Feeds:
Articles
Commentaires

Archive for the ‘Jeux’ Category

Jeu concours de l’été

Image hébérgée par hiboox.com
 
Petit jeu de l’été : J’offre une oeuvre originale dédicacée à celles et ceux qui trouveront le nom des artistes ayant réalisé les dix "oeuvres" immortelles  citées ou suggérées dans ce poème.
 
J’attends vos réponses  rédigées sur les commentaires associés à ce billet avant le  15 août 2006 à minuit.
 
J’apporterai la solution à ce petit jeu, relativement facile, le 16 août avec les commentaires se rapportant aux "oeuvres" citées.
 
Nota : Les quelques images illustrant ce billet pourront vous mettre sur la voie…
 
Attention au piège !
 
Bonne chance à toutes et tous et que le meilleur gagne !
 
 
ecrivainparisien
 
 
 
 

 

Complainte musicale

 

 

 

 

 

Le trouvère partit rejoindre l’Italienne à Alger

Il fit le voyage en hiver pour aller la retrouver

Son périple l’amena à dormir à l’hôtel du nord

Il y avait un bœuf sur le toit qui jouait dehors.

 

 

Sa nuit fut éprouvante telle une danse macabre

Il quitta vite ce lieu malsain remplit de palabres

En route il croisa Figaro qui partait faire la noce

Une pie voleuse, perchée sur sa tête, tenait un os.

 

 

Ces évènements sentaient bien le mystère à plein nez

Il se demanda vite s’il n’était pas en train de rêver

Il repensa à la triste vie de bohème qu’il subissait

Il tempêta contre cette force du destin qui jouait.

 

 

Il continua cependant sa route en direction d’Alger

Il partait en croisade et personne ne pourrait l’arrêter

Il la retrouva après bien des aventures avec sa guitare

Je vous raconterai la suite de cette histoire plus tard.

 

 

 

 

 

 

 

 

ecrivainparisien

2005

Publicités

Read Full Post »

La parole revient au lecteur

"On ne voit bien qu’avec le coeur, l’essentiel est invisible pour les yeux" (A de Saint Exupéry)


Histoire inachevée



A vaincre sans péril il triompha sans gloire
Son bel amour s’envola et il se mit à boire
Elle l’avait plaqué sans aucun ménagement
Il s’en alla retrouver sa bien douce maman.


Elle tenta de le réconforter mais rien n’y fit
Il continua de boire la coupe jusqu’à la lie
Il perdit son travail, s’éloigna de ses amis
La vie lui parut noire, la chance était partie.


Il se laissa vite couler, ne voulant plus vivre
Il n’avait plus qu’envie de refermer le livre
Dans sa descente, il croisa une fille paumée
Elle le regarda, lui adressant un sourire usé.


Il prit doucement sa main dans la sienne
Elle le regarda avec les yeux de Chimène
Il la serra sur son cœur pour la réchauffer
La suite de l’histoire ne peut être contée.


Je laisse volontairement une part d’ombre
Le soleil naissant va-t-il revenir en trombe ?
Je vous laisse rêver une suite à cette histoire
Tentez de la rendre agréable juste pour voir.


Imaginez une suite faite d’un peu de bonheur
Ecoutez les vibrations qui agitent votre cœur
Donnez une chance à leur histoire naissante
Ils en ont besoin pour avoir une vie décente.

Read Full Post »