Feeds:
Articles
Commentaires

Archive for septembre 2015

Les chroniques de Montigny

Billet n° 2131

ocjkpk2z

Nous prendrait-on pour des crétins ?

3

J’ai entendu lors des informations de 11 heures sur Radio Classique que l’Insee a annoncé que la croissance de la France était de + 0, 7 % au premier trimestre 2015 mais cette même croissance avait été nulle au second trimestre de cette même année.

Ce qui fait dire à Michel Sapin que cette annonce le conforte dans l’idée que la prévision de 1% annoncée pour 2015 lui parait réaliste.

« L’Insee confirme que la reprise est à l’œuvre« , s’est félicité le ministre, dans une courte déclaration.

Je ne vois pas comment, au cours des deux prochains trimestres, la France pourrait obtenir 1% de croissance alors que le taux de chômage, chez nous, ne cesse de grimper, de mois en mois, depuis plusieurs années alors qu’il baisse partout ailleurs dans les pays industrialisés (Grande-Bretagne, Allemagne, Etats-Unis, etc.) !

Michel Sapin tente de nous rouler dans la farine, lui et tous ses compères, d’ailleurs ; eux qui sont tous trop grassement payés, cela dit en passant, en voulant nous faire avaler ses « couleuvres » particulièrement indigestes.

Depuis trois ans la France va mal, encore plus mal, toujours plus mal ; c’est ce que constatent les Français puisque l’ensemble des classes moyennes, notamment, paie et cela au prix fort, les résultats de la politique de gauche, notamment au plan des impôts directs et indirects, au plan de la Justice ainsi qu’à celui de la sécurité ; notamment.

L’agriculture et l’élevage sont étranglés puisque cette corporation, indispensable à tous, travaille à perte depuis longtemps déjà.

Les artisans et autres professions indépendantes sont tout autant à la peine avec le Régime Social des Indépendants. Avec un tel régime social ils ne peuvent et ne veulent pas embaucher, je les comprends.

Comment donc, dans les conditions qui sont actuellement les nôtres, se pourrait-il que la France puisse avoir une croissance de 1 % sur l’ensemble de l’année 2015 ?

Je ne suis ni politicien, ni économiste, encore moins prévisionniste ou illusionniste, pas plus que je ne suis voyant mais je pense, sans grand risque d’erreur, que la situation de la France va continuer de se dégrader ; du moins jusqu’en 2017.

Après, c’est le mystère et la nuit noire qui risque de nous échoir, je le crains…

Ecrivainparisien, alias Jean Claude Lataupe

50588337

 

Mots clés de cet article :

Croissance, Insee, Michel Sapin,

 

Pour aller plus loin :

http://www.charentelibre.fr/2015/09/23/selon-l-insee-la-croissance-en-france-a-ete-nulle-au-deuxieme-trimestre,2018626.php

 

 

 

tour_belem

Publicités

Read Full Post »

Les chroniques de Montigny

Billet n° 2130

ocjkpk2z

Décodage et explications

2vo8xpqo (2)

Une pétition dont la phrase d’accroche est "Face à la gauche sectaire et hystérique qui demande sa révocation, je signe la pétition de soutien à Robert Ménard !"circule actuellement sur le site "Boulevard Voltaire".

Ce site, censé être "d’information", manque sensiblement de discernement et d’objectivité, du moins à mes yeux, dans la mesure où les adjectifs "sectaire" et hystérique" affublant la "Gauche" sont tout, sauf objectifs. En effet il est plus qu’exagéré de considérer que le Parti Socialiste et ses alliés puissent être qualifiés de "secte" tout comme il est incroyable de pouvoir les traiter d’hystériques dans la mesure où ils souhaitent éventuellement éliminer Robert Ménard, ce qui reste à démontrer.

Il est évident que les propos insidieux proférés par la pétition et soutenus par "Boulevard Voltaire" peuvent parfaitement être assimilés à de la manipulation psychologique pour préparer l’opinion publique à la "victoire" supposée de l’extrême droite dans notre pays lors de l’élection présidentielle de 2017.

