Feeds:
Articles
Commentaires

Archive for the ‘Justice’ Category

Les chroniques de Montigny

Billet n° 2146

ocjkpk2z

Suicide ? Pas sur !

20

Les plus anciens se souviennent sans doute de Robert Boulin, une figure politique comme on n’en voit plus guère de nos jours, n’en déplaise aux bien-pensants.

Le journal « Le Parisien » a publié récemment un très long dossier concernant Robert Boulin, un dossier tiré des archives de ce journal.

Lorsqu’on consulte le gros dossier du Parisien on y découvre que la thèse officielle du « suicide » concernant la mort de Robert Boulin, ministre du travail de Valéry Giscard-d’Estaing, est mise à mal plusieurs années après la mort de ce ministre par un certain nombre de pistes sérieuses ayant été écartées, voire totalement occultées lors de l’instruction initiale concernant cet épineux dossier puisqu’il implique la mort d’un ministre de la république. Je n’en veux pour preuve que ce qu’écrivait le Parisien en 1983 expliquant qu’une nouvelle autopsie vient mettre en doute la version officielle. Le corps de Robert Boulin présente plusieurs fractures au nez et à la mâchoire, pouvant correspondre à «un choc direct ou une chute sur une substance dure ou contondante». Pour les trois médecins légistes, ces blessures correspondant aux ecchymoses relevées sur le visage du ministre ont été probablement subies de son vivant. Plusieurs zones d’ombres sont également relevées sur le premier examen pratiqué en 1979 : aucune dissection du crâne n’avait été ordonnée malgré les ecchymoses et aucune analyse des poumons – indispensable pour déterminer une noyade – n’apparaît dans le dossier.

Tout ceci est fort curieux et pourrait laisser penser que l’on ait pu vouloir, en « haut lieu », que l’opinion publique ne connaisse pas la vérité sur cette affaire, pour le moins trouble, s’agissant, peut-être, de ce qu’on nomme une « affaire d’Etat »

Plus récemment le Parisien expliquait que les témoignages allant dans le sens d’un assassinat continuent pourtant de s’accumuler. En 2002, le docteur Juliette Garrat, qui a autopsié le corps, n’a aucun doute sur la cause du décès : «mon intime conviction est qu’il y a eu meurtre, probablement camouflé en suicide». La spécialiste accuse : «les légistes ont eu interdiction d’autopsier le crâne, une étape obligatoire. (…) Les bocaux contenant les poumons ont disparu mystérieusement, quelqu’un ayant fracturé le frigo de l’Institut. Or, seule leur analyse aurait pu confirmer la noyade.»

Il semblerait que la Justice ait enfin récemment décidé de retirer ses œillères concernant les conclusions (hâtives ?) sur le « mystère » entourant la mort de Robert Boulin, dont le corps avait été retrouvé sans vie il y a… 37 ans sur le bord d’un étang des Yvelines.

Longtemps cramponnée à la version officielle, la Justice vient donc de décider finalement de faire machine arrière, comme l’écrivait récemment le Parisien.

Le 10 septembre 2015, le parquet de Versailles a annoncé l’ouverture d’une information judiciaire pour «enlèvement et séquestration suivis de mort ou assassinat», confiée à la juge Aude Montrieux. C’est à elle que s’est confié, le médecin réanimateur qui a constaté le décès. Il n’avait jusque-là jamais été entendu.

Souhaitons que, pour l’honneur de la Justice, la vérité soit enfin connue prochainement. C’est ce que je souhaite pour la veuve et pour les enfants de Robert Boulin ainsi que pour la mémoire de cet homme apprécié mais aussi pour tous ceux qui se font une haute opinion de la Justice dans notre pays.

Je tiens à remercier, pour finir, le journal le Parisien pour avoir publié ce gros dossier très complet concernant Robert Boulin.

Ecrivainparisien

50588337

Mots clés de cet article :

Robert Boulin, Justice, Le Parisien,

 

Pour aller plus loin :

http://www.leparisien.fr/faits-divers/dans-le-retro-la-mort-de-robert-boulin-un-mystere-jamais-resolu-08-06-2016-5866239.php

 

 

5866239_boulin_1000x625

Remerciements le Parisien

Publicités

Read Full Post »

Les chroniques de Montigny

Billet n° 2140

ocjkpk2z

Jungle calaisienne

7lu153v8

On entend actuellement beaucoup parler du général de corps d’armée Christian Piquemal si l’on est attentif à l’actualité de ces derniers jours, notamment sur les réseaux sociaux sur lesquels circulent, entre autre chose, des appels à soutenir le général Piquemal.

Le général Christian Piquemal se trouvait récemment à Calais en tête d’une manifestation ayant été interdite par les autorités.

