Feeds:
Articles
Commentaires

Archive for février 2009

Interlude

INTERLUDE

 

Je me vois contraint de mettre le
forum en demi-sommeil pour une durée indéterminée pour la simple raison que le
logeur qui me loue son local au « black » n’a rien trouvé de mieux que de m’expulser dimanche 1er mars, 15 jours avant ce
que la loi prévoit, soit-dit en passant. 

On me loue pourtant ce local depuis
11 mois mais sans avoir établi de bail à mon nom. Je paie chaque mois un loyer
dont le montant est non négligeable mais je ne reçois aucune quittance attestant
du paiement de ce loyer que je remets de la main à la main à ma logeuse ou à son
mari en début de mois. Ce loyer est payable uniquement et expressément en
liquide, pas de chèque ou de virement. Donc pas de traces ! Je ne dispose
d’aucune boite à lettres et mon nom ne figure pas sur la liste des habitants de
l’immeuble. “Officiellement” je n’existe donc pas !

Une chose est sûre je n’en
resterai pas là et je vais probablement déposer une plainte… Mon petit doigt qui
sait beaucoup de choses m’a soufflé que l’argent que je verse n’est peut-être
pas déclaré aux services fiscaux puisqu’il est reçu en espèces. Allez savoir
!

Je me suis offert une “petite
garantie” : quelques photos du local et de l’environnement prises de nuit et
horodatées pour démontrer que je vivais bien sur place, au cas où on viendrait à
prétendre que je n’ai jamais vécu là et qu’on ne me connait pas… Les gens étant
ce qu’ils sont…

En tout état de cause je me
retrouve donc, par la force des choses une nouvelle fois à la rue ce qui va
remettre en cause un certain nombre de choses comme par exemple mon accès à
Internet puisque je ne sais pas, à l’instant auquel je rédige ces lignes où je
vais pouvoir déposer les quelques effets et objets que j’ai pu sauver du
précédent désastre, à commencer par mes PC.

La « guinguette » fermera ses
volets ce soir à 23 heures.

Je vous promets de vous
retrouver dès que possible car je n’ai pas l’intention de baisser les bras après
ces trois années dont je suis si fier pour la mémoire de mes amies qui me
regardent, là-haut.

A bientôt chers amis.

Read Full Post »

« Généreux » donateur


La chronique de Jean Claude Lataupe

Billet n° 1420

 

« Généreux » donateur

J’ai reçu ce matin un de ces messages qui me mettent d’emblée de la pire des humeurs.

A l’issue de la réponse que j’ai adressée à l’individu ayant eu l’outrecuidance de me contacter j’ai classé ce message dans mon dossier « Affaires louches » pour éventuelle transmission aux services de police compétents, le cas échéant.

Vous trouverez ci-dessous le message de l’inconnu se proposant de me faire don de sa fortune s’élevant à cinq millions d’euros, suivi de la réponse que j’ai adressée à son endroit.

Ecrivainparisien


 

Le courriel du « généreux » donateur

Bonjour bien aimé.
Je suis Monsieur YVES RENAUX, né le 18 janvier 1946.Je souffre d’un cancer de la prostate qui est en phase terminale, c’est à dire que je suis condamné à une mort certaine. Mon médecin traitant vient de m’informer que mes jours sont comptés du fait de mon état de santé dégradé. Ma situation matrimoniale est telle que je n’ai ni femme et encore moins des enfants à qui je pourrais léguer mon héritage.
C’est pour cela que je voudrais de façon gracieuse, et dans le souci d’aider les démunis, vous léguer mon héritage s’élevant à une valeur de 5 millions d’Euros afin que vous puissiez vous en servir pour aider les pauvres, les sans-abris, les démunis. Je voudrais que vous me communiquiez les informations suivantes :
1 – votre nom complet
2 – votre adresse exacte
3 – votre numéro de téléphone direct et, si possible, votre numéro de fax.
4 – Date et lieu de naissance Je compte sur votre bonne volonté et surtout le bon usage de ces fonds pour votre œuvre.
DIEU vous bénisse.