Pour en revenir à la pétition dont je parle plus avant, elle demande, implicitement aux signataires de cette dernière, d’accorder un "chèque en blanc" pour l’avenir au maire de Béziers, dans la mesure où elle donne libre cours à toutes les exagérations dont la municipalité pourrait faire usage, se sentant légitimement soutenue par cette pétition.

En effet cette pétition fait adroitement l’amalgame entre liberté d’action et liberté d’expression puisque le sous-titre de la pétition citée indique clairement, noir sur blanc : " Oui, je soutiens Robert Ménard, maire de Béziers. Oui, je soutiens la liberté d’expression."

Il est évident que cet amalgame plus que dangereux pour la démocratie pourrait être la porte ouverte à toutes les exagérations.

Je trouve personnellement étrange qu’une affaire typiquement Biterroise puisse donner lieu à une pétition à vocation nationale, ce qui démontre, à l’envi, les intentions et desseins de "Boulevard Voltaire".

Robert Ménard a été élu démocratiquement par les Biterroises et Biterrois, il est donc à même de gérer la ville de Béziers, du moins c’est la pensée des électeurs Biterrois ayant déposé un bulletin de vote, à son nom, dans les urnes locales lors du scrutin des dernières élections municipales.

Il est évident, compte-tenu de ce qui précède, que je ne signerai pas la pétition en question dans la mesure où je pense que Robert Ménard, homme instruit et cultivé, journaliste et créateur de la Fondation "Reporters sans frontières" n’a nul besoin de soutien extérieur pour être capable de se défendre, seul, contre ses détracteurs déclarés ou implicites.

D’autre part n’étant pas Biterrois, je ne me sens aucunement concerné par ce qui peut se passer à Béziers et je considère ne pas devoir m’ingérer dans les affaires de cette ville.

Laissons donc Robert Ménard mener la politique qu’il entend durant sa mandature puisqu’il a été élu démocratiquement.

Il est seul et unique responsable de ses actions, comme tous les élus, de tous bords et il devra être jugé sur ses résultats, mais pas avant, sauf s’il déroge aux règles en vigueur dans notre pays.

Ecrivainparisien

50588337

Mots clés de cet article :

Robert Ménard, Pétition, Boulevard Voltaire, Manipulation intellectuelle,

Pour aller plus loin :

http://www.bvoltaire.fr/petition-soutien-robert-menard?mc_cid=8aac69ad5f

 

185163

Read Full Post »

Les chroniques de Montigny

Billet n° 2129

ocjkpk2z

Une vidéo qui fait des vagues

2vo8xpqo

Nous sommes déjà en "précampagne électorale" comme d’aucuns l’auront sans doute remarqué puisque les élections régionales se profilent à l’horizon, des élections qui seront vraisemblablement le tremplin vers les élections présidentielles que bien des Français attendent.

Une vidéo circule actuellement sur le Net montrant Robert Ménard, l’actuel édile de Béziers, ceint de son écharpe tricolore de maire et accompagné d’un traducteur qui va à la rencontre de migrants syriens, leur disant qu’ils ne sont pas les bienvenus à Béziers en leur expliquant ce qui leur est reproché.

Si l’on s’en tient à ce constat "primaire" et simpliste d’aucuns diront d’emblée que Robert Ménard, soutenu par le Front National, est un fasciste n’ayant pas de cœur.

Que reproche donc le maire de Béziers aux migrants s’étant installés par l’intermédiaire d’une association dans la ville de Béziers au juste ?

Robert Ménard prétend, à tort ou à raison, l’enquête le démontrera sans doute, que ces migrants se sont installés par effraction dans des logements vides de la ville et utilisent le courant électrique et l’eau installés dans les lieux à leur profit sans payer ces prestations, pas plus que les logements qu’ils occupent.

