Feeds:
Articles
Commentaires

Archive for the ‘Actualités et politique’ Category

Les chroniques de Montigny

Billet n° 2167

ocjkpk2z

Ce qui est légal n’est pas pour autant moral.

7lu153v8

L’élection présidentielle bat son plein et s’accélère depuis un moment. Cette campagne devient totalement insupportable au point, qu’à moins de 30 jours du premier tour, beaucoup d’électrices et d’électeurs ne savent toujours pas pour qui voter ni à qui pouvoir apporter leur suffrage.

Dans cette élection incroyable chacun devrait pouvoir choisir sereinement par rapport à un programme, si tant est qu’il existe, soit chiffré et semble être cohérent. Mais chacun peut constater que les programmes des prétendants sont un peu occultés par les "affaires" des uns et des autres…

Il est vrai, par exemple, qu’entre un Fillon, "droit dans ses bottes" mais englué dans des soupçons de corruption, d’emplois présumés fictifs, de faits d’escroquerie aggravée, de faux et d’usage de faux en écriture, de cadeaux généreusement distribués, de costumes à des prix ahurissants, de généreuses commissions attribuées, un Macron, poussé au devant de la scène politique par l’intelligentsia en place alors qu’il n’a aucune expérience prouvée dans la gouvernance régalienne et que son programme n’est qu’un exemple navrant de flou artistique avéré et qu’enfin, une Le Pen qui, pour l’instant, ne prouve à la France que sa maitrise a narguer la justice devant les faits lui étant légitimement reprochés, ne peuvent que laisser les électrices et électeurs dans une expectative parfaitement compréhensible.

Employer des membres de sa famille en qualité d’assistants parlementaires, quel que soit l’âge de celles et de ceux-ci est parfaitement légal au plan strict de la loi, bien sur, mais il n’en reste pas moins vrai que ces pratiques sont totalement immorales, amorales et condamnables dans la mesure où celles et ceux qui en usent, voire en abusent couramment de longue date, demandent aux Françaises et aux Français de se serrer la ceinture alors qu’eux-mêmes, censés être irréprochables puisque briguant la fonction suprême, ne se soucient pas et ne s’embarrassent aucunement de ces "détails d’intendance"

Je souhaite que le futur Président de notre République ait, entre autre priorité, le courage de modifier, voire de supprimer la loi concernant l’attribution et l’usage des indemnités parlementaires de "nos" élus afin de redonner une certaine moralité et une non moins nécessaire décence à l’usage fait de l’argent public…

Il serait également de bon ton que notre futur Président puisse réduire, de manière drastique, le nombre de députés et de sénateurs ainsi que les énormes avantages s’attachant à leur fonction afin de réduire sensiblement les dépenses d’Etat, pour le mieux être de tous.

Bon courage, Monsieur le Président.

Ecrivainparisien

50588337 (2)

Mots clés de cet article :

Campagne présidentielle, Affaires, Moralité, Train de vie,

08c7928c3e728cbef6c0f1d11ed84fba

Liens utiles :

http://www.lefigaro.fr/actualite-france/2017/03/21/01016-20170321ARTFIG00372-affaire-fillon-l-enquete-elargie-a-des-faits-d-escroquerie-aggravee-faux-et-usage-de-faux.php

http://www.lemonde.fr/les-decodeurs/article/2017/02/03/emmanuel-macron-peut-il-etre-inquiete-dans-l-affaire-des-frais-de-bouche_5074081_4355770.html

http://www.lemonde.fr/les-decodeurs/article/2017/02/02/les-trois-affaires-qui-menacent-marine-le-pen-et-le-front-national_5073473_4355770.html

Spectacle-visuel549f3b497fad1

 

 

 

Read Full Post »

Les chroniques de Montigny

Billet n° 2166

ocjkpk2z

Une République propre ? !

