Feeds:
Articles
Commentaires

Archive for août 2014

Les chroniques de Montigny

Billet n° 2086

ocjkpk2z

Maubourguet, morne arène

redcard

La vidéo que je viens de visionner et d’enregistrer, à toutes fins utiles et dont le lien se trouve à la fin de mon article, une vidéo réalisée le 23 août 2014 dans les arènes de Maubourguet est une preuve irréfutable de la violence verbale et physique commises par des aficionados avec la bienveillante complicité des forces de l’ordre, censées normalement éviter les affrontements violents.

Cette vidéo montrant des aficionados en train d’insulter et de frapper des manifestants venus dans l’arène pour faire savoir leur désapprobation de cette pratique est la brillante démonstration que ces individus sont des adeptes convaincus de la violence mais aussi de la lâcheté puisqu’on voit notamment clairement un individu armé d’une longue barre de fer frapper à plusieurs reprises et par derrière des anti corridas lors de leur éviction de ce lieu sentant la haine et la mort. La bande son est à la hauteur des agressions et n’est pas en reste puisqu’on entend très distinctement des voix proférer des injures du style "salope, pute" et autres "noms d’oiseaux" à plusieurs reprises. On entend aussi des voix incitant les auteurs de violence en cours à encore plus de haine et d’action à l’encontre des anti corridas présents sur place puisque certaines voix disent clairement par exemple "Va y, tape le" ou encore "Tape le encore, oui !" ou bien "Eh les mecs aussi faut lui taper la tête à celui-là !" ou, pire "Va y coupe lui les doigts, oui, coupe lui les doigts"

Si la corrida est un art c’est bien celui de montrer qu’il est vecteur et générateur de violences extrêmes en tous genres.

Les aficionados disent de la corrida que ce spectacle est un art. La vidéo enregistrée le 23 août 2014 dans les arènes de Maubourguet démontre clairement, nombreuses preuves à l’appui, que les amateurs de ce spectacle rétrograde sont surtout et comme chaque fois de grands spécialistes de violences verbales et physiques à l’encontre des anti corridas venus en ces lieux pour faire savoir leur désapprobation de ce spectacle. Que dire de l’attitude des CRS, présents dans cette arène et utilisant avec zèle leurs tonfas pour déloger et faire sortir, manu militari, de ce lieu de spectacles morbides les anti corridas venus là pour manifester leur hostilité à la corrida?

J’ose espérer que des plaintes vont être déposées auprès des services compétents et qu’elles seront suivies d’effets concrets.

J’assure de tout mon soutien les anti corridas présents sur les lieux ce jour là et je les félicite pour avoir été, comme chaque fois, les porte-parole de la France profonde qui ne veut plus voir de corridas sur le sol français et qui se sont manifestés courageusement et au grand jour.

Bravo à eux toutes et à eux tous pour leur courage et leur sang-froid.

Ecrivainparisien

50588337

Mots clés de l’article :

Maubourguet, Corrida, Violences, Agressions,

Le lien pointant vers la vidéo "Maubourguet arènes en état de siège" :

https://www.youtube.com/watch?feature=player_embedded&v=xSgfA7CUGI4#t=0

185163

Read Full Post »

Les chroniques de Montigny

Billet n° 2085

ocjkpk2z

Actu remaniement

2vo8xpqo (2)

Les infos pleuvent actuellement de toutes parts sur la toile concernant le remaniement gouvernemental et les "futurs heureux" élus au jeu des chaises musicales. Dans cette avalanche déboulant de toutes parts j’ai vaguement cru voir que François Rebsamen, maire de Dijon et ex ministre du travail "tout autant que grand ami de notre Président "souhaite" conserver son poste.

A priori et en "lisant vite" on peut penser que cet homme est très demandeur de hautes responsabilités et souhaite continuer à œuvrer pour la bonne cause (celle des travailleurs – on peut toujours rêver, ça ne fait de mal à personne) On pourrait presque le féliciter d’avoir une attitude aussi altruiste pour le bien de notre cher pays.

La réalité est peut-être très différente et beaucoup moins noble et avouable que ce qu’on pourrait en penser ou que ce qu’on voudrait bien nous demander, nous inciter et finalement nous imposer à devoir penser en nous mettant au pied du mur, par articles interposés.

