Feeds:
Articles
Commentaires

Archive for juin 2013

Les chroniques de Montigny

Billet n° 2031

ocjkpk2z

Lettre ouverte à l’ancien « Ennemi public numéro un » de la Belgique

Par Ecrivainparisien

Le doigt accusateur

Tu n’es pas un homme mais une bête immonde et « pestiférée » et la Belgique toute entière te rejettera jusqu’au jour, bienvenu pour certains, où tu disparaitras enfin de la surface de la terre mais tu auras laissé des traces indélébiles avant que de disparaitre. Tu es une plaie pour l’humanité toute entière, pas seulement pour ton pays mais pour tout homme digne de porter ce nom et ce nom tu n’as plus le droit ni le privilège de pouvoir le porter puisque tu as agi en monstre en t’en prenant à des êtres qui avaient autant le droit de vivre que toi. Tu as avili, torturé et tué, dans des circonstances atroces autant qu’inhumaines, d’innocentes victimes qui ne te demandaient rien et qui ont eu la malchance extrême de croiser un jour ta route parsemée de malheurs.

Tu n’es plus rien même si tu as encore le droit de vivre. Mais ce droit de vivre je souhaite, personnellement qu’il ne te soit accordé que derrière les barreaux d’une prison et ce jusqu’à ta mort ; ce droit de vivre que tu as retiré à d’innocentes victimes qui n’étaient pas en mesure de pouvoir se défendre contre le monstre que tu étais et que tu resteras toute ta vie durant.

Oui tu es bien un monstre ; un monstre malade et totalement incurable et donc irrécupérable pour la société des hommes puisqu’on a retrouvé récemment dans ta cellule une cassette vidéo en apparence anodine qui masquait adroitement des images de pédophilie.

Ce simple constat, troublant en lui-même, démontre parfaitement, si besoin était, mais besoin est-il ? Que tu bénéficies de complicités extérieures. Il justifie amplement, à lui seul, le fait que les autorités de ton pays devraient te placer, ipso facto en cellule d’isolement vidéo surveillée en permanence avec interdiction totale de visites jusqu’à la fin de tes jours. Pour ce qui concerne tes sorties pour la promenade, celles-ci devraient se faire à l’écart de tout autre détenu et surveillée en permanence par au moins un gardien, voire deux ; pour ce qui concerne le courrier que tu serais à même de recevoir, ce dernier devrait être filtré par les autorités de la prison, de même que toute correspondance que tu pourrais être à même d’adresser à quiconque.

Un jour ou l’autre, il faut payer l’addition et les intérêts de ses crimes et de ses forfaits, Dutroux, ne l’oublie pas.

Pour ma part, je souhaite que tu termines ta vie derrière les barreaux d’une prison et que tu ne ressortes que dans un cercueil.

J’espère que les autorités de ton pays ne feront pas l’erreur de te rendre la liberté que tu ne mérites aucunement car cette liberté risquerait d’être de courte durée suivant le principe même, ancré dans le subconscient de bien des hommes, que la vengeance est un plat qui peut se déguster glacé, Dutroux.

Ecrivainparisien

50588337

Mots clés de cet article :

Ennemi public n° 1, Dutroux, Belgique, Pédophilie, Pédocriminalité, Crimes,

Marc Dutroux

Lien en rapport avec cet article :

http://www.dhnet.be/actu/belgique/une-video-a-caractere-pedopornographique-decouverte-dans-la-cellule-de-dutroux-51ccffde357032c1416d137a

Read Full Post »

Les chroniques de Montigny

Billet n° 2030

ocjkpk2z

Billet d’humeur

185163

Le coup passa si près…

L’Union de Méprisables Personnages respire enfin depuis que le résultat est officiel tandis que le Front Nationaliste, en mode bleu marine, ravale sa déconvenue, lui, dont le représentant provincial se frottait les mains depuis une semaine, se voyant déjà porté en haut de l’affiche, comme jadis un certain « Maréchal », pas le gendre de la famille de Saint-Cloud, non non, le vainqueur qui terrassa l’irréductible ennemi en quatorze et qui lui vendit la France vingt cinq ans plus tard ; un traitre à la Patrie qui a été « remercié » de la part de la République, par Président interposé, pour ses « mérites » en déclarant sa sépulture « zone interdite », ce qui n’empêche nullement certains « nostalgiques d’une époque révolue » de continuer de s’y rendre comme en pèlerinage quand d’autres s’en vont en Haute-Marne sur les coups de début novembre pour honorer la mémoire de celui qui a rendu la dignité à celle que nous aimons tous, même mal parfois pour certaines et certains.

