Feeds:
Articles
Commentaires

Archive for juin 2006

mercredi 28 juin 2006, 15h37

 

 

Victor Emmanuel de Savoie chassé des cercles de la noblesse romaine

 

 

ROME (AFP) – Le fils du dernier roi d’Italie, Victor Emmanuel de Savoie, 69 ans, poursuivi dans une affaire de trafic de machines à sous et de proxénétisme, a été invité à démissionner des deux cercles de l’aristocratie romaine pour éviter l’expulsion, a révélé mercredi le quotidien Il Messagero.

Les membres du Cercle des Echecs se sont prononcés majoritairement pour l’expulsion de Victor Emmanuel et son président, le marquis Giulio Patrizi di Ripacandida, lui a conseillé de se démettre pour éviter le déshonneur de l’expulsion, a annoncé le quotidien.

Une décision similaire est attendue du Cercle de la Chasse, encore plus fermé, car ne peuvent en faire partie que "les membres de la noblesse, les familles royales, les princes de la Sainte Eglise et les chefs d’Etat".

Victor Emmanuel ne semble pas encore conscient de l’ampleur du scandale provoqué par son implication dans des affaires relevant du crime organisé, ni de l’antipathie provoquée par son langage ordurier, révélé par les interceptions de ses conversations téléphoniques.

Il a confessé partiellement les faits et a accepté de collaborer avec la justice, ce qui lui a permis de quitter la prison de Potenza (sud), où il avait été écroué le 16 juin, et de s’installer aux arrêts domiciliaires dans un appartement de 240 mètres carrés à Rome.

Son fils Emmanuel Philibert, 34 ans, a pris mardi ses distances et s’est implicitement dit prêt à prendre en charge les affaires de la Maison de Savoie.

"Je ne suis pas d’accord avec tout ce qu’a fait mon père", a-t-il déclaré au quotidien La Repubblica.

"Mais je ne suis pas là aujourd’hui pour juger mon père. (…) Nous devons penser au futur et je veux le faire la tête haute", a-t-il expliqué.

Car la famille de Savoie, habituée des pages de chronique mondaine, se retrouve aujourd’hui à la Une des journaux dans la rubrique scandale et ses dissensions sont sur la place publique.

 

 

 

Pamphlet de lèse-majesté

 

Que dire  au sujet de cet article ?

Il serait tout à fait à sa place dans les colonnes de quelque sulfureux journal d’une actuelle certaine presse que je ne citerai pas.

Ce serait lui faire trop d’honneur et lui accorder crédit, toutes choses qui, dans mon esprit, sont totalement inconcevables.

L’un de mes combats les plus virulents étant justement dirigé contre ce genre de « feuilles de chou » écrites avec les pieds par des « journaleux » avides de tirage et de bénéfice.

Les dits journaleux que j’évoque plus avant ont totalement occulté leur obligation d’éthique professionnelle et représentent, de ce simple fait, l’une de mes bêtes noires et l’un de mes chevaux de bataille dans le monde actuel devenu lamentablement vénal et superficiel.

 

Pour en revenir au triste « sire » dont l’article de Yahoo fait état il semble évident qu’il a totalement oublié les leçons que son père n’a pas manqué de lui enseigner il y a fort longtemps.

 

Il semble, d’après l’article, que ce descendant de noble lignée ne mesure pas l’ampleur de ses manquements aux codes et règles qui régissent le monde des hommes de son rang.

 

Décidemment la royauté n’est plus ce qu’elle était délitant et dispersant les valeurs de son « patrimoine honorifique »

 

Elle se fourvoie et abaisse indignement son rang en commettant avec des personnages de l’envergure de celui dont il est question des trafics éhontés que la morale réprouve, trafics misérables dignes de bandit de grands chemins et autres voleurs de chevaux.

 

Pour couronner le tout (si j’ose m’exprimer ainsi vis à vis d’un personnage qui ne mérite nullement la dite couronne) ce triste personnage totalement amoral à été élargi de sa « Bastille sud italienne » pour gagner un appartement de 240 mètres carrés en plein cœur de Rome, appartement considéré comme zone d’arrêts domiciliaires.