On peut lire à ce sujet ce qui suit sur Wikipedia :

[Le 6 février 2016, il est interpellé à Calais par la police, au cours d’une manifestation interdite contre les migrants organisée à l’initiative du mouvement nationaliste Pegida. Le journal Le Point relatant ces évènements pose la question de la fermeté des autorités publiques vis-à-vis de la manifestation de Calais en comparaison de la passivité des mêmes forces de police vis-à-vis « de casseurs d’extrême gauche » dans le centre de Rennes. Une analyse partagée par Le Figaro qui évoque dans la décision du général Piquemal « un mouvement de désespoir et de colère » contre « la démission de l’autorité » dans la région de Calais.]

Le général Piquemal a été arrêté sans ménagement par la police le 6 février dernier au cours de la manifestation calaisienne et doit paraître devant un tribunal en comparution immédiate, ce jour, lundi 8 février 2016.

Je ne peux que soutenir le général Piquemal, car bien que sachant que la manifestation était interdite, ce grand serviteur de l’Etat n’a pas hésité à braver l’interdit dans le but de "dénoncer" la démission de l’autorité et le laxisme de l’Etat dans l’actuel marasme concernant le problème des "migrants", problème particulièrement crucial à Calais depuis des années, une zone "insalubre" devenue zone de "non droit" et communément appelée la "Jungle".

Ce qui me choque dans cette affaire c’est que le général Piquemal est traité sur le même plan qu’un "vulgaire" délinquant ou casseur alors qu’il n’a fait que ce qu’il estime être son "devoir" : alerter et tenter de faire prendre conscience aux autorités du pays que "trop c’est trop". De plus le général Piquemal n’a rien cassé ni détruit ce qui n’est pas le cas des délinquants ou casseurs évoqués plus avant, sans parler des viols et autres problèmes d’agressions physiques constatés depuis quelque temps.

Je suis convaincu et je ne suis d’ailleurs pas le seul à en être intimement persuadé, la France n’a plus les moyens, aujourd’hui, d’accueillir "toute la misère du monde" et il serait temps que les plus hautes autorités de l’Etat prennent en compte cette évidence et agissent, concrètement, pour que les choses rentrent dans l’ordre.

Il en va du "salut" de notre pays.

Ecrivainparisien

50588337

Mots clés de cet article :

Général Christian Piquemal, Manifestation, Arrestation, Comparution immédiate, Migrants, Calais,

Pour aller plus loin :

http://www.france24.com/fr/20160207-manifestation-general-piquemal-arrete-anti-migrants-calais-comparution-immediate-lundi

https://www.youtube.com/watch?v=SxGDjuWWfdE

 

general-calais-m

© Philippe Huguen, AFP | Le général Christian Piquemal s’exprimant devant les manifestants anti-migrants, samedi à Calais.

Read Full Post »

Les chroniques de Montigny

Billet n° 2138

ocjkpk2z

Elle a démissionné

2vo8xpqo (2)

D’aucunes et d’aucuns se réjouissent déjà de voir enfin partir vers d’autres horizons la Garde des Sceaux et ministre de la Justice de l’actuel gouvernement.

On pavoise à droite, à l’extrême droite, mais aussi du côté d’une certaine gauche, pas fâchés, les uns comme les autres, de voir la Garde des sceaux démissionner en cette journée de mercredi.

Quant à la France profonde, celle qui ne dit rien, et pour cause puisqu’elle n’a pas voix au chapitre, mais qui n’en pense pas moins, elle ne peut que se réjouir de voir partir ce qu’il est convenu d’appeler le plus mauvais ministre de la Justice de la cinquième République, responsable, aux yeux de bien des gens de nombre de maux de l’actuelle société, jugée laxiste, pour le moins, par beaucoup mais aussi responsable du malaise général que tout un chacun peut mesurer concrètement au jour le jour.

Cependant j’ai peur que l’enthousiasme généralisé soit de courte durée puisque compte-tenu du contexte général et du peu de temps restant à l’actuel gouvernement avant la prochaine échéance électorale, j’ai peur, disais-je donc, que le successeur de la Garde des sceaux, auquel je souhaite bon courage en passant, ne puisse que prendre le train en marche et ne soit pas en mesure d’inverser la vapeur d’un attelage hétéroclite qui part emprunter l’aiguillage donnant sur une voie de garage.

J’ai peur que l’avenir me donne raison.

Jean Claude Lataupe

50588337

Mots clés de cet article :

Démission, Ministre de la Justice, Garde des Sceaux,

 

images

Read Full Post »

Les chroniques de Montigny

Billet n° 2129

ocjkpk2z

Une vidéo qui fait des vagues

2vo8xpqo

Nous sommes déjà en "précampagne électorale" comme d’aucuns l’auront sans doute remarqué puisque les élections régionales se profilent à l’horizon, des élections qui seront vraisemblablement le tremplin vers les élections présidentielles que bien des Français attendent.

