans le dossier.

Tout ceci est fort curieux et pourrait laisser penser que l’on ait pu vouloir, en « haut lieu », que l’opinion publique ne connaisse pas la vérité sur cette affaire, pour le moins trouble, s’agissant, peut-être, de ce qu’on nomme une « affaire d’Etat »

Plus récemment le Parisien expliquait que les témoignages allant dans le sens d’un assassinat continuent pourtant de s’accumuler. En 2002, le docteur Juliette Garrat, qui a autopsié le corps, n’a aucun doute sur la cause du décès : «mon intime conviction est qu’il y a eu meurtre, probablement camouflé en suicide». La spécialiste accuse : «les légistes ont eu interdiction d’autopsier le crâne, une étape obligatoire. (…) Les bocaux contenant les poumons ont disparu mystérieusement, quelqu’un ayant fracturé le frigo de l’Institut. Or, seule leur analyse aurait pu confirmer la noyade.»

Il semblerait que la Justice ait enfin récemment décidé de retirer ses œillères concernant les conclusions (hâtives ?) sur le « mystère » entourant la mort de Robert Boulin, dont le corps avait été retrouvé sans vie il y a… 37 ans sur le bord d’un étang des Yvelines.

Longtemps cramponnée à la version officielle, la Justice vient donc de décider finalement de faire machine arrière, comme l’écrivait récemment le Parisien.

Le 10 septembre 2015, le parquet de Versailles a annoncé l’ouverture d’une information judiciaire pour «enlèvement et séquestration suivis de mort ou assassinat», confiée à la juge Aude Montrieux. C’est à elle que s’est confié, le médecin réanimateur qui a constaté le décès. Il n’avait jusque-là jamais été entendu.

Souhaitons que, pour l’honneur de la Justice, la vérité soit enfin connue prochainement. C’est ce que je souhaite pour la veuve et pour les enfants de Robert Boulin ainsi que pour la mémoire de cet homme apprécié mais aussi pour tous ceux qui se font une haute opinion de la Justice dans notre pays.

Je tiens à remercier, pour finir, le journal le Parisien pour avoir publié ce gros dossier très complet concernant Robert Boulin.

Ecrivainparisien

50588337

Mots clés de cet article :

Robert Boulin, Justice, Le Parisien,

 

Pour aller plus loin :

http://www.leparisien.fr/faits-divers/dans-le-retro-la-mort-de-robert-boulin-un-mystere-jamais-resolu-08-06-2016-5866239.php

 

 

5866239_boulin_1000x625

Remerciements le Parisien

Read Full Post »

Les chroniques de Montigny

Billet n° 2143

ocjkpk2z

Témoignages

114044297

Il y a plus de 48 ans que je cherchais à retrouver un disque que je possédais en 1968, disque créé et produit par Jean-Marc Tennberg. C’est chose faite aujourd’hui grâce à Internet par l’intermédiaire d’Anouchka qui a eu l’excellente idée de diffuser le disque dont parle cet article.

Qui se souvient encore de nos jours de Jean-Marc Tennberg ?

Plus grand monde sans doute puisqu’il nous a quittés il y a 45 ans, victime d’un accident d’avion survenu à Lourmarin, dans le Vaucluse.

Jean-Marc Tennberg était un acteur et poète français mais également un conteur hors pair grâce à sa parfaite diction et au timbre de sa voix riche d’inflexions et de multiples émotions qui passaient très bien au micro.

Il a joué dans 45 films au cinéma entre 1945 à 1970 ainsi que dans 2 films diffusés par la télévision. Il a également joué dans 7 pièces de théâtre de 1945 à 1967.

Jean-Marc Tennberg a également créé des disques dans lesquels il déclame de la poésie, notamment des œuvres de Jacques Prévert, Guillaume Apollinaire, Charles Baudelaire, Jean Cocteau, Alphonse Daudet, Jean de La Fontaine, Arthur Rimbaud et Paul Verlaine.