Robert Ménard a donc fait savoir à ses "hôtes indésirables", qu’ailleurs on nomme des squatteurs, qu’ils ne sont donc pas les bienvenus à Béziers puisque ces individus ne respectent pas la loi en vigueur sur le territoire français dans la mesure où ils s’approprient des biens et des services ne leur étant pas destinés.

S’il s’avère que les faits reprochés par Robert Ménard à ces migrants sont exacts, ce dernier a parfaitement raison de vouloir faire appliquer la loi et de vouloir faire expulser ces indésirables de la ville et je le soutiens totalement pour cela ; tout comme je le soutiendrai ouvertement, s’il faisait voter la suppression des subventions accordées aux organisateurs de corridas sur le territoire de sa commune et s’il avait le courage politique de faire interdire également les spectacles tauromachiques dans les arènes de la ville dont il est maire.

On peut toujours rêver !

Jean Claude Lataupe

50588337

Mots clés de cet article :

Béziers, Robert Ménard, Migrants, Appropriation, Vol, Corridas, Subventions,

7lu153v8

Pour aller plus loin :

https://www.youtube.com/watch?v=c5eIJzzYJvM

15

Read Full Post »

Les chroniques de Montigny

Billet n° 2128

ocjkpk2z

Réflexions concernant certaines informations du jour

Le doigt accusateur

Quand la France a les yeux plus grands que le ventre (ou quand "Moi, Président", n’a pas les moyens de "sa" politique)

En écoutant les informations diffusées ce soir par Radio Classique j’ai noté un certain nombre d’informations qui m’interpellent au plus haut point.

Alors que les députés et sénateurs Français ont récemment voté une loi qui impose à la grande distribution de ne plus jeter de nourriture, certains irresponsables égoïstes, ne pensant qu’à leurs petits avantages et privilèges ont déversé, au mépris de toute règle humanitaire, plusieurs tonnes de carottes devant le ministère des finances à Paris aujourd’hui alors que des milliers de Français ne mangent pas à leur faim ; sans parler des réfugiés arrivés chez nous suite à l’exode actuelle.

Puisque j’en suis à parler de réfugiés, "Moi, Président" s’est engagé récemment, au nom de la France, à accueillir 24 000 réfugiés syriens et autres en l’espace de deux ans.

Comment allons-nous pouvoir accueillir 24 000 réfugiés chez nous en l’espace de 2 ans et s’en occuper dignement alors que notre pays est totalement incapable de trouver une solution concrète pour gérer humainement la vie et le sort des milliers de SDF qui vivent dans nos rues, à Paris mais aussi dans toute la France et cela depuis plus d’une décennie ?

D’autre part "Moi, Président", s’était engagé, lors de la dernière campagne présidentielle, a fermer la centrale nucléaire de Fessenheim en octobre de cette année. Dans les faits nous apprenons ce jour que la fermeture définitive de cette centrale nucléaire n’interviendra finalement qu’en 2018, c’est à dire plus de 3 ans après les promesses de "Moi, Président", devenues lettre morte suite à ce que d’aucuns considèrent comme une trahison de plus de la part du locataire de l’Elysée.

Nous ne sommes plus à une trahison ou à un mensonge près de la part de l’exécutif, nous y sommes maintenant habitués depuis plus de 3 ans.

Pauvre France, malade de ses incohérences multiples. Pauvres chômeurs et autres exclus de tous poils qui n’ont pas choisi, pour la grande majorité d’entre eux, de vivre ainsi !

Je pense que "Moi, Président", ne connait aucunement les paroles de la chanson "Fernand" écrite par le grand Jacques Brel ; des paroles sur lesquelles il devrait méditer en urgence et qui disent ce qui suit, entre autre chose : " Moi, si j’étais l’Bon Dieu, je crois qu’j’aurais des remords. Et puis si j’étais l’Bon Dieu, je crois que je ne serais pas fier. Je sais, on fait ce qu’on peut, mais il y a la manière…"

Ecrivainparisien

50588337

Mots clés de cet article :

Carottes, Bercy, SDF, Réfugiés, Fessenheim, Promesses, Trahisons,

 

tour_belem

Read Full Post »