Le doigt accusateur

La campagne pour la désignation du futur président de tous les Français bat son plein, une campagne entachée sérieusement par des affaires graves de "costumes", d’emplois fictifs "présumés", de gens malhonnêtes qui veulent aller jusqu’au bout et d’incompétents ne connaissant rien aux rouages de la politique mais pensant faire illusion par l’intermédiaire d’un vocabulaire qu’on leur a seriné au sein des belles et grandes écoles de notre République…

Pour tous ceux-là, je publie, modestement et pour la seconde fois, un petit rappel (que je rédigeais sur le forum de l’écrivain, il y a plus de 10 ans, déjà !) à l’adresse des manipulateurs, fraudeurs et tricheurs de tous poils qui se fichent royalement de la France profonde et ne s’intéressent exclusivement qu’à la progression de leur écœurant train de vie :

J’ai quelques pistes de réflexion qui permettraient de valoriser et d’assainir sensiblement l’image des élus. Ceci donnerait peut-être à un plus grand nombre de Françaises et de Français l’envie de s’intéresser à la politique et d’y prendre part activement, ne serait-ce qu’en s’exprimant lors des scrutins.

La toute première de ces pistes est qu’il serait souhaitable de modifier certaines règles qui s’appliquent concrètement et de ce fait ternissent l’image de la politique.

Je vais m’en expliquer plus avant.

Il serait de bon ton, pour que la morale soit sauve et reprenne ses droits, que tous les « politiques » ayant été condamnés par la justice soient définitivement déchus à vie, de leurs droits parlementaires ou d’élus de collectivité, en d’autres termes qu’ils démissionnent de leurs mandats de représentant des citoyens.

S’ils n’ont pas le courage, l’honnêteté ou la volonté de le faire il faut les y contraindre par tous moyens qui restent à définir mais qui sont, somme toute, faciles à élaborer.

Si jamais il prenait l’envie irrésistible à ces personnes d’avoir l’outrecuidance de briguer un nouveau mandat électif, il serait impératif de les contraindre à renoncer à leurs ambitions et de les condamner, en prime, à payer une amende proportionnelle à la gravité des sanctions pénales qu’ils ont encourues.

Ces sommes seraient versées à une caisse communautaire gérée et contrôlée par des représentants des citoyens, désignés parmi les électeurs inscrits sur les listes électorales, comme on le fait pour désigner un jury d’assises.

Les sommes ainsi collectées seraient redistribuées au profit des mal lotis de notre société.

Pour aller plus loin dans ma démarche je souhaite également que ces personnes deviennent inéligibles à vie pour toutes fonctions relatives à une mission en rapport avec une collectivité, quelle qu’elle soit.

Comment en effet pouvoir accorder crédit et confiance à une personne qui a bafoué toutes les règles pour les détourner et les utiliser à son profit personnel ?

Ces individus, peu scrupuleux, dont la faute a été démontrée, doivent comprendre qu’ils ont obligation de respect envers les électeurs.

Ils doivent également admettre qu’ils ne peuvent plus, compte tenu du contexte, débattre avec d’éventuels adversaires politiques, de quelque bord que soient ceux ci, puisqu’ils ont enfreint les règles les plus élémentaires de la droiture intellectuelle.

La seconde piste de réflexion que je vais énoncer ici concerne le cumul des « mandats »

Il serait tout à fait objectif de limiter, pour tout élu quel qu’il soit, le nombre de mandats représentatifs à deux au maximum.

Comment pouvoir en effet honorer la noble mission confiée par les représentants du peuple si l’on se disperse dans diverses tâches et missions parfois incompatibles et contradictoires entre elles ?

Ce postulat élémentaire, parfaitement objectif, pour peu que l’on analyse raisonnablement les choses, devrait être de mise.

Une troisième règle me semble également devoir retrouver sa place au sein du débat qui s’instaure régulièrement lors de consultations électorales.

Il serait souhaitable, pour le renom de la politique, que certaines personnes soignent leur vocabulaire en ne parlant pas comme des charretiers.

Il serait de bon ton également que certains des individus susnommés respectent leurs interlocuteurs et ne soient plus des spécialistes du coup bas, des sous entendus voire des calomnies à l’encontre de certains de leurs adversaires.

Cette manière de faire ne peut que desservir ceux qui usent de cette technique qui ne les hisse pas dans l’échelle des valeurs de la « sympathie » et de l’estime populaires.

Je rappelle qu’adversaire ne veut pas dire ennemi et, de toute façon, on se doit, lorsqu’on est un être adulte et responsable, de respecter tout le monde, y compris ses ennemis.

Cela ne fait que faire grandir l’image que l’on peut donner de soi même.

Voilà donc énoncées trois des plus importantes règles qui devraient, si elles étaient mises en application, assainir les choses et revaloriser l’image que tout un chacun pourrait avoir de la politique et de ses représentants.