D’aucuns auraient du relire, la semaine passée, la morale d’une des nombreuses fables d’un certain fabuliste, originaire de Château-Thierry. Ils auraient pu ainsi se remémorer « qu’il ne faut jamais vendre la peau de l’ours qu’on ne l’ait mis par terre » Eh oui !

Quant aux instances dirigeantes du Parti Soporifique elles ne peuvent que se mordre les doigts suite à la déconfiture magistrale de leur représentant local, éliminé d’office au premier tour du tournoi, puisqu’elles en sont pleinement responsables dans la mesure où celui par qui le scandale est arrivé aurait du être exclu de la « maison mère » depuis décembre puisque les « têtes pensantes » étaient toutes informées de la situation, sans exception aucune.

Les électeurs, dont on se fiche habituellement totalement lorsqu’on a obtenu ce qu’on souhaitait, ont donc fait payer le manque d’honnêteté de tous ces irresponsables au prix fort.

Ce n’est qu’un début.

Cela servira-t-il de leçon à ceux qui nous régissent toutes tendances et couleurs confondues? J’en doute !

Jean Claude Lataupe, pamphlétaire

50588337

Mots clés de cet article :

Politique, Elections partielles, Scandale financier,

Read Full Post »

Les chroniques de Montigny

Billet n° 2029

ocjkpk2z

Tribune libre

Pensée de gauche en état de décomposition…

Par mon ami Jean-Paul Barruyer

2vo8xpqo

Bonjour à toutes et à tous !

Me voici de retour après un long moment de silence. Oui, le silence fortifie la réflexion. En voici la preuve à travers ces quelques petites chroniques sur la pensée de gauche en état de décomposition… 

1ère chronique :

Les Socialistes sont vraiment des gens inquiétants. J’ai assisté il y a quelques semaines déjà devant mon petit écran à un plateau télévisé ("Ce soir ou jamais" si ma mémoire est bonne) en deuxième partie de soirée, qui m’a mis hors de moi : toute la bien-pensance des intellectuels de gauche était là pour discourir et nous enfoncer dans la tête que les races n’existent pas à l’intérieur de l’espèce humaine et qu’il va falloir rayer ce mot de notre vocabulaire et de tous les textes officiels de la République. Autrement dit, nos politiques ont décidé, décrété serait le mot approprié, qu’ils avaient toutes les compétences pour remplacer les biologistes et les zoologistes. Et si cela devait poser quelques problèmes en présence de cerveaux rebelles au formatage standard de la pensée unique, la loi viendra régler tout çà !…

L’homme étant une espèce animale comme les autres, ni inférieure, ni supérieure, on ne m’enlèvera pas de la tête qu’elle est aussi composée de races, toutes aussi estimables les unes que les autres, comme on nous l’a toujours appris à l’école, au même titre que les chats, les chiens, les chevaux, etc. Les races, à l’intérieur d’une espèce, peuvent se reproduire entre elles, mais pas les différentes espèces entre elles. Le noir, l’asiatique, l’européen, etc. Répondent donc parfaitement à ces critères.

Mais non, le politiquement correct va nous démontrer bientôt qu’un noir n’est pas noir, et que si il est noir c’est une simple illusion de notre esprit. Je crois que nous entrons progressivement dans une ère de la dictature de la pensée de gauche !

2ème chronique :

J’ai beaucoup aimé cette prise de position de ce mercredi 19 juin 2013 d’une dizaine d’élus de la nouvelle génération, toutes tendances politiques confondues, dont Laurent Wauquiez, qui se dressent pour abolir les privilèges matériels et financiers, parfois scandaleux, des élus de notre République. Ils semblent faire preuve d’une grande lucidité et d’une grande intelligence, car face à la crise qui enfonce un peu plus chaque jour le citoyen, ils voient se profiler un nouveau 1789. Ils prennent donc les devants face au cataclysme politique qui est annoncé pour les prochaines élections et c’est tout à leur honneur !