 

Cette situation me rappelle curieusement celle d’un autre sinistre personnage, Français celui là, non pas Roi mais haut fonctionnaire qui sévissait de manière attentatoire avec un zèle hautement maitrisé il y a quelque 60 années.

 

 

Il est totalement regrettable que le genre de personnages évoqués plus avant bénéficient de mesures de faveurs.

Il serait souhaitable que de tels individus subissent des mesures  coercitives parfaitement justifiées pour ce qui les concerne (confiscation des biens personnels et des liquidités alimentées par les trafics de tous ordres pour l’un, confiscation des biens et valeurs personnelles ainsi que revente du patrimoine injustement détenu pour l’autre)

 

Pour terminer cet article je dirai tout haut en écrivant ce que certains pensent tout bas, la société actuelle n’a pas totalement retenue les leçons de la révolution française.

 

Jean Claude Lataupe

Ecrivain pamphlétaire

 

 

Read Full Post »

 
 

« L’actu » des stars

 

 

Tom Cruise cacherait-il sa fille ?

 

 

L’acteur ne veut aucune publication de photos de sa fille Suri et affirmerait vouloir ainsi respecter les principes de la scientologie.

 

Tom Cruise et Katie Holmes ont accueilli leur bébé en avril, mais ne se sont pas montrés en public à trois depuis, car la scientologie demande que les nouveaux nés ne soient exposés dehors qu’en cas d’absolue nécessité.

 

Un autre son de cloche émanant de Roger Friedman, journaliste à Fox News, voudrait qu’aucune photo ne soit encore publiée, car les enchères sur les clichés de la petite Suri n’auraient pas assez monté. Le maximum obtenu par le couple, 3 millions de dollars, ne les aurait pas satisfaits, alors qu’il voulait reverser la somme à l’église de scientologie.

 

 

 

 

 

 

 

Lettre à un vénérable scientologue

 

 

 

Je savais pertinemment que l’actualité me donnerait l’occasion de pouvoir rédiger un nouveau billet vous concernant.

 

J’avais raison quand j’écrivais récemment que l’on parlait beaucoup de vous.

 

Ce que je lis sur l’article qui vous est consacré aujourd’hui, article classé à la rubrique divertissement soit dit en passant, dépasse en indignité en calcul et en bassesse tout ce que j’aurais pu imaginer.

 

Je ne vous savais pas menteur calculateur et cupide à ce point monsieur « l’acteur » le plus « bankable » d’Hollywood.

 

Vous mentez de manière éhontée en voulant faire croire à qui veut l’entendre que vous respecteriez les principes propres à « l’organisation » à laquelle vous appartenez.

 

Cette « organisation » édicte dans ses principes que les nouveaux nés ne doivent être exposés qu’en cas de nécessité absolue.

 

Il semble que vous ayez fait fi de cette règle aux dires d’un de vos compatriotes journaliste qui affirme que vous auriez en votre possession des photos de  votre fille.

 

Comment voulez vous exiger de vos « disciples » d’appliquer les règles de votre « communauté » quand vous même passez votre temps à les bafouer et les fouler au pied ?

 

 

 

Personne n’est dupe croyez le bien sauf peut être quelques uns de vos fans illuminés et embrigadés qui ne réalisent pas la gravité de cette situation écœurante au plan intellectuel.

 

Comment osez vous pouvoir vendre aux enchères l’image d’un être qui n’est pas consentant, personne qui se trouve, de surcroit, être votre fille en considérant celle ci comme une simple marchandise que l’on peut monnayer tel un vulgaire produit de consommation ?

Vous avez une curieuse conception de la dignité humaine jeune homme ce qui démontre, si, besoin était, que « l’organisation » à laquelle vous appartenez n’a absolument rien d’une église et se trouve être effectivement une secte avilissant les êtres humains qui y ont été enrôlés et embrigadés de manière souvent peu glorieuse.

 

Vous êtes suffisamment à l’aise financièrement pour alimenter à vous seul les caisses de votre « organisation » sans avoir besoin de vous livrer à ce trafic misérable pour encore et toujours amasser davantage de cette chose répugnante qu’est l’argent et qui, dans votre esprit cupide, se trouve être référence absolue.

 

Nous n’avons décidemment pas les mêmes valeurs de référence.