De plus il a obtenu le grand prix du disque de l’Académie Charles Cros en 1957 pour son enregistrement intégral d’œuvres de François Villon à Jacques Prévert au cours d’un récital unique donné au Théâtre Fontaine l’année précédente.

Mais ce n’est pas tout puisque Jean-Marc Tennberg a créé et produit, en 1968 un disque dont je parlais au début de mon article.

Ce disque, intitulé "Le sang des hommes, un flic dort en chacun de nous" est un témoignage sans concessions concernant les évènements de Mai 68 et la torture en France au cours de la guerre d’Algérie. Ce disque traite également de la torture perpétrée par les américains au cours de la guerre du Viêt-Nam mais ce disque parle également des tortures commises par les nazis au cours de la dernière guerre mondiale.

Je viens de réécouter ce disque que je n’avais pas réentendu depuis 1968 et ce témoignage poignant me fait toujours aussi froid dans le dos qu’il y a 48 ans…

Ce disque est un réquisitoire glaçant autant qu’implacable contre la torture pratiquée dans le monde et Jean-Marc Tennberg a eu le courage de créer ce "monument" mais aussi de le produire et de l’éditer pour faire prendre conscience à tous de l’horreur que représente la torture.

Vous trouverez, ci-dessous, des liens pour aller plus loin, notamment la bande sonore intégrale du disque dont il est question ici (second lien) mais aussi un article que j’ai publié le 2 septembre 2007 sur le "forum de l’écrivain" concernant ce sujet épineux et vous verrez que ma mémoire marche encore assez correctement.

Je souhaite à toutes et à tous une bonne écoute.

Pour terminer cet article que j’ai plaisir et émotion à diffuser, je voudrais remercier Jean-Marc Tennberg pour ce travail remarquable, bien sur, mais je souhaite aussi dire merci à "Anouchka" grâce à qui j’ai pu réentendre cette œuvre qu’elle a eu la bonne idée de diffuser sur Internet.

Ecrivainparisien

50588337

Mots clés de cet article :

Jean-Marc Tennberg, Torture, Mai 68, Viêt-Nam, Nazis, Anouchka

jean-marc-tennberg-de-villon-a-prevert-integral-

Pour aller plus loin :

https://fr.wikipedia.org/wiki/Jean-Marc_Tennberg

https://www.mixcloud.com/Selecta_Anouchka/le-sang-des-hommes-un-flic-dort-en-chacun-de-nous-jean-marc-tennberg-1968/

https://ecrivainparisien.wordpress.com/2007/09/02/le-sang-des-hommes/

I07144645

Read Full Post »

Les chroniques de Montigny

Billet n° 2142

ocjkpk2z

Journal de guerre d’un poilu

12472830_1118782104823246_4880204509686123696_n

Yann Bouvier, un professeur d’histoire d’un lycée de Fonsorbes, une ville de la région toulousaine, a eu l’excellente idée, dans le cadre d’un atelier pédagogique dont le but est d’entretenir le nécessaire "Devoir de mémoire", de faire travailler ses élèves sur ce qu’on appelle couramment la "Grande guerre".

L’idée de départ de ce professeur était de faire paraitre, au jour le jour et à 100 ans d’intervalle exactement, le journal rédigé par un poilu et de publier le travail de ses élèves sur les deux plus grands réseaux sociaux existant sur Internet.

Je me suis abonné à la page concernant le "journal de guerre de Frederic B." et je regarde donc tous les jours ou presque les parutions publiées concernant le poilu ayant rédigé ce journal de compte-rendu au jour le jour, il y a 100 ans de cela, exactement.

Hormis le fait qu’il est particulièrement émouvant de penser que les écrits de Frederic B. franchiront les siècles, ce journal témoigne, bien mieux que le plus beau des livres d’histoire, de l’incroyable atrocité de cette guerre, véritable boucherie à ciel ouvert.

