Feeds:
Articles
Commentaires

Archive for the ‘Le monde du travail’ Category

Les chroniques de Montigny

Billet n° 2149

ocjkpk2z

Les gens du Nord

2vo8xpqo

J’ai reçu ce matin un diaporama émanant de mon ami Daniel Dan, un "chti" d’adoption, passionné de Mecanno, soit dit en passant. J’ai déjà publié, par le passé, ce splendide diaporama consacré à ceux qu’on nommait familièrement les "Gueules noires", en d’autres termes les mineurs de fond.

Je vais à nouveau publier les images de ce diaporama accompagnées de l’article que j’avais consacré à ces valeureux travailleurs. J’y ajouterai un second article consacré aux "chtis", des gens éminemment sympathiques qui ont dans le cœur le soleil qu’ils n’ont pas dehors comme l’a si justement chanté Enrico Macias.

Ecrivainparisien

50588337

Mots clés de cet article :

Mineurs de fond,

1024px-TamarackMiners_CopperCountryMI_sepia

Articles évoqués dans ce rédactionnel :

https://ecrivainparisien.wordpress.com/2012/06/24/les-gueules-noires/

https://ecrivainparisien.wordpress.com/2011/09/24/bienvenue-chez-les-%c2%ab-chtis-%c2%bb/

 

Read Full Post »

Les chroniques de Montigny

Billet n° 2125

ocjkpk2z

La grande pagaille

7lu153v8

Les éleveurs et producteurs français, excédés de continuer à travailler à perte depuis trop longtemps déjà, pendant que la grande distribution continue de les prendre pour des esclaves en n’omettant pas, depuis toujours, de les ponctionner copieusement, ces travailleurs méritants commencent à montrer légitimement les dents en barrant des routes stratégiques. La colère monte dans les rangs de cette France là et risque d’en entrainer d’autres.

Notre trop lâche et trop poltron ministre de l’agriculture refuse de rencontrer ces femmes et ces hommes en colère, il n’a en effet rien à leur proposer concrètement pour les calmer si ce n’est de la poudre aux yeux. Mais cette France de la terre, exaspérée, on le serait à moins, veut maintenant du concret et ne se contentera pas de discours lénifiants ni de poudre aux yeux, fut-elle mêlée et enrobée de paillettes.

Aux dernières nouvelles, le ministre de l’agriculture va finalement se déplacer à Caen, cet après-midi. Pour faire quoi ? Mystère !

Mais devant une situation quasiment explosive ou sur le point de le devenir, "Moi, Président", l’homme de toutes les situations, surtout les plus désespérées, a sorti un lapin de son chapeau en annonçant, à grands renforts de communication, des mesures "concrètes en faveur des éleveurs et producteurs. Formidable !

Grandioses les quelques miettes que "Moi, Président" va consentir à la France agricole ! Pendant que ses amis actionnaires et dirigeants des grosses sociétés de l’agroalimentaire vont continuer de se goinfrer, comme toujours, sur le dos des travailleurs de la terre mais aussi de tous les autres, bien sur.

Ne trouvez-vous pas que ça commence à faire beaucoup, mes ami(e)s ?

Ne dites pas à ma mère que je suis un vilain réactionnaire, elle me croit militant socialiste.

50588337

Jean Claude Lataupe, politiquement incorrect, toujours et plus que jamais libre de ses opinions.

08c7928c3e728cbef6c0f1d11ed84fba

Mots clés de cet article :

Eleveurs, Producteurs, Grande distribution, Bénéfices, Pertes, Crise, France profonde.

Lien :

http://www.ouest-france.fr/agriculteurs-en-colere-direct-les-barrages-du-mont-saint-michel-leves-3575066

 

direct.les-barrages-du-mont-saint-michel-leves

Read Full Post »

Les chroniques de Montigny

Billet n° 2119

ocjkpk2z

Honneur et hommage à l’adresse de la BSPP

08c7928c3e728cbef6c0f1d11ed84fba

Un incendie s’est déclaré vendredi soir à Livry-Gargan (Seine-Saint-Denis). Au cours de l’intervention deux sapeurs-pompiers de la BSPP (Brigade des Sapeurs-Pompiers de Paris), en poste à la caserne de Bondy, ont été grièvement brûlés.

Le caporal-chef Aurélie Salel n’a malheureusement pas survécu à ses blessures.

Cette jeune femme est le premier sapeur-pompier décédé en intervention d’incendie a déclaré l’Etat-major des Pompiers de Paris.

Devant ce drame je tenais, à titre personnel, mais aussi au nom d’une majorité de français, à m’associer à la douleur des parents d’Aurélie mais aussi à la tristesse du Corps des Sapeurs-Pompiers de Paris devant la perte de l’une des leurs.