 

Vous êtes certainement « l’acteur » le plus « bankable » mais sans l’ombre d’un doute possible le plus méprisable d’entre tous.

 

Que d’honneur ! Que d’honneur jeune homme.

 

 

Jean Claude Lataupe

Ecrivain pamphlétaire

 

 

Read Full Post »

 
 
 

 

 

Dix bonnes raisons d’aimer

 

 

 

Aimer, ce verbe à lui seul est déjà merveilleux

 

Aimer, c’est rendre les autres heureux

 

Aimer, c’est savoir écouter et se taire

 

Aimer, c’est reconnaître les mérites de son partenaire

 

Aimer se "conjugue" à tous les temps, tous les jours

 

Aimer, c’est offrir sans rien attendre en retour

 

Aimer, c’est savoir se sacrifier parfois !

 

Aimer, c’est divin ! Cela procure d’immenses joies

 

Aimer est un geste forcement fraternel

 

Aimer ne meurt jamais ! Ce verbe est éternel !

 

 

Read Full Post »

 
Satisfecit
 
 
 
Ne riez pas très chers amis de la toile magique
Je me suis octroyé une distinction honorifique
J’ai décidé de m’accorder quelque petits éloges
La chose est aisée je suis aux premières loges
j’ai le privilège d’être classé dans les délaissés
Ceux dont les espoirs ont été foulés au pied
Je fais aujourd’hui partie des gens abandonnés 
Il ne me reste plus que mes yeux pour pleurer
J’ai composé cette oeuvre pour les malchanceux
J’ignorais que je serais un jour compté parmi eux.
 
 

 

 

 

 

 

La plaie

 

 

 

 

Je vais parler, dans ce poème, des laissés pour compte

Ceux que l’on n’ose pas regarder car on en a parfois honte

On oublie pourtant souvent que ce sont avant tout des êtres

Ils méritent de l’attention pour leur plus grand bien être !

 

 

 

S’ils sont arrivés à ce stade ce n’est pas toujours volontaire

La majorité parmi eux existait avant de connaître la misère

Par le destin si cruel parfois ils ont été très durement touchés

Beaucoup parmi eux ont perdu leur travail ou un être aimé !

 

 

Ce sont maintenant des fantômes, nous sommes responsables

Ne les regardons plus avec indifférence c’est détestable !

Essayons, si possible, de leur tendre une main secourable

Cela évitera qu’ils deviennent infiniment plus vulnérables !

 

 

 

Tous ces pauvres "smicards", ces "SDF" et autres "érémistes"

Ne méritent pas d’avoir dans notre pays un sort aussi triste !

Messieurs les politiques, vous êtes les premiers concernés !

Vous qui possédez le pouvoir de décision, pour eux agissez !

 

 

 

 

 

Quelques explications sur les règles du jeu

 

 

Le mois dernier les ASSDEDIC m’ont accordé le "privilège" de bénéficier de l’ASS puisque j’étais en fin de droits.

Quelle magnanimité et quels égards de leur part à mon endroit !

J’ai le sentiment d’être un vieux cheval que l’on n’a pas osé envoyer à l’abattoir et auquel on a donné un petit morceau de terre pour gambader un peu jusqu’à sa mort.

Je suis touché par tant de sollicitude.

Je dispose actuellement pour survivre de 9,91 euros par jour.

Je ne connais pas le nombre de personnes qui sont dans mon cas mais nous sommes certainement plusieurs dizaines de milliers en France à jouir de cette "manne" providentielle.

Sacré société tu me feras toujours sourire !

Je ne sais à qui je dois adresser des remerciements pour ce geste si généreux !

Où plutôt je ne le sais que trop bien !

Comme je suis une personne ayant été élevée dans les règles de la droiture et de la correction je vais me faire un devoir de remercier les généreux donateurs à l’origine de ce cadeau princier dans quelques mois aux environs du printemps prochain un certain dimanche peut être même deux fois de suite si vous voyez ce à quoi je fais allusion.

J’en vois deux qui ne suivent pas ! Réveillez vous !