Une vidéo circule actuellement sur le Net montrant Robert Ménard, l’actuel édile de Béziers, ceint de son écharpe tricolore de maire et accompagné d’un traducteur qui va à la rencontre de migrants syriens, leur disant qu’ils ne sont pas les bienvenus à Béziers en leur expliquant ce qui leur est reproché.

Si l’on s’en tient à ce constat "primaire" et simpliste d’aucuns diront d’emblée que Robert Ménard, soutenu par le Front National, est un fasciste n’ayant pas de cœur.

Que reproche donc le maire de Béziers aux migrants s’étant installés par l’intermédiaire d’une association dans la ville de Béziers au juste ?

Robert Ménard prétend, à tort ou à raison, l’enquête le démontrera sans doute, que ces migrants se sont installés par effraction dans des logements vides de la ville et utilisent le courant électrique et l’eau installés dans les lieux à leur profit sans payer ces prestations, pas plus que les logements qu’ils occupent.

Robert Ménard a donc fait savoir à ses "hôtes indésirables", qu’ailleurs on nomme des squatteurs, qu’ils ne sont donc pas les bienvenus à Béziers puisque ces individus ne respectent pas la loi en vigueur sur le territoire français dans la mesure où ils s’approprient des biens et des services ne leur étant pas destinés.

S’il s’avère que les faits reprochés par Robert Ménard à ces migrants sont exacts, ce dernier a parfaitement raison de vouloir faire appliquer la loi et de vouloir faire expulser ces indésirables de la ville et je le soutiens totalement pour cela ; tout comme je le soutiendrai ouvertement, s’il faisait voter la suppression des subventions accordées aux organisateurs de corridas sur le territoire de sa commune et s’il avait le courage politique de faire interdire également les spectacles tauromachiques dans les arènes de la ville dont il est maire.

On peut toujours rêver !

Jean Claude Lataupe

50588337

Mots clés de cet article :

Béziers, Robert Ménard, Migrants, Appropriation, Vol, Corridas, Subventions,

7lu153v8

Pour aller plus loin :

https://www.youtube.com/watch?v=c5eIJzzYJvM

15

Read Full Post »

Les chroniques de Montigny

Billet n° 2125

ocjkpk2z

La grande pagaille

7lu153v8

Les éleveurs et producteurs français, excédés de continuer à travailler à perte depuis trop longtemps déjà, pendant que la grande distribution continue de les prendre pour des esclaves en n’omettant pas, depuis toujours, de les ponctionner copieusement, ces travailleurs méritants commencent à montrer légitimement les dents en barrant des routes stratégiques. La colère monte dans les rangs de cette France là et risque d’en entrainer d’autres.

Notre trop lâche et trop poltron ministre de l’agriculture refuse de rencontrer ces femmes et ces hommes en colère, il n’a en effet rien à leur proposer concrètement pour les calmer si ce n’est de la poudre aux yeux. Mais cette France de la terre, exaspérée, on le serait à moins, veut maintenant du concret et ne se contentera pas de discours lénifiants ni de poudre aux yeux, fut-elle mêlée et enrobée de paillettes.

Aux dernières nouvelles, le ministre de l’agriculture va finalement se déplacer à Caen, cet après-midi. Pour faire quoi ? Mystère !

Mais devant une situation quasiment explosive ou sur le point de le devenir, "Moi, Président", l’homme de toutes les situations, surtout les plus désespérées, a sorti un lapin de son chapeau en annonçant, à grands renforts de communication, des mesures "concrètes en faveur des éleveurs et producteurs. Formidable !

Grandioses les quelques miettes que "Moi, Président" va consentir à la France agricole ! Pendant que ses amis actionnaires et dirigeants des grosses sociétés de l’agroalimentaire vont continuer de se goinfrer, comme toujours, sur le dos des travailleurs de la terre mais aussi de tous les autres, bien sur.

Ne trouvez-vous pas que ça commence à faire beaucoup, mes ami(e)s ?

Ne dites pas à ma mère que je suis un vilain réactionnaire, elle me croit militant socialiste.

50588337

Jean Claude Lataupe, politiquement incorrect, toujours et plus que jamais libre de ses opinions.

08c7928c3e728cbef6c0f1d11ed84fba

Mots clés de cet article :

Eleveurs, Producteurs, Grande distribution, Bénéfices, Pertes, Crise, France profonde.

Lien :

http://www.ouest-france.fr/agriculteurs-en-colere-direct-les-barrages-du-mont-saint-michel-leves-3575066

 

direct.les-barrages-du-mont-saint-michel-leves

Read Full Post »

Les chroniques de Montigny

Billet n° 2116

ocjkpk2z

Actualité récente

icon-47483

Le général de corps d’armée de gendarmerie Soubelet, numéro 3 de la Gendarmerie nationale, a été récemment limogé, cela par le Conseil des Ministres, du poste qu’il occupait au sein de la gendarmerie indiquait il y a quelques mois le journal le Figaro comme vous pourrez le constater grâce au lien pointant vers l’article et se trouvant à la fin de ce billet.