A cette occasion, il ne vous a certainement pas échappé la réaction de désapprobation, scandaleuse à mes yeux, du Président de l’Assemblée nationale, Claude Bartolone, face à cette fronde de "jeunots" qui veulent remettre en cause les privilèges des vieux politicards. Vous l’ignorez sans doute, mais il est actuellement le plus gros cumulard des avantages en revenus, pensions de retraite et patrimoine de toutes sortes de notre généreuse République puisque il a assuré dans sa carrière à peu près tous les mandats politiques possibles et imaginables. Avez-vous vu seulement son immense résidence en région parisienne, une authentique maison d’architecte digne d’un milliardaire ?… Eh ! Oui, il n’en a pas l’air, ce n’est pas une flèche, pour ne pas dire autre chose, il donne même l’impression d’être pas très "fufute" quand il prend la parole, mais c’est ainsi… Comment, vous avez dit "socialiste" ?

3ème chronique :

Puisque l’Académie d’Orléans-Tours a obtenu des résultats inférieurs à la moyenne nationale en 2012 en ce qui concerne le taux de réussite à l’examen du Baccalauréat, il est venu à l’idée de quelques mandarins de l’enseignement de faire réaliser un petit tour de passe-passe par certains correcteurs pour l’édition 2013. Autrement dit, ils sont priés de noter sur 24 au lieu de 20, le résultat obtenu étant évidemment une note sur 20. Une façon en quelque sorte de sur noter, même si le mot tabou n’est pas utilisé. Avec les Socialistes, dont on sait que ce ministère de l’Education nationale leur est tout dévoué, la vie est belle et formidable et si la société a de graves problèmes, qu’importe, il suffit de casser le thermomètre pour voir se dissiper la fièvre, comme par enchantement !…

Voilà, c’était juste pour faire avancer un peu le "Schmilblick" car la liberté d’expression ne s’use que si l’on ne s’en sert pas ! A bientôt…

Jean-Paul Barruyer

50588337

Mots clés de cet article :

Pensée de gauche, Bien pensant, Baccalauréat, Privilèges républicains,

Romance Vietnamienne_052

Read Full Post »

Les chroniques de Montigny

Billet n° 2028

ocjkpk2z

Une institution à réformer d’urgence

Le doigt accusateur

Notre cinquième république a bien des mérites, notamment celui de sauvegarder l’indépendance identitaire de chacun dans un bienveillant esprit de magnanimité fort louable.

Cependant, j’aimerais faire savoir à notre Marianne, que je voudrais montrer d’un doigt accusateur autant que réprobateur certaines des pratiques dont elle use et abuse sous couvert de sa légitimité que chacun se doit de lui accorder.

Chère Marianne de mes amours que j’aime au moins autant, si ce n’est plus que moi, est-ce bien raisonnable que tu puisses cautionner certaines institutions que tu as créées et qui nous dictent aujourd’hui la conduite que nous devons suivre ?

Est-ce bien raisonnable, Marianne, que tu puisses accepter que des gens que l’on nomme « sages » ne le soient que fort peu en vérité, dans la mesure où les membres de cette assemblée, siégeant périodiquement, édictent des directives, des décisions et tirent des conclusions qui vont à l’encontre de l’intérêt général d’une majorité de tes enfants ?

Dis-moi, Marianne, est-ce acceptable que le pays que tu représentes si bien habituellement aux yeux du monde soit aujourd’hui montré du doigt dans toute l’Europe pour avoir ouvertement considéré, par l’intermédiaire de « ta » sacro-sainte institution, que le massacre d’animaux que l’on torture pour le plaisir de quelques refoulés en mal de sadisme et de violence reste conforme à ta Constitution et donc aux bons usages d’un être censé être évolué intellectuellement et que l’on nomme « Homme » ?

Crois-tu objectivement, Marianne, que le fait de massacrer des animaux nobles soit conforme à l’idée que se font des millions de tes enfants de ce que tu devrais être ?

Crois-tu encore, Marianne, que la place d’un taureau de combat sur cette terre soit de finir sa trop courte vie sur le sable d’une arène, transpercé de coups d’épées et autres armes diverses et variées finissant par lui donner une mort horrible qu’il ne mérite pas ? Tout comme ces malheureux coqs de combat que l’on a dressé, par simple jeu, pour s’entretuer entre eux ?

Crois-tu enfin, Marianne, qu’une poignée de femmes et d’hommes, rétribuée à prix d’or, puisse continuer à faire la pluie et le beau temps en imposant leur point de vue partial, orienté et guidé par les puissantes occultes de l’argent pour entériner des directives et des décisions qui ne servent que quelques uns de tes enfants, malades de leur sadisme ?

