Feeds:
Articles
Commentaires

Archive for janvier 2018

Les chroniques de Montigny

Billet n° 2185

ocjkpk2z

L’empereur est mort

in39san6

J’apprends avec stupeur et une grande émotion que le plus grand cuisinier de France, que d’aucuns surnommaient l’Empereur de la gastronomie française s’en est allé…

Paul Bocuse

Paul Bocuse nous a quittés ce jour à 91 ans après une vie bien remplie et consacrée à la gastronomie pour la plus grande joie des très nombreux clients de son établissement "l’Auberge du Pont de Collonges" à Collonges-au-Mont-d’Or, près de Lyon.

Nommé "Cuisinier du siècle", Paul Bocuse était connu et apprécié dans le monde de la gastronomie française et mondiale. Sa recette fétiche, la "soupe aux truffes noires" était particulièrement goûtée et appréciée et lui a apporté une réputation méritée.

Paul Bocuse était une référence absolue au plan culinaire et il a formé les plus grands chefs de cuisine au cours d’une carrière de plus de 70 ans.

Son établissement de réputation mondiale a été classé 3 étoiles au guide Michelin, la bible de référence de la cuisine, pendant un demi siècle sans discontinuer. C’est un record absolu.

En revanche ce que l’on sait moins concernant Paul Bocuse est que c’était un passionné d’instruments mécaniques, genre orgues de barbarie, orgues de foire, limonaires et autres Gavioli. Il possédait d’ailleurs une des plus belles collections d’Europe de ce genre d’instruments de musique. Certaines pièces étaient d’ailleurs exposées à la vue de tous dans son établissement.

J’ai possédé, jadis, dans ma discothèque un disque Erato d’œuvres d’Emile Waldteufel enregistrées sur l’un des orgues de la collection de Paul Bocuse.

Pour la petite histoire Paul Bocuse a emmuré un grand orgue de foire pour qu’il ne tombe pas aux mains des Allemands durant la seconde guerre mondiale. Il fallait oser.

Les plus grands chefs de cuisine sont en train de lui rendre hommage un peu partout dans le monde ainsi que la presse, unanime devant l’homme qu’il a été

J’ai un très grand respect pour l’homme qu’à été Paul Bocuse, pour sa cuisine et ses qualités de formateur et de pédagogue bien sur mais aussi parce qu’il aimait par dessus tout les instruments mécaniques, tout comme je les aime également depuis fort longtemps.

Je me retire, sans bruit pour aller essayer les larmes qui coulent en ce moment même de mes yeux rougis.

Merci Paul Bocuse pour ce que vous avez entrepris et réussi.

Ecrivainparisien

50588337

Mots clés de cet article :

Paul Bocuse, Décès, Collonges-au-Mont-d’Or, Chef cuisinier, Cuisinier du Siècle,

!cid_EDEF8E18510C40A29D40A63EEC384BC9@PCdeEcrivainp

Pour aller plus loin :

https://fr.wikipedia.org/wiki/Paul_Bocuse

https://www.dijonbeaunemag.fr/bienvenue-dans-le-monde-fabuleux-de-la-musique-mecanique-de-monsieur-paul/

https://www.youtube.com/watch?v=3jGaoSVEDz8

1101344414

Publicités

Read Full Post »

Les chroniques de Montigny

Billet n° 2184

ocjkpk2z

Point de vue

adsl TV 2018-01-09 20-05-05 France 3 HD

Pendant plus de 3 décennies le rallye-raid professionnel automobile appelé le "Paris-Dakar" a été une débauche de moyens matériels, humains et financiers et devait, parait-il, être bénéfique pour les pays traversés au cœur de l’Afrique.

Dans la réalité des choses ce rallye n’a offert aux pays traversés que désolation, désillusion et souvenirs faits d’épaves rouillées polluant la nature à l’envi, de bidons abandonnés vides ou emplis de "saloperies" immondes et de décharges à ciel ouvert entre autres désagréments divers et variés, les sportifs ne se souciant que rarement du point de vue "écologique" qu’il faudrait avoir en toutes circonstances.

Les "sportifs" européens et leurs staffs techniques ne se servant de l’Afrique que comme d’un terrain de jeu et d’un tremplin, à tous points de vue, n’ont rien offert en compensation aux pays traversés afin de les dédommager pour les graves désagréments causés par cette "horde sauvage", notamment au plan de la pollution non négligeable qu’elle a engendrée, sans parler des accidents, voire des morts parmi les populations.

Depuis 8 ans et après avoir laissé, en guise de souvenirs, des séquelles dangereuses pour une Afrique qui ne méritait pas un tel mépris, la "caravane malfaisante" a jeté son dévolu sur l’Amérique du Sud qu’elle va vraisemblablement défigurer comme elle l’a fait pour le continent africain.

Quelle honte !

Jean Claude Lataupe, pamphlétaire

50588337

Mots clés de cet article :

Paris-Dakar, Désagréments, Pollution, Ecologie, Epaves, Afrique, Amérique du Sud, Mépris,

 

redcard 

 

185163

Read Full Post »