Mr YVES RENAUX


 

La réponse du pamphlétaire

Monsieur,

Vous me voyez surpris de recevoir un tel message émanant d’un parfait inconnu.

Votre courriel est pour le moins licencieux, compte-tenu de sa teneur et pourrait laisser supposer, de par la formulation de son entête que vous puissiez me porter des sentiments amoureux, ce qui me met d’humeur à imaginer que vous puissiez être un individu à la moralité plus que douteuse.

Si d’aventure vous avez reçu une quelconque éducation vous devriez savoir, ou n’avoir pas oublié que lorsqu’on s’adresse à un inconnu une formule de grande neutralité s’impose. « Monsieur, » eut été une formule de bon aloi.

Pour continuer mon exposé je ne comprends pas les raisons vous ayant fait choisir mon adresse pour expédier ce message. En effet qu’est-ce qui peut laisser sous-entendre que je serais enclin à respecter vos volontés en faisant bénéficier les pauvres, les sans-abris et autres démunis de cette manne que je considère être immorale ?

Savez-vous, Monsieur, combien représentent 5 millions d’euros, en termes de salaires mensuels d’honnêtes gens ? Celui d’environ cinq mille citoyens.

Comment avez-vous fait pour amasser une telle fortune, Monsieur ? Par quels procédés vous êtes-vous enrichi ? Toute personne moralement droite et honnête comprendra instantanément que vous êtes probablement un individu malfaisant. Une honnête vie de travailleur ne suffit pas à bâtir une telle fortune, Monsieur, ce qui vous place d’emblée en mon esprit dans la catégorie des individus louches et suspects à la moralité douteuse.

Il est évident, compte-tenu de ce que je viens d’exposer que je ne puis accepter votre « don » pour l’offrir aux autres : personne ne voudrait de votre argent qui « pue » la corruption. Tenez-vous le pour dit.

Mes œuvres sont nobles et ne peuvent se voir entachées par la perversion de votre « mécénat malsain »

Pour terminer cet exposé je vous remettrai en mémoire une évidence : avec ou sans longue maladie l’être humain est voué à une mort certaine, Monsieur.

J’en ai presque terminé et pour conclure ce message que j’ai eu le déplaisir de rédiger puisqu’il s’adresse à un individu, à priori « puant et vénal », sachez que je conserve en mémoire, à toutes fins utiles, la trace informatique de votre expédition.

Je vous salue par obligation civique puisque, malgré tout vous êtes un être humain, Monsieur.


 

Informations importantes

PS : ce billet sera probablement le dernier mis en ligne sur le forum avant longtemps.

En effet je me vois contraint de mettre le forum en demi-sommeil pour une durée indéterminée pour la simple raison que le logeur qui me loue son local au « black » n’a rien trouvé de mieux que de m’expulser dimanche 1er mars, 15 jours avant ce que la loi prévoit, soit-dit en passant. Je paie pourtant régulièrement un loyer.

Une chose est sûre je n’en resterai pas là et je vais probablement déposer une plainte…

Je me retrouve donc, par la force des choses une nouvelle fois à la rue ce qui va remettre en cause un certain nombre de choses comme par exemple mon accès à Internet puisque je ne sais pas, à l’instant auquel je rédige ces lignes où je vais pouvoir déposer les quelques effets et objets que j’ai pu sauver du précédent désastre, à commencer par mes PC.

La « guinguette » fermera ses volets ce soir à 23 heures.

Je vous promets de vous retrouver dès que possible car je n’ai pas l’intention de baisser les bras après ces trois années dont je suis si fier pour la mémoire de mes amies qui me regardent, là-haut.

A bientôt chers amis.

Read Full Post »


La chronique de Jean Claude Lataupe

Billet n° 1419

 

Le calligraphe de l’éphémère

Louisa, ma grande amie genevoise m’a offert tout récemment un merveilleux diaporama contenant des images exceptionnelles représentant une infime partie des trésors que nous ont légué les Egyptiens de l’époque antique.

Je publierai prochainement un billet sur ce sujet pour faire profiter les lecteurs de ces trésors inestimables.

