Feeds:
Articles
Commentaires

Archive for juillet 2016

Les chroniques de Montigny

Billet n° 2152

ocjkpk2z

"Eh puis, si j’étais le Bon Dieu, je crois que je ne serais pas fier ; je sais, on fait ce qu’on peut mais il y a la manière" Jacques Brel

Le doigt accusateur

Je souhaite que le ministre de l’intérieur explique aux familles des 84 personnes lâchement assassinées sur la Promenade des Anglais à Nice mais aussi à toute la France comment il peut encore dormir alors qu’il est le grand responsable des problèmes de sécurité dans notre pays… Et après ce qui est arrivé à Nice.

Le ministre de l’intérieur ne pouvait ignorer l’arrêté municipal permanent du 29 septembre 2014 stipulant l’interdiction faite aux poids lourds de plus de 3 tonnes 5 de circuler sur la Promenade des Anglais à Nice.

Comment, dans ces conditions et en période d’état d’urgence, qui plus est, a-t-il été possible que les services de police dont le ministre est responsable puissent laisser circuler un véhicule de 19 tonnes sans intervenir en aucune manière ?

Quelqu’un a-t-il été "inquiété" pour cette erreur impardonnable ayant entraîné la mort violente de 84 femmes, hommes et enfants ?

Personne à ma connaissance. Aucun journaliste ne s’en est d’ailleurs fait l’écho, sauf erreur de ma part…

Une enquête a-t-elle été ouverte de la part de l’IGS concernant cette faute très lourde ?

Pas que je sache !

Il y a pourtant, à l’évidence un, voire des responsables à ce manquement gravissime. Je l’affirme haut et fort !

Vous avez des comptes à rendre aux familles des victimes mais également à la France toute entière, monsieur le ministre de l’intérieur concernant cette erreur manifeste et impardonnable de la part des services dont vous êtes le chef suprême.

Vous êtes donc, par voie de conséquence et indirectement le seul et unique responsable de cet horrible assassinat et de cet affreux cauchemar… Qui laisseront un traumatisme durable dans l’esprit des Niçoises et des Niçois mais aussi dans celui de la France tout entière tout comme dans celui des familles étrangères endeuillées par cet attentat.

Je n’aimerais pas être à votre place actuellement, monsieur le ministre.

Ecrivainparisien

50588337

Mots clés de cet article :

Nice, Ministre de l’intérieur, Négligences, Respect consignes,

redcard

Pour aller plus loin :

http://www.francesoir.fr/societe-faits-divers/attentat-de-nice-le-camion-navait-pas-le-droit-de-circuler-sur-la-promenade-des

Oudon

 

Read Full Post »

Les chroniques de Montigny

Billet n° 2151

ocjkpk2z

Funérailles d’Emilie Loridan

in39san6

Ce matin, à 9 h 30 va se tenir, à Armentières dans le département du Nord, une cérémonie à la couleur particulière.

Cette cérémonie va avoir lieu dans l’église Notre-Dame-du-Sacré-Cœur. C’est en ce lieu qu’on va, en effet, célébrer les funérailles d’Emilie Loridan.

Emilie Loridan était une maman qui a mis fin à ses jours le 3 juillet dernier suite à d’insurmontables tracasseries administratives vécues et subies par cette malheureuse maman de la part de l’administration française, notamment de la part de la Caisse d’Allocations Familiales.

Une CAF qui verse des larmes de crocodile, par message interposé, comme vous pouvez le voir ci-dessous mais qui a eu l’outrecuidance extrême de réclamer à Emile Loridan le remboursement de prestations de RSA trop perçues… Comme l’indique le journal "20 minutes" sous la plume d’Olivier Aballain.

Capture

 

Comment Emilie Loridan aurait-elle pu rembourser quoi que ce soit alors qu’elle n’avait plus que 398 euros mensuels pour tenter de "survivre" avec ses 2 enfants de 8 et de 6 ans, dont une fillette atteinte de Trisomie 21 ?

A l’heure à laquelle la France distribue à tour de bras des aides et subventions de toutes sortes il est inadmissible de devoir constater que des organismes administratifs persécutent des gens acculés n’ayant aucune solution pour s’en sortir si ce n’est celle de mettre fin à leurs jours ; hélas !

J’avoue avoir parfois le sentiment profond de me sentir honteux d’être Français ; honteux, oui !