En effet certains de nos "ex" mais peut-être pas futurs ministres sont en poste depuis peu et n’auront donc pas atteint le quota de leur "temps de commandement" pour pouvoir prétendre toucher le pactole [traduire par "grosse retraite" et avantages y afférant en qualité d’ex ministres, toutes prestations payées par le "bon" contribuable français, déjà saigné à blanc par ces messieurs de la Haute Société] si d’aventure ils ne sont pas "renouvelés" dans leur "CDI"

Les éliminés vont connaitre les “joies” du Pôle ! Finie la belle vie…

La politique c’est avant tout et "surtout" une affaire hautement lucrative en réalité et il y a bien longtemps que je m’en suis aperçu.

L’intérêt général et collectif ne compte pas pour bien des "politiques" nous en faisons tous les jours la cruelle et douloureuse expérience. L’important aujourd’hui est de paraitre mais plus d’être.

Seuls les intérêts personnels des "politiques", tous courants et tendances confondus, comptent à leurs yeux ; personne ne pourra me le retirer de l’idée et je tenais à le faire savoir, une fois de plus.

A quand un pouvoir politique "réellement" désintéressé et dont les membres, intègres jusqu’au bout des ongles, seraient payés un juste prix ? Une démocratie participative qui serait composée de citoyens compétents et nommés pour une durée limitée et non renouvelable à un poste en rapport avec leurs compétences réelles et prouvées ; des citoyens d’honneur qui auraient obligation de résultats aux yeux de tous et qui œuvreraient au profit du plus grand nombre et pas d’une minorité à la moralité écœurante qui fait fi de ses engagements moraux et qui se vautre dans l’opulence comme jadis certains se vautraient dans la luxure à l’époque d’un certain empire décadent et en voie de disparition et qui allaient se divertir au cirque ?

L’empire dont je parle a aujourd’hui disparu, tout comme les jeux du cirque correspondants à cette civilisation mais cependant certains vestiges de ce lointain passé perdurent de nos jours, hélas et la "Franche Mascarade" qu’impose au peuple, normalement souverain, une caste, une oligarchie, une "secte puissante, dominante et agissante" continuera jusqu’au jour où le peuple, excédé qu’on le ridiculise, harassé qu’on le saigne à blanc, outragé qu’on n’en fasse qu’à sa tête en hauts lieux et donc sous le coup d’un légitime et inévitable courroux reprendra "à et pour" son compte les manettes du jeu, histoire de rétablir un peu l’équilibre au cœur de l’arène…

Il serait temps en effet aujourd’hui et pour le bien de toutes et de tous les français que l’heure des comptes à rendre soit venue. Il serait temps par exemple que les responsables des 2000 milliards d’euros de dette publique de l’Etat français paient leur ardoise et la prennent effectivement en compte en vertu des erreurs de gestion passées en la remboursant sur leurs deniers personnels puisqu’ils en sont responsables.

Jean Claude Lataupe, pamphlétaire, politiquement incorrect, libre et, plus que jamais, fier de le demeurer.

50588337

Mots clés de cet article :

Remaniement, Gouvernement, Oligarchie, Dette publique,

Patron

Read Full Post »

Les chroniques de Montigny

Billet n° 2084

ocjkpk2z

Non aux écoles taurines en France

2vo8xpqo (2)

Une amie a attiré mon attention ce jour concernant une pétition qui sera prochainement adressée à monsieur le Président de la République. Les créateurs de cette pétition souhaitent attirer l’attention de notre Président sur les écoles taurines, au nombre de 6 en France.

Vous trouverez, ci-dessous et à l’issue de mon introduction le texte de cette pétition que j’ai signé dans la mesure où je suis totalement en accord avec les termes qu’elle contient. Non seulement je suis en accord avec cette pétition mais j’ai personnellement apporté un commentaire à l’appui de ma signature, commentaire figurant ci-dessous.

Ecrivainparisien

2vo8xpqo (2)

Mon commentaire concernant la pétition intitulée "Non aux écoles taurines"

Il est absolument inadmissible que dans notre pays, la France, des malades, refoulés psychiques atteints de pathologies compulsives chroniques et récurrentes, censés être des êtres responsables, aient l’outrecuidance de vouloir enseigner à des enfants, voire à des adolescents, au cœur d’écoles qui sont tout sauf salutaires, la manière de ridiculiser, de torturer, de massacrer des animaux nobles qui ne demandent qu’à vivre et ceci au nom de ce qu’ils appellent pompeusement de l’art et de la tradition d’une exception dite "culturelle"

Ces malades incurables qui s’ignorent, puisque n’étant pas en mesure psychologiquement de pouvoir analyser leur mal, laissent libre cours à leur zèle fait d’instincts les plus vils, les plus bas, les plus morbides au cours de ce qu’ils pensent être une forme de vie à enseigner aux plus jeunes.