En attendant je me suis empressé d’adresser ces trésors à mon ami Alain, belge passionnant tout autant que passionné qui ne tarit pas d’éloges concernant l’Egypte antique. C’est par l’intermédiaire de son blog fabuleux consacré à l’Egypte antique justement, une de ses passions dévorantes que j’ai fait sa connaissance il y a au moins 4 ans. Depuis nous ne manquons jamais une occasion d’échanger sur des sujets divers tout autant que variés.

Alain m’a répondu par retour. Vous trouverez ci-dessous le texte de son message qui m’a séduit quant à la formule qu’il utilise pour parler de l’artiste qu’il a photographié dans un parc de Pékin en 2007.

Si Alain a été émerveillé par le travail de ce chinois, je le suis, pour ce qui me concerne, par la formule qu’il a trouvé pour parler du travail de cet artiste « Le calligraphe de l’éphémère », formule particulièrement imagée et poétique tout autant que visuelle. Quant à la légende qu’il a donnée à la seconde photo qu’il m’offre, elle se passe de tout commentaire et se déguste littéralement tant l’onctuosité des mots choisis est exemplaire « Le calligraphe de l’éphémère, l’impermanence dans toute sa splendeur ! »

Merci Alain, tu es un artiste véritable, tout autant que mon ami William.

Ecrivainparisien


 

Tout à fait merveilleux ! Je suis toujours ébloui devant tant de beauté et malgré que j’aie eu l’occasion de voir tout cela au musée du Caire, c’est toujours avec autant de plaisir que je redécouvre ces merveilles de ce que l’humanité a pu réaliser. Je te remercie énormément pour ce cadeau Jean-Claude et je suis très heureux de te compter parmi mes vrais amis (et ils sont très peu nombreux crois-moi).

J’aimerais moi aussi t’envoyer une photo (disons plutôt 2) que j’ai eu l’occasion de réaliser lors de mon voyage en Chine en 2007. Je l’ai intitulée " Le calligraphe de l’éphémère" car ce chinois, photographié dans un parc de Pékin peint sur le sol avec de l’eau un poème qui disparaît au fur et à mesure de son écriture… Cela m’a complètement émerveillé. Peut-être cette photo t’inspirera un joli poème dont tu as le secret.

Si tu le désires, tu peux les publier sur ton blog.

Porte-toi bien et je t’envoie toutes mes plus amicales pensées.

Merci de tout ce que tu fais pour la conscience collective et pour la beauté de notre belle langue trop souvent bafouée par nos contemporains.

Alain

Le calligraphe de l’éphémère

 

Le calligraphe de l’éphémère, l’impermanence dans toute sa splendeur !

Read Full Post »

La chronique de Jean Claude Lataupe

Billet n° 1418

 

Constat d’excellence

Mon ami Saïd est l’auteur du texte qui suit qu’il nous propose de partager.

Son analyse est juste et pertinente, le doute, ici, n’est pas de mise.

En lisant cette analyse je ne peux m’empêcher de penser à quelqu’un à qui elle pourrait s’appliquer…

Ecrivainparisien


 

Halte au confusionnisme !

Le confusionnisme est un état psychique qui exprime l’inaptitude d’un individu à distinguer des situations, des choses ou encore des valeurs qui sont différentes mais qui sont rendues semblables par son esprit manquant manifestement de discernement.

L’adage populaire ne dit-il pas qu’untel prend ses « rêves pour des réalités » ?

Le confusionniste, sûr de son jugement et des appréciations et engagements qui en découlent dans son esprit va vite en besogne et tire trop souvent des conclusions quelque peu hâtives ce qui affecte généralement ses relations sociales ; il est considéré, la plupart du temps comme un être à problèmes, confondant allègrement « être » et « paraître » et faisant fréquemment usage de substitution pour se faire passer pour quelqu’un qu’il n’est pas.

Opportuniste dans l’âme, il est présent et acteur dans toutes les situations qu’il croit être source de bonheur, même les plus dramatiques.

Sur l’Internet, à force de tisser des relations on se rend compte qu’il y’a beaucoup de confusionnistes.