En regardant la vidéo intégrale concernant l’intervention du général Soubelet face à la commission de l’Assemblée Nationale, vidéo dont vous trouverez également à la fin de mon article le lien pointant vers celle ci, je fais le constat que le général de corps d’armée de gendarmerie Soubelet a été droit et intègre et n’a fait que son devoir : constater et rendre compte, à la commission l’ayant auditionné, de la situation actuelle pour ce qui concerne les forces de gendarmerie au plan de l’insécurité dans notre pays.

Le constat de cet officier général de haut rang, chiffres à l’appui, est sans appel et démontre, notamment, les insuffisances et le laxisme du système judiciaire français.

En “bonne logique” on l’a limogé puisqu’il a appuyé du doigt là où ça fait mal mais cette réponse catégorique n’est pas celle qui convient, à l’évidence, du moins à mes yeux.

Il serait souhaitable que le laxisme général constaté, notamment, dans le domaine de la justice par l’ensemble de la population française, en particulier celle des victimes, mais aussi supporté, pour ne pas dire subi, chaque jour, par les forces de gendarmerie mais aussi de police, cesse dans les meilleurs délais.

Il y va de la motivation profonde et du moral des femmes et des hommes de terrain étant confrontés chaque jour, dans le cadre de leurs missions pluridisciplinaires à une insécurité omniprésente. Mais il y va, tout autant, de l’exaspération et d’un sentiment d’écœurement grandissant de la part de l’ensemble des citoyennes et des citoyens de notre pays, qui doivent subir, contraints et forcés, une telle situation ; ce qui explique probablement, du moins en partie, les défaites successives de la gauche lors des élections récentes et probablement à venir.

Ecrivainparisien

50588337

Mots clés de cet article :

Général Soubelet, Limogeage, Le Figaro, Commission, Assemblée Nationale, Conseil  des Ministres,Constat, Laxisme,

2vo8xpqo (2)

Pour aller plus loin :

http://www.lefigaro.fr/flash-actu/2014/07/30/97001-20140730FILWWW00418-depart-du-n3-de-la-gendarmerie.php

https://www.youtube.com/watch?v=h4ZJLQYM0oM

7lu153v8

Read Full Post »

Les chroniques de Montigny

Billet n° 2096

ocjkpk2z

Billet d’humeur

Le doigt accusateur

Trop c’est trop

Après avoir commencé sa "carrière" en escroquant une banque helvétique à l’âge de 16 ans, la "bimbo d’opérette" à la plastique "gonflée" grâce à la chirurgie esthétique a persévéré en oubliant d’honorer au moins trois de ses contrats mais en prenant au passage les cachets qu’on lui avait versés en tant qu’avance ce qui a déclenché des plaintes contre elle.

Elle s’est offert également récemment un petit "plaisir" en giflant un agent SNCF à la Gare de Lyon à Paris après avoir coupé une file d’attente aux guichets alors que l’agent lui en faisait la remarque.

Pour continuer dans l’escalade des faits divers inadmissibles cette jeune femme de 22 ans, considérée par certains journaux comme une personne violente et colérique est actuellement en prison et en instance de jugement car soupçonnée d’avoir poignardé son compagnon.

Pour alourdir encore le passif vertigineux de la demoiselle qui commence à devenir une bête noire pour bien des gens, cette péronnelle a eu l’outrecuidance d’oser demander sa remise en liberté alors qu’elle est soupçonnée de tentative de meurtre, ni plus ni moins.

J’espère que le refus de remise en liberté de la part de la Justice à son encontre lui ayant été ordonné et signifié, par avocat interposé, va faire prendre conscience à cette écervelée qui se prend pour une "personnalité" que nul n’est au-dessus des lois, surtout pas une illustre inconnue fabriquée, façonnée et transformée par l’actuelle société en "objet fantasmatique"

J’ose espérer qu’elle va purger intégralement sa peine de prison si elle est reconnue coupable par la Justice.

Ce qui serait somme toute normal dans la mesure où nul n’est au-dessus des lois comme je l’écrivais plus avant.

Je me permettrai pour terminer de rappeler à cette jeune personne que tout se paie dans la vie, un jour ou l’autre ; la société se chargeant, de gré ou de force, de faire rentrer les "brebis" égarées dans le droit chemin. Elle est en train de le découvrir à ses dépens.

Lataupe, pamphlétaire

50588337

Mots clés de cet article :

Escroquerie, Rupture de contrats, Blessures à l’arme blanche, Droit chemin,

Read Full Post »

Older Posts »