Ecrivainparisien

50588337 (2)

Mots clés de cet article :

Honnêteté, Droiture intellectuelle, Mensonges, Train de vie,

 

strasbourg

Read Full Post »

Les chroniques de Montigny

Billet n° 2164

ocjkpk2z

Les déracinés

in39san6

Depuis un mois, voire deux, la chaine « France O », chaine « France Télévisions » de l’outre-mer, a diffusé plusieurs films et émissions documentaires concernant un sujet qui m’a beaucoup touché et qui m’interpelle au plus haut point puisque traitant d’une flagrante injustice. Je voulais donc parler de ce sujet douloureux.

Je vais vous raconter une histoire triste et scandaleuse, mais une histoire vraie et douloureuse pour celles et ceux qui l’ont subie, contraints et forcés.

Bien peu de gens connaissent cette histoire vraie, vieille de plus de 50 ans, mais elle est restée cependant ignorée, non révélée et celée, volontairement, bien des années, par bon nombre de journalistes. Elle n’est pas à la gloire de la République Française, non ; j’irais même jusqu’à affirmer que cette histoire, baptisée « Les enfants de la Creuse » est vraiment une honte, une véritable honte pour la France au plus haut niveau puisque c’est elle qui l’a initiée, en la personne d’un certain Michel Debré, député de l’île de la Réunion.

A ce sujet Wikipedia explique, je cite « De 1963 à 1982, au moins 2 150 enfants réunionnais « abandonnés ou non » et immatriculés de force par les autorités françaises à la Direction départementale des affaires sanitaires et sociales, furent déplacés par les autorités dans le but de repeupler les départements métropolitains victimes de l’exode rural comme la Creuse, le Tarn, le Gers, la Lozère, les Pyrénées-Orientales. Ce déplacement d’enfants fut organisé sous l’autorité de Michel Debré qui était à cette époque député de La Réunion. »

 

Voilà donc plus de 2000 enfants réunionnais arrachés, voire kidnappés et enlevés à leur famille qu’on envoie par avion à 17 000 kilomètres de leur île. A leur arrivée à Guéret les fratries sont séparées puis envoyées en famille d’accueil.

Certains n’ont appris que beaucoup plus tard, qu’un frère ou une sœur vivaient à seulement quelques kilomètres d’eux puisque les autorités restaient muettes concernant le placement des fratries.

Parmi ces enfants certains ont même été violés avant leur adoption et personne ne semble s’en être ému…

France Inter s’est fait l’écho de cette affaire et en dit ce qui suit :

Extrait de l’article « C’est l’une des histoires méconnues du passé de la France. Durant 19 ans, des enfants réunionnais vont être pris, pour certains, à leurs parents, d’autres sont orphelins et amenés en métropole. Avec un objectif : repeupler les départements victimes de l’exode rural. L’opération débute en 1963 sous l’impulsion du député de l’île à l’époque, un certain Michel Debré. Si les gouvernements se succèdent, la pratique va rester en place jusqu’en 1982. Au moins 2 150 enfants vont ainsi être déracinés selon la commission nationale des enfants de la Creuse créée en février dernier. »

Aujourd’hui et plus de 50 ans après le début de cette « exode volontairement orchestré » les autorités françaises, sans doute pour se donner « bonne conscience » ont créé, en octobre 2013 sur l’Ile de la Réunion une commission concernant ce qu’il est convenu d’appeler un « problème grave ». En janvier 2014 une nouvelle commission s’est réunie, commission composée de 5 experts, chargés d’écouter les « préoccupations » de ces enfants, laissés pour compte sur « l’autel des profits » entre autre chose… Une autre réunion devait suivre le 8 janvier 2014 à Guéret.

J’espère sincèrement, cela pour le renom de la France, que tous ces enfants, devenus adultes aujourd’hui et dont certains sont en âge d’être en retraite, certains s’étant regroupé au cœur de la « Fédération des enfants déracinés » vont pouvoir, pour le moins être correctement indemnisés, même si l’argent ne peut tout faire en l’espèce et ne peut être qu’une petite reconnaissance du mal qu’on leur a infligé au cours de toutes ces années.

Car c’est bien l’Etat Français et personne d’autre qui est responsable de ce gâchis destructeur et broyeur d’existences envers toutes ces personnes ayant besoin de se construire, voire se reconstruire et de retrouver certains éléments manquants à leur vie.