Ne penses-tu pas, pour finir, chère Marianne qu’il serait grand temps que tu songes sérieusement à remettre en question cette assemblée de nantis et bien d’autres choses encore si tu ne veux pas finir dans les flammes de l’enfer d’un bucher, comme certaines de tes aïeules ?

Je t’aime bien, tu sais, Marianne et je souhaiterais t’éviter des contrariétés qui ne pourraient que hâter ton déclin.

Ecrivainparisien, alias Jean Claude Lataupe, pamphlétaire, politiquement incorrect.

50588337

Mots clés de cet article :

Marianne, Constitution, Déclin, Torture animale, Sadisme, Cruauté,

20

Read Full Post »

Les chroniques de Montigny

Billet n° 2027

ocjkpk2z

Tribune libre

2vo8xpqo

Je publie ci-dessous une lettre ouverte de Serge Grossvak, un citoyen réfléchi et pondéré dans ses propos, tout autant que fervent adepte de dialogue dont j’ai déjà parlé sur le forum à plusieurs reprises pour l’évidente raison que je e peux qu’être en accord avec sa forme de pensée concernant cette lettre ouverte.

50588337

Lettre ouverte de Serge Grossvak adressée au Président de la République concernant un regrettable oubli.

2vo8xpqo

Monsieur le Président de la République

Palais de l’Elysée

Ah monsieur le Président, que vous êtes oublieux !

Je devine comme votre charge est lourde, que vous avez tout à penser. Alors oublier un mot, le mot de Palestine, c’est si peu, si petit petit peu.

Dimanche 2 juin, vous vous êtes rendu devant le « Congrès des Communautés Juives » et vous y avez prononcé un magnifique discours. Tout y était. Vous avez cité les valeurs fondamentales, humaines, qui vous animent. Vous avez montré votre grand souci pour 5 pays. Mais dans votre précipitation, ou votre émotion, vous en avez oublié un. Un seul et tout manque. Vous avez oublié la Palestine.

(http://www.dailymotion.com/video/x10h7nx_allocution-au-2eme-congres-des-communautes-juives-de-france_news#.Uauk85y1N9o)

Ce n’est qu’un tout petit oubli puisque concernant un tout petit pays, mais que les conséquences sont énormes ! Monsieur le Président de mon pays, vous ne pouvez en demeurer là sans répercussions. Il y a urgence à rattraper cette bourde. Pardonnez-moi de vous parler ainsi mais mon devoir de citoyenneté et de respect des valeurs que vous avez affichées m’obligent à cette franchise.

Monsieur le Président, je sais que vous êtes « de gauche » et que vous éprouvez un sentiment identique à l’égard des autres religions, également à l’égard de l’Islam. Mais tout de même, Monsieur le Président, je me sentirais plus léger le jour où vous vous rendrez à la conférence des religieux musulmans et que vous leur exprimerez pareils respects et sympathies, surtout pareille confiance en leurs valeurs. Parce qu’à vous entendre ainsi, si cela devait être uniquement en ce lieu, on pourrait croire à votre soumission. Quel désastre ! Quel fiel ce serait sur nous, juifs, par une telle image antisémite de surpuissance. Quel désastre ce serait pour la paix que de donner à voir la France soumise incapable d’aller au bout de ses exigences du droit et du respect de l’humain.

Monsieur le Président, vous évoquez dans votre discours, avec conviction, que « la vie peut l’emporter sur la haine ». S’il est une leçon que je tire du vécu de mes parents et grand parents, de leur venue en France pleins d’espoir, c’est que cette vie fraternelle demande un engagement et une vigilance de tous les instants. Oublier le sort qui est fait aux palestiniens en un tel lieu et devant l’ambassadeur d’Israël pourrait relever de la complicité d’oppression, de négation d’un pays dont la France avait exigé la reconnaissance. De tels actes ne peuvent être que des ferments de haine. S’ils demeuraient sans rectification.

Evidemment ce ne peut être ni votre conviction, ni votre objectif. Vous êtes de gauche, alors c’est un oubli, un malheureux oubli. Imaginez, Monsieur le Président, si vous deviez être associé aux pires propagandes de notre extrême droite du camp du Likoud de Netanyaou, à la manipulation de la douleur et de la peur, au combat contre l’antisémitisme distingué de tous les combats contre les racismes et l’islamophobie, un consentement au nettoyage ethnique et à l’expansion territoriale israélienne… Ah, imaginez, Monsieur le Président comme vous en sortiriez petit, petit, tellement petit à tourner le dos aux valeurs de justice et de respect partagé.