 

Jean Claude Lataupe

 

  

Read Full Post »

Hold Up de cerveaux

Je ne peux pas toujours parler de vous Monsieur Endemol ce ne serait pas équitable !
Aujourd’hui je vais parler du petit poucet.
A chaque jour suffit sa peine
 
 

 

 

L’univers de la télé réalité

 

 

 

 

 

 

 

 

Je vais parler d’un gentleman qui n’est pas cambrioleur

C’est juste un tout petit et très insignifiant séducteur !

On le voit quelquefois le soir qui vient sévir à la télé

Devant des millions de témoins en toute tranquillité

 

 

 

Il évolue dans un univers plus impitoyable que celui de Dallas !

Si elle avait pu le voir en son temps, il aurait fait pleurer la Callas !

Il a été créé de toutes pièces et vit dans un paradis totalement inventé

Les créateurs de ce vilain concept appellent ce monde "télé réalité !"

 

 

 

Je pense que vous avez compris que je parlais de "Bachelor"

Cette émission qui, pour ses producteurs, vaut son pesant d’or

Les belles jeunes femmes qui ont été judicieusement choisies

Espèrent sans aucun doute accéder un jour au véritable paradis !

 

 

 

Mon esprit, en ce qui le concerne, est complètement sidéré

Que l’on ose proposer aux yeux de tous de telles banalités !

Je n’ai rien de particulier contre ce charmant jeune homme

Il s’est très certainement fait piéger en bonne et due forme !

 

 

 

Ce concept représente, hélas de nos jours, le plus parfait reflet

De certaines émissions offertes par quelques chaînes privées

Ce n’est pas avec cela que l’on fera de la télévision de qualité

Qui donnera l’envie au téléspectateur de vouloir se cultiver !

 

 

 Jean Claude Lataupe

 

Read Full Post »

Racisme ordinaire

Scène de racisme ordinaire dans la France profonde
 
 
Comment combattre la bêtise primaire, la peur de l’autre liée à l’intolérance, l’indifférence, l’ignorance ?
 
La situation relatée par Libération s’est produite en zone rurale.
Dans la France profonde il est difficile de se faire accepter de la population. Le simple fait de ne pas être originaire d’un village suffit à créer le doute et la suspicion dans les esprits des gens du "cru"
 
Si en plus de celà vous ne leur ressemblez pas tout à fait physiquement vous n’avez aucune chance de pouvoir être accepté voire toléré. 
 
La délation existe encore de nos jours et nombre de brigades de gendarmerie reçoivent régulièrement des appels émanant de personnes qui, disant vouloir faire leur devoir, signalent des faits ou des gens suspects.
 
Ce que je viens d’écrire plus avant est totalement véridique, je le sais pour avoir été l’un des "heureux bénéficiaires" d’une situation de cet ordre.
 
Nous sommes au 21ème siècle dans un pays dit "civilisé" et "évolué" !
 
La mentalité du "Gaulois" de jadis n’est pas encore morte, loin s’en faut…
 
La scène relatée par le journal se passe en Loire Atlantique mais pourrait tout aussi bien se produire dans n’importe laquelle de nos campagnes.
 
 
ecrivainparisien
 
 
 
 
 
 
 

«Je me sens mieux avec les gens de ma couleur»

 

 

La directrice d’un salon de coiffure jugée pour discrimination à l’embauche.

 

par Nicolas de la CASINIERE
QUOTIDIEN : vendredi 23 juin 2006

Nantes de notre correspondant

 

 

La patronne du salon de coiffure préférerait qu’on retienne qu’elle «se sent plus à l’aise avec des personnes du coin». Pour ne pas s’entendre dire qu’elle est raciste et qu’elle a bel et bien refusé d’embaucher une employée titulaire d’un CAP de coiffure parce qu’elle était noire. Jugée en correctionnelle, elle hésite entre agacement et mauvaise foi.