C’est tout ce que je souhaite pour toutes et tous ces déracinés.

Pour la « petite histoire » il s’est produit ce même genre d’exode du côté de la Martinique, de la Guadeloupe, voire de la Guyane… Ceci pour les mêmes mauvaises raisons puisque, là aussi, on a également déraciné nos compatriotes.

Ecrivainparisien

50588337 (2)

Mots clés de cet article :

Déracinés, Arrachement aux familles, Séparation frères et sœurs, Fédération des enfants déracinés, Réunion, Guadeloupe, Martinique, Guyane, Guéret, Michel Debré, Main d’œuvre gratuite, Repeuplement des campagnes, Viols, Bonne conscience, Enfants de la Creuse

 

Pour aller plus loin :

https://fr.wikipedia.org/wiki/Enfants_de_la_Creuse

 

https://www.franceinter.fr/societe/la-france-continue-d-entendre-les-enfants-de-la-creuse

 

 

Enfants de la Creuse

Read Full Post »

Les chroniques de Montigny

Billet n° 2163

ocjkpk2z

La vérité si je mens ; un pour tous, tous pourris !

2vo8xpqo

Depuis quelques années les tromperies et scandales politico-judiciaires font la une des quotidiens et hebdomadaires et nous inondent, nous submergent et nous noient régulièrement. Les "politicards", de tous bords, ayant été pris les doigts dans le pot de confiture se comptent par dizaines; tel est le triste constat que tout un chacun peut faire, tout comme moi… Sans parler de ceux usant et abusant de leur position pour intimider, voire agresser verbalement, ou sexuellement parfois certaines de leurs collaboratrices…

Pendant que le "châtelain sarthois", sa Pénélope et leurs enfants, droits dans leurs bottes, se démènent sans compter pour continuer de faire "semblant" (pourtant ces gens là comptent, comme le chantait si bien le regretté Jacques Brel), Serge Dassault, lui, patron d’industrie, comme son illustre père, se demande comment il va pouvoir user et abuser des ruses qui sont couramment les siennes pour tenter de conserver son siège doré de sénateur jusqu’au terme de son mandat.

Pendant ce temps la "France profonde", elle, se demande, comme habituellement, comment elle va pouvoir boucler ses fins de mois, élever dignement ses enfants et prendre quelques jours de vacances, honnêtement gagnées dans ce jeu de bonneteau savamment orchestré par l’intelligentsia en place…

On demande à chaque français de se serrer la ceinture alors que nos "têtes pensantes", elles qui devraient en faire de même, histoire de montrer l’exemple afin d’être crédibles pour le moins, s’empressent de continuer à jeter l’argent public par les fenêtres de leurs bureaux surchauffés et continuent à mener grand train avec leurs véhicules, avions et bateaux pollueurs plus que de raison, leurs banquets pantagruéliques, leurs réunions inutiles puisque ne débouchant trop souvent sur rien de concret, leur absentéisme éhonté et outrageux, leurs siestes, parfois diffusées en direct, sous les ors des assemblées de la République et leur indifférence totale à la misère d’une majorité des électeurs leur ayant signé un chèque en blanc… Déconnectés qu’ils sont de la réalité puisqu’évoluant dans leur "royale" bulle, loin, très loin des réalités concrètes de la France.

Quelle gabegie écœurante !

Personnellement je ne veux plus de cette république fantoche qui prend ses enfants pour des crétins qui, soi disant, ne comprennent rien à rien…

Je ne veux plus de cette pléthore de députés et de sénateurs en surnombre, voire en "âge canonique" pour certains, qui plombent les comptes du pays, je ne veux plus, non plus de tous les faramineux avantages consentis à quelques uns, pas plus que je ne veux que le nombre de laissés pour compte prolifère à vitesse grand "V" dans notre pays.

Dans une société comme la nôtre chacun devrait pouvoir, pour le moins aujourd’hui, vivre décemment, pouvoir se loger sans avoir besoin d’attendre des années, ne plus avoir faim et pouvoir se faire soigner s’il en a besoin, toutes choses pas forcément acquises actuellement… Compte-tenu du contexte particulier d’une société devenue par trop exsangue.

Mais dans un pays comme le nôtre j’aimerais également que les animaux puissent être enfin traités dignement, comme la loi le prévoit pourtant tout comme ces mêmes animaux, que beaucoup aiment ne devraient plus devoir subir la tyrannie et la bêtise de certains…

Puis-je un jour être entendu ? J’ose encore le croire !