Ce qui caractérise le confusionniste relève du virtuel ; le confusionniste internaute se cache derrière son PC et tisse de multiples relations qui lui permettent de s’exprimer sans limites, développant ainsi plusieurs personnalités qu’il révèle, tour à tour selon son interlocuteur du moment. Sans connaître ce dernier il passe avec une facilité déconcertante d’un état de névrose à celui de sage en adoptant, selon les circonstances, toutes les étapes intermédiaires ; il tente d’imposer ses idées et désirs ainsi que ses fantasmes qu’il prend pour réalité et tente, si les conditions lui semblent propices de défier Casanova.

Dès que son interlocuteur le remet en place ou exprime des idées contraires à ses aspirations il devient alors son ennemi.

Dans ses relations privées il confond amour et amitié et pense être en droit de devoir mériter une place dans chaque cœur qu’il croise.

Dès que sa confusion est confrontée à la réalité du terrain qui le ramène à sa juste valeur il devient malheureux.

Tel est le portrait, réducteur, du parfait confusionniste qui s’ignore puisqu’il reste persuadé, se considérant comme un être parfaitement normal, qu’il ne peut aucunement être atteint de pathologie.

Dias Inuorma

Read Full Post »

Brèves


La chronique de Jean Claude Lataupe

Billet n° 1417

 

Vous avez dit « Travailler plus ! » ?

Brèves

Mais de qui donc se moque-t-on ?

Le ministère français de l’emploi a recensé en janvier près de 100 000 personnes dont la vie de certains va incessamment basculer puisqu’ils vont connaître les affres d’un naufrage.

C’est ça la politique promise par le seigneur et maître, totalement incapable, en apparence, de maîtriser une situation qui lui échappe totalement ?

A ce régime (impérial) il va continuer de chuter dans les sondages. La barre du point de non retour est en vue…

Lataupe, pamphlétaire, politiquement incorrect, libre et fier de le demeurer


 

Vu sur http://sarkozix.canalblog.com/

Sarkozy : forte dégringolade dans les sondages !

D’après le dernier sondage réalisé par l’IFOP pour le Journal du Dimanche, la cote de satisfaction du président dégringole de 7%, à 37% de satisfaits contre 62% de mécontents… (source : lepost.fr)

Mais qu’est-ce qui fait encore tenir N.Sarkozy face à tant d’adversité ?

 

Vu sur France 24

FRANCE : HAUSSE RECORD DU NOMBRE DE CHÔMEURS EN JANVIER

Le ministère français de l’Emploi annonce que le taux de chômage a bondi de 4,3 % en janvier 2009, mois durant lequel 90 200 personnes se sont inscrites auprès du Pôle emploi. Il s’agit de la plus forte hausse du nombre de chômeurs en un mois, le précédent record remontant à novembre 2008 (+ 64 000).

Vu sur http://sarkozix.canalblog.com/

Read Full Post »

La chronique de Jean Claude Lataupe

Billet n° 1416

 

Vu sur « La Tribune de l’Art »

Vous avez dit « censure » ?

Le mot « Liberté », écrit en lettre d’or sur les étendards et appartenant à la devise de la République française est en train de prendre un sérieux « coup de vieux » depuis quelque temps…

Ecrivainparisien


 