J’avoue que certains billets publiés font froid dans le dos et m’ont fait écraser quelques larmes au gout salé…

Bien que ce journal de bord soit assez précis il ne peut être que le pale reflet de ce qu’ont subi tous ces "braves" durant ces 5 années insupportables, pour eux tous, mais aussi pour leurs familles.

J’imagine volontiers le cran qu’il a fallu à tous ces valeureux soldats pour sortir de leurs tranchées sous la mitraille et la canonnade allemande, la peur au ventre et la bouche sèche et partir à l’assaut des lignes ennemies sans savoir s’ils allaient en revenir vivants…

Cette guerre ne peut et ne doit pas tomber dans les oubliettes de l’histoire, ne serait-ce que par respect pour tous les jeunes hommes ayant combattu au sacrifice de leur vie dans ces hideuses et insalubres tranchées et ailleurs pour qu’aujourd’hui nous puissions être fiers d’être français, ne serait-ce que pour eux.

Je voudrais remercier de tout cœur Yann Bouvier, ce professeur du Lycée de Fonsorbes qui a su communiquer à ses élèves la fièvre de la recherche et l’envie de créer quelque chose de remarquable au bénéfice de tous mais je voudrais également remercier les élèves ayant travaillé sérieusement sur ce projet pédagogique pour permettre de faire toucher du doigt à tous l’horreur et l’inhumanité de cette guerre.

Remerciements émus également en direction de Frederic B. ce poilu remarquable ayant eu l’idée de transcrire ce qu’il a pu vivre et ressentir au cours de ces longues, ces très longues années de guerre.

Je ne voudrais pas terminer cet article sans apporter ma "petite" pierre à l’édifice en publiant l’un de mes articles ainsi que l’une de mes œuvres, composés il y a quelques années en hommage aux poilus.

Vous trouverez le tout ci-dessous :

2vo8xpqo (2)

Devoir de mémoire

La « Der des ders »

Il y a 94 ans celle que les poilus surnommaient la « Der des ders », autrement dit la guerre de 1914-1918 appelée aussi la « Grande guerre » prenait fin, laissant l’Europe exsangue.

Huit millions de morts et plus de six millions de blessés tel est l’affreux bilan d’un conflit inhumain.

Tout le monde a eu dans sa famille, qui un grand-père, qui un arrière grand-père s’étant illustré ou étant tombé au Chemin des dames ou encore à Verdun.

J’ai composé, en hommage à la mémoire de ces glorieux soldats l’œuvre qui suit :

 

La « Der des ders »

ArhitecturaViitorului_003

Ils étaient partis avec les idées qu’on leur avait serinées

Ils devaient bouffer du boche, c’était notre ennemi juré !

Leurs conditions de survie étaient vraiment inhumaines

Certaines unités se sont mutinées, cependant sans haine.

ArhitecturaViitorului_003

Cette guerre effroyable fut une boucherie pour matamores

Des chefs envoyaient sciemment les hommes vers la mort

Certains combats durèrent des jours pour avancer à peine

Le mètre regagné coutait des centaines de vies humaines.

ArhitecturaViitorului_003

L’artillerie allemande pilonnait sans relâche nos positions

Un déluge de feu s’abattait sur nos poilus en pleine action

Combien furent instantanément ensevelis à Douaumont ?

Combien sont morts à Verdun et dans toute cette région ?

ArhitecturaViitorului_003

L’ypérite a fait des ravages considérables dans nos rangs

Nos braves étaient peu instruits quant à ces gaz puissants

Nos soldats ont combattu vaillamment  durant ces années

Ceux qui n’y sont pas restés sont rentrés mutilés ou gazés.

ArhitecturaViitorului_003

Qu’ajouter de plus concernant cette guerre de vrais soldats

Tout ou presque a déjà été dit et relaté, cela bien avant moi

Il me semblait très important de revenir sur cet évènement

Parler de ces vaillants soldats n’est jamais perte de temps.