En cette journée de tristesse j’ai des pensées particulièrement émues pour les enfants d’Emilie mais aussi pour la sœur et pour l’oncle d’Emilie Loridan, durement éprouvés par cette disparition et je peux les assurer de toute ma sympathie ainsi sans doute que celle des lectrices et lecteurs du "forum de l’écrivain".

Pour terminer je tiens à saluer et à remercier Delphine Tonnerre, journaliste à la "Voix du Nord" pour ses 2 articles publiés récemment concernant Emilie Loridan tout comme je remercie également Olivier Aballain, journaliste à "20 minutes" pour son article publié dans les colonnes de son journal.

Ecrivainparisien

50588337

Mots clés de cet article :

Emilie Loridan, Funérailles, Armentières, Prestations, CAF, Honte, France

1167770088_B979156772Z.1_20160708070324_000_GR47677D8.1-0

 

Pour aller plus loin :

http://www.20minutes.fr/lille/1885079-20160708-nord-mere-suicide-apres-imbroglio-franco-belge-allocations

http://www.lavoixdunord.fr/region/emilie-maman-privee-d-allocations-et-desemparee-a-ia11b49726n3619290

!cid_1BF09EFA4580452F8CF55227E782153F@BonnetduSault

 

 

Read Full Post »

Les chroniques de Montigny

Billet n° 2150

ocjkpk2z

Tragédie irréparable

in39san6

Emilie Loridan, une jeune maman de deux enfants dont une fillette trisomique s’est retrouvée en état de détresse, pour le moins, suite notamment à la perte des indemnités reçues précédemment de la part de la Caisse d’Allocations Familiales.

Dimanche dernier Emilie Loridan a mis fin à ses jours

Delphine Tonnerre, journaliste à la Voix du Nord écrivait un excellent papier le 6 juin dans les colonnes de son journal disant, je cite : "Émilie était « une maman battante mais fatiguée ». Nous avions rappelé l’Armentiéroise en juin, pour avoir de ses nouvelles, et savoir où en était son dossier. « À part me dire que je dois demander une pension alimentaire au papa de mes enfants, je n’ai rien de plus. La CAF m’a même supprimé mon APL », nous avait-elle répondu. Encore un peu plus fatiguée par ses problèmes qui s’accumulaient et dont elle ne voyait pas d’issue. Sans RSA, sans APL, Émilie n’avait plus que l’allocation enfant handicapée belge pour vivre (398 euros), et nous avait dit doucement, sans s’énerver, « être à bout », ne plus savoir « comment s’en sortir »."

Dans un second article, daté du 8 juillet, dont lien ci-dessous, Delphine Tonnerre s’interroge logiquement sur le fait de savoir si la CAF avait tout fait pour tenter d’aider Emilie.

Les services de la CAF n’ont pas jugé bon de répondre…

Comment peut-on, de nos jours rester si froid, si indifférent et si hermétique à une détresse humaine telle qu’elle a entrainé la mort d’une jeune femme désespérée ?…

Les funérailles d’Émilie Loridan auront lieu ce samedi 9 juillet à 9 h 30 à l’église Notre-Dame-du-Sacré-Cœur à Armentières.

Je tiens à remercier du fond du cœur la journaliste Delphine Tonnerre ainsi que le rédacteur en chef de la Voix du Nord qui ont fait le maximum qu’ils pouvaient faire pour aider la malheureuse Amélie.

Pour terminer cet article je souhaite adresser toutes mes pensées à la famille d’Emilie dans la pénible épreuve qu’elle traverse, cela à titre personnel mais aussi de la part des lectrices et lecteurs du "forum de l’écrivain"

Ecrivainparisien

50588337

Mots clés de cet article :

Emilie Loridan, Disparition, Armentières, CAF, La Voix du Nord, Delphine Tonnerre,

!cid_1BF09EFA4580452F8CF55227E782153F@BonnetduSault

Pour aller plus loin :

http://www.lavoixdunord.fr/region/armentieres-privee-de-rsa-parce-qu-elle-touche-une-ia11b49726n3487797

http://www.lavoixdunord.fr/region/emilie-maman-privee-d-allocations-et-desemparee-a-ia11b49726n3619290

1167770088_B979156772Z.1_20160708070324_000_GR47677D8.1-0

Repose en paix, Emilie !

Read Full Post »