 

Le 22 novembre dernier à Châteaubriant (Loire-Atlantique), Clairmise se présente au salon Actuelle coiffure. Elle est française d’origine haïtienne. La patronne, Huguette Rivaud, rétorque illico qu’elle ne cherche personne. Le lendemain, elle passe pourtant une annonce «à caractère urgent» à l’ANPE. Clairmise postule, lui rappelle au téléphone qu’elle est passée la veille. Du coup, la patronne du salon n’a plus besoin de personne, elle croule sous les CV. Mais elle sera vite confondue par un testing effectué par une amie de la jeune coiffeuse éconduite. L’amie n’est pas coiffeuse, elle bluffe sur un CV identique à celui de Clairmise, se donne un nom bien français et obtient aussitôt un rendez-vous. L’ANPE conseille à la chômeuse noire de porter plainte pour discrimination. Direction du travail, gendarmerie, magistrats, tout le monde prend l’affaire au sérieux. En garde à vue, la patronne craque : «C’aurait posé des problèmes avec ma clientèle rurale. Je me sens mieux avec les gens de ma couleur. Je m’y suis peut-être mal prise pour refuser cette candidature.» A la question : «Etes-vous raciste ?», Huguette Rivaud répond : «Non, pas forcément.» Devant le juge d’instruction, elle confirme tout. Les lettres de clientes attestant qu’elle n’est pas raciste pour deux sous n’y changeront rien. «Le salon, c’est un lieu de vie, de lien social, s’empêtre son avocat. Les clientes, la plupart retraitées, passent jusqu’à quatre heures sur place et aiment être prises en charge par les apprenties du cru. C’est une prestation de service intime. A CV égal, on préférera une personne du coin.»

 

Cette justification du racisme ordinaire, sans haine apparente, manie l’euphémisme sous couvert d’une préférence locale qui est une autre forme de discrimination. «Le testing est désormais considéré par la jurisprudence et par les citoyens comme un procédé loyal, qui se démocratise. Les victimes l’utilisent spontanément, se réjouit Samuel Thomas, vice-président de SOS Racisme, partie civile. A Rennes, dans une affaire similaire de discrimination dans un salon de coiffure, l’instruction a duré cinq ans. Dans le cas présent, tous les services de l’Etat ont été exemplaires, et c’est très très rare. L’ANPE vérifie, suspend l’offre, l’inspection du travail vérifie auprès de l’agence pour l’emploi, au salon de coiffure. La gendarmerie met en garde à vue et obtient les aveux. Et la première audience a lieu quatre mois après les faits. Ce qui permet de dire aux victimes : ayez confiance en la République pour défendre vos droits ! Quant à la sanction, c’est la seule pédagogie possible.»

 

Le parquet réclame 3 000 euros d’amende dont 1 000 avec sursis et obligation de suivre un stage de citoyenneté. Jusqu’au délibéré, le 17 juillet, les clientes du salon se feront faire leur couleur comme si de rien n’était.

 

Read Full Post »

Vérités

 
Toutes les vérités sont bonnes à dire, surtout les mauvaises !
 
 
Oeuvre dédiée à K, S, F et quelques amis qui se reconnaîtront facilement
 

 

 

 

 

Ballade pour un empêcheur de tourner en rond

 

 

 

 

 

Je vais t’expliquer, chère petite Reine, pourquoi je ne serai jamais un héros

Je suis l’aiguillon qui asticote ce qui reste de la conscience de certains gros

Mes pamphlets à contre-courant dénoncent toujours les désordres tout haut

Je suis la bête noire de quelques journalistes criant que j’en fais parfois trop.

 

 

 

Mon œuvre n’est pas « bankable » comme l’écrivent les journalistes idiots

Mes écrits ne sont pas vendeurs, n’étalant pas la vie privée de Monte Carlo

Ils sont sans intérêt disent mes détracteurs ceux qui éditent la presse puante

Je fais souvent pleurer les cœurs n’écrivant que les drames qui me hantent.

 

 

 

Je vante les qualités humaines qui ont tendance à s’estomper de nos jours

Je parle morale et éthique, toutes choses vivant dans les cœurs de velours

Je dénonce cupidité, appât du gain, égoïsme, moralité devenant douteuse

Je me suis découvert nombre d’amis jugeant ma plume trop sentencieuse.

 

 

 

Je crie fort dans mes pamphlets ce que la France profonde pense tout bas

La devise que je pratique montre que s’il n’en reste qu’un je serai celui là

Je suis fier d’avoir le don de toucher les âmes nobles de ceux partis là haut

Telles sont quelques unes des raisons qui font que je ne serai jamais héros.

 

 

 

 

 

Jean Claude Lataupe

26 juin 2006

 

Read Full Post »

Older Posts »