 

Ecrivainparisien 11 novembre 2012

2vo8xpqo (2)

Ecrivainparisien

50588337

Mots clés concernant cet article :

Journal de guerre, Fréderic B., Poilus, Devoir de mémoire, Yann Bouvier, Elèves Lycée de Fonsorbes,

Pour aller plus loin :

https://www.facebook.com/Le-Journal-de-Guerre-de-Fr%C3%A9d%C3%A9ric-B-844081638959962/?notif_t=notify_me_page&notif_id=1461159026724232

http://www.ladepeche.fr/article/2016/03/25/2311188-eleves-mettent-peau-poilu-twitter.html

Capture

Read Full Post »

Les chroniques de Montigny

Billet n° 2140

ocjkpk2z

Jungle calaisienne

7lu153v8

On entend actuellement beaucoup parler du général de corps d’armée Christian Piquemal si l’on est attentif à l’actualité de ces derniers jours, notamment sur les réseaux sociaux sur lesquels circulent, entre autre chose, des appels à soutenir le général Piquemal.

Le général Christian Piquemal se trouvait récemment à Calais en tête d’une manifestation ayant été interdite par les autorités.

On peut lire à ce sujet ce qui suit sur Wikipedia :

[Le 6 février 2016, il est interpellé à Calais par la police, au cours d’une manifestation interdite contre les migrants organisée à l’initiative du mouvement nationaliste Pegida. Le journal Le Point relatant ces évènements pose la question de la fermeté des autorités publiques vis-à-vis de la manifestation de Calais en comparaison de la passivité des mêmes forces de police vis-à-vis « de casseurs d’extrême gauche » dans le centre de Rennes. Une analyse partagée par Le Figaro qui évoque dans la décision du général Piquemal « un mouvement de désespoir et de colère » contre « la démission de l’autorité » dans la région de Calais.]

Le général Piquemal a été arrêté sans ménagement par la police le 6 février dernier au cours de la manifestation calaisienne et doit paraître devant un tribunal en comparution immédiate, ce jour, lundi 8 février 2016.

Je ne peux que soutenir le général Piquemal, car bien que sachant que la manifestation était interdite, ce grand serviteur de l’Etat n’a pas hésité à braver l’interdit dans le but de "dénoncer" la démission de l’autorité et le laxisme de l’Etat dans l’actuel marasme concernant le problème des "migrants", problème particulièrement crucial à Calais depuis des années, une zone "insalubre" devenue zone de "non droit" et communément appelée la "Jungle".

Ce qui me choque dans cette affaire c’est que le général Piquemal est traité sur le même plan qu’un "vulgaire" délinquant ou casseur alors qu’il n’a fait que ce qu’il estime être son "devoir" : alerter et tenter de faire prendre conscience aux autorités du pays que "trop c’est trop". De plus le général Piquemal n’a rien cassé ni détruit ce qui n’est pas le cas des délinquants ou casseurs évoqués plus avant, sans parler des viols et autres problèmes d’agressions physiques constatés depuis quelque temps.

Je suis convaincu et je ne suis d’ailleurs pas le seul à en être intimement persuadé, la France n’a plus les moyens, aujourd’hui, d’accueillir "toute la misère du monde" et il serait temps que les plus hautes autorités de l’Etat prennent en compte cette évidence et agissent, concrètement, pour que les choses rentrent dans l’ordre.

Il en va du "salut" de notre pays.

Ecrivainparisien

50588337

Mots clés de cet article :

Général Christian Piquemal, Manifestation, Arrestation, Comparution immédiate, Migrants, Calais,

Pour aller plus loin :

http://www.france24.com/fr/20160207-manifestation-general-piquemal-arrete-anti-migrants-calais-comparution-immediate-lundi

https://www.youtube.com/watch?v=SxGDjuWWfdE

 

general-calais-m

© Philippe Huguen, AFP | Le général Christian Piquemal s’exprimant devant les manifestants anti-migrants, samedi à Calais.

Read Full Post »

Older Posts »