LETTRE D’INFORMATION – N° 260 – Mardi 24 février 2009


Bonjour,

La ministre de la Culture lutte pour l’emploi des jeunes

La Tribune de l’Art n’est pas le lieu pour parler des actions du ministère de la Culture en dehors du patrimoine et des musées. Mais quand la ministre menace la liberté sur Internet, il est impossible que nous restions silencieux.
On sait Christine Albanel très impliquée dans la lutte contre le piratage, au point que
certains se posent la question de son indépendance. Sa dernière proposition, limiter les points Wifi publics à
une liste blanche
de sites autorisés, dépasse l’entendement.
Il y aurait plus de 150 000 000 sites Internet dans le monde. En évaluant à deux minutes le temps nécessaire pour vérifier un site et l’inclure dans cette « liste blanche », et en prenant des semaines de travail de 35 heures (sans aucune pause), on peut estimer que quelqu’un de particulièrement performant pourrait, en un an, vérifier 49350 sites. Il faudrait donc un effectif d’environ 6000 personnes (dont beaucoup de polyglottes) pour établir cette liste en six mois, travail qu’il faudrait d’ailleurs poursuivre en permanence pour prendre en compte les nouveaux sites.
Cette « idée » a-t-elle été proférée sérieusement ? S’agit-il plutôt d’une volonté de censurer Internet, au moins dans les lieux publics en attendant mieux ? Christine Albanel n’étant pas stupide, seul le second terme de l’alternative paraît crédible… A moins qu’il ne s’agisse d’un élément nouveau du plan de relance : le ministère de la Culture embauche, avis aux amateurs !
Une question en passant : La Tribune de l’Art est-elle un site « utile » selon les critères du ministère de la Culture ?


Extrait de la page
liée au premier lien de l’article
(certains)

« Et si Christine Albanel
faisait l’objet d’une enquête parlementaire destinée à vérifier son indépendance
vis à vis des lobbys culturels lorsqu’elle défend devant le Parlement la riposte
graduée et son projet de loi Création et Internet ? Numerama liste toute une
série de comportements sujets à interrogations, qui tendent à mettre en doute la
sincérité et l’indépendance du gouvernement sur ce dossier. »

Read Full Post »

Découverte

La chronique de Jean Claude Lataupe

Billet n° 1415

 

Découverte

Je vous propose en ce Mardi Gras une visite dépaysante, sans bouger de votre fauteuil.

Cette visite, toute en images, vous amènera à environ 1500 kilomètres à vol d’oiseau de Paris, en direction du sud-ouest.

Attachez vos ceintures, nous allons atterrir…

  Ecrivainparisien

Zoom sur

Chefchaouen, Maroc

Une ville où le bleu règne en maître

Relief
Relief

 

Situation
Situation

 

Read Full Post »


La chronique de Jean Claude Lataupe

Billet n° 1414

 

Sécurité

Ouvrez l’œil… Et le bon

L’information technique qui suit est préoccupante dans la mesure où, sous couvert de bon droit dans le cadre d’enquêtes policières, parfaitement justifiées, rien n’empêchera une « quelconque autorité » de « s’autoriser » à des fins personnelles et partisanes l’espionnage de citoyens au dessus de tout soupçon (espionnage en vue de connaître la teneur de conversations privées de certains journalistes, par exemple, ou encore d’individus jugés perturbateurs comme certains membres du corps enseignant, certains syndicalistes ou bien, pourquoi pas certains pamphlétaires… Je parle en connaissance de cause puisqu’à une certaines époque les conversations téléphoniques que j’effectuais à partir d’un téléphone portable ainsi que les SMS que j’expédiais, ont été espionnés, enregistrés puis bloqués lorsque je contactais une certaine personne, dans le seul but de m’empêcher de pouvoir la rencontrer. Et cette initiative a été prise par un individu qui n’avait pas qualité pour effectuer ce travail de mise sur écoute et d’interception puisqu’il n’était pas habilité à en connaître dans le cadre de « prérogatives » qu’il s’était octroyées ; ces écoutes « voyeuristes » réalisées à des fins personnelles restaient totalement illégales pour cette simple raison.) Si chaque citoyen ayant des velléités de « Sherlock Holmes » se met à espionner son voisin de palier la vie va devenir un enfer pour certains.

Lataupe, pamphlétaire, politiquement incorrect et fier de le demeurer


 

L’Europe s’attaque à la voix sur IP, de plus en plus prisée des criminels

L’agence de coopération judiciaire de l’UE lance une enquête sur les communications téléphoniques sur Internet. Skype est explicitement visé.

Julie de Meslon, 01net., le 23/02/2009 à 18h15

 

Les logiciels de téléphonie sur Internet donnent du fil à retordre aux autorités judiciaires. Selon Eurojust, l’unité de coopération judiciaire des pays de l’Union européenne, les communications passées avec des logiciels tels que Skype ne peuvent être mises sur écoute comme sur les réseaux téléphoniques traditionnels.