Ecrivainparisien

50588337 (2)

Mots clés de cet article :

Avantages, Abus, Gabegie, Tricherie, République, Misère, Animaux, Bulle, Réalité,

 

20

Read Full Post »

Les chroniques de Montigny

Billet n° 2160

ocjkpk2z

Mes vœux à “l’intelligentsia” politique

Le doigt accusateur

Comme tous les ans, à cette période de l’année, je vais rédiger et présenter des vœux. Cependant cette année ils seront sans doute surprenants pour certaines et certains qui vont avoir droit aux "horreurs de mes colonnes"

Je vais donc entrer, sans plus attendre, dans le "vif" du sujet, si j’ose m’exprimer ainsi…

2016 a été une année catastrophique pour la France profonde, celle qui travaille et que l’on "saigne" à blanc mais aussi celle qu’on laisse sur la touche et qui vit très mal la situation qu’on lui impose par la faute d’une intelligentsia qui est sourde, aveugle et qui ne réfléchit pas, ou si peu, à la misère du monde et qui va se prendre une monumentale claque, bien méritée l’an prochain et cela à 2 reprises, par voie de conséquence.

Je souhaite donc, et je ne serai sans doute pas le seul, la pire des années à venir à tous les "politiques" (politicards) malhonnêtes, menteurs, voleurs, hâbleurs, écervelés, suffisants et imbus de leur petite personne qui brillent surtout par leur nullité crasse. Je leur souhaite également de vivre une longue, mémorable et douloureuse traversée du désert afin qu’ils comprennent un peu, juste un peu, ce qu’ils ont fait subir à leurs contemporains au cours de leurs parcours d’élus lamentables, montrés du doigt par une France qui leur avait signé un "chèque en blanc" pour les représenter. Je leur souhaite encore de subir, contraints et forcés, les contraintes générées par les lamentables décisions qu’ils ont prises concernant la santé publique, l’instruction, la défense et la sécurité de tous, y compris d’eux-mêmes. Je leur souhaite également de se nourrir des produits empoisonnés qu’ils ont contribué à faire fabriquer, puisqu’ils ont toujours fermé les yeux et ont vendu leur âme à des lobbies qui dictent leur loi Je leur souhaite, encore et toujours de devenir enfin honnêtes, autant que faire se peut, en reconnaissant et en avouant les funestes erreurs qu’ils ont commises en affaiblissant notre pays relégué aujourd’hui au rang de puissance à vocation indigente…

Je leur souhaite, enfin, de ne pas avoir l’outrecuidance de se faire photographier, samedi prochain, avec des accidentés de la vie, histoire de faire croire qu’ils mettent en pratique deux des emblèmes de la République : "égalité et fraternité". Leur parcours prouve à tous le contraire…

Tel est donc le constat du lamentable et catastrophique bilan de cette année 2016, une année sentant le "sapin" avec son bilan truqué par les "stratèges" qui pensent surtout à leur avenir qu’ils croient encore doré, dans leur esprit machiavélique et tortueux, mais que je leur souhaite noir comme le charbon encore utilisé dans nos centrales électriques… En espérant sincèrement que "le changement c’est maintenant" ; surtout pour eux !

Ecrivainparisien

50588337

Mots clés de cet article :

Bilan, Noirceur, Chômage, 2016, Changement,

Oudon

Read Full Post »

Les chroniques de Montigny

Billet n° 2156

ocjkpk2z

Demain on rase gratis.

Les promesses n’engagent que celles et ceux qui y croient…

back2school2

Aucune et aucun, parmi celles et ceux qui se présentent aux suffrages des primaires de "droite et du centre" comme de gauche, n’a véritablement l’étoffe pas plus que l’envergure pour devenir le prochain Président de la République.

Elles ou ils ont quasiment tous exercé, plus ou moins longtemps, dans un passé récent ou plus ancien, des fonctions à vocation "nationale" et aucun, parmi les actuels prétendants, n’aura laissé de bons, voire de très bons souvenirs aux Français.

Elles et ils ont tous plus ou moins échoué, à un titre ou à un autre. Quand ce n’est pas à plusieurs !