Je tiens à remercier, d’autre part le journal le Parisien et notamment Nathalie Perrier, pour les articles que le journal a consacré à cet évènement.

4603769_salel Le caporal-chef Aurélie Salel

Message personnel

Pendant que quelques illuminés s’en vont faire une guerre de folie, assassinant sans vergogne leur prochain au prétexte qu’il pense autrement, d’autres mettent au service de la collectivité leur idéal profondément enraciné en leur for intérieur pour servir, de la plus belle manière qui soit, une cause et un idéal justes. C’était votre cas, Aurélie Salel, puisque vous avez servi avec grande efficacité au cours de votre engagement de sapeur-pompier dans différentes unités d’intervention.

La Brigade des Sapeurs-Pompiers de Paris perd, avec vous, un élément de grande valeur puisque vous avez péri au cours d’une mission d’intervention d’incendie à Livry-Gargan.

Le Corps des Sapeurs-Pompiers en général et la BSPP, en particulier, sont fiers de vous avoir comptée dans leurs rangs. La France toute entière est également fière de vous pour diverses raisons dont la plus importante, peut-être, est le fait de savoir que de jeunes femmes et de jeunes garçons sont, encore aujourd’hui, animés par la foi d’un idéal au service des autres.

Je m’incline avec respect, par la pensée, devant vous Aurélie Salel, vous qui avez rempli votre mission de belle et noble manière et qui avez péri au cours d’une mission d’intervention incendie.

Je présente mes condoléances les plus attristées à l’adresse de vos parents pour cette perte infiniment douloureuse tout comme je les présente également au Corps des Sapeurs-Pompiers pour lequel j’éprouve la plus grande estime, comme la majorité de mes compatriotes.

Salutations respectueuses.

Ecrivainparisien, 15 mars 2015

50588337

Mots clés de cet article :

Incendie, Livry-Gargan, Caporal-chef Aurélie Salel, BSPP

in39san6

Pour aller plus loin :

http://www.leparisien.fr/faits-divers/incendie-de-livry-gargan-toute-petite-aurelie-revait-d-integrer-les-pompiers-de-paris-15-03-2015-4605057.php#utm_content=notification&utm_campaign=extension&utm_medium=extension&utm_source=ExtensionFactory.com&xtor=AD-32280603-[notification]

4603769_salel

 

!cid_1BF09EFA4580452F8CF55227E782153F@BonnetduSault

Read Full Post »

Les chroniques de Montigny

Billet n° 2070

ocjkpk2z

Billet d’humeur : les Dieux sont-ils tombés sur la tête ?

Le doigt accusateur

Il est totalement incroyable de devoir constater que la ministre de l’écologie a pris la "grosse tête" depuis qu’elle est de nouveau aux "manettes", si tant est que la chose soit possible puisque nombre des détracteurs de la présidente de la région Charente-Poitou lui vouent de véritables critiques de fond sur sa méthode de "gestion humaine" des collaborateurs de la région qu’elle a en charge depuis une décennie.

En prenant place au cœur de "son" ministère, un ministère logé dans un hôtel particulier du 7° arrondissement de Paris érigé au début du 18° siècle, soit dit en passant, la "Dame du Poitou" marque de son sceau, de son empreinte, un ministère qui va devoir composer avec une ministre qui ne doit pas rire tous les jours, du moins c’est l’image qu’elle véhicule souvent et qui doit avoir, ancrées en son for intérieur, quelques vieilles rancunes fort tenaces, quelques règlements de compte à évacuer pour trouver une réelle et efficace sérénité qui sera salutaire à tous et pour tous.

On peut en effet être quelqu’un de sérieux sans forcément devoir arborer une attitude toujours infiniment trop "rigide".

La "Dame du Poitou" vient d’édicter en effet des consignes "orales" (pour ne pas laisser de traces ?), un règlement intérieur concernant la vie courante du ministère destiné à ses collaborateurs, règlement qui ne souffre ni critiques ni commentaires externes, comme au temps des seigneurs et ce ministère va devenir pour quelques unes et quelques uns sans doute un "enfer"

A l’heure à laquelle l’accent est mis sur l’efficacité et les compétences des élus et de leurs collaborateurs pour une conduite efficace et transparente des affaires de la République, je me pose sérieusement la question de savoir si le niveau qualitatif de compétences des collaboratrices et des collaborateurs d’un ministre est proportionnel à leur tenue vestimentaire et leur manière habituelle de vivre. A mes yeux la réponse est "non", bien sur. Je me fais également une autre réflexion importante concernant la façon de manager une équipe et je pense très sincèrement que l’on n’obtient rien de bon par la contrainte.