Un handicap pour les autorités des Etats membres, qui constatent que les organisations criminelles utilisent de plus en plus la téléphonie sur IP pour communiquer. Eurojust a donc décidé de coordonner une « enquête » sur la téléphonie sur IP à l’échelle européenne.

Lever obstacles techniques et judiciaires

Objectif : lever les obstacles techniques et judiciaires de l’interception des communications sur Internet, « en tenant compte de la variété des règles de protection des données personnelles et des droits civils ».

Eurojust s’avoue en particulier impuissante face aux communications sécurisées de Skype : « Le système de chiffrement de Skype est un secret que la société refuse de partager avec les autorités », regrette l’agence.

L’enquête d’Eurojust sur la téléphonie sur IP fait suite à la demande de la Direction nationale antimafia de Rome. Selon la police italienne, le crime organisé, les réseaux de trafic d’armes, de drogue ou de prostitution abandonnent la téléphonie classique, fixe et mobile, au profit d’Internet pour semer les enquêteurs. Les autorités judiciaires de l’UE vont donc s’atteler à trouver le moyen de pirater la téléphonie sur IP, en toute légalité.

Read Full Post »


La chronique de Jean Claude Lataupe

Billet n° 1413

 

En mémoire d’Anna

Encore une crise de conjonctivite en perspective, comme dirait mon ami William !

Je publie le compte-rendu figurant ci-dessous en hommage à l’âme d’Anna Politkovskaïa, grande journaliste d’investigation d’opposition, assassinée par contrat le 7 octobre 2006 dans un immeuble de Moscou dans lequel elle avait un appartement.

J’ai été très choqué, comme nombre de gens de par le monde, ce jour là, d’apprendre sa disparition mais surtout les circonstances de celles-ci.

Anna était journaliste talentueuse qui ne mâchait pas ses mots à l’égard du pouvoir russe ; c’est très probablement de ce côté qu’il faut chercher les raisons réelles de son assassinat, ce qui donnera probablement le nom du commanditaire de son meurtre odieux. C’est déjà ce que j’affirmais lorsque je lui avais rendu hommage le jour de sa disparition dans le billet que je lui avais consacré.

Anna était femme de caractère qui ne se laissait aucunement intimider et qui rendait justice à son difficile métier qu’elle faisait avec beaucoup de professionnalisme. Tout le monde ne peut pas en dire autant.

Elle a péri dignement sous les balles du pouvoir qui ne veut pas dire son nom. Je le pense avec mon intime conviction et n’en démordrai pas et je reste persuadé de ne pas être le seul à avoir regardé, ce jour là, en direction du Kremlin. Sa mort est grave car dans un pays qui fait, ou laisse assassiner ses journalistes sans réagir positivement, on peut raisonnablement penser que la démocratie est sérieusement en danger.

Dors en paix, Anna, personne n’a oublié la remarquable professionnelle que tu étais. Passionnée par ton métier, tu savais qu’il comportait de très gros risques mais tu as joué la carte de la transparence, ce qui est tout à ton honneur. Tu as fait des émules, Anna et ce n’est pas là le moindre de tes mérites.

Merci

Ecrivainparisien, ému et admiratif


 

Vendredi 20 février 2009, 11h12

Un juge russe a demandé vendredi la reprise de l’enquête sur le meurtre de la journaliste d’opposition Anna Politkovskaïa, au lendemain de l’acquittement des suspects, ont rapporté les agences russes.

"Etant donné que les jurés ont décidé que les frères (Djabraïl et Ibraguim) Makhmoudov et Sergueï Khadjikourbanov ne sont pas impliqués dans ce crime, l’affaire doit être renvoyée au Comité d’enquête du parquet russe, dans l’objectif de retrouver les personnes impliquées", a déclaré le juge Evgueni Zoubov, chargé de l’affaire Politkovskaïa, cité par Interfax.

Le juge a ajouté qu’il allait entériner vendredi le verdict des jurés.

Jeudi, quatre complices présumés de cet assassinat ont été acquittés à Moscou par les jurés à l’issue d’un procès qui n’a pas permis de faire la lumière ni sur les motifs du crime, ni sur l’identité du commanditaire. Le Parquet a indiqué qu’il ferait appel de ce verdict.