Citoyen Serge Grossvak

08c7928c3e728cbef6c0f1d11ed84fba

Mots clés de cet article :

Palestine, Discours François Hollande,

Read Full Post »

Les chroniques de Montigny

Billet n° 2026

ocjkpk2z

Sans autre forme de procès…

in39san6

Chères amies, chers amis,

En cette nuit de veille de weekend, propice à une réflexion constructive, je voudrais partager avec vous la lettre grave émanant d’une mère et adressée à une autre mère.

L’une est « puissante » et connue puisque très médiatisée de par la mission qui est la sienne ainsi que de par la fonction dont elle a la charge ; l’autre est une illustre « anonyme » qui ne fait pas de vagues et qui reste digne dans le malheur qui l’a frappée et qu’elle supporte stoïquement chaque jour mais qu’elle emportera avec elle, sans autre forme de procès, le jour où elle aura quitté ce monde, par trop inhumain. Cette mère traine le «boulet » que représente son drame et celui des siens, un drame attaché à ses pas comme un fardeau imposant ; elle le traine et vit avec, tel un « héritage » légué par le destin l’ayant injustement frappé et dont elle se serait forcément passé.

Après ce préambule et ces nécessaires explications pour présenter la lettre de cette mère, je cède la place au rédacteur ou plus vraisemblablement à la rédactrice de l’introduction faisant office de présentation qui sera elle-même suivie de la lettre dont il est question ici.

Ecrivainparisien

50588337

Le fils de Mme Taubira en prison pour meurtre ?

On a peine à croire que Madame Taubira, notre ministre de la justice, intervienne en faveur de son fils qui, sauf démenti, serait un assassin…
Ceci pourrait être un secret bien gardé. Pour ne pas avoir à admettre que, peut être, l’on aurait pu faire un meilleur choix pour la ministre concernée, même si cette dernière n’est pas, elle-même, l’assassin.
En matière de choix, celui du ministre chargé de la lutte contre la fraude fiscale n’a pas été terrible non plus.

Mais c’est un autre problème…

2vo8xpqo
Le monde à l’envers ; tout y est… Inversion des valeurs – égarements médiatiques – Indécence – Injustice …

2vo8xpqo

Lettre d’une mère à une autre mère –Histoire vraie. 

Chère madame Taubira, 

J’ai vu votre protestation énergique devant les caméras de télévision contre le transfert de votre fils de la prison de Lyon à la prison de Mulhouse.
Je vous ai entendue vous plaindre de la distance qui vous sépare désormais de votre fils et des difficultés que vous avez à vous déplacer pour lui rendre visite.
J’ai aussi vu toute la couverture médiatique faite par les journalistes et reporters sur les autres mères dans le même cas que vous et qui sont défendues par divers organismes pour la défense des droits de l’homme, etc.
Moi aussi je suis une mère et je peux comprendre vos protestations et votre mécontentement.
Je veux me joindre à votre combat car, comme vous le verrez, il y a aussi une grande distance qui me sépare de mon fils.
Je travaille mais gagne peu et j’ai les mêmes difficultés financières pour le visiter.
Avec beaucoup de sacrifices, je ne peux lui rendre visite que le dimanche car je travaille tous les jours de la semaine et aussi le samedi et j’ai également d’autres obligations familiales avec mes autres enfants.
Au cas où vous n’auriez pas encore compris, je suis la mère du jeune que votre fils a assassiné cruellement dans la station service où il travaillait de nuit pour pouvoir payer ses études et aider sa famille. J’irai lui rendre visite dimanche prochain. Pendant que vous prendrez votre fils dans vos bras et que vous l’embrasserez, moi je déposerai quelques fleurs sur sa modeste tombe dans le cimetière de la ville.
Ah, j’oubliais, vous pouvez être rassurée, l’état se charge de me retirer une partie de mon maigre salaire pour payer le nouveau matelas de votre fils puisqu’il a brulé les 2 précédents dans la prison où il purge sa peine pour le crime odieux qu’il a commis. Pour terminer, toujours comme mère, je demande à tout le monde de faire circuler mon courrier, si intime qu’il soit.
Nous parviendrons ainsi peut-être à arrêter cette inversion des valeurs humaines.
Les droits de l’homme ne devraient s’appliquer qu’aux hommes droits ! 