Pour qu’une équipe soit performante et efficace il est indispensable, à mes yeux, qu’un "chef" obtienne l’adhésion des membres de son équipe par un dialogue humain, aucunement par la contrainte. L’Histoire nous l’a enseigné à de nombreuses reprises.

Pour terminer je tiens à remercier Emmanuel Berretta, journaliste au Point pour la pertinence et la qualité de son article.

Ecrivainparisien

50588337

Quelques commentaires extraits de l’article (en copier-coller)

2vo8xpqo (2)

La reine Ségolène 1ière

Cachez ce décolleté que je ne saurais voir, est donc la devise de la reine du ministère de l’Ecologie. Voilà pour les dames, les messieurs ont -ils le droit aux décolletés ?
Sinon, c’est du sexisme.
En fait, les femmes de son ministère sont décentes. Certaines portent peut-être des jupes un peu courtes. Alors, elles n’ont rien à envier à certaines ministres.
Elle a peu de considération pour le personnel : collaborateurs, chauffeurs.
La reine passe, je me lève, je m’incline… Si elle était de droite… Ouille, ouille, ouille.
Sapin devrait exiger que tout le personnel de son ministère ait la tête rasée

2vo8xpqo (2)

MDR

Qu’on se le dise ! Un ministère n’est pas le club med et Madame ne veut pas voir de décolletés qui pourraient faire de l’ombre à sa splendeur !
Il est vrai qu’elle connait bien le principal prédateur de décolletés du fbrg St Honoré, alors elle veille sur ses ouailles !
Je vois qu’il y a de gros sujets dans ce ministère. Des économies de fonctionnement vont sans doute être possible…

2vo8xpqo (2)

Ridicule !

C’est très élégant un décolleté ! Elle fait une crise ou quoi ? Qu’elle s’occupe de son job et laisse les femmes choisir ! Elle est vieille France !

2vo8xpqo (2)

La différence…

La différence entre l’intelligence et l’instruction. Elle est dépourvue de la première qualité, elle a seulement la seconde.

2vo8xpqo (2)

Mots clés de cet article :

Le Point, Ministère de l’écologie, Contraintes, Règlement intérieur, Crise d’autoritarisme ?,

Pour aller plus loin :

http://www.lepoint.fr/politique/emmanuel-berretta/exclusif-segolene-royal-interdit-les-decolletes-dans-son-ministere-24-04-2014-1815669_1897.php

http://www.dhnet.be/actu/monde/segolene-royal-son-combat-contre-les-decolletes-5358bd863570d35ee3f6c65e

Read Full Post »

Les chroniques de Montigny

Billet n° 2025

ocjkpk2z

Au sujet des chinois

2vo8xpqo

Petit rappel d’un article déjà publié par mes soins et enrichi d’un message que j’ai adressé à une amie européenne au sujet d’un diaporama chinois.

Aux dernières informations qui circulent sur la toile magique je me suis laissé dire que les chinois n’aiment manifestement pas le chocolat belge puisqu’ils viennent d’en détruire une cargaison complète au prétexte « officiel » que ce chocolat serait mauvais pour la santé ; personnellement j’apprécie le chocolat en général et les chocolats belges et suisses en particulier, n’en déplaise au PCC (Parti Communiste Chinois).

Je pense très objectivement que le chocolat est un aliment ayant des vertus bénéfiques pour l’organisme humain (chinois, y compris), cet aliment étant un excellent anti dépresseur, entre autres qualités spécifiques que le chinois moyen pourrait consommer sans modération, histoire de voir la vie en rose, lui qui la voit plutôt en jaune (humour) ou en noir.

Cette destruction d’une cargaison complète de chocolat belge (quel gâchis !) semble être en pratique une réponse chinoise à la taxation européenne concernant les panneaux solaires chinois.

Puisque j’en suis à parler des chinois je vous offre, dans le cadre de cette rubrique qui en fera peut-être rire jaune certains, la réponse que j’ai adressée à une amie européenne concernant un diaporama chinois qu’elle m’a gentiment adressé mais que j’ai déjà publié il y a quelques mois, agrémenté de quelques commentaires et constats personnels.