Les parents d’enfants ou d’adolescents fréquentant les lieux dans lesquels on apprend à leurs enfants à tuer sont tout aussi, si ce n’est encore plus condamnables que ceux qui leur enseignent le mal avec force zèle.

Un enfant, être fragile, par excellence, puisqu’en cours de sa propre construction psychique a d’autres choses à apprendre que l’art de faire le mal ; les professeurs et autres éducateurs doivent enseigner aux enfants et adolescents des valeurs d’élévation d’esprit afin que lesdits enfants et adolescents deviennent des adultes capables de pouvoir d’analyse et de discernement.

Ecrivainparisien

50588337

Le texte de la pétition intitulée "Non aux écoles taurines"

2vo8xpqo (2)

Monsieur le Président de la République,

Nous souhaitons aujourd’hui vous interpeler au sujet des écoles tauromachiques, qui sont au nombre de 6 en France. Ces établissements, au nom d’une prétendue légitimité culturelle, permettent une forme certaine de maltraitance animale. De plus, on y confronte des enfants à la violence et au sang dès leur plus jeune âge (certaines écoles taurines accueillent les enfants à partir de 7 ans). Ces écoles ont pignon sur rue et sont même soutenues par les collectivités puisqu’elles bénéficient de subventions publiques. Pourtant, en apprenant à des enfants à mutiler des taurillons à l’arme blanche, elles bafouent à la fois le respect animal mais également la protection de l’enfance.

Face à l’observation de ces faits et évidences, nous interrogeons la République à travers votre personne : Monsieur le Président, quels effets pensez-vous que la pratique de la corrida puisse avoir sur le psychisme d’un enfant ? Selon vous, est-ce moralement acceptable d’apprendre à un jeune à enfoncer diverses lames et pointes en métal dans les chairs ensanglantées d’un animal ? Psychologues et psychiatres s’accordent à dire que de telles actions ne peuvent que mettre à mal leur sens moral et leur équilibre. De ce fait, pensez-vous que de telles écoles aient leur place en France ? Nous faisons appel à votre âme et à votre conscience. Nous ne pouvons pas accepter que soit apprise à une partie de la jeunesse l’insensibilité devant la douleur et la mort, ni qu’on lui enseigne le plaisir de martyriser un animal.
Vous venez récemment d’apporter une importante modification au statut juridique de l’animal dans le Code civil. Mais des voix s’élèvent aujourd’hui pour dire que ce changement n’est que « poudre aux yeux ». Prouvez-nous le contraire. Prouvez-nous que ce geste législatif était sincère, et que la cause des animaux vous tient réellement à cœur :  repensez la présence et l’enseignement des écoles taurines de France ! Leur existence va à l’encontre des principes de la Convention Internationale des Droits de l’Enfant (CIDE) ratifiée par la France.

Nous, signataires de cette pétition, vous demandons solennellement d’interdire à ces établissements d’enseigner à des enfants ce que nous considérons comme des « sévices graves et actes de cruauté » sur des animaux. En outre, en tant que contribuables, nous ne souhaitons pas participer au financement de ces écoles et exigeons que ne leur soient plus accordées de subventions sur des fonds publics.

Veuillez, Monsieur le Président, croire en nos salutations citoyennes.
Orianne VATIN, Rédactrice-en-Chef de Planète Animaux (
www.planeteanimaux.com)
Jean-Pierre GARRIGUES, Président du CRAC Europe pour la Protection de l’Enfance (
www.anticorrida.com)

2vo8xpqo (2)

Mots clés de cet article :

Ecoles taurines, pétition, Enfants, Adolescents, Tortures à l’encontre des animaux

2vo8xpqo (2)

Pour aller plus loin :

Lien pointant vers la pétition que chacun peut signer :

 http://www.facebook.com/l.php?u=http%3A%2F%2Fchn.ge%2FXxIQwK&h=xAQEJdLrr

www.planeteanimaux.com

www.anticorrida.com

 

De Profondis

Read Full Post »