Des défenseurs des droits de l’Homme russes ont émis des doutes sur les perspectives de succès d’une nouvelle enquête.

"J’aimerais beaucoup que ce crime soit élucidé, mais malheureusement, depuis le tout premier jour, je suis très pessimiste quant aux perspectives de l’enquête", a déclaré Svetlana Gannouchkina, présidente de l’ONG russe Assistance civile. "Il s’agit d’une crise du système judiciaire et avant tout du système d’enquête", a-t-elle ajouté, selon Interfax.

"Après une longue enquête et un procès, aucune personne impliquée dans ce meurtre n’a été punie. C’est absolument inadmissible, c’est une absence totale de justice dans une affaire qui a choqué le monde entier", s’est indignée Tatiana Lokchina, de la branche russe de l’ONG Human Rights Watch, citée par Interfax.

La presse russe a constaté vendredi "l’échec complet" de l’enquête sur l’assassinat d’Anna Politkovskaïa, après l’acquittement des principaux accusés.

Anna Politkovskaïa, journaliste à Novaïa Gazeta, une des rares à avoir continué de couvrir la guerre en Tchétchénie et les violations des droits de l’Homme, a été tuée par balle le 7 octobre 2006 dans son immeuble à Moscou.

Read Full Post »

Le sens du beau

La chronique de Jean Claude Lataupe

Billet n°1412

 

Le sens du beau

C’est une formule que l’on pourrait attribuer à cette tirade de la plume de mon ami Saïd qui me rassure quant au fait de savoir que je ne suis pas le seul à émettre des constatations de lente désagrégation de certaines valeurs enracinées, jadis, dans les méandres du for intérieur de tout être humain digne de porter ce nom.

Ce qu’on nommait il y a peu encore « vertus » se modifie sous l’impulsion des choses de la vie qui se détériorent un peu plus chaque jour suite au divorce de l’homme moderne d’avec la notion « d’être », une valeur faite d’honneur et de fierté ; cet homme « moderne » est devenu individualiste et calculateur foncièrement irresponsable par des épousailles de secondes noces avec une certaine Dame « Paraître » frivole et séduisante, qui a vite fait oublier à ce « jouisseur invétéré » la notion du goût de l’effort, tant physique que spirituel. Il est tellement facile de tricher en vendant son âme au diable pour avoir une vie infiniment facile, faite de poudre aux yeux, de strasse et de paillettes que beaucoup se sont laissés convaincre par cette commodité qu’ils paieront au prix fort le moment venu.

Souvenez-vous de cette « Ville des Sages » dans laquelle se complaisaient certains gros responsables ne pouvant plus, le moment venu, passer par la porte leur étant réservée pour la quitter ; mais gardez surtout en mémoire la cérémonie publique des récompenses leur étant réservée.

Ecrivainparisien


 

L’amour mutilé

Je n’aime pas cet amour mutilé qui ne nous convie pas à donner plus qu’à recevoir.

Je n’aime pas cet amour mutilé qui ne nous incite nullement à nous dépasser dans l’effort.

Je n’aime pas cet amour mutilé stagnant et hermétique à autrui et aux cieux.

Je n’aime pas cet amour mutilé qui n’est ni vecteur ni porteur, restant donc sans espoir.

Je n’aime pas cet amour mutilé qui n’est ni base ni fondateur d’espoirs de vie meilleure.

Je n’aime pas cet amour mutilé replié sur lui-même et fermé à toute idée d’avenir.

Je n’aime pas cet amour mutilé désincarné ne faisant pas corps avec l’existence.

Je n’aime pas cet amour mutilé mu par le vil intérêt d’actes immoraux.

Je n’aime pas cet amour mutilé rejetant toute noblesse platonique au profit du virtuel.

Je n’aime pas cet amour mutilé rimant avec idée de jalousie possessive, génératrice de haine.

Je n’aime pas cet amour mutilé animé par le calculateur mensonge, fossoyeur de respect.

Dias Inuorma

Read Full Post »

Older Posts »