2vo8xpqo

Bonjour S.,

J’ai déjà publié il y a quelque temps le « pps » concernant la Baie de Hang Zhu et son pont. Ce diaporama est manifestement fait pour orienter les esprits car réalisé par le Parti Communiste Chinois [Nous, Parti Communiste Chinois, sommes les meilleurs, nous avons réalisé un objet magnifique et nous y avons mis 600 ingénieurs qui ont travaillé sur le projet plus de 3 ans : tu parles ! Les 600 ingénieurs (payés sans doute une poignée de clous rouillés par le Parti) ont tellement tout prévu que l’ère de repos installée au milieu du pont sur laquelle se trouve un centre de distribution de carburant à pris feu très peu de temps après l’inauguration de l’édifice et ça les 600 ingénieurs chinois n’avaient manifestement aucunement imaginé qu’une structure chinoise aussi “parfaite” puisse bruler.

Je ne te raconte pas la panique générale sur place… Le dernier des crétins ayant un tant soit peu de jugeote se serait dit que vu que sur cette aire de repos il y a une station service qui distribue du carburant ledit carburant risque de prendre feu. Pas besoin d’être ingénieur chinois tu vois S. pour prévoir la réalité.

Le PCC a passé ce “détail” sous silence, bien sur ; ça ferait désordre si « on » apprenait ! Mais « on » a appris ça et bien d’autres choses sur les chinois et leur Parti, arriéré, corrompu et pourri jusqu’à la moelle. L’ingénieur ayant oublié de penser à l’essentiel (le feu) a peut-être été fusillé, comme au bon veux temps, va savoir et peut-être même que, comme pour les homosexuels chinois, condamnés à mort pour « travers inacceptable » et abattus d’une balle dans la nuque, le Parti a fait payer la balle à la famille de cet ingénieur. Vive le PCC. Ce sont bien les meilleurs !]

2vo8xpqo

En cadeau et pour illustrer mes propos, ci-dessus, je t’offre, ci-dessous, un article mis en ligne il y a quelques mois :

Les chroniques de Montigny

Billet n° 1927

La grande muraille de la discorde

La Chine est parait-il un pays en pleine expansion économique, ce qui est vrai sous certaines conditions tout de même car je ne suis pas homme à me laisser mener par le bout du nez comme le chinois de base et j’affirme, haut et fort que l’expansion économique chinoise se fait au détriment de l’homme dans un pays où la caste dirigeante « s’assoit » allègrement sur les principes humains comme les Droits de l’Homme justement mais aussi sur bien d’autres valeurs et cette caste dirigeante n’obtient une certaine adhésion que par contrainte et hantise qu’elle exerce sur son peuple ; un peuple brimé, outragé, néantisé mais qui se tait par peur d’une coercition scandaleuse. Un peuple pleinement et totalement exploité qui trime au-delà de la raison et qui travaille quasiment sept jours sur sept pour un salaire de misère étant une véritable insulte à la dignité humaine. Un peuple qui trime donc, comme je l’écrivais plus avant, sans aucune garantie de quelque nature qu’elle soit, sans aucune protection sociale ni matérielle pour ce qui concerne les protections obligatoires propres à chaque corps de métier, sans droit de grève et sans droits syndicaux d’aucune sorte, un peuple épié et surveillé par des « chefaillons » qu’on a embrigadés en leur inculquant les « vertus » du pire comme étant celles du meilleur.

La Chine est un pays qui ne respecte aucunement les droits, de l’homme bien sur mais aussi ceux de l’animal puisqu’en Chine on « mange » tout ce qui bouge sans aucun état d’âme. La Chine est un pays dans lequel l’individu n’est pas comptabilisable en tant qu’entité : un pays qui traite la femme comme étant du bétail, malheureusement ; un pays dans lequel la mort d’un individu mais aussi celle d’un enfant ne comptent pas ; un pays dans lequel les condamnés à mort sont haïs par les familles de leurs victimes ; un pays dans lequel les homosexuels sont abattus d’une balle dans la nuque, balle, ô cynisme suprême, dont le cout est réglé par la famille de l’individu exécuté ; un pays dans lequel on enferme les mendiants derrière des cages métalliques dans certaines provinces, histoire de ne pas « indisposer » les touristes ; c’est tout ça la Chine des descendants de Mao ; un pays qui n’a jamais connu la démocratie ni la république… Un pays dans lequel je ne pourrais ni ne voudrais vivre à aucun prix. Un pays dans lequel la liberté individuelle mais aussi collective n’a jamais existé  et dans lequel le culte de la personnalité est élevé au rang d’art… Un passif au poids impressionnant pour un pays qui reconnait, par la voix de l’un de ses responsables que le système est corrompu, comme on peut s’en rendre compte en lisant une partie de sa déclaration figurant ci-dessous :

M. He, membre du Comité permanent du Bureau politique du Comité central du Parti communiste chinois (PCC), a cependant reconnu qu’assainir le système serait une tâche de longue haleine, en assurant que personne ne serait à l’abri d’éventuelles poursuites. "Les personnalités corrompues, quel que soit leur rang, seront poursuivies de façon implacable et ne pourront échapper à la sanction", a-t-il affirmé. Selon lui, sur 660 000 cadres sanctionnés par le Parti pour corruption en cinq ans, 24 000 ont été jugés pénalement. »]

Comment peut-on croire un régime tel que celui-ci dans lequel l’humain est considéré comme quantité négligeable et négligée ?

Comment peut-on accorder une quelconque crédibilité aux propos tenus par ce pseudo responsable qui démontre brillamment dans ses paroles le manque de résultat de la politique qu’il est censé mener et appliquer ? 660 000 cadres « sanctionnés » par le « Parti » pour seulement 24 000 jugés et en cinq ans, en plus ! Quel piètre et médiocre résultat pour le Comité permanent du Bureau politique du Comité central du Parti Communiste Chinois !

Assainir le système mis en place en Chine, comme l’affirme ce pseudo responsable, est chose totalement impossible à court ou moyen terme pour la simple raison que ce régime totalitaire comprend des membres qui sont tous corrompus à un titre ou un autre et il est bien connu qu’on ne scie jamais la branche sur laquelle on est assis.

Lataupe, pamphlétaire

50588337

Mots clés de cet article :

Chine, Parti, Travail, Droits de l’homme, Corruption, Chocolat, Embargo, Taxes européennes,

icon-47483

Pour aller plus loin :

http://www.lalibre.be/economie/actualite/article/821462/les-chinois-se-vengeraient-ils-sur-le-chocolat-belge.html?m_i=B1yB58yiJEr1rpEP1z%2BjxedCVx%2BnOQVLvYFIlxnJK20Cuvd70

 

Read Full Post »

Les chroniques de Montigny

Billet n° 2023

ocjkpk2z

Mondialisation : mode d’emploi

0001020304050607080910

50588337

Read Full Post »

Les chroniques de Montigny

Billet n° 2020

ocjkpk2z

Le profit, un monstre insensible et cruel apprivoisé par certains

Le doigt accusateur

Quand le profil, au détriment de toute autre considération, dicte la conduite de certains managers de sociétés extrêmement florissantes œuvrant dans le prêt à porter, comme par exemple la firme espagnole « Mango », on ne fait aucun cas dans le gotha de la mode européenne des êtres humains qui sous-traitent pour le compte des « seigneurs de la mode » et travaillent comme des esclaves pour des salaires qui sont une insulte suprême au monde du travail.

Les drames survenus récemment au Bengladesh doivent interpeler les acheteurs potentiels de mode de façon à exiger de la part de Mango mais aussi de toutes les sociétés qui font sous-traiter leurs produits dans ce pays, pour le moins, qu’ils revoient, très sérieusement à la hausse les tarifs auxquels ils paient leurs personnels sous-traitants de façon à leur accorder un revenu plus en rapport avec leur activité réelle mais aussi pour la dignité de l’être humain.

Ces sociétés florissantes ayant du sang sur les mains peuvent parfaitement assumer cette exigence nécessaire pour le renom de leur commerce sous peine de devoir être boycottées prochainement par leur habituelle clientèle qui ne pourra plus cautionner les actions desdites sociétés à la moralité pour l’instant opportuniste et cette clientèle potentiellement acheteuse se tournera donc vers des sociétés plus humaines en leur accordant ainsi leurs préférences d’achats dans le domaine de la mode vestimentaire.

Des gens célèbres et des prescripteurs, qui sont également des consommateurs à ne pas négliger ont commencé à s’émouvoir du sort des travailleurs bengalis fabriquant, dans des conditions pour le moins lamentables autant qu’inhumaines, pour le compte de Mango et de quelques autres sociétés et commencent à sensibiliser le grand public à la cause qu’ils défendent : un plus grand respect de l’homme et des valeurs du travail.

J’ose espérer que ce message empreint de compassion et d’empathie sera entendu.

Ecrivainparisien

50588337

Mots clés de cet article :

Mango, Sous-traitance, Exploitation esclavagiste, Profit, Respect de l’humain,Bengladesh

zYQdlIbTPgeGkxl-556x313-noPad

Pour aller plus loin :

https://www.change.org/fr/pétitions/mango-ne-doit-plus-avoir-recours-à-l-esclavage-au-bangladesh-cc-mango

http://www.purepeople.com/article/sonia-rolland-aissa-maiga-petition-contre-le-collier-style-esclave-de-mango_a116656/1

Read Full Post »

Older Posts »