Edith Besançon
10 Montée Beaumur 38200 Vienne
04.74.85.07.64
0
6.22.59.33.40

 

!cid_EDEF8E18510C40A29D40A63EEC384BC9@PCdeEcrivainp

Read Full Post »

Les chroniques de Montigny

Billet n° 2025

ocjkpk2z

Au sujet des chinois

2vo8xpqo

Petit rappel d’un article déjà publié par mes soins et enrichi d’un message que j’ai adressé à une amie européenne au sujet d’un diaporama chinois.

Aux dernières informations qui circulent sur la toile magique je me suis laissé dire que les chinois n’aiment manifestement pas le chocolat belge puisqu’ils viennent d’en détruire une cargaison complète au prétexte « officiel » que ce chocolat serait mauvais pour la santé ; personnellement j’apprécie le chocolat en général et les chocolats belges et suisses en particulier, n’en déplaise au PCC (Parti Communiste Chinois).

Je pense très objectivement que le chocolat est un aliment ayant des vertus bénéfiques pour l’organisme humain (chinois, y compris), cet aliment étant un excellent anti dépresseur, entre autres qualités spécifiques que le chinois moyen pourrait consommer sans modération, histoire de voir la vie en rose, lui qui la voit plutôt en jaune (humour) ou en noir.

Cette destruction d’une cargaison complète de chocolat belge (quel gâchis !) semble être en pratique une réponse chinoise à la taxation européenne concernant les panneaux solaires chinois.

Puisque j’en suis à parler des chinois je vous offre, dans le cadre de cette rubrique qui en fera peut-être rire jaune certains, la réponse que j’ai adressée à une amie européenne concernant un diaporama chinois qu’elle m’a gentiment adressé mais que j’ai déjà publié il y a quelques mois, agrémenté de quelques commentaires et constats personnels.

2vo8xpqo

Bonjour S.,

J’ai déjà publié il y a quelque temps le « pps » concernant la Baie de Hang Zhu et son pont. Ce diaporama est manifestement fait pour orienter les esprits car réalisé par le Parti Communiste Chinois [Nous, Parti Communiste Chinois, sommes les meilleurs, nous avons réalisé un objet magnifique et nous y avons mis 600 ingénieurs qui ont travaillé sur le projet plus de 3 ans : tu parles ! Les 600 ingénieurs (payés sans doute une poignée de clous rouillés par le Parti) ont tellement tout prévu que l’ère de repos installée au milieu du pont sur laquelle se trouve un centre de distribution de carburant à pris feu très peu de temps après l’inauguration de l’édifice et ça les 600 ingénieurs chinois n’avaient manifestement aucunement imaginé qu’une structure chinoise aussi “parfaite” puisse bruler.

Je ne te raconte pas la panique générale sur place… Le dernier des crétins ayant un tant soit peu de jugeote se serait dit que vu que sur cette aire de repos il y a une station service qui distribue du carburant ledit carburant risque de prendre feu. Pas besoin d’être ingénieur chinois tu vois S. pour prévoir la réalité.

Le PCC a passé ce “détail” sous silence, bien sur ; ça ferait désordre si « on » apprenait ! Mais « on » a appris ça et bien d’autres choses sur les chinois et leur Parti, arriéré, corrompu et pourri jusqu’à la moelle. L’ingénieur ayant oublié de penser à l’essentiel (le feu) a peut-être été fusillé, comme au bon veux temps, va savoir et peut-être même que, comme pour les homosexuels chinois, condamnés à mort pour « travers inacceptable » et abattus d’une balle dans la nuque, le Parti a fait payer la balle à la famille de cet ingénieur. Vive le PCC. Ce sont bien les meilleurs !]

2vo8xpqo

En cadeau et pour illustrer mes propos, ci-dessus, je t’offre, ci-dessous, un article mis en ligne il y a quelques mois :

Les chroniques de Montigny

Billet n° 1927

La grande muraille de la discorde

La Chine est parait-il un pays en pleine expansion économique, ce qui est vrai sous certaines conditions tout de même car je ne suis pas homme à me laisser mener par le bout du nez comme le chinois de base et j’affirme, haut et fort que l’expansion économique chinoise se fait au détriment de l’homme dans un pays où la caste dirigeante « s’assoit » allègrement sur les principes humains comme les Droits de l’Homme justement mais aussi sur bien d’autres valeurs et cette caste dirigeante n’obtient une certaine adhésion que par contrainte et hantise qu’elle exerce sur son peuple ; un peuple brimé, outragé, néantisé mais qui se tait par peur d’une coercition scandaleuse. Un peuple pleinement et totalement exploité qui trime au-delà de la raison et qui travaille quasiment sept jours sur sept pour un salaire de misère étant une véritable insulte à la dignité humaine. Un peuple qui trime donc, comme je l’écrivais plus avant, sans aucune garantie de quelque nature qu’elle soit, sans aucune protection sociale ni matérielle pour ce qui concerne les protections obligatoires propres à chaque corps de métier, sans droit de grève et sans droits syndicaux d’aucune sorte, un peuple épié et surveillé par des « chefaillons » qu’on a embrigadés en leur inculquant les « vertus » du pire comme étant celles du meilleur.

La Chine est un pays qui ne respecte aucunement les droits, de l’homme bien sur mais aussi ceux de l’animal puisqu’en Chine on « mange » tout ce qui bouge sans aucun état d’âme. La Chine est un pays dans lequel l’individu n’est pas comptabilisable en tant qu’entité : un pays qui traite la femme comme étant du bétail, malheureusement ; un pays dans lequel la mort d’un individu mais aussi celle d’un enfant ne comptent pas ; un pays dans lequel les condamnés à mort sont haïs par les familles de leurs victimes ; un pays dans lequel les homosexuels sont abattus d’une balle dans la nuque, balle, ô cynisme suprême, dont le cout est réglé par la famille de l’individu exécuté ; un pays dans lequel on enferme les mendiants derrière des cages métalliques dans certaines provinces, histoire de ne pas « indisposer » les touristes ; c’est tout ça la Chine des descendants de Mao ; un pays qui n’a jamais connu la démocratie ni la république… Un pays dans lequel je ne pourrais ni ne voudrais vivre à aucun prix. Un pays dans lequel la liberté individuelle mais aussi collective n’a jamais existé  et dans lequel le culte de la personnalité est élevé au rang d’art… Un passif au poids impressionnant pour un pays qui reconnait, par la voix de l’un de ses responsables que le système est corrompu, comme on peut s’en rendre compte en lisant une partie de sa déclaration figurant ci-dessous :

M. He, membre du Comité permanent du Bureau politique du Comité central du Parti communiste chinois (PCC), a cependant reconnu qu’assainir le système serait une tâche de longue haleine, en assurant que personne ne serait à l’abri d’éventuelles poursuites. "Les personnalités corrompues, quel que soit leur rang, seront poursuivies de façon implacable et ne pourront échapper à la sanction", a-t-il affirmé. Selon lui, sur 660 000 cadres sanctionnés par le Parti pour corruption en cinq ans, 24 000 ont été jugés pénalement. »]

Comment peut-on croire un régime tel que celui-ci dans lequel l’humain est considéré comme quantité négligeable et négligée ?

Comment peut-on accorder une quelconque crédibilité aux propos tenus par ce pseudo responsable qui démontre brillamment dans ses paroles le manque de résultat de la politique qu’il est censé mener et appliquer ? 660 000 cadres « sanctionnés » par le « Parti » pour seulement 24 000 jugés et en cinq ans, en plus ! Quel piètre et médiocre résultat pour le Comité permanent du Bureau politique du Comité central du Parti Communiste Chinois !

Assainir le système mis en place en Chine, comme l’affirme ce pseudo responsable, est chose totalement impossible à court ou moyen terme pour la simple raison que ce régime totalitaire comprend des membres qui sont tous corrompus à un titre ou un autre et il est bien connu qu’on ne scie jamais la branche sur laquelle on est assis.

Lataupe, pamphlétaire

50588337

Mots clés de cet article :

Chine, Parti, Travail, Droits de l’homme, Corruption, Chocolat, Embargo, Taxes européennes,

icon-47483

Pour aller plus loin :

http://www.lalibre.be/economie/actualite/article/821462/les-chinois-se-vengeraient-ils-sur-le-chocolat-belge.html?m_i=B1yB58yiJEr1rpEP1z%2BjxedCVx%2BnOQVLvYFIlxnJK20Cuvd70

 

Read Full Post »

Older Posts »