Certains "prétendants" proposent aujourd’hui, dans ce qui leur sert de programme, des solutions qu’il ont été incapables de mettre en pratique du temps où ils avaient la capacité et le pouvoir de le faire.

Pourquoi réussiraient-ils aujourd’hui alors qu’hier il nous ont brillamment démontré leur frilosité, leur incapacité, voire l’incompétence dans laquelle ils se signalent, pourquoi réussiraient-ils donc, disais-je, à sortir la France du bourbier dans laquelle elle est enlisée ?…

Notre pays compte aujourd’hui au moins 6 millions de chômeurs, une dette extérieure de 2200 milliards d’euros et aucun espoir de voir s’inverser la courbe du chômage avant au moins un an ou deux, contrairement à ce que tente de nous expliquer une ministre particulièrement incompétente dans le domaine qui est celui pour lequel elle a été nommée.

Malgré la situation dans laquelle se trouve notre pays, malgré les promesses faites, concernant l’inversion de la courbe du chômage, par un "Moi, Président" qui n’est plus du tout en odeur de sainteté, y compris parmi celles et ceux qui l’encensaient hier, malgré cela donc, notre Président "normal", est déjà en campagne même s’il n’a encore rien officialisé… Celui qui parlait de république transparente et exemplaire va vraisemblablement se présenter à la primaire de gauche faisant ainsi fi de ses promesses et démontrant donc, à la France entière, qu’il n’a aucun amour propre, aucune décence ni respect d’aucune sorte de la fonction pour laquelle il a été élu, pas plus qu’il n’a de considération pour la parole donnée qu’il a été totalement incapable de respecter.

Triste bilan pour notre pays que tout cela !

Ecrivainparisien

50588337 (2)

Mots clés de cet article :

Promesses électorales, Chômage, Campagne, Respect, Compétences, Président,

 

Santa Puts on His Gloves

Read Full Post »

Les chroniques de Montigny

Billet n° 2155

ocjkpk2z

Message en l’air (les pieds dans le plat)

Le doigt accusateur

Nos "zélites" politiques sont et demeurent sourdes et aveugles, attachées qu’elles sont à leurs exorbitants privilèges et obnubilées par le "Pouvoir" et leur esprit de rancune et de vengeance tenaces, pour quelques uns de ces messieurs, mais ces "têtes pensantes" ne se soucient point de la France ni de son peuple qui pourtant souffre chaque jour…

Tous ces messieurs promettent monts et merveilles en sachant manifestement que les promesses électorales et clientélistes ne les engagent aucunement mais n’engagent que celles et ceux qui y croient, comme toujours…

Parmi ces grosses têtes certaines ont même eu l’occasion de pouvoir exercer leurs "talents" puisqu’ils ont eu les rênes du pouvoir à une époque ou à une autre et n’ont quasiment rien fait de ce qu’ils promettent aujourd’hui…

Le Français a malheureusement la mémoire courte, infiniment trop courte et je n’en veux pour preuve que certains "ténors carriéristes", vieux routiers de la politique, sont réélus, parfois au premier tour, alors que chacun sait qu’ils ont eu affaire à la Justice, quelques uns ayant même été lourdement condamnés par le passé quand d’autres sont toujours en attente de leurs procès…

On aime beaucoup les lois en France, c’est bien connu. Alors à quand une loi pour mettre hors d’état de "nuire" les "politicards" véreux, tricheurs, voleurs, menteurs et autres fabulateurs qui ont été condamnés et continuent, en toute impunité, à ruiner la France et son patrimoine ?

Il serait temps que notre pays se dote de personnels politiques, femmes et hommes droits, francs et intègres, au-dessus de tous soupçons, respectueux, responsables et soucieux de l’intérêt général mais pas de leur intérêt personnel comme c’est, hélas, trop souvent le cas. Il suffit, pour se convaincre de la véracité de mes propos qui précèdent, de connaitre le montant astronomique du patrimoine de certains de nos "zélus"… Pour comprendre que je suis dans le vrai.

A quand une République et des élus au seul service des citoyens et pas du capital ?

Il serait plus que temps d’avoir du courage si l’on veut pouvoir encore sauver et redresser la France.

Juste un rappel pour terminer cet article : le montant de la dette de la France est actuellement de 2200 milliards d’euros…

Ecrivainparisien

50588337 (2)

Mots clés de cet article :

Politique, Elections,

 

strasbourg

Read Full